Intervention Review

Zotepine for schizophrenia

  1. Prasanna DeSilva1,*,
  2. Mark Fenton2,
  3. John Rathbone3

Editorial Group: Cochrane Schizophrenia Group

Published Online: 18 OCT 2006

Assessed as up-to-date: 23 AUG 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD001948.pub2


How to Cite

DeSilva P, Fenton M, Rathbone J. Zotepine for schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 4. Art. No.: CD001948. DOI: 10.1002/14651858.CD001948.pub2.

Author Information

  1. 1

    Whitby, Yorkshire, UK

  2. 2

    National Institute for Health and Clinical Excellence, Database of Uncertainties about the Effects of Treatments (DUETs), Manchester, UK

  3. 3

    The University of Sheffield, HEDS, ScHARR, Sheffield, UK

*Prasanna DeSilva, The Anchorage, 11 Byland Road, Whitby, Yorkshire, YO21 1JH, UK. prasanna.desilva@tney.northy.nhs.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 OCT 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Zotepine is a relatively new antipsychotic often used for the treatment of people with schizophrenia. It is claimed to be particularly effective for negative symptoms.

Objectives

To determine the effects of zotepine compared with placebo, typical and other atypical antipsychotic drugs for schizophrenia and related psychoses.

Search methods

For the 2006 update we searched the Cochrane Schizophrenia Group's register of trials.

Selection criteria

We included all randomised clinical trials comparing zotepine with other treatments for people with schizophrenia or other psychoses.

Data collection and analysis

We independently inspected citations and abstracts, ordered papers, re-inspected these and assessed their quality. For homogenous dichotomous data we calculated the relative risk (RR), 95% confidence intervals (CI) and, where appropriate, numbers needed to treat/harm (NNT/H) on an intention-to-treat basis. For continuous data, we calculated weighted mean differences (WMD). We inspected all data for heterogeneity.

Main results

The review currently includes 11 studies with 966 participants. Most outcomes were short term (4-12 weeks). We found no data for outcomes such as relapse, time in hospital, satisfaction with care and day-to-day functioning. Compared with placebo, mental state ratings favoured zotepine (n=106, 1 RCT, RR No 20% decrease in BPRS 0.44 CI 0.3 to 0.7, NNT 3 CI 2 to 6) using the last observation carried forward method. For the comparison with typical drugs, limited data suggest that zotepine may be as effective as these older medications. Mental state measures of 'no clinically important improvement' favour zotepine when compared with other active drugs (n=356, 4 RCTs, RR 0.77 CI 0.7 to 0.9, NNT 7 CI 4 to 22). About one third of people in both the zotepine and control groups left the studies before trial completion. Zotepine may result in less movement disorder adverse effects than typical antipsychotic drugs. Trials have not highlighted clear differences between zotepine and other atypical drugs.

Authors' conclusions

Zotepine may be a valuable addition to the class of atypical antipsychotic drugs. However, more data from existing studies is urgently needed to increase confidence in the findings of this review. In addition to this, new data from well planned, conducted and reported long term pragmatic randomised trials are needed. Otherwise clinical use of zotepine will be based upon speculation of short explanatory trials for everyday practice.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Zotepine for schizophrenia

Schizophrenia is a chronic, relapsing mental illness and has a worldwide lifetime prevalence of about 1% irrespective of culture, social class and race. Schizophrenia is characterised by positive symptoms such as hallucinations and delusions and negative symptoms such as emotional numbness and withdrawal. One quarter of those who have experienced an episode of schizophrenia recover and the illness does not recur. Another 25% experience an unremitting illness. Half of those diagnosed do have a recurrent illness but with long episodes of considerable recovery from the positive symptoms. Current medication is effective in reducing positive symptoms, but negative symptoms are fairly resistant to treatment. In addition, drug treatments are associated with adverse effects and the overall cost of the illness to the individual, their carers and the community is considerable.

Antipsychotic medications are categorised as typical antipsychotics (i.e. first generation: chlorpromazine, haloperidol, etc) and atypical antipsychotics (i.e. second generation: amisulpiride; olanzapine; risperidone etc) and both are the mainstay of treatment for people with schizophrenia. Zotepine is an atypical antipsychotic and the atypicals are thought to have a different adverse effects profile to typicals; in particular they are thought less likely to cause movement disorders.

We sought all relevant randomised controlled trials comparing zotepine with placebo and other antipsychotics but found very few. Zotepine may well be a useful drug, but currently data are sparse, and importantly this data emanates from a company with an interest in showing zotepine to be effective and safe.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Zotépine dans la schizophrénie

Contexte

La zotépine est un antipsychotique relativement récent souvent utilisé dans le traitement des patients atteints de schizophrénie. Il a été affirmé qu'elle était particulièrement efficace pour traiter les symptômes négatifs.

Objectifs

Déterminer les effets de la zotépine par rapport à un placebo ou d'autres médicaments antipsychotiques typiques ou atypiques dans la schizophrénie et les psychoses de même nature.

Stratégie de recherche documentaire

Pour la mise à jour de 2006, nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur la schizophrénie.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais cliniques randomisés comparant de la zotépine à d'autres traitements chez les patients atteints de schizophrénie ou d'autres psychoses.

Recueil et analyse des données

Nous avons examiné les références bibliographiques et les résumés de manière indépendante et obtenu des articles, que nous avons réexaminés et dont nous avons évalué la qualité. Pour les données dichotomiques homogènes, nous avons calculé le risque relatif (RR), les intervalles de confiance (IC) à 95 % et, le cas échéant, le nombre de sujets à traiter/nombre nécessaire pour nuire (NST/NNN) sur la base de l'intention de traiter. Pour les données continues, nous avons calculé les différences moyennes pondérées (DMP). Nous avons examiné l'hétérogénéité de toutes les données.

Résultats Principaux

Cette revue inclut actuellement 11 études portant sur 966 participants. La plupart des critères de jugement étaient évalués à court terme (4-12 semaines). Nous n'avons identifié aucune donnée concernant des critères de jugement tels que les rechutes, la durée du séjour à l'hôpital, la satisfaction vis-à-vis des soins et le fonctionnement quotidien. Par rapport au placebo, les évaluations de l'état mental étaient favorables à la zotépine (n = 106, 1 ECR, RR d'absence de réduction de 20 % du score BPRS de 0,44, IC entre 0,3 et 0,7, NST de 3, IC entre 2 et 6) en utilisant la méthode LOF (last observation carried forward, soit méthode de la dernière observation rapportée). Concernant la comparaison avec des médicaments typiques, des données limitées suggèrent que la zotépine pourrait être aussi efficace que ces médicaments plus anciens. Les mesures de l'état mental concernant l'absence d'amélioration cliniquement importante étaient favorables à la zotépine par rapport à d'autres médicaments actifs (n = 356, 4 ECR, RR de 0,77, IC entre 0,7 et 0,9, NST de 7, IC entre 4 et 22). Environ un tiers des participants du groupe de la zotépine et du groupe témoin avaient abandonné les études avant la fin. La zotépine pourrait entraîner moins d'effets moteurs indésirables que les médicaments antipsychotiques typiques. Les essais ne démontraient pas de différence notable entre la zotépine et les autres médicaments atypiques.

Conclusions des auteurs

L'intégration de la zotépine à la classe des médicaments antipsychotiques atypiques pourrait être bénéfique. Néanmoins, d'autres données issues des études existantes sont nécessaires de toute urgence afin de confirmer la fiabilité des résultats de cette revue. De plus, de nouvelles données issues d'essais randomisés à long terme pragmatiques et bien planifiés, réalisés et documentés sont nécessaires. Dans le cas contraire, l'utilisation clinique de la zotépine reposera uniquement sur des spéculations issues de petits essais explicatifs.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Zotépine dans la schizophrénie

Zotépine dans la schizophrénie

La schizophrénie est un trouble mental chronique et récidivant dont la prévalence mondiale au cours de la vie est d'environ 1 %, toutes cultures, classes sociales et origines ethniques confondues. La schizophrénie se caractérise par des symptômes positifs, tels que des hallucinations et des idées délirantes, et des symptômes négatifs, tels qu'un détachement émotionnel et un repli sur soi. Un quart des individus ayant été victimes d'une crise de schizophrénie se rétablissent et ne présentent pas de rechute. 25% souffrent de la maladie de manière permanente. La moitié des personnes diagnostiquées présentent une maladie récurrente accompagnée de longues périodes d'importante rémission des symptômes positifs. Les médicaments actuels sont efficaces pour réduire les symptômes positifs, mais les symptômes négatifs sont relativement résistants au traitement. En outre, les traitements médicamenteux sont associés à des effets indésirables, et le coût global de la maladie pour les patients, leurs soignants et la société est considérable.

Les médicaments antipsychotiques appartiennent à deux catégories : les antipsychotiques typiques (première génération : chlorpromazine, halopéridol, etc.) et les antipsychotiques atypiques (deuxième génération : amisulpride ; olanzapine ; rispéridone, etc.), ces deux catégories constituant le pilier du traitement des patients schizophrènes. La zotépine est un antipsychotique atypique, et l'on pense que le profil d'effets indésirables des médicaments atypiques est différent de celui des médicaments typiques ; on pense en particulier qu'ils sont moins susceptibles d'entraîner des troubles du mouvement.

Nous avons recherché tous les essais contrôlés randomisés comparant de la zotépine à un placebo et à d'autres antipsychotiques, mais très peu ont été identifiés. La zotépine pourrait être un médicament utile, mais les données actuelles sont insuffisantes et proviennent d'une société ayant intérêt à démontrer l'efficacité et l'innocuité de la zotépine.

Notes de traduction

Évaluation interne par les pairs du groupe Cochrane sur la schizophrénie finalisée (voir Module).
Évaluation externe par les pairs programmée.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

zotepine在精神分裂症的使用

zotepine是比較新的抗精神病藥物,常常使用在精神分裂症患者的治療。它被宣稱對於負性症狀特別有療效

目標

確定相較於安慰劑、典型或其他非典型的抗精神病藥物,zotepine對於精神分裂症及相關的精神症狀的效果

搜尋策略

針對2006年更新,我們搜尋the Cochrane Schizophrenia Group's register of trials.

選擇標準

我們涵括所有比較zotepine與其他治療方式用在精神分裂症或其他精神病患者之隨機對照試驗(randomised clinical trials)

資料收集與分析

我們獨立審視引用、摘要、訂購論文、再審視與評估文獻品質。對於同質性二分法數據,我們以治療意向(intentiontotreat)為基礎,計算相對風險(relative risk, RR)、95%信賴區間(confidence intervals, CI),並在合適的情況下,計算益一需治數/害一需治數(numbers needed to treat/harm, NNT/H)。對於連續性的數據,我們計算加權平均差(weighted mean differences)。我們審視所有的資料之異質性

主要結論

本回顧文獻目前包含11個研究,共有966個參與者。大部分是短期(4 – 12週)的結果。我們發現沒有關於復發、住院時間、治療滿意度、及每日功能的結果。使用最後觀察為結果的方式統計精神狀態評量,結果zotepine優於安慰劑(樣本數 = 106, 1 個隨機對照試驗, RR No 20% decrease in BPRS 0.44 CI 0.3 to 0.7, NNT 3 CI 2 to 6)。有限的資料顯示zotepine可能與較舊的典型抗精神病藥效果相當。在精神狀態評估“沒有臨床的重要進步”上,zotepine優於其它有效藥物(n = 356, 4 RCTs, RR 0.77 CI 0.7 to 0.9, NNT 7 CI 4 to 22)。Zotepine及控制組均有約3分之1的個案提早離開試驗。Zotepine比典型抗精神病藥物少引起運動異常的副作用。這些試驗沒有特別強調zotepine與其他非典型藥物之間的差別

作者結論

zotepine可能是非典型抗精神病藥物中,有價值的新成員。然而需要更多的研究資料來增強這篇回顧中的發現。除此之外,也需要完整規劃、執行並報告的長期實務上之隨機試驗之新資料。不然每天臨床使用zotepine,仍將只根據自這些短期解釋試驗之推測

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院李柏賢翻譯

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌

總結

精神分裂症是慢性、易復發的精神疾病,且不論文化、社會階級及種族的差異其全球終生盛行率約1%。精神分裂症的特徵是有幻覺及妄想的正性症狀及情緒麻木與退縮的負性症狀。1/4的患者經歷一次的精神分裂症發作後即恢復而不再復發。其他25%的患者其疾病不曾消失過。剩下一半被診斷為精神分裂症的患者,的確有反覆發作的疾病,但其正性症狀有相當程度的恢復。目前藥物對正性症狀的消除有效,但負性症狀的治療效果相當不佳。再者,藥物治療有副作用,對患者、照顧者及社區都花費相當大的成本。 抗精神病藥物被分類成典型抗精神病藥物(亦即第一代藥物:chlorpromazine, haloperidol等)及非典型抗精神病藥物(亦即第二代藥物:amisulpiride; olanzapine; risperidone 等)而兩者都是目前精神分裂症的主流治療方式。zotepine是非典型抗精神病藥物,被認為與典型藥物的副作用不同;尤其被認為特別不會造成動作疾病。 我們尋找所有相關的隨機對照試驗(randomised controlled trials)來比較zotepine與安慰劑及其他的抗精神病藥物,但發現研究很少。Zotepine可能是有效的藥,但目前的資料很缺乏,更重要的是這些資料來自廠商,為了利益而呈現zotepine是有效且安全的