Get access

Intravesical Bacillus Calmette-Guérin in Ta and T1 bladder cancer

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Intravesical therapy with Bacillus Calmette-Guérin (BCG) aims to reduce the incidence of tumour recurrence following transurethral resection (TUR) for patients with superficial bladder cancer.

Objectives

The objective of this review was to compare the incidence of tumour recurrence after the standard therapy of transurethral resection versus transurethral resection plus intravesical Bacillus Calmette-Guérin.

Search methods

We searched the Cochrane Controlled Trials Register (March 2000), Medline (February, 2000), EMBASE (February, 2000), Cancerlit (February, 2000), Healthstar (February, 2000), Database of Abstracts of Reviews of Effectiveness (February, 2000) and the Bath Information Data Service. The Proceedings of the American Society Clinical Oncology was hand searched (1996 to 1999).

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised trials of transurethral resection alone versus transurethral resection plus intravesical Bacillus Calmette-Guérin. Patients with Ta and T1 bladder cancer of medium or high risk of tumour recurrence, were eligible for inclusion.

Data collection and analysis

Four reviewers assessed trial quality and two abstracted the data independently. The Peto odds ratios and log hazard ratios were determined to compare the number of patients with disease recurrence at 12 months and the rate of recurrence, respectively.

Main results

Six randomised trials were included involving 585 eligible patients. There were significantly fewer patients with disease recurrence at 12 months in the BCG plus TUR group compared to those that received TUR alone (odds ratio 0.30, CI 0.21 to 0.43). The overall log hazard ratio for recurrence (-0.83, variance 0.02) indicated a significant benefit of BCG treatment in reducing tumour recurrence. Toxicities associated with BCG consisted mainly of cystitis (67%), haematuria (23%), fever (25%) and urinary frequency (71%). No BCG-induced deaths were reported.

Authors' conclusions

In patients with medium/high risk Ta or T1 bladder cancer, immunotherapy with intravesical BCG following TUR appears to provide a significant advantage over TUR alone in delaying tumour recurrence.

摘要

背景

Ta及T1期膀胱癌的膀胱內Bacillus CalmetteGuerin灌注

Bacillus CalmetteGuerin (BCG)膀胱內灌注治療,主要目標是減低罹患表淺性膀胱癌的病人,在經尿道膀胱腫瘤切除之後的腫瘤復發率。

目標

本篇文章的目的在於比較經尿道膀胱腫瘤切除標準治療,以及經尿道膀胱腫瘤切除加上Bacillus CalmetteGuerin (BCG)膀胱內灌注治療兩者的腫瘤復發率。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Controlled Trials Register (March 2000), Medline (February, 2000), EMBASE (February, 2000), Cancerlit (February, 2000), Healthstar (February, 2000), Database of Abstracts of Reviews of Effectiveness (February, 2000) and the Bath Information Data Service這些資料庫. 另外The Proceedings of the American Society Clinical Oncology 則為手動搜尋(1996 – 1999)。

選擇標準

我們使用隨機與近乎隨機的試驗,比較經尿道膀胱腫瘤切除單獨治療,以及經尿道膀胱腫瘤切除加上Bacillus CalmetteGuerin (BCG)膀胱內灌注治療,試驗的對象是罹患Ta及T1期膀胱癌並且有中高度復發風險的病人。

資料收集與分析

由四位評估者來衡量試驗的品質,並由其中兩位獨立的擷取資料.並且使用Peto odds ratios與log hazard ratios來個別比較第12個月病人的疾病復發個案數以及復發率。

主要結論

共包含六個隨機試驗,涵蓋585位病人。經尿道膀胱腫瘤切除,加上BCG膀胱內灌注治療這組病人,比經尿道膀胱腫瘤切除單獨治療組,明顯的在第12個月有較少人復發 (勝算比0.30, CI: 0.21−0.43)。而整體復發率的log hazard ratio (−0.83, variance 0.02),則顯示使用BCG在降低腫瘤復發率的明顯優點。BCG相關的毒性,主要包含膀胱炎(67%),血尿(23%),發燒(25%), 頻尿(71%)。此外,並沒有報告指出任何BCG引起的死亡。

作者結論

在罹患Ta或T1期膀胱癌並且有中高度復發風險的病人當中,經尿道膀胱腫瘤切除後,加上BCG膀胱內灌注治療,相對來說,比經尿道膀胱腫瘤切除單獨治療,有較顯著的延遲腫瘤復發的益處。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院洪佳宏翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

表淺性膀胱癌術後使用BCG局部治療,可以有效降低腫瘤復發的風險。在全世界,膀胱癌無論男女都非常常見。大部分的病例,都是腫瘤生在膀胱表淺層,並且可以手術切除,然而許多病人會復發。在術後直接將藥物使用在膀胱組織上,是防止復發的常用方法。BCG是一種導致結核病的細菌,我們可以用它來防止膀胱腫瘤復發。此篇文章發現,BCG治療可以有效減低術後腫瘤復發的機會。不過目前還是需要有更多進一步的研究,來促使BCG治療更有效率。

Résumé scientifique

Bacille Calmette-Guérin intravésical dans le cancer de la vessie de stade Ta et T1

Contexte

Le traitement intravésical par le bacille Calmette-Guérin (BCG) vise à réduire l'incidence d'une récidive de la tumeur suite à une résection transurétrale (RTU) chez les patients atteints d'un cancer superficiel de la vessie.

Objectifs

L'objectif de la présente revue était de comparer l'incidence d'une récidive de la tumeur après un traitement standard par résection transurétrale à une résection transurétrale avec bacille Calmette-Guérin intravésical.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (mars 2000), Medline (février, 2000), EMBASE (février, 2000), CancerLit (février, 2000), Healthstar (février, 2000), la base de données DARE (Database of Abstracts of Reviews of Effectiveness) (février, 2000) et Bath Information Data Service. Les actes de conférence de l'American Society Clinical Oncology ont fait l'objet de recherches manuelles (1996 à 1999).

Critères de sélection

Des essais randomisés ou quasi randomisés comparant une résection transurétrale seule ou à une résection transurétrale avec bacille Calmette-Guérin intravésical. Les patients atteints d'un cancer de la vessie de stade Ta et T1, présentant des risques de récidive tumorale moyens ou élevés, étaient éligibles pour l'inclusion.

Recueil et analyse des données

Quatre évaluateurs ont évalué la qualité méthodologique des essais et deux ont extrait les données de manière indépendante. Les rapports des cotes de Peto et les hazard ratios logarithmiques ont été déterminés afin de comparer le nombre de patients présentant une récidive de la maladie à 12 mois et le taux de récidive, respectivement.

Résultats principaux

Six essais randomisés, impliquant 585 patients éligibles, ont été inclus. Un nombre significativement inférieur de patients présentait une récidive de la maladie à 12 mois dans le groupe BCG plus RTU par rapport à ceux ayant bénéficié d'une RTU seule (rapport des cotes 0,30, IC 0,21 à 0,43). Le hazard ratio logarithmique global de la récidive (- 0,83, variance 0,02) indiquait des effets bénéfiques significatifs du traitement par BCG dans la réduction du nombre de récidives tumorales. Les toxicités liées au BCG étaient principalement la cystite (67 %), l'hématurie (23 %), la fièvre (25 /) et la fréquence urinaire (71 %). Aucun décès par BCG n'a été rapporté.

Conclusions des auteurs

Chez les patients présentant des risques moyens/élevés de cancer de la vessie de stade Ta ou T1, l'immunothérapie par BCG intravésical suite à une RTU semble fournir des effets bénéfiques significatifs par rapport à une RTU seule dans le retardement de toute récidive tumorale.

Plain language summary

Local treatment with Bacillus Calmette-Guérin following surgery for superficial bladder cancer reduces the risk of the cancer returning.

Worldwide, bladder cancer is common in both men and women. In most cases, the cancer occurs in the superficial layers of the bladder and can be surgically removed. However, in many people the cancer returns. Drugs placed directly into the bladder tissue following surgery are therefore often used to try to prevent the cancer recurring. Bacillus Calmette-Guérin (BCG) is a live attenuated bacterium used for immunization against tuberculosis, and is safe and effective for that purpose; it has also been licensed by the US FDA and other national regulatory agencies for use in superficial bladder-cancer treatment. The review found that BCG treatment was effective in preventing cancer recurrence following surgery. Further studies into making treatment more effective are needed.

Résumé simplifié

Le traitement local par le bacille Calmette-Guérin suite à une chirurgie du cancer superficiel de la vessie réduit les risques de récidive du cancer.

À l'échelle mondiale, le cancer de la vessie est aussi fréquent chez les hommes que chez les femmes. Dans la majorité des cas, le cancer apparaît dans les couches superficielles de la vessie et peut être retiré chirurgicalement. Toutefois, une récidive est constatée chez de nombreuses personnes. Des médicaments placés directement dans les tissus vésicaux suite à une chirurgie sont donc fréquemment utilisés pour prévenir toute récidive du cancer. Le bacille Calmette-Guérin (BCG) est une bactérie vivante atténuée utilisée dans l'immunisation contre la tuberculose, son innocuité et son efficacité étant reconnues à cette fin. Elle a également été approuvée par la FDA américaine et d'autres agences de réglementation nationales pour être utilisée dans le traitement du cancer superficiel de la vessie. La présente revue a permis de déterminer que le traitement par BCG était efficace pour prévenir toute récidive du cancer suite à une chirurgie. D'autres études sont nécessaires pour rendre le traitement plus efficace.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article

Ancillary