This is not the most recent version of the article. View current version (24 NOV 2014)

Intervention Review

Prophylactic anti-staphylococcal antibiotics for cystic fibrosis

  1. Alan R Smyth1,*,
  2. Sarah Walters2

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 12 DEC 2012

Assessed as up-to-date: 30 OCT 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001912.pub2


How to Cite

Smyth AR, Walters S. Prophylactic anti-staphylococcal antibiotics for cystic fibrosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 12. Art. No.: CD001912. DOI: 10.1002/14651858.CD001912.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Nottingham, Department of Child Health, School of Clinical Sciences & Nottingham Respiratory BRU, Nottingham, UK

  2. 2

    Institute of Child Health, University of Liverpool, c/o CFGD Group, Liverpool, UK

*Alan R Smyth, Department of Child Health, School of Clinical Sciences & Nottingham Respiratory BRU, University of Nottingham, E Floor East Block, Queens Medical Centre, Derby Road, Nottingham, NG7 2UH, UK. alan.smyth@nottingham.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 DEC 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (24 NOV 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Staphylococcus aureus causes pulmonary infection in young children with cystic fibrosis (CF). Prophylactic antibiotics are prescribed hoping to prevent such infection and lung damage. Antibiotics have adverse effects and long-term use might lead to infection with Pseudomonas aeruginosa.

Objectives

To assess continuous oral antibiotic prophylaxis to prevent the acquisition of Staphylococcus aureus versus no prophylaxis in people with CF, we tested these hypotheses. Prophylaxis:
1. improves clinical status, lung function and survival;
2. causes adverse effects (eg diarrhoea, skin rash, candidiasis);
3. leads to fewer isolates of common pathogens from respiratory secretions;
4. leads to the emergence of antibiotic resistance and colonisation of the respiratory tract with Pseudomonas aeruginosa.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register, comprising references identified from comprehensive electronic database searches, handsearches of relevant journals and abstract books of conference proceedings. Companies manufacturing anti-staphylococcal antibiotics were contacted.

Most recent search of Register: 02 August 2012.

Selection criteria

Randomised trials of continuous oral prophylactic antibiotics (given for at least one year) compared to intermittent antibiotics given 'as required', in people with CF of any disease severity.

Data collection and analysis

The authors assessed studies for eligibility and methodological quality and extracted data.

Main results

We included four studies, totaling 401 randomised participants aged zero to seven years on enrolment. Fewer children receiving anti-staphylococcal antibiotic prophylaxis had one or more isolates of Staphylococcus aureus. There was no significant difference between groups in infant or conventional lung function. We found no significant effect on nutrition, hospital admissions, additional courses of antibiotics or adverse effects. There was no significant difference in the number of isolates of Pseudomonas aeruginosa between groups, though there was a trend towards a lower cumulative isolation rate of Pseudomonas aeruginosa in the prophylaxis group at two and three years and towards a higher rate from four to six years. As the studies reviewed lasted six years or less, conclusions cannot be drawn about the long-term effects of prophylaxis.

Authors' conclusions

Anti-staphylococcal antibiotic prophylaxis leads to fewer children having isolates of Staphylococcus aureus, when commenced early in infancy and continued up to six years of age. The clinical importance of this finding is uncertain. Further research may establish whether the trend towards more children with CF with Pseudomonas aeruginosa, after four to six years of prophylaxis, is a chance finding and whether choice of antibiotic or duration of treatment might influence this.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Giving antibiotics regularly to people with cystic fibrosis to prevent infection with a germ called Staphylococcus aureus

Cystic fibrosis blocks the airways with mucus and causes frequent airway infections. These can lead to death from breathing failure. People with cystic fibrosis are sometimes given regular antibiotics to prevent infections from a germ called Staphylococcus aureus. However, antibiotics can also have adverse effects. The review includes four studies with 401 participants. All the studies were in children and were of variable quality. The review found some evidence that giving regular antibiotics to young children (continued up to six years of age) leads to less infection with Staphylococcus aureus. The studies showed no differences between giving regular antibiotics or not in other outcomes in the review. No study lasted longer than six years, so we can draw no conclusions about long-term use. No study enrolled adults, so we can not comment on the use of these drugs in adults. Future research should look at antibiotic resistance patterns and patient survival.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotiques prophylactiques anti-staphylococciques pour la mucoviscidose

Contexte

Le Staphylococcus aureus provoque des infections pulmonaires chez les jeunes enfants atteints de mucoviscidose (CF). Les antibiotiques prophylactiques sont prescrits dans l'espoir de prévenir de telles infections et des lésions pulmonaires. Les antibiotiques ont des effets indésirables et leur utilisation à long terme est susceptible de conduire à une infection par Pseudomonas aeruginosa.

Objectifs

Pour évaluer l'antibioprophylaxie continue par voie orale destinée à prévenir l'acquisition de Staphylococcus aureus versus l'absence de prophylaxie chez les personnes atteintes de mucoviscidose, nous avons testé ces hypothèses. Prophylaxie :
1. améliore l'état clinique et la fonction respiratoire et la survie ;
2. provoque des effets indésirables (tels que diarrhée, éruption cutanée, candidose) ;
3. conduit à une diminution des isolats de pathogènes courants dans les sécrétions respiratoires ;
4. conduit à l'émergence d'une résistance aux antibiotiques et à la colonisation des voies respiratoires par Pseudomonas aeruginosa.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué de références identifiées lors de recherches exhaustives dans les bases de données électroniques, des recherches manuelles dans des revues pertinentes et des résumés d'actes de conférences. Les laboratoires qui fabriquent des antibiotiques anti-staphylococciques ont été contactés.

La plupart des recherches récentes du registre : 02 août 2012

Critères de sélection

Essais randomisés portant sur une antibioprophylaxie continue par voie orale (administrés pendant au moins un an) comparativement aux antibiotiques administrés par intermittence « à la demande », chez les personnes atteintes de mucoviscidose à tous les degrés de gravité de la maladie.

Recueil et analyse des données

Les auteurs ont évalué les études quant à leur éligibilité et leur qualité méthodologique et ont extrait les données.

Résultats Principaux

Nous avons inclus quatre études, portant sur un total de 401 participants randomisés, âgés de zéro à sept ans lors de leur recrutement. Le nombre d'enfants sous antibioprophylaxie anti-staphylococcique ayant un ou plusieurs isolats de Staphylococcus aureus s'est avéré moindre. Aucune différence significative n'a été observée entre les groupes chez les nourrissons ou pour la fonction respiratoire classique. Nous n'avons pas trouvé d'effet significatif sur la nutrition, les hospitalisations, les traitements antibiotiques supplémentaires ou les effets indésirables. Aucune différence n'a été observée dans le nombre d'isolats de Pseudomonas aeruginosa entre les groupes, malgré une tendance vers un taux d'isolement cumulé inférieur de Pseudomonas aeruginosa dans le groupe sous prophylaxie à deux ans et trois ans et une tendance vers un taux plus élevé de quatre à six ans. Comme la durée des études examinées était de six ans maximum, aucune conclusion ne peut être tirée sur les effets à long terme de la prophylaxie.

Conclusions des auteurs

L'antibioprophylaxie anti-staphylococcique se traduit par une diminution du nombre d'enfants ayant des isolats de Staphylococcus aureus, dès lors qu'elle est instaurée tôt dans l'enfance et poursuivie jusqu'à l'âge de six ans. L'importance clinique de cette observation est incertaine. D'autres recherches pourraient établir si la tendance à l'augmentation du nombre d'enfants atteints de mucoviscidose avec Pseudomonas aeruginosa, après quatre à six ans de prophylaxie, est le fait du hasard et si le choix de l'antibiotique ou la durée du traitement peuvent avoir une influence dans ce domaine.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotiques prophylactiques anti-staphylococciques pour la mucoviscidose

Administration régulière d'antibiotiques à des personnes atteintes de mucoviscidose afin de prévenir une infection par un germe dénommé Staphylococcus aureus

La mucoviscidose bloque les voies respiratoires par du mucus et provoque de fréquentes infections des voies respiratoires. Ces dernières peuvent entraîner la mort par insuffisance respiratoire. Des antibiotiques sont parfois administrés régulièrement aux personnes atteintes de mucoviscidose afin de prévenir les infections par un germe dénommé Staphylococcus aureus. Toutefois, les antibiotiques peuvent aussi avoir des effets indésirables. La revue comprend quatre études portant sur un total de 401 participants. Toutes les études portaient sur des enfants et étaient de qualité variable. La revue a trouvé certaines preuves selon lesquelles l'administration régulière d'antibiotiques à des jeunes enfants (poursuivie jusqu'à six ans) se traduit par une diminution des infections à Staphylococcus aureus. Les études n'ont montré aucune différence entre l'administration régulière d'antibiotiques ou non en ce qui concerne les autres résultats de la revue. Aucune étude n'a duré plus de six ans, de sorte que nous ne pouvons tirer aucune conclusion quant à l'utilisation à long terme. Aucune étude n'a porté sur des adultes, nous ne sommes donc pas en mesure d'émettre de commentaires sur l'utilisation de ces médicaments chez les adultes. Les recherches futures devraient examiner les modèles de résistance aux antibiotiques et de survie des patients.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th January, 2013
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�