Intervention Review

Assisted hatching on assisted conception (in vitro fertilisation (IVF) and intracytoplasmic sperm injection (ICSI))

  1. Sarah-Kate Carney1,
  2. Sangeeta Das2,
  3. Debbie Blake3,
  4. Cindy Farquhar3,
  5. Mourad M Seif4,*,
  6. Linsey Nelson5

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 12 DEC 2012

Assessed as up-to-date: 8 AUG 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001894.pub5

How to Cite

Carney SK, Das S, Blake D, Farquhar C, Seif MM, Nelson L. Assisted hatching on assisted conception (in vitro fertilisation (IVF) and intracytoplasmic sperm injection (ICSI)). Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 12. Art. No.: CD001894. DOI: 10.1002/14651858.CD001894.pub5.

Author Information

  1. 1

    St Mary's Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Manchester, UK

  2. 2

    Bolton NHS Foundation Trust, Bolton, UK

  3. 3

    University of Auckland, Obstetrics and Gynaecology, Auckland, New Zealand

  4. 4

    University of Manchester @ St Mary's Hospital, Academic Unit of Obstetrics, Gynaecology & Reproductive Health, Manchester, UK

  5. 5

    University of Manchester, Academic Unit of Obstetrics and Gynaecology, School of Cancer and Enabling Science, Manchester, UK

*Mourad M Seif, Academic Unit of Obstetrics, Gynaecology & Reproductive Health, University of Manchester @ St Mary's Hospital, Whitworth Park, Manchester, M13 0JH, UK. mwseif@manchester.ac.uk. linsey.nelson@manchester.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 DEC 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Failure of implantation and conception may result from an inability of the blastocyst to escape from its outer coat, which is known as the zona pellucida. Artificial disruption of this coat is known as assisted hatching and has been proposed as a method for improving the success of assisted conception by facilitating embryo implantation.

Objectives

To determine the effect of assisted hatching (AH) of embryos from assisted conception on live birth and multiple pregnancy rates. 

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register (August 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (August 2012), MEDLINE (1966 to August 2012) and EMBASE (1980 to August 2012).

Selection criteria

Three authors identified and independently screened trials. We included randomised controlled trials (RCTs) of AH (mechanical, chemical or laser disruption of the zona pellucida prior to embryo replacement) versus no AH that reported live birth or clinical pregnancy.

Data collection and analysis

Three authors independently performed quality assessments and data extraction.

Main results

Thirty-one trials reported clinical pregnancy data, including 1992 clinical pregnancies in 5728 women. There was no significant difference in the odds of live birth in the AH group compared with the control group (9 RCTs; odds ratio (OR) 1.03, 95% confidence interval (CI) 0.85 to 1.26, moderate quality evidence), with no evidence of significant heterogeneity (P = 0.38) or inconsistency (I2 = 6%). Analysis of the clinical pregnancy rates from the nine studies which reported live birth showed a non-significant result (OR 1.03, 95% CI 0.85 to 1.25 ).

Analysis of all of the studies included in this update (31 RCTs) showed that the clinical pregnancy rate in women who underwent AH was slightly improved, but the level only just reached statistical significance (OR 1.13, 95% CI 1.01 to 1.27, moderate quality evidence). However, it is important to note that the heterogeneity for this combined analysis for clinical pregnancy rate was statistically significant (P = 0.001) and the I2 was 49%. Subgroup analysis of women who had had a previous failed attempt at IVF found improved clinical pregnancy rates in the women undergoing AH compared with the women in the control group (9 RCTs, n = 1365; OR 1.42, 95% CI 1.11 to 1.81) with I2 = 20%.

Miscarriage rates per woman were similar in both groups (14 RCTs; OR 1.03, 95% CI 0.69 to 1.54, P = 0.90, moderate quality evidence). Multiple pregnancy rates per woman were significantly increased in women who were randomised to AH compared with women in the control groups (14 RCTs, 3447 women; OR 1.38, 95% CI 1.11 to 1.70, P = 0.004, low quality evidence).

Authors' conclusions

This update has demonstrated that whilst assisted hatching (AH) does appear to offer a significantly increased chance of achieving a clinical pregnancy, the extent to which it may do so only just reaches statistical significance. The 'take home' baby rate was still not proven to be increased by AH. The included trials provided insufficient data to investigate the impact of AH on several important outcomes. Most trials still failed to report on live birth rates.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Assisted hatching of fertilised eggs to improve the chances of pregnancy in assisted conception (IVF and ICSI)

Assisted hatching is a technique sometimes used for IVF (in vitro fertilisation) and similar procedures. It involves thinning the coat surrounding the fertilised egg, or making a hole in it. It is suggested that this may improve the chance of the embryo attaching to the womb so that pregnancy can begin. In this review of randomised controlled trials there was no evidence of a benefit in the live birth rate with assisted hatching although there was an increase in multiple pregnancy rates. There was some evidence that assisted hatching improves the chances of pregnancy in women for whom IVF has been repeatedly unsuccessful, but more research is needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Éclosion assistée dans le cadre de la procréation médicalement assistée (fécondation in vitro (FIV) et injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI))

Contexte

L'échec de l'implantation et de la conception peut être dû à l'incapacité du blastocyste à se défaire de son enveloppe extérieure, connue sous le nom de zone pellucide. La rupture artificielle de cette couche est dénommée « éclosion assistée » et a été proposée en tant que méthode pour améliorer les chances de réussite de la procréation médicalement assistée en facilitant l'implantation des embryons.

Objectifs

Déterminer l'effet de l'éclosion assistée (AH) d'embryons dans le cadre de la procréation médicalement assistée sur les taux de naissances vivantes et de grossesses multiples.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de l'hypofertilité (août 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Août 2012), MEDLINE (de 1966 à août 2012) et EMBASE (de 1980 à août 2012).

Critères de sélection

Trois auteurs ont identifié et examiné les essais de manière indépendante. Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), portant sur l'éclosion assistée (AH) (rupture mécanique, chimique ou au laser de la zone pellucide avant le transfert de l'embryon) versus l'absence d'éclosion assistée (AH), qui rapportaient les naissances vivantes ou les grossesses cliniques.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont effectué de manière indépendante les évaluations de la qualité et l'extraction des données.

Résultats Principaux

Trente-et-un essais ont rapporté des données de grossesses cliniques, portant sur 1 992 grossesses cliniques chez 5728 les femmes. Aucune différence significative n'a été observée quant à la probabilité de naissance vivante dans le groupe avec éclosion assistée (AH) comparativement au groupe témoin (9 ECR ; rapport des cotes (OR) = 1,03, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,85 à 1,26, preuves de qualité moyenne), avec aucune preuve d'hétérogénéité significative (P = 0,38) ou de manque de cohérence (I2 = 6 %). L'analyse des taux de grossesses cliniques à partir des neuf études ayant rapporté des naissances vivantes a mis en évidence un résultat non significatif (Rapport des cotes (OR) = 1,03, IC à 95 % de 0,85 à 1,25).

L'analyse de toutes les études incluses dans cette mise à jour (31 ECR) a montré une légère amélioration du taux de grossesses cliniques chez les femmes ayant subi une éclosion assistée (AH), mais le niveau a tout juste atteint le seuil de signification statistique (OR = 1,13, IC à 95 % de 1,01 à 1,27, preuves de qualité moyenne). Cependant, il est important de noter que l'hétérogénéité pour cette analyse combinée du taux de grossesses cliniques, était statistiquement significative (P = 0,001) et l'I2 était de 49 %. L'analyse du sous-groupe des femmes qui avaient eu précédemment une tentative de FIV ayant échoué, a mis en évidence une amélioration des taux de grossesses cliniques chez les femmes ayant subi une éclosion assistée (AH) comparativement aux femmes du groupe témoin (9 ECR, n = 1365 ; OR = 1,42, IC à 95 % de 1,11 à 1,81) avec I2 = 20 %.

Le taux de fausses couches par femme était similaire dans les deux groupes (14 ECR ; OR = 1,03, IC à 95 % de 0,69 à 1,54, P = 0,90, preuves de qualité moyenne). Le taux de grossesses multiples par femme était significativement plus élevé chez les femmes ayant été randomisées dans le groupe avec éclosion assistée (AH) comparativement aux femmes du groupe témoin (14 ECR, 3447 femmes ; OR = 1,38, IC à 95 % de 1,11 à 1,70, P = 0,004, preuves de mauvaise qualité).

Conclusions des auteurs

Cette mise à jour a démontré que, si l'éclosion assistée (AH) ne semble pas offrir une chance significativement accrue d'obtenir une grossesse clinique, la mesure dans laquelle elle peut le faire atteint tout juste le seuil de signification statistique. Il n'a toujours pas été prouvé que l'éclosion assistée améliore de taux de « bébés ramenés à la maison ». Les essais inclus n'ont pas fourni suffisamment de données pour étudier l'impact de l'éclosion assistée (AH) sur plusieurs critères de jugement importants. La plupart des essais omettaient encore de rapporter les taux de naissances vivantes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Éclosion assistée dans le cadre de la procréation médicalement assistée (fécondation in vitro (FIV) et injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI))

Éclosion assistée d'ovules fécondés pour améliorer les chances de grossesse dans le cadre de la procréation médicalement assistée (FIV et ICSI)

L'éclosion assistée est une technique parfois utilisée pour la FIV (fécondation in vitro) et les procédures similaires. Elle consiste à amincir la membrane entourant l'ovule fécondé, ou à créer une brèche dans cette dernière (zone pellucide). Il est suggéré que cette technique est susceptible de faciliter la nidation de l'embryon dans l'utérus de manière à obtenir le démarrage d'une grossesse. Dans cette revue d'essais contrôlés randomisés, il n'a été établi aucune preuve d'un effet bénéfique de l'éclosion assistée sur le taux de naissances vivantes malgré une augmentation des taux de grossesses multiples. Il existe quelques preuves attestant que l'éclosion assistée améliore les chances de grossesse chez les femmes ayant connu des échecs répétés de FIV, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�