This is not the most recent version of the article. View current version (9 OCT 2014)

Intervention Review

Inhaled corticosteroids for cystic fibrosis

  1. Ian M Balfour-Lynn1,*,
  2. Karen Welch2

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 14 NOV 2012

Assessed as up-to-date: 24 SEP 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD001915.pub3


How to Cite

Balfour-Lynn IM, Welch K. Inhaled corticosteroids for cystic fibrosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 11. Art. No.: CD001915. DOI: 10.1002/14651858.CD001915.pub3.

Author Information

  1. 1

    Royal Brompton Hospital, Dept. Paediatric Respiratory Medicine, London, UK

  2. 2

    University of Edinburgh, Public Health Sciences, Edinburgh, UK

*Ian M Balfour-Lynn, Dept. Paediatric Respiratory Medicine, Royal Brompton Hospital, Sydney Street, London, SW3 6NP, UK. i.balfourlynn@ic.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 14 NOV 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (09 OCT 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Reduction of lung inflammation is one of the goals of cystic fibrosis (CF) therapy. Inhaled corticosteroids (ICS) are often used to treat children and adults with CF. The rationale for this is their potential to reduce lung damage arising from inflammation, as well as their effect on symptomatic wheezing. It is important to establish the current level of evidence for the risks and benefits of ICS, especially in the light of their known adverse effects on growth.

Objectives

To assess the effectiveness of taking regular ICS, compared to not taking them, in children and adults with CF.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register, comprising references identified from comprehensive electronic database searches and handsearches of relevant journals and abstract books of conference proceedings. We requested information from pharmaceutical companies manufacturing inhaled corticosteroids and authors of identified trials.

Date of most recent search of the Group's Trials Register: 03 September 2012.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised trials, published and unpublished, comparing ICS to placebo or standard treatment in individuals with CF.

Data collection and analysis

Two independent authors assessed methodological quality of trials using established criteria and extracted data using standard pro formas.

Main results

The searches identified 34 citations, of which 26 (representing 13 trials) were eligible for inclusion. These 13 trials reported the use of ICS in 506 people with CF aged between 6 and 55 years. One trial was a withdrawal study in individuals who were already taking ICS. Methodological quality was difficult to assess from published information. Inclusion criteria varied between trials, as did type and duration of treatment and timing of outcome assessments. Objective measures of airway function were reported in most trials but were often incomplete. Significant benefit has not been conclusively demonstrated. Four trials systematically documented adverse effects and growth was significantly affected in one study using high doses.

Authors' conclusions

Evidence from these trials is insufficient to establish whether ICS are beneficial in CF, but withdrawal in those already taking them has been shown to be safe. There is some evidence they may cause harm in terms of growth. It has not been established whether long-term use is beneficial in reducing lung inflammation, which should improve survival, but it is unlikely this will be proven conclusively in a randomised controlled trial.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Inhaled corticosteroids for cystic fibrosis

Recurrent chest infections in people with cystic fibrosis causes inflammation and damage to the lungs which, in the long term, is the most common reason for death in cystic fibrosis. Inhaled corticosteroids are often used to treat inflammation but may cause adverse effects. Some adverse effects are less serious, for example oral thrush, but others such as reduced childhood growth are more serious. In this updated review 13 trials reported the use of inhaled corticosteroids in 506 people with cystic fibrosis aged between 6 and 55 years. The clinical trials have failed to prove that inhaled corticosteroids reduce inflammation and one trial has shown that they can slow down children's growth when used in high doses. Furthermore it has been shown that under close supervision of the cystic fibrosis team, it may be safe for people who have been taking inhaled corticosteroids for a while to stop doing so.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes inhalés pour le traitement de la mucoviscidose

Contexte

La réduction de l'inflammation pulmonaire est l'un des objectifs du traitement de la mucoviscidose (MV). Les corticostéroïdes inhalés (CSI) sont souvent utilisés pour traiter les enfants et les adultes atteints de MV. Cela s'explique par leur capacité à réduire les lésions pulmonaires survenant en raison de l'inflammation, ainsi que par leur effet sur la respiration sifflante symptomatique. Il est important d'établir le niveau actuel de preuve concernant les risques et les avantages des CSI, en particulier à la lumière de leurs effets indésirables connus sur la croissance.

Objectifs

Evaluer l'efficacité de la prise régulière de CSI comparé à l'absence de prise, chez les enfants et les adultes atteints de MV.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué de références identifiées lors de recherches exhaustives dans les bases de données électroniques et de recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés d’actes de conférence. Nous avons demandé des informations auprès de sociétés pharmaceutiques fabriquant des corticostéroïdes inhalés et des auteurs des essais identifiés.

Date de la recherche la plus récente effectuée dans le registre des essais cliniques du groupe : 3 septembre 2012.

Critères de sélection

Les essais randomisés ou quasi-randomisés, publiés et non publiés, comparant les CSI à un placebo ou un traitement standard chez des individus atteints de MV.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs indépendants ont évalué la qualité méthodologique des essais en utilisant des critères établis et ont extrait les données au moyen de formulaires standard.

Résultats Principaux

Les recherches ont permis d'identifier 34 références, dont 26 (représentant 13 essais) étaient éligibles à l'inclusion. Ces 13 essais ont rapporté l'utilisation de CSI chez 506 personnes atteintes de mucoviscidose âgées de 6 à 55 ans. Un essai était une étude du retrait du traitement chez des individus qui prenaient déjà des CSI. La qualité méthodologique a été difficile à évaluer d'après les informations publiées. Les critères d'inclusion variaient entre les essais, de même que le type et la durée du traitement, et le moment choisi pour les évaluations des critères de jugement. Les mesures objectives de la fonction respiratoire ont été rapportées dans la plupart des essais, mais étaient souvent incomplètes. Un avantage significatif n'a pas été démontré de façon concluante. Quatre essais ont systématiquement documenté des effets indésirables et la croissance a été significativement affectée dans une étude utilisant de fortes doses.

Conclusions des auteurs

Les preuves tirées de ces essais sont insuffisantes pour déterminer si les CSI sont bénéfiques dans la MV, mais il a été montré que l'abandon du traitement chez les personnes prenant déjà des CSI était sûr. Il existe des preuves indiquant qu'ils pourraient entraîner des préjudices en termes de croissance. Il n'a pas été déterminé si l'utilisation à long terme était bénéfique pour réduire l'inflammation pulmonaire, ce qui devrait améliorer la survie, mais il est peu probable que cela puisse être prouvé de façon concluante dans un essai contrôlé randomisé.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes inhalés pour le traitement de la mucoviscidose

Corticostéroïdes inhalés pour le traitement de la mucoviscidose

Les infections pulmonaires récurrentes chez les personnes atteintes de mucoviscidose provoquent une inflammation et des lésions des poumons qui, à long terme, sont la cause de décès la plus courante dans les cas de mucoviscidose. Les corticostéroïdes inhalés sont souvent utilisés pour traiter l'inflammation, mais peuvent provoquer des effets indésirables. Certains effets indésirables sont moins graves, par exemple les mycoses buccales, mais d'autres, tels que la croissance réduite des enfants, sont plus graves. Dans cette revue mise à jour, 13 essais ont rapporté l'utilisation de corticostéroïdes inhalés chez 506 personnes atteintes de mucoviscidose âgées de 6 à 55 ans. Les essais cliniques n'ont pas permis de prouver que les corticostéroïdes inhalés réduisaient l'inflammation et un essai a montré qu'ils pouvaient ralentir la croissance des enfants lorsqu'ils étaient utilisés à fortes doses. De plus, il a été montré que, sous une supervision étroite par l'équipe travaillant sur la mucoviscidose, il pouvait être sûr pour les personnes ayant pris des corticostéroïdes inhalés pendant un certain temps d'arrêter d'en prendre.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 11th October, 2013
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�