Intervention Review

You have full text access to this OnlineOpen article

Screening for breast cancer with mammography

  1. Peter C Gøtzsche*,
  2. Karsten Juhl Jørgensen

Editorial Group: Cochrane Breast Cancer Group

Published Online: 4 JUN 2013

Assessed as up-to-date: 22 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001877.pub5

How to Cite

Gøtzsche PC, Jørgensen KJ. Screening for breast cancer with mammography. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 6. Art. No.: CD001877. DOI: 10.1002/14651858.CD001877.pub5.

Author Information

  1. Rigshospitalet, The Nordic Cochrane Centre, Copenhagen, Denmark

*Peter C Gøtzsche, The Nordic Cochrane Centre, Rigshospitalet, Blegdamsvej 9, 7811, Copenhagen, DK-2100, Denmark. pcg@cochrane.dk.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 4 JUN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

A variety of estimates of the benefits and harms of mammographic screening for breast cancer have been published and national policies vary.

Objectives

To assess the effect of screening for breast cancer with mammography on mortality and morbidity.

Search methods

We searched PubMed (22 November 2012) and the World Health Organization's International Clinical Trials Registry Platform (22 November 2012).

Selection criteria

Randomised trials comparing mammographic screening with no mammographic screening.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted data. Study authors were contacted for additional information.

Main results

Eight eligible trials were identified. We excluded a trial because the randomisation had failed to produce comparable groups.The eligible trials included 600,000 women in the analyses in the age range 39 to 74 years. Three trials with adequate randomisation did not show a statistically significant reduction in breast cancer mortality at 13 years (relative risk (RR) 0.90, 95% confidence interval (CI) 0.79 to 1.02); four trials with suboptimal randomisation showed a significant reduction in breast cancer mortality with an RR of 0.75 (95% CI 0.67 to 0.83). The RR for all seven trials combined was 0.81 (95% CI 0.74 to 0.87).

We found that breast cancer mortality was an unreliable outcome that was biased in favour of screening, mainly because of differential misclassification of cause of death. The trials with adequate randomisation did not find an effect of screening on total cancer mortality, including breast cancer, after 10 years (RR 1.02, 95% CI 0.95 to 1.10) or on all-cause mortality after 13 years (RR 0.99, 95% CI 0.95 to 1.03).

Total numbers of lumpectomies and mastectomies were significantly larger in the screened groups (RR 1.31, 95% CI 1.22 to 1.42), as were number of mastectomies (RR 1.20, 95% CI 1.08 to 1.32). The use of radiotherapy was similarly increased whereas there was no difference in the use of chemotherapy (data available in only two trials).

Authors' conclusions

If we assume that screening reduces breast cancer mortality by 15% and that overdiagnosis and overtreatment is at 30%, it means that for every 2000 women invited for screening throughout 10 years, one will avoid dying of breast cancer and 10 healthy women, who would not have been diagnosed if there had not been screening, will be treated unnecessarily. Furthermore, more than 200 women will experience important psychological distress including anxiety and uncertainty for years because of false positive findings. To help ensure that the women are fully informed before they decide whether or not to attend screening, we have written an evidence-based leaflet for lay people that is available in several languages on www.cochrane.dk. Because of substantial advances in treatment and greater breast cancer awareness since the trials were carried out, it is likely that the absolute effect of screening today is smaller than in the trials. Recent observational studies show more overdiagnosis than in the trials and very little or no reduction in the incidence of advanced cancers with screening.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Screening for breast cancer with mammography

Screening with mammography uses X-ray imaging to find breast cancer before a lump can be felt. The goal is to treat cancer earlier, when a cure is more likely. The review includes seven trials that involved 600,000 women in the age range 39 to 74 years who were randomly assigned to receive screening mammograms or not. The studies which provided the most reliable information showed that screening did not reduce breast cancer mortality. Studies that were potentially more biased (less carefully done) found that screening reduced breast cancer mortality. However, screening will result in some women getting a cancer diagnosis even though their cancer would not have led to death or sickness. Currently, it is not possible to tell which women these are, and they are therefore likely to have breasts or lumps removed and to receive radiotherapy unnecessarily. If we assume that screening reduces breast cancer mortality by 15% after 13 years of follow-up and that overdiagnosis and overtreatment is at 30%, it means that for every 2000 women invited for screening throughout 10 years, one will avoid dying of breast cancer and 10 healthy women, who would not have been diagnosed if there had not been screening, will be treated unnecessarily. Furthermore, more than 200 women will experience important psychological distress including anxiety and uncertainty for years because of false positive findings.

Women invited to screening should be fully informed of both the benefits and harms. To help ensure that the requirements for informed choice for women contemplating whether or not to attend a screening programme can be met, we have written an evidence-based leaflet for lay people that is available in several languages on www.cochrane.dk. Because of substantial advances in treatment and greater breast cancer awareness since the trials were carried out, it is likely that the absolute effect of screening today is smaller than in the trials. Recent observational studies show more overdiagnosis than in the trials and very little or no reduction in the incidence of advanced cancers with screening.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Dépistage du cancer du sein par mammographie

Contexte

Différentes estimations des effets bénéfiques et délétères du dépistage du cancer du sein par mammographie ont été publiées et les politiques varient d'un pays à l'autre.

Objectifs

Évaluer les effets du dépistage du cancer du sein par mammographie sur la mortalité et la morbidité.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté PubMed (22 novembre 2012) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation mondiale de la santé (22 novembre 2012).

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant un dépistage par mammographie à une absence de mammographie.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données de façon indépendante. Les auteurs de l'étude ont été contactés pour des informations supplémentaires.

Résultats Principaux

Huit essais éligibles ont été identifiés. Nous avons exclu un essai car la randomisation ne produisait pas de groupes comparables. Les essais éligibles analysaient les données de 600 000 femmes âgées de 39 à 74 ans. Trois essais présentant une randomisation adéquate ne rapportaient pas de réduction statistiquement significative de la mortalité par cancer du sein à 13 ans (risque relatif (RR) de 0,90, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,79 et 1,02) ; quatre essais présentant une randomisation sous-optimale rapportaient une réduction significative de la mortalité par cancer du sein avec un RR de 0,75 (IC à 95 %, entre 0,67 et 0,83). Le RR combiné des sept essais était de 0,81 (IC à 95 %, entre 0,74 et 0,87).

Nous avons observé que la mortalité par cancer du sein était un critère de jugement peu fiable et source de biais en faveur du dépistage, notamment en raison d'erreurs de classification différentielle des causes de décès. Les essais qui présentaient une randomisation adéquate ne rapportaient aucun effet associé au dépistage sur la mortalité totale par cancer, y compris par cancer du sein, au bout de 10 ans (RR de 1,02, IC à 95 %, entre 0,95 et 1,10) ou sur la mortalité toutes causes confondues au bout de 13 ans (RR de 0,99, IC à 95 %, entre 0,95 et 1,03).

Le nombre total de tumorectomies et mastectomies était significativement supérieur dans les groupes du dépistage (RR 1,31, IC à 95 %, entre 1,22 et 1,42), de même que le nombre de mastectomies (RR de 1,20, IC à 95 %, entre 1,08 et 1,32). Le recours à la radiothérapie augmentait également, tandis qu'aucune différence n'était rapportée concernant le recours à la chimiothérapie (données disponibles dans deux essais seulement).

Conclusions des auteurs

Si l'on considère que le dépistage réduit la mortalité par cancer du sein de 15 % et que le surdiagnostic et le surtraitement s'élèvent à 30 %, cela signifie que, pour 2 000 femmes invitées à participer à un dépistage au cours d'une période de 10 ans, un décès par cancer du sein sera évité et 10 femmes en bonne santé qui n'auraient pas été diagnostiquées si elles n'avaient pas participé au dépistage seront traitées inutilement. En outre, plus de 200 femmes se trouveront dans une situation de détresse psychologique, d'anxiété et d'incertitude importantes pendant des années en raison de résultats faussement positifs. Afin que les femmes puissent être pleinement informées avant de décider de participer à un programme de dépistage, nous avons rédigé une brochure factuelle destinée au grand public et disponible dans sept langues à l'adresse www.cochrane.dk. En raison des importants progrès réalisés en matière de traitement et d'une plus grande sensibilisation au cancer du sein depuis la réalisation de ces essais, il est probable que l'effet absolu du dépistage soit aujourd'hui plus limité. De récentes études observationnelles suggèrent que le dépistage entraîne davantage de surdiagnostics que dans ces essais et une réduction limitée ou inexistante de l'incidence des cancers avancés.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Dépistage du cancer du sein par mammographie

Dépistage du cancer du sein par mammographie

Le dépistage par mammographie utilise la radiographie pour détecter un cancer du sein avant qu'une grosseur ne soit palpable. L'objectif est de traiter le cancer de manière plus précoce afin d'accroître les chances de guérison. Cette revue inclut sept essais portant sur 600 000 femmes âgées de 39 à 74 ans randomisées pour des mammographies de dépistage ou une absence de mammographie. Les études rapportant les informations les plus fiables montraient que le dépistage ne réduisait pas la mortalité par cancer du sein. Les études qui étaient potentiellement les plus biaisées (les moins rigoureuses) indiquaient que le dépistage réduisait la mortalité par cancer du sein. Néanmoins, suite au dépistage, certaines femmes se voient diagnostiquer un cancer qui n'aurait pas entraîné de maladie ou de décès. À l'heure actuelle, il est impossible d'identifier les femmes concernées, qui risquent donc de subir une ablation du sein ou de la grosseur et de recevoir une radiothérapie inutilement. Si l'on considère que le dépistage réduit la mortalité par cancer du sein de 15 % au bout de 13 ans de suivi et que le surdiagnostic et le surtraitement s'élèvent à 30 %, cela signifie que, pour 2 000 femmes invitées à participer à un dépistage au cours d'une période de 10 ans, un décès par cancer du sein sera évité et 10 femmes en bonne santé qui n'auraient pas été diagnostiquées si elles n'avaient pas participé au dépistage seront traitées inutilement. En outre, plus de 200 femmes se trouveront dans une situation de détresse psychologique, d'anxiété et d'incertitude importantes pendant des années en raison de résultats faussement positifs.

Les femmes invitées à participer à un dépistage devraient être pleinement informées des effets bénéfiques et délétères. Pour garantir le respect du choix éclairé des femmes envisageant de participer à un programme de dépistage, nous avons rédigé une brochure factuelle destinée au grand public et disponible dans sept langues à l'adresse www.cochrane.dk. En raison des importants progrès réalisés en matière de traitement et d'une plus grande sensibilisation au cancer du sein depuis la réalisation de ces essais, il est probable que l'effet absolu du dépistage soit aujourd'hui plus limité. De récentes études observationnelles suggèrent que le dépistage entraîne davantage de surdiagnostics que dans ces essais et une réduction limitée ou inexistante de l'incidence des cancers avancés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

以乳房攝影篩檢乳癌

以多方面預測已實施乳房攝影之國家及不同實施方式於篩檢乳癌之益處與缺點。

目標

評估以乳房攝影篩檢乳癌對死亡率及發病率的影響

搜尋策略

搜尋PubMed資料庫 (2005年六月)

選擇標準

隨機試驗比較使用乳房攝影與不使用乳房攝影的篩檢

資料收集與分析

兩個作者皆各自獨立擷取資料。在補充資料部份會聯絡研究作者取得。

主要結論

8個符合資格之研究被確立。我們排除了有偏誤的試驗,並且分析涵括600,000女性資料。3項合適的隨機對照試驗顯示乳房攝影在降低乳癌13年死亡率上是不顯著的(RR: 0.90;95% I: 0.79 – 1.02);4項次優的隨機對照試驗則表示乳房攝影能顯著的降低乳癌的死亡率(RR為 0.75, 95% CI: 0.67 to 0.83)。所有7個試驗的總RR為0.81(95% I: 0.74 to 0.87)。我們發現乳癌的死亡率來作為結果(outcome)較為不可靠,因為在篩檢的方式各有不同,產生偏誤。而最主要的原因是死因的誤判。較合適的幾項隨機對照試驗並沒有發現乳房攝影對於癌症死亡率有所改善,包括了乳癌10年後死亡率(R .02, 95% CI 0.95 to 1.10)及13年後的全死因死亡率(allcause mortality, RR: 0.99, 95% CI: 0.95 – 1.03)。 2個合適的隨機對照試驗測量了施行腫瘤切除術(lumpectomy)與全乳房切除手術(mastectomy)的數量,在有進行乳房攝影篩檢組別裡則有明顯的顯著差異(R .31, 95% CI 1.22 to 1.42);而使用放射治療則似乎有所增加。

作者結論

篩檢似乎可以降低乳癌的死亡率。在合適的隨機對照試驗中其效益是最低的,其合理估計死亡率15% 降低與絕對風險值降低0.05% 一致。乳房攝影篩檢導致30% 的過度診斷與過度治療,或者說讓絕對風險增加0.5% 。這代表著,每2000位女性接受乳房攝影篩檢10年,會有1位女性因為接受篩檢而延長壽命;而會有10位健康女性沒接受篩檢而無任何診斷,但將會接受不必要的治療。此外,將會有200多位婦女因為錯誤的陽性診斷而產生心理困擾。因此對於篩檢是否利大於弊尚未有清楚的答案。為了幫助女性在考慮進行篩檢前確定篩檢的利與弊,我們製作衛教單張讓民眾可以參考,此單張已翻譯成數種語言於以下網址www.cochrane.dk.

翻譯人

本摘要由中山醫學大學附設醫院郝恩立翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

在腫瘤可以觸摸出來之前,使用Xray乳房攝影嘗試找出腫塊。目的是為了在治癒可能性大的時候盡早治療癌症。整個回顧文獻包含了7項試驗,涵括共600,000隨機分派是否接受乳房攝影篩檢之婦女。本文獻指出乳房攝影篩檢似乎可以降低乳癌死亡率,但益處有多大仍無法確定。篩檢亦會導致一些癌症診斷,即便這癌症尚未產生生命危險或症狀。目前篩檢無法告訴婦女是否得到癌症,也因此婦女可能因此接受了不必要的乳房腫塊切除或是放射線治療。本回顧文獻預估篩檢可降低乳癌死亡率15% ,也導致了15% 的過度診斷及30% 的過度治療。這代表著,每2000位女性接受乳房攝影篩檢10年,會有1位女性因為接受篩檢而延長壽命。會有10位健康女性沒接受篩檢而無任何診斷,仍會接受不必要的治療。除此之外,超過200多位婦女會因為錯誤的陽性診斷而產生心理困擾數個月之久。 因此,對於篩檢的利與弊似乎尚未有明確的答案。在女性接受乳房篩檢時,應充分告知其利與弊。為了幫助女性充分了解接受或是不接受乳房攝影會有何影響,我們製作衛教單張讓民眾可以參考,此單張已翻譯成數種語言於以下網址www.cochrane.dk.