Get access

Haloperidol dose for the acute phase of schizophrenia

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Haloperidol is a benchmark, accessible antipsychotic against which the effects of newer treatments are gauged.

Objectives

The primary goal of this review is to determine the best range of doses for haloperidol for the treatment of people acutely ill with schizophrenia.

Search methods

The reviewers searched Biological Abstracts (1980-1999), CINAHL (1982-1999), The Cochrane Library (1999, Issue 2), The Cochrane Schizophrenia Group's Register (December 1999), EMBASE (1980-1999), MEDLINE (1966-1999) and PsycLIT (1887-1999). They also inspected all references of all identified trials and included studies sought as a citation on SCISEARCH database (1980-1999). Authors of identified studies and pharmaceutical companies were also contacted.

Selection criteria

Studies were selected if they involved people being treated for acute schizophrenia, randomised to two or more dose ranges of non-depot haloperidol, and if they reported clinically meaningful outcomes.

Data collection and analysis

The reviewers independently and blindly inspected citations (10% reliability check), they ordered papers, and reliably re-inspected and quality assessed the full reports. The reviewers, again working independently, also extracted data. For homogeneous dichotomous data the relative risk (RR), 95% confidence intervals (CI) were calculated on an intention-to-treat basis. Reviewers assumed that people who left the study early or were lost to follow-up had a negative outcome. Weighted mean differences (WMD) were calculated for continuous outcomes that reported intention to treat (ITT), last observation carried forward (LOCF) data. Data was excluded if loss to follow-up was greater than 50%.

Main results

Sixteen trials with nineteen different randomised dose comparisons were included. No studies reported data on relapse rates, quality of life and none compared >1.5-3.0 mg/day haloperidol to higher dose ranges. Using low doses (>3-7.5mg/day) did not clearly result in loss of efficacy (no clinically important improvement in global state, versus >7.5-15mg/day n=48, 1 RCT, RR 1.09 CI 0.7 to 1.8; versus >15-35mg/day n=81, 2 RCTs, 0.95 CI 0.8 to 1.2). Doses of haloperidol in the range of >3-7.5 mg/day had a lower rate of development of clinically significant extrapyramidal adverse effects than higher doses (clinically significant extrapyramidal adverse effects, versus >7.5-15mg/day n=64, 2 RCTs, RR 0.12 CI 0.01 to 2.1; versus >15-35mg/day n=144, 3 RCTs RR 0.59 CI 0.5 to 0.8, NNH 3 CI 2 to 6; versus >35mg/day n=86, 2 RCTs, RR 0.70 CI 0.5 to 1.1). All other comparisons between dose ranges did not yield statistically significant differences, but several, particularly with lower dose ranges, were underpowered to detect clinically meaningful differences.

Authors' conclusions

No results are conclusive and all are based on small, short, studies. It would be understandable, however, if clinicians were cautious in prescribing doses in excess of 7.5 mg/day of haloperidol to a person with uncomplicated acute schizophrenia, and if people with schizophrenia were equally reticent to take greater doses. Further research is needed regarding the efficacy and tolerability of the >1.5-3.0 mg/day dose range.

摘要

背景

治療精神分裂症急性期的Haloperidol劑量

Haloperidol是一種基準、可用的抗精神病藥物,新治療的療效以其為標準

目標

此回顧的主要目標為決定使用Haloperidol治療精神分裂症急性期的最佳劑量的範圍

搜尋策略

審閱者們搜尋Biological Abstracts (1980年 – 1999年)、CINAHL (1982年 – 1999年)、Cochrane Library (1999年, Issue 2)、Cochrane Schizophrenia Group's Register (December 1999年)、EMBASE (1980年 – 1999年)、MEDLINE (1966年 – 1999年) 和 PsycLIT (1887 – 1999)。他們也評值所有選出試驗的參考文獻,包含SCISEARCH database (1980年 – 1999年)納入試驗當作文獻搜尋。也連絡研究作者們和藥商公司

選擇標準

研究對象選取為精神分裂症急性期被治療的患者,隨機分配至2組或以上不同劑量非長效的haloperidol,且包含臨床有意義結果的試驗

資料收集與分析

審閱者獨立檢查且盲性檢測文獻(10%信度檢測)。審閱者將論文排序,仔細再次可信的評估完整報告。審閱者再次獨立擷取資料。由意圖治療的病人中計算同質二元化資料的相對危險(RR)和95%信賴區間(CI)。提早退出研究或失去追蹤者皆假設試驗結果不好。以最後觀察結果的數據資料,由意圖治療(ITT)病人中計算連續資料的加權平均差(WMD)。若超過50%受試者失去追蹤則不納入資料

主要結論

納入19種不同的隨機分配劑量組別比較的16個試驗。研究都沒有復發率、生活品質的資料,未比較每日劑量大於1.5 – 3.0 mg與更高劑量。使用低劑量(每日劑量小於3 – 7.5mg)的療效並沒有顯著較低(整體狀態沒有臨床顯著進步, 樣本數為48, 1 個隨機對照試驗, 和每日劑量大於7.5 – 15mg/day劑量相比較,相對危險(RR)為1.09,信賴區間(CI)為 0.7 – 1.8; 與>15 – 35mg/day劑量相比,樣本數為81,2個隨機對照試驗,0.95信賴區間為0.8 – 1.2)。haloperidol的日劑量大於3 – 7.5 mg組有較低的機率發生臨床顯著的錐體外徑副作用 (臨床上顯著的錐體外徑副作用方面,與日劑量大於7.5 – 15mg/day組相比,樣本數為64,2個隨機對照試驗,相對危險(RR)為 0.12 ,信賴區間(CI) 0.01 – 2.1;與日劑量大於15 – 35mg組相比,樣本數為144,3個隨機對照試驗相對危險(RR)為0.59,信賴區間(CI)為 0.5 – 0.8, 造成傷害人數為3,信賴區間(CI)為 2 – 6;與日劑量大於35mg相比,樣本數為86,2 個隨機對照試驗, 相對危險(RR)為0.70,信賴區間(CI) 0.5 – 1.1。 所有的其他劑量範圍比較沒有統計上的顯著差異,然而許多, 尤其是低劑量組有些缺少檢力,故無法得出臨床上有意義的差異結果

作者結論

沒有決定性的結論,只有基於小規模的短期研究。這是合理的因為臨床醫師會斟酌是否要對非複雜性精神分裂症患者處方haloperidol日劑量超過7.5 mg 也會斟酌是否精神分裂症患者不願意使用較高的劑量。需要更多關於日劑量大於1.5 – 3.0 mg的研究以確定療效和耐受度

翻譯人

本摘要由成功大學附設醫院尹子真翻譯

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌

總結

Haloperidol是一種基準、可用的抗精神病藥物,新治療的療效以其為標準。本回顧選擇直接比較不同Haloperidol劑量的研究,雖然有30年的研究,但不同Haloperidol劑量的療效資料很少,且報告撰寫不良,尤其是今日使用的低劑量。低劑量可能如同高劑量有效,且副作用較少。此一回顧也提出目前比較新藥物和Haloperidol的試驗有重大的偏差

Résumé

Dose d'halopéridol dans la phase aiguë de la schizophrénie

Contexte

L'halopéridol est un antipsychotique de référence accessible qui est utilisé pour évaluer les effets des traitements plus récents.

Objectifs

Le principal objectif de cette revue est de déterminer la plage de doses d'halopéridol la plus efficace dans le traitement des patients atteints de schizophrénie aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Les évaluateurs ont consulté Biological Abstracts (1980-1999), CINAHL (1982-1999), la Bibliothèque Cochrane (1999, numéro 2), le registre du groupe Cochrane sur la schizophrénie (décembre 1999), EMBASE (1980-1999), MEDLINE (1966-1999) et PsycLIT (1887-1999). Ils ont également examiné toutes les références bibliographiques des essais identifiés et inclus les études recherchées sous forme de référence dans la base de données SCISEARCH (1980-1999). Les auteurs des études identifiées ont également été contactés, ainsi que des sociétés pharmaceutiques.

Critères de sélection

Les études ont été sélectionnées lorsqu'elles portaient sur des patients traités pour une schizophrénie aiguë et randomisés pour au moins deux plages de doses d'halopéridol sans effet retard, et rapportaient des critères de jugement cliniquement pertinents.

Recueil et analyse des données

Les évaluateurs ont examiné les références bibliographiques indépendamment et en aveugle (contrôle de fiabilité de 10 %), obtenu les articles, réinspecté l'intégralité des rapports et évalué leur qualité. Les évaluateurs ont également extrait les données de manière indépendante. Pour les données dichotomiques homogènes, le risque relatif (RR) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculés sur la base de l'intention de traiter. Les évaluateurs ont considéré que les patients qui abandonnaient les études de manière prématurée ou étaient perdus de vue présentaient un résultat négatif. Les différences moyennes pondérées (DMP) ont été calculées pour les résultats continus lorsque des données de l'analyse en intention de traiter (ITT) et de l'analyse LOCF (last observation carried forward) étaient rapportées. Les données ont été exclues lorsque la perte de suivi était supérieure à 50 %.

Résultats Principaux

Seize essais présentant dix-neuf comparaisons de doses randomisées ont été inclus. Aucune étude ne rapportait de données concernant les taux de rechute et la qualité de vie, et aucune ne comparait > 1,5-3,0 mg/jour d'halopéridol à des plages de doses supérieures. L'utilisation de faibles doses (> 3-7,5 mg/jour) n'entraînait pas de perte d'efficacité notable (absence d'amélioration cliniquement importante de l'état global par rapport à > 7,5-15 mg/jour, n = 48, 1 ECR, RR de 1,09, IC entre 0,7 et 1,8 ; par rapport à > 15-35 mg/jour, n = 81, 2 ECR, RR de 0,95, IC entre 0,8 et 1,2). Les doses d'halopéridol de la plage > 3-7,5 mg/jour entraînaient un taux inférieur de développement d'effets indésirables extrapyramidaux cliniquement significatifs par rapport aux doses plus élevées (effets indésirables extrapyramidaux cliniquement significatifs, par rapport à > 7,5-15 mg/jour, n = 64, 2 ECR, RR de 0,12, IC entre 0,01 et 2,1 ; par rapport à > 15-35 mg/jour, n = 144, 3 ECR, RR de 0,59, IC entre 0,5 et 0,8, NNN de 3, IC entre 2 et 6 ; par rapport à > 35 mg/jour, n = 86, 2 ECR, RR de 0,70, IC entre 0,5 et 1,1). Toutes les autres comparaisons entre différentes plages de doses ne révélaient aucune différence statistiquement significative, mais plusieurs, en particulier pour les plages de faibles doses, ne présentaient pas la puissance statistique nécessaire pour détecter des différences cliniquement importantes.

Conclusions des auteurs

Les résultats ne sont pas concluants et sont tous issus de petites études de courte durée. Il serait néanmoins compréhensible que les cliniciens fassent preuve de prudence lors de la prescription d'halopéridol à des doses supérieures à 7,5 mg/jour chez des patients atteints de schizophrénie aiguë non compliquée, et que les patients schizophrènes soient réticents à l'idée de prendre des doses plus élevées. D'autres recherches sont nécessaires concernant l'efficacité et la tolérabilité de la plage de doses > 1,5-3,0 mg/jour.

Plain language summary

Haloperidol dose for the acute phase of schizophrenia

Haloperidol is a benchmark, widely accessible, antipsychotic against which the effects of newer treatments are gauged. This review selects studies that directly compare varying doses of haloperidol. Despite over thirty years of trials, data on the effects of differing doses of haloperidol are sparse and poorly reported and this is especially so for the lower dose ranges generally used today. The lower doses, however, may be as effective as the higher dose ranges and result in fewer adverse effects. This review also suggests that an important bias against haloperidol may exist in modern trials comparing new drugs with haloperidol.

Résumé simplifié

Dose d'halopéridol dans la phase aiguë de la schizophrénie

Dose d'halopéridol dans la phase aiguë de la schizophrénie

L'halopéridol est un antipsychotique de référence largement accessible qui est utilisé pour évaluer les effets des traitements plus récents. Cette revue a sélectionné des études qui comparaient directement plusieurs doses d'halopéridol. Malgré plus de trente ans d'investigation, les données relatives aux effets des différentes doses d'halopéridol sont rares et mal documentées, et cela s'applique particulièrement aux plages de faibles doses généralement utilisées de nos jours. Les faibles doses pourraient cependant être aussi efficaces que les doses élevées et entraîner moins d'effets indésirables. Cette revue suggère également qu'il pourrait exister un important biais défavorable à l'halopéridol dans les essais récents qui le comparent à de nouveaux médicaments.

Notes de traduction

Évaluation interne par les pairs du groupe Cochrane sur la schizophrénie finalisée (voir Module).
Évaluation externe par les pairs programmée.Titre initial de la revue : Dose d'halopéridol dans l'exacerbation de la schizophrénie

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article

Ancillary