Early versus late antiepileptic drug withdrawal for people with epilepsy in remission

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

This is an updated version of the original Cochrane review published in issue 3, 2001.

Antiepileptic drugs (AEDs) are used to prevent seizures but are associated with both short and long term adverse effects. When epilepsy is in remission, it may be in the individual's best interest to discontinue medication. However, the optimal timing of AED discontinuation is not known.

Objectives

To quantify seizure relapse risk after early (less than two seizure free years) versus late (more than two seizure free years) AED withdrawal in adult and pediatric epilepsy patients.
To assess which variables modify the risk of seizure recurrence.

Search methods

We searched the Cochrane Epilepsy Group Specialised Register (October 2011), CENTRAL (Issue 4 of 4, The Cochrane Library Issue 2011), MEDLINE (1948 to September week 4, 2011), CINAHL (10 October 2011).

Selection criteria

Randomized controlled trials that evaluate withdrawal of AEDs after varying periods of seizure remission in adults and children with epilepsy. Included studies compared an early versus late AED discontinuation.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted data and assessed trial quality. Relative risks (RR) with 95% confidence intervals (CI) were calculated for each trial. Summary RRs and 95% CIs for dichotomous data were calculated using a random-effects model. A test of statistical heterogeneity was conducted for each pooled relative risk calculation.

Main results

Seven eligible controlled trials were included in the analysis representing 924 randomized children. There were no eligible trials evaluating seizure free adults. The pooled relative risk for seizure relapse in early versus late AED withdrawal was 1.32 (95% CI 1.02 to 1.70). On the basis of this estimate, the number needed to harm, that is expose an individual to a higher risk of seizure relapse because of early withdrawal of AED, is 10. Early discontinuation was associated with greater relapse rates in people with partial seizures (pooled RR is 1.52 (95% CI 0.95 to 2.41)) or an abnormal EEG (pooled RR 1.67 (95% CI 0.93 to 3.00)).

Authors' conclusions

There is evidence to support waiting for at least two or more seizure free years before discontinuing AEDs in children, particularly if individuals have an abnormal EEG and partial seizures. There is insufficient evidence to establish when to withdraw AEDs in children with generalized seizures. There is no evidence to guide the timing of withdrawal of AEDs in seizure free adults. Further blinded randomized controlled trials are needed to identify the optimal timing of AED withdrawal and risk factors predictive of relapse.

摘要

背景

緩解期的癲癇病人早期和晚期停用抗癲癇藥物之比較

抗癲癇藥物(AEDs)用於避免癲癇發作,但有短期和長期的副作用。當癲癇處於緩解期,人們最感興趣的是如何停藥。但是人們還不瞭解何時才是停用AED的最佳時機。

目標

量化成人和兒童癲癇病人於早期(時隔癲癇無發作兩年內)或晚期(時隔癲癇無發作兩年以上)停用AED後癲癇復發的風險。評估有哪些變數可以改變復發的風險。

搜尋策略

我們搜尋了 Cochrane Epilepsy Group Specialised Register (January 2010), CENTRAL (The Cochrane Library Issue 1, 2010), MEDLINE (1950 to January 2010), EMBASE, Index Medicus, CINAHL (2 February 2010) 等資料庫,並且手動檢索相關期刊。

選擇標準

選擇對象為成人和兒童癲癇病人的隨機對照試驗,其目的是評估在緩解期的各個階段,停用AED的結果。包括了早期和晚期停用AED的比較。

資料收集與分析

兩位作者個別獨立提取資料,評估各個試驗的品質。計算每個試驗的Relative risks (RR)和95% confidence intervals (CI)。採用randomeffects model,計算dichotomous data的總體RR和95% CIs。對每個合併後的RR實施統計學異質性檢驗。

主要結論

本次分析包括7個符合選擇標準的對照試驗,代表924位隨機挑選的兒童,然而我們沒有找到對象為成人且可符合選擇標準的試驗。比較早期和晚期停用AED,其復發的RR是1.32 (95% CI 1.02 −1.70)。據此估計,早期停藥的個案每10人就有1人導致復發。早期停藥的族群中,局部發作者(pooled RR為1.52 (95% CI 0.95 to 2.41))與腦波異常者(pooled RR為1.67 (95% CI 0.93 to 3.00))復發的機會較高.。

作者結論

證據支持兒童至少要等待癲癇無發作兩年或以上才能停用AED,特別是如果個體具有異常腦波或為局部型發作者。至於全盤型發作的兒童該於何時停用AED,目前還沒有充足的證據。目前完全沒有證據指引何時才能讓癲癇無發作的成人停用AED。此外,我們需要更多盲法隨機對照試驗,來判定停用AED的最佳時機及預測復發的危險因子。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

沒有足夠證據指出無發作的成人癲癇病患應在何種最佳時機停用抗癲癇藥物。癲癇是由於大腦放電異常引起的重覆發作的疾病。雖然抗癲癇藥物(AEDs) 用於避免癲癇的發作,但是有長期的副作用。當處於緩解期時,最好是停止用藥,但是我們還不清楚何時才是最佳停藥的時機。本回顧發現,有證據支持兒童至少要等待癲癇無發作至少兩年或以上才能停用AED,特別是如果兒童屬於局部型發作或有異常腦波。目前仍需要進一步的相關研究。

Résumé scientifique

Sevrage des médicaments antiépileptiques précoce versus tardif pour les personnes atteintes d'épilepsie en rémission

Contexte

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 3 en 2001.

Les médicaments antiépileptiques (MAE) sont utilisés pour prévenir les crises d'épilepsie, mais sont associés à des effets indésirables à court et à long terme. Lorsque l'épilepsie est en rémission, il peut être dans l'intérêt supérieur de l'individu d'interrompre le traitement. Cependant, le moment optimal pour l'interruption de MAE n'est pas connu.

Objectifs

Quantifier le risque de rechute des crises après un sevrage précoce (moins de deux ans sans crises) versus tardif (plus de deux ans sans crises) chez les patients épileptiques adultes et pédiatriques.
Évaluer les variables modifiant le risque de récurrence des crises.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre du groupe Cochrane sur l'épilepsie (octobre 2011), CENTRAL (numéro 4 sur 4, The Cochrane Library numéro 2011), MEDLINE (de 1948 à la 4ème semaine de septembre 2011), CINAHL (10 octobre 2011).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés qui évaluent le sevrage des MAE après différentes périodes de rémission des crises chez les adultes et les enfants souffrant d'épilepsie. Les études incluses comparaient une interruption des MAE précoce versus tardive.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante. Les risques relatifs (RR) avec intervalle de confiance (IC) à 95 % ont été calculés pour chaque essai. Les RR globaux et les IC à 95 % pour les données dichotomiques ont été calculés en utilisant un modèle à effets aléatoires. Un test d'hétérogénéité statistique a été réalisé pour chaque calcul de risque relatif combiné.

Résultats principaux

Sept essais contrôlés éligibles ont été inclus dans l'analyse, représentant 924 enfants randomisés. Aucun essai éligible n'évaluait les adultes ne présentant plus de crises. Le risque relatif combiné pour la rechute des crises avec un sevrage de MAE précoce versus tardif était de 1,32 (IC à 95 % 1,02 à 1,70). Sur la base de cette estimation, le nombre nécessaire pour nuire (NNN), c'est-à-dire exposer un individu à un risque plus élevé de rechute des crises en raison d'un sevrage précoce de MAE, est de 10. Une interruption précoce était associée à des taux de rechute plus importants chez les personnes souffrant de crises partielles (le RR global est de 1,52 (IC à 95 % 0,95 à 2,41)) ou présentant un EEG anormal (RR global 1,67 (IC à 95 % 0,93 à 3,00)).

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves corroborant une attente d'au moins deux ans ou plus sans crises d'épilepsie avant d'interrompre les MAE chez l'enfant, en particulier si les individus présentent un EEG anormal et des crises partielles. Les preuves sont insuffisantes pour établir le moment du sevrage des MAE chez l'enfant souffrant de crises généralisées. Aucune preuve n'oriente le moment du sevrage des MAE chez les adultes ne présentant plus de crises. D'autres essais contrôlés randomisés en aveugle sont nécessaires pour identifier le moment optimal du sevrage des MAE et les facteurs de risque permettant de prédire une rechute.

Plain language summary

Early versus late antiepileptic drug withdrawal for people with epilepsy in remission

There is not enough evidence to show the best time to withdraw antiepileptic drugs in adults with epilepsy who are free of seizures. More research is needed.

Epilepsy is a disorder where recurrent seizures are caused by abnormal electrical discharges from the brain. Antiepileptic drugs (AEDs) are used to prevent these seizures but have long term adverse effects. When in remission, it may be best to stop using the drugs but the right time to withdraw them is unclear. The review of trials found there is evidence to support waiting at least two years or more seizure free before discontinuing AEDs in children, especially if they had partial seizures or abnormal electroencephalogram (EEG). More research is needed.

Résumé simplifié

Sevrage des médicaments antiépileptiques précoce versus tardif pour les personnes atteintes d'épilepsie en rémission

Les preuves sont insuffisantes pour montrer le meilleur moment pour arrêter les médicaments antiépileptiques chez l'adulte atteint d'épilepsie qui ne présente plus de crises. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

L'épilepsie est un trouble qui se caractérise par des convulsions récurrentes causées par des décharges électriques anormales dans le cerveau. Les médicaments antiépileptiques (MAE) sont utilisés pour prévenir ces crises, mais ont des effets indésirables à long terme. Lorsque les sujets sont en rémission, il peut être préférable d'arrêter d'utiliser ces médicaments, mais on ignore le bon moment pour les sevrer. La revue des essais a découvert qu'il existait des preuves corroborant une attente d'au moins deux ans ou plus sans crises d'épilepsie avant d'interrompre les MAE chez l'enfant, en particulier s'il présentait des crises partielles ou un électroencéphalogramme (EEG) anormal. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary