Get access

Over-the-counter (OTC) medications for acute cough in children and adults in ambulatory settings

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Acute cough due to upper respiratory tract infection (URTI) is a common symptom. Non-prescription, over-the-counter (OTC) medicines are frequently recommended as a first-line treatment, but there is little evidence as to whether these drugs are effective.

Objectives

To assess the effects of oral OTC cough preparations for acute cough in children and adults.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) 2012 Issue 3 which contains the Acute Respiratory Infections Group's Specialised Register, MEDLINE (January 1966 to March week 1 2012), EMBASE (January 1974 to March 2012), CINAHL (January 2010 to March 2012), LILACS (January 2010 to March 2012), Web of Science (January 2010 to March 2012) and the UK Department of Health National Research Register (March 2010).

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing oral OTC cough preparations with placebo in children and adults suffering from acute cough in ambulatory settings. We considered all cough outcomes and secondary outcomes of interest were adverse effects.

Data collection and analysis

Two review authors independently screened potentially relevant citations, extracted data and assessed study quality. We performed quantitative analysis where appropriate.

Main results

Twenty-six trials (18 in adults, eight in children) involving 4037 people (3421 adults and 616 children) were included.

In the adult studies six trials compared antitussives with placebo and had variable results. Two trials compared the expectorant guaifenesin with placebo; one indicated significant benefit whereas the other did not. One trial found that a mucolytic reduced cough frequency and symptom scores. Two studies examined antihistamine-decongestant combinations and found conflicting results. Four studies compared other combinations of drugs with placebo and indicated some benefit in reducing cough symptoms. Three trials found antihistamines were no more effective than placebo in relieving cough symptoms.

In the children studies antitussives (two studies), antihistamines (two studies), antihistamine decongestants (two studies) and antitussive/bronchodilator combinations (one study) were no more effective than placebo. No studies using expectorants met our inclusion criteria. The results of one trial favoured active treatment with mucolytics over placebo. One trial tested two paediatric cough syrups and both preparations showed a 'satisfactory response' in 46% and 56% of children compared to 21% of children in the placebo group.

A minority of studies reported adverse effects and described a low incidence of mainly minor side effects such as nausea, vomiting, headache and drowsiness.

Authors' conclusions

There is no good evidence for or against the effectiveness of OTC medicines in acute cough. The results of this review have to be interpreted with caution due to differences in study characteristics and quality. Studies often showed conflicting results with uncertainty regarding clinical relevance. Higher quality evidence is needed to determine the effectiveness of self care treatments for acute cough.

Résumé

Médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë chez l'enfant et l'adulte en milieu ambulatoire

Contexte

La toux aiguë due à une infection des voies respiratoires supérieures (IVRS) est un symptôme courant. Les médicaments en vente libre, sans ordonnance, sont souvent recommandés comme traitement de première ligne, mais les preuves d'une quelconque efficacité de ces médicaments sont peu nombreuses.

Objectifs

Évaluer les effets des préparations orales contre la toux sans ordonnance contre la toux aiguë chez l'enfant et l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) 2012, numéro 3, qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, MEDLINE (de janvier 1966 à la semaine 1 de mars 2012), EMBASE (de janvier 1974 à mars 2012), CINAHL (de janvier 2010 à mars 2012), LILACS (de janvier 2010 à mars 2012), Web of Science (de janvier 2010 à mars 2010) et le registre national des recherches du Ministère de la santé du Royaume-Uni (UK Department of Health National Research Register) (mars 2010).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant des préparations orales sans ordonnance contre la toux à un placebo chez l'enfant et l'adulte atteints de toux aiguë en milieu ambulatoire. Nous avons pris en compte tous les critères de jugement relatifs à la toux et les critères de jugement secondaires pertinents étaient les effets indésirables.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment examiné les références potentiellement pertinentes, extrait les données et évalué la qualité méthodologique des études. Nous avons réalisé une analyse quantitative lorsque cela était opportun.

Résultats Principaux

Vingt-six essais (18 chez l'adulte, huit chez l'enfant), portant sur 4 037 personnes (3 421 adultes et 616 enfants), ont été inclus.

Dans les études chez l'adulte, six essais ont comparé des antitussifs à un placebo et ont eu des résultats variables. Deux essais ont comparé l'expectorant guaïfénésine à un placebo ; un essai a indiqué un bénéfice significatif contrairement à l'autre. Un essai a découvert qu'un mucolytique réduisait la fréquence de la toux et les scores des symptômes. Deux études ont examiné des combinaisons d'antihistaminique-décongestionnant et ont découvert des résultats contradictoires. Quatre études ont comparé d'autres combinaisons de médicaments à un placebo et ont indiqué un certain bénéfice en termes de réduction des symptômes de la toux. Trois essais ont découvert que les antihistaminiques n'étaient pas plus efficaces qu'un placebo pour soulager les symptômes de la toux.

Dans les études chez l'enfant, les antitussifs (deux études), les antihistaminiques (deux études), les décongestionnants antihistaminiques (deux études) et les combinaisons d'antitussif/bronchodilatateur (une étude) n'ont pas été plus efficaces qu'un placebo. Aucune étude utilisant des expectorants n'a répondu à nos critères d'inclusion. Les résultats d'un essai ont été en faveur d'un traitement actif aux mucolytiques par rapport à un placebo. Un essai a testé deux sirops pédiatriques contre la toux et les deux préparations ont démontré une « réponse satisfaisante » chez 46 % et 56 % des enfants comparé à 21 % des enfants dans le groupe du placebo.

Une minorité d'études ont signalé des effets indésirables et ont décrit une faible incidence d'effets secondaires, principalement mineurs, tels que des nausées, des vomissements, des céphalées et une somnolence.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas de preuves solides confirmant ou infirmant l'efficacité des médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë. Les résultats de cette revue doivent être interprétés avec précaution en raison des différences de caractéristiques et de qualité des études. Les études ont souvent abouti à des résultats contradictoires avec une incertitude concernant la pertinence clinique. Des preuves de meilleure qualité sont nécessaires pour déterminer l'efficacité des traitements auto-prescrits contre la toux aiguë.

Plain language summary

Over-the-counter (OTC) medications for acute cough in children and adults in ambulatory settings

Acute cough is a common and troublesome symptom in people who suffer from acute upper respiratory tract infection. Many people self prescribe over-the-counter (OTC) cough preparations and health practitioners often recommend their use for the initial treatment of cough. Twenty-six trials involving 4037 people were included. The results of this review suggest that there is no good evidence for or against the effectiveness of OTC medications in acute cough. A few studies reported adverse effects and described infrequent, mainly minor side effects such as nausea, vomiting, headache and drowsiness.The results of this review have to be interpreted with caution because the number of studies in each category of cough preparations was small. Many studies were of low quality and very different from each other, making evaluation of overall efficacy difficult.

Résumé simplifié

Médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë chez l'enfant et l'adulte en milieu ambulatoire

Médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë chez l'enfant et l'adulte en milieu ambulatoire

La toux aiguë est un symptôme courant et gênant chez les personnes atteintes d'une infection aiguë des voies respiratoires supérieures. De nombreuses personnes s'auto-prescrivent des préparations sans ordonnance contre la toux et les professionnels de la santé recommandent souvent leur utilisation pour le traitement initial de la toux. Vingt-six essais impliquant 4 037 participants ont été inclus. Les résultats de cette revue suggèrent une absence de preuves solides confirmant ou infirmant l'efficacité des médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë. Quelques études ont signalé des effets indésirables et ont décrit des effets secondaires rares, mineurs pour la plupart, tels que des nausées, des vomissements, des céphalées et une somnolence. Les résultats de cette revue doivent être interprétés avec prudence, car le nombre d'études dans chaque catégorie de préparations contre la toux était faible. De nombreuses études étaient de faible qualité et étaient très différentes les unes des autres, rendant difficile l'évaluation de l'efficacité globale.

Notes de traduction

Un seul essai contrôlé randomisé (ECR) a été ajouté à cette revue lors de la mise à jour de 2008 (Paul 2004). Paul et al ont testé une dose nocturne unique de dextrométhorphane ou une dose nocturne unique de diphénhydramine versus placebo. Les critères de jugement de cette étude ont été mesurés le matin suivant et comprenaient un indice de gravité de la toux et une mesure de la difficulté à dormir, à la fois pour les enfants touchés et leurs parents. Cette étude n'a démontré aucune différence de traitement significative entre les deux groupes d'intervention et le groupe témoin. Les différences de traitement moyennes étaient entre 12 % et 17 % en faveur du dextrométhorphane pour les quintes de toux (P = 0,004), composantes de toux (P = 0,003) et l'effort de toux (P = 0,001), avec une augmentation de la latence de la toux (P = 0,002).

Un ECR unique supplémentaire a été ajouté pour la mise à jour de 2010 (Mizoguchi 2007). Mizoguchi et al ont comparé une dose nocturne unique d'un sirop test combiné, contenant du dextrométhorphane, de la doxycycline, de l'éphédrine et du paracétamol, à un placebo. Les critères de jugement de cette étude ont été mesurés au cours des deux jours suivants et comprenaient le pourcentage de participants signalant des améliorations de la toux trois heures après la prise du traitement et les scores de toux moyens les jours 1 et 2. Cette étude a démontré des différences de traitement significatives entre les deux groupes d'intervention et le groupe témoin en termes de réduction des scores de toux moyens le jour 2.

L'ajout de ces études n'a pas entraîné de changements majeurs dans les conclusions de cette revue.

Traduit par: French Cochrane Centre 13th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français