Get access

Intermittent pneumatic compression for treating venous leg ulcers

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Intermittent pneumatic compression (IPC) is a mechanical method of delivering compression to swollen limbs that can be used to treat venous leg ulcers and limb swelling due to lymphoedema.

Objectives

To determine whether IPC increases the healing of venous leg ulcers. To determine the effects of IPC on health related quality of life of venous leg ulcer patients.

Search methods

For this update we searched the Cochrane Wounds Group Specialised Register (searched 10 December 2010); the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Issue 4); Ovid MEDLINE  (2007 to November Week 3 2010); Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations December 09, 2010); Ovid EMBASE (2007 to 2010 Week 48); and EBSCO CINAHL (2007 to 3 December 2010).

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) that compared the effects of IPC with control (sham IPC or no IPC) or made comparisons between IPC treatment regimens, in venous ulcer management.

Data collection and analysis

Both review authors reviewed titles and abstracts and agreed on full studies to be retrieved. One review author extracted data and assessed studies for risk of bias and this was checked by a second review author.

Main results

We identified seven randomised controlled trials (including 367 people in total). Only one trial was at low risk of bias having reported adequate randomisation, allocation concealment and blinded outcome assessment.

In one trial (80 people) more ulcers healed with IPC than with dressings (62% vs 28%; p=0.002). Four trials compared IPC plus compression with compression alone. The first of these trials (45 people) found increased ulcer healing with IPC plus compression than with compression alone (risk ratio for healing 11.4, 95% Confidence Interval 1.6 to 82). The remaining three trials (122 people) found no evidence of a benefit for IPC plus compression compared with compression alone.

One small trial (16 people) found no difference between IPC (without additional compression) and compression bandages alone. One trial (104 people) compared different ways of delivering IPC and found that rapid IPC healed more ulcers than slow IPC (86% vs 61%).

Authors' conclusions

IPC may increase healing compared with no compression, but it is not clear whether it increases healing when added to treatment with bandages, or if it can be used instead of compression bandages. Rapid IPC was better than slow IPC in one trial. Further trials are required to determine whether IPC increases the healing of venous leg ulcers when used in modern practice where compression therapy is widely used.

Résumé

La compression pneumatique intermittente pour le traitement des ulcères veineux de jambe

Contexte

La compression pneumatique intermittente (CPI) est une méthode mécanique de compression pour les membres enflés qui peut être utilisée pour traiter les ulcères veineux de jambe et les enflures des membres dues à un lymphœdème.

Objectifs

Déterminer si la CPI accentue la cicatrisation des ulcères veineux de jambe. Déterminer les effets de la CPI sur la qualité de vie liée à la santé des patients atteints d'ulcères veineux de jambe.

Stratégie de recherche documentaire

Pour cette mise à jour, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (le 10 décembre 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 4), Ovid MEDLINE (de 2007 à la 3ème semaine de novembre 2010), Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 9 décembre 2010), Ovid EMBASE (de 2007 à la 48ème semaine de 2010) et EBSCO CINAHL (de 2007 au 3 décembre 2010).

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) ayant comparé les effets de la CPI à un contrôle (CPI fictive ou absence de CPI) ou ayant comparé différents régimes de CPI, dans la prise en charge des ulcères veineux.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs de la revue ont examiné les titres et les résumés et se sont mis d'accord sur les études complètes qu'il fallait récupérer. Un auteur de la revue a extrait les données et évalué le risque de biais des études, et cela a été vérifié par un deuxième auteur de la revue.

Résultats Principaux

Nous avons identifié sept essais contrôlés randomisés (incluant au total 367 participants). Un seul essai était à faible risque de biais, ayant rendu compte d'une randomisation, d'une assignation secrète et d'une évaluation des résultats en aveugle réalisées de manière adéquate.

Dans un essai (80 personnes) plus d'ulcères avaient cicatrisé avec la CPI qu'avec des pansements (62% vs 28% ; p = 0,002). Quatre essais avaient comparé la CPI plus compression à la seule compression. Le premier de ces essais (45 personnes) avait observé une plus importante cicatrisation des ulcères avec la CPI qu'avec la seule compression (risque relatif pour la cicatrisation 11,4 ; intervalle de confiance à 95% 1,6 à 82). Les trois autres essais (122 personnes) n'avaient trouvé aucune preuve d'un bénéfice de la CPI plus compression par rapport à la compression seule.

Un petit essai (16 personnes) n'avait pas observé de différence entre la CPI (sans compression supplémentaire) et les seuls bandages compressifs. Un essai (104 personnes) avait comparé différentes façons de dispenser la CPI et constaté que la CPI rapide cicatrisait plus d'ulcères que la CPI lente (86% vs 61%).

Conclusions des auteurs

La CPI peut augmenter la cicatrisation par rapport à l'absence de compression, mais il n'est pas clair si elle augmente la cicatrisation lorsqu'elle est ajoutée à un traitement avec bandages, ou si elle peut être utilisée à la place de bandages compressifs. Dans un essai, la CPI rapide s'était montrée supérieure à la CPI lente. D'autres essais seront nécessaires pour déterminer si la CPI augmente la cicatrisation des ulcères veineux de jambe lorsqu'elle est utilisée dans un contexte moderne où la thérapie de compression est largement utilisée.

Plain language summary

Intermittent pneumatic compression for treating venous leg ulcers.

Venous leg ulcers (open sores) can be caused by a blockage or breakdown in the veins of the leg. Compression, using bandages or hosiery (stockings), can help heal ulcers. However, they do not always work, and some people are not willing or able to wear them. Intermittent pneumatic compression (IPC) uses an air pump to inflate and deflate an airtight bag wrapped around the leg. This technique is also used to stop blood clots developing during surgery. However, the review of trials found conflicting evidence about whether or not IPC is better than compression bandages and hosiery. Intermittent pneumatic compression (IPC) is better for healing leg ulcers than no compression but it is uncertain if it improves healing when bandages or hosiery are already used. Delivering the IPC therapy in a rapid manner by inflating and deflating the IPC device more quickly resulted in more ulcers being healed than with a slower deflation regime.

Résumé simplifié

La compression pneumatique intermittente pour le traitement des ulcères veineux de jambe

La compression pneumatique intermittente pour le traitement des ulcères veineux de jambe.

Les ulcères veineux de jambe (des plaies ouvertes) peuvent être provoqués par une obstruction ou une perforation des veines des jambes. La compression, au moyen de bandages ou de compressions élastiques (bas), peut aider à la cicatrisation des ulcères. Ces moyens ne fonctionnent toutefois pas toujours, et certaines personnes ne sont pas disposées ou en mesure de les porter. La compression pneumatique intermittente (CPI) utilise une pompe à air pour gonfler et dégonfler un sac étanche entourant la jambe. Cette technique est également utilisée pour arrêter les caillots sanguins se formant pendant une opération chirurgicale. Cependant, la revue des essais a trouvé des preuves contradictoires quant à savoir si oui ou non la CPI est supérieure aux bandages et aux bas de contention. La compression pneumatique intermittente (CPI) est meilleure pour la cicatrisation des ulcères de jambe que l'absence de compression, mais il n'est pas clair si elle améliore la cicatrisation quand des bandages ou des bas sont déjà utilisés. La CPI rapide, par gonflement et dégonflement accéléré de l'appareil de CPI, conduisait à la cicatrisation d'un plus grand nombre d'ulcères qu'un régime de déflation plus lent.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 15th April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Get access to the full text of this article

Ancillary