Get access

Interventions for photodamaged skin

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Photodamage describes skin changes such as fine and coarse wrinkles, roughness, freckles and pigmentation changes that occur as a result of prolonged exposure to the sun. Many treatments are available to reverse the damage, but it is unclear which work and at what cost in terms of unwanted side effects.

Objectives

To assess the effects of topically applied treatments, tablet treatments, laser and surgical procedures for photodamaged skin.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) in The Cochrane Library, Issue 1 2002, MEDLINE (1966-June 2002), EMBASE (1974-June 2002), Health Periodicals (1976-June 2002). We checked references of articles and communicated with authors and the pharmaceutical industry.

Selection criteria

Randomised controlled trials which compared drug or surgical interventions with no treatment, placebo or another drug, in adults with mild, moderate or severe photodamage of the face or forearms.

Data collection and analysis

Two reviewers independently extracted data and assessed trial quality.

Main results

Thirty studies of variable quality were included.

Eight trials showed that topical tretinoin cream, in concentrations of 0.02% or higher, was superior to placebo for participants with mild to severe photodamage on the face and forearms (although losses to follow up were relatively high in most studies). For example, the relative risk of improvement for 0.05% tretinoin cream, compared to placebo (3 studies), at 24 weeks, was 1.73 (95% confidence interval 1.39 to 2.14). This effect was not seen for 0.001% topical tretinoin (1 study) or 0.01% (3 studies). A dose-response relationship was evident for both effectiveness and skin irritation.

One small within-patient study showed benefit from topical ascorbic acid compared with placebo.

Tazarotene (0.01% to 0.1%) and isotretinoin (0.1%) both showed significant improvement over placebo for moderate photodamage (one study each).

There is limited evidence (one trial), to show that the effectiveness of 0.05% tretinoin, is equivalent to the effects of 0.05% and 0.1% tazarotene.

One small study showed greater improvement in upper lip wrinkles with CO2 laser technique compared to Baker's phenol chemical peel, at six months.

Three small RCTs comparing CO2 laser with dermabrasion found no difference in wrinkle score at four to six months, suggesting that both methods are equally efficacious, but more erythema was reported with the laser.

The effectiveness of other interventions such as hydroxy acids and natural polysaccharides was not clear.

Authors' conclusions

There is conclusive evidence that topical tretinoin improves the appearance of mild to moderate photodamage on the face and forearms, in the short-term. However erythema, scaling/dryness, burning/stinging and irritation may be experienced initially.

There is limited evidence that tazarotene and isotretinoin benefit patients with moderate photodamage on the face: both are associated with skin irritation and erythema. The effectiveness of other interventions remains uncertain.

Résumé scientifique

Interventions contre les lésions cutanées dues à l'exposition solaire

Contexte

Les lésions photo-induites correspondent à des changements de la peau comme des rides et des ridules, des rugosités, des taches et des modifications de la pigmentation qui se produisent à la suite d'une exposition prolongée au soleil. De nombreux traitements sont disponibles pour effacer les lésions, mais il n'a pas été établi clairement quels sont ceux qui sont efficaces et à quel prix en termes d'effets secondaires indésirables.

Objectifs

Évaluer les effets de traitements topiques, oraux, laser et procédures chirurgicales sur les lésions cutanées photo-induites.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL) dans la librairie Cochrane, numéro 1 2002, MEDLINE (1966 - juin 2002), EMBASE (1974 - juin 2002), Health Periodicals (1976 - juin 2002). Nous avons vérifié les références des articles et pris contact avec les auteurs et l'industrie pharmaceutique.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés comparant des interventions médicamenteuses ou chirurgicales à l'absence de traitement, à un placebo ou à un autre médicament, chez des adultes atteints de lésions photo-induites légères, modérées ou graves sur le visage ou les avant-bras.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante.

Résultats principaux

Trente études de qualité variable ont été incluses.

Huit essais ont montré que la crème à base de trétinoïne topique, à des concentrations de 0,02% ou plus, était plus efficace que le placebo pour les participants atteints de lésions photo-induites légères à graves sur le visage et les avant-bras (bien que les pertes de vue fussent relativement élevées dans la plupart des études). Par exemple, le risque relatif en faveur de la trétinoïne en crème à 0,05% par rapport au placebo (3 études) à 24 semaines, a été de 1,73 (intervalle de confiance à 95% entre 1,39 et 2,14). Cet effet n'a pas été rapporté pour la trétinoïne topique à 0,001% (1 étude) ou à 0,01% (3 études). Un effet dose-effet a été mis en évidence pour l'efficacité et l'irritation de la peau.

Une étude de petite taille réalisée auprès de patients a montré le bénéfice de l'acide ascorbique topique par rapport au placebo.

Le tazarotène (0,01% à 0,1%) et l'isotrétinoïne (0,1%) ont tous les deux montré une amélioration significative par rapport au placebo pour les lésions photo-induites modérées (une étude pour chaque agent).

Il existe des preuves limitées (un essai) montrant que l'efficacité du trétinoïne à 0,05% est équivalente aux effets du tazarotène à 0,05% et à 0,1%.

Une étude de petite taille a montré une amélioration à six mois plus importante des rides de la lèvre supérieure avec le laser au CO2 qu'avec l'exfoliation chimique au phénol de Baker.

Trois ECR de petite taille comparant le laser au CO2 et la dermabrasion n'ont mis en évidence aucune différence du score de rides à quatre à six mois, ce qui suggère que les deux méthodes sont également efficaces ; mais un érythème plus important a été rapporté avec le laser.

L'efficacité d'autres interventions, comme les hydroxy-acides et les polysaccharides naturels n'a pas été clairement mise en évidence.

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves concluantes que la trétinoïne topique améliore les lésions photo-induites légères à modérées du visage et des avant-bras à court terme. Cependant, le patient peut ressentir les effets suivants : érythème, desquamation/sécheresse, brûlure/démangeaison et irritation.

Il existe des preuves limitées que le tazarotène et l'isotrétinoïne sont bénéfiques pour les patients atteints de lésions photo-induites modérées du visage. les deux agents sont associés à une irritation de la peau et à un érythème. L'efficacité d'autres interventions reste incertaine.

Plain language summary

Treatments for sun-damaged (photodamaged) skin

Tretinoin cream improves skin changes (fine and coarse wrinkles, roughness, freckles and pigmentation) associated with prolonged sun exposure (photodamage). The greatest improvements occurred with higher concentrations of tretinoin, but at the expense of greater local irritation. Tazarotene and isotretinoin creams are also found to be effective, but again at the expense of skin irritation. More evidence is needed before any recommendations can be made on oral or topical polysaccharides or hydroxy acids. It is unclear how useful surgical, laser or chemical peels are in the absence of suitable control groups and both techniques lead to pain and redness after the procedure.

Résumé simplifié

Traitements contre les lésions de la peau due à l'exposition solaire (photo lésée)

Une crème à base de trétinoïne améliore les modifications de la peau (rides et ridules, rugosités, taches et pigmentation) dues à une exposition prolongée au soleil (lésions photo-induites). Les meilleurs résultats ont été rapportés avec des concentrations plus élevées de trétinoïne, mais aux dépens d'une irritation locale plus forte. Les crèmes à base de tazarotène et d'isotrétinoïne ont également démontré leur efficacité, mais là aussi aux dépens d'une irritation de la peau. D'autres preuves sont nécessaires avant de pouvoir faire des recommandations concernant les polysaccharides ou les hydroxy-acides par voie orale ou topique. L'efficacité de l'exfoliation chirurgicale, au laser ou chimique n'a pas été démontrée en raison de l'absence de groupes de contrôle appropriés et ces techniques ont entraîné des douleurs et des rougeurs après la procédure.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary