Get access

Dietary advice with or without oral nutritional supplements for disease-related malnutrition in adults

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Christine Baldwin,

    Corresponding author
    1. King's College London, Diabetes & Nutritional Sciences Division, School of Medicine, London, UK
    • Christine Baldwin, Diabetes & Nutritional Sciences Division, School of Medicine, King's College London, Franklin Wilkins Building, 150 Stamford Street, London, SE1 9NH, UK. christine.baldwin@kcl.ac.uk.

    Search for more papers by this author
  • Christine Elizabeth Weekes

    1. Guy's & St Thomas NHS Foundation Trust, Department of Nutrition & Dietetics, London, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Disease-related malnutrition has been reported in 10% to 55% of people in hospital and the community. Dietary advice encouraging the use of energy- and nutrient-rich foods rather than oral nutritional supplements has been suggested as the initial approach for managing disease-related malnutrition.

Objectives

To examine evidence that dietary advice in adults with disease-related malnutrition improves survival, weight and anthropometry; to estimate the size of any additional effect of nutritional supplements combined with dietary advice and to compare the effects of dietary advice with oral nutritional supplements.

Search methods

Relevant publications were identified from comprehensive electronic database searches and handsearching.

Last search: 14 February 2010.

Selection criteria

Randomised controlled trials of dietary advice with or without oral nutritional supplements in people with disease-related malnutrition in any health-care setting compared with no advice, oral nutritional supplements or dietary advice given alone.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial eligibility, risk of bias and extracted data.

Main results

Forty-five studies (3186 participants) met the inclusion criteria; (dietary advice compared with: no advice (1053 participants); with oral nutritional supplements (332 participants); with dietary advice and oral nutritional supplements (731 participants); and dietary advice plus oral nutritional supplements compared with no additional intervention (1070 participants). Follow-up ranged from 18 days to 24 months. No comparison showed a significant difference between groups for mortality or morbidity. There was a significant change in weight found between groups when comparing dietary advice to no advice for interventions lasting greater than 12 months, mean difference 3.75 kg (95% confidence interval 0.97 to 6.53), and when all studies were combined, mean difference 1.47 kg (95% confidence interval 0.32 to 2.61) although there was significant heterogeneity in the combined analysis (I2 = 90%). Similar improvements in weight were found for the comparison of dietary advice with nutritional supplements if required versus no advice, mean difference 2.20 kg (95% confidence interval 1.16 to 3.25). Dietary advice compared with no advice was also associated with significantly improved mid-arm muscle circumference when all studies were combined, but with moderate heterogeneity, mean difference 0.81 mm (95% confidence interval 0.31 to 1.31). Dietary advice given with nutritional supplements compared with dietary advice alone resulted in improvements in: mid-arm muscle circumference, mean difference -0.89 mm (95% confidence interval -1.35 to -0.43); triceps skinfold thickness, mean difference -1.22 mm (95% confidence interval -2.34 to -0.09); and grip strength, mean difference -1.67 kg (95% confidence interval -2.96 to -0.37), although the effects on triceps skinfold thickness and grip strength were heterogeneous. Dietary advice with supplements if required resulted in a significant increase in triceps skinfold thickness compared with no advice, mean difference 0.40 mm (95% confidence interval 0.10 to 0.70), although these results are from a single trial with only 29 participants.

Authors' conclusions

Evidence of variable quality suggests that dietary advice with or without oral nutritional supplements may improve weight, body composition and grip strength. We found no evidence of benefit of dietary advice or oral nutritional supplements given alone or in combination on survival. Studies addressing the impact of nutritional interventions on nutritional, functional and patient-centred outcomes are needed.

Résumé scientifique

Le conseil diététique, avec ou sans compléments nutritionnels oraux, pour la malnutrition liée à une maladie chez l'adulte

Contexte

Une malnutrition liée à une maladie a pu être détectée chez 10% à 55% des personnes à l'hôpital et dans la population. À titre d'approche initiale pour la prise en charge de la malnutrition liée à la maladie, il a été proposé d'utiliser le conseil diététique encourageant la consommation d'aliments riches en énergie et en nutriments plutôt que des compléments nutritionnels oraux.

Objectifs

Examiner les preuves selon lesquelles le conseil diététique chez l'adulte souffrant d'une malnutrition liée à une maladie améliore la survie, le poids et l'anthropométrie, estimer l'ampleur d'un éventuel effet supplémentaire de compléments nutritionnels combinés au conseil diététique et comparer les effets du conseil diététique et des compléments nutritionnels oraux.

Stratégie de recherche documentaire

Des publications pertinentes ont été identifiées à partir de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et de recherches manuelles.

Date des dernières recherches : 14 février 2010.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés de conseil diététique avec ou sans compléments nutritionnels oraux chez des personnes souffrant de malnutrition liée à une maladie, quel que soit le contexte médical, en comparaison avec l'absence de conseil, des compléments nutritionnels oraux ou du conseil diététique donnés seuls.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué l'éligibilité et le risque de biais des essais, et ont extrait les données.

Résultats principaux

Quarante-cinq études (3186 participants) remplissaient les critères d'inclusion; (conseil diététique comparé : à l'absence de conseil (1053 participants), aux compléments nutritionnels oraux (332 participants) ou au conseil diététique avec compléments nutritionnels oraux (731 participants); et conseil diététique avec compléments nutritionnels oraux comparé à l'absence d'intervention supplémentaire (1070 participants). La durée du suivi allait de 18 jours à 24 mois. Aucune comparaison n'avait mis en évidence de différence significative entre les groupes pour la mortalité ou la morbidité. Un changement significatif de poids avait été constaté entre les groupes lorsque le conseil diététique avait été comparé à l'absence de conseil pour des interventions d'une durée supérieure à 12 mois, différence moyenne 3,75 kg (intervalle de confiance à 95% 0,97 à 6,53), et différence moyenne de 1,47 kg lorsque toutes les études étaient combinées (intervalle de confiance à 95% 0,32 à 2,61), bien que l'hétérogénéité dans l'analyse combinée fut significative (I2 = 90%). Des améliorations similaires du poids ont été obtenues pour la comparaison du conseil diététique, avec compléments alimentaires si nécessaire, par rapport à l'absence de conseil, différence moyenne 2,20 kg (intervalle de confiance à 95% 1,16 à 3,25). Le conseil diététique comparé à l'absence de conseil était également associé à une augmentation significative de la circonférence musculaire à mi-bras lorsque toutes les études étaient combinées, mais avec une hétérogénéité modérée, la différence moyenne étant de 0,81 mm (intervalle de confiance à 95% 0,31 à 1,31). Le conseil diététique donné avec des compléments nutritionnels comparé au seul conseil diététique a permis d'améliorer : la circonférence musculaire à mi-bras (différence moyenne -0,89 mm ; intervalle de confiance à 95% -1,35 à -0,43), l'épaisseur du pli cutané tricipital (différence moyenne -1,22 mm ; intervalle de confiance à 95% -2,34 à -0,09) et la force de préhension (différence moyenne -1,67 kg ; intervalle de confiance à 95% -2,96 à -0,37), bien que les effets sur l'épaisseur du pli cutané tricipital et la force de préhension fussent hétérogènes. Le conseil diététique, avec compléments si nécessaire, se traduisait par une augmentation significative de l'épaisseur du pli cutané tricipital en comparaison avec l'absence de conseil, la différence moyenne étant de 0,40 mm (intervalle de confiance à 95% 0,10 à 0,70), bien que ces résultats ne proviennent que d'un seul essai n'incluant que 29 participants.

Conclusions des auteurs

Des données de qualité variable laissent penser que le conseil diététique avec ou sans compléments nutritionnels oraux pourrait améliorer le poids, la composition corporelle et la force de préhension. Nous n'avons trouvé aucune preuve d'un bénéfice du conseil diététique ou des compléments nutritionnels oraux, ensemble ou séparément, sur la survie. Des études sont nécessaires concernant l'impact des interventions nutritionnelles sur les résultats nutritionnels, fonctionnels et centrés sur le patient.

Plain language summary

Advice on diet for malnutrition as a result of disease in adults

Ill people often have a poor appetite or feel sick due to treatments and eat less than usual. If this reduced food intake is prolonged, it can cause weight loss, malnutrition and death. Healthcare professionals may offer advice to encourage good eating habits of high-protein and high-energy foods so that weight can be gained and the person's nutritional status improved. Oral nutritional supplements are commonly offered with or without advice on increasing food intake. Forty-five studies with a total of 3186 people are included in this review in four different comparisons: dietary advice to no advice; to oral nutritional supplements; to dietary advice plus oral nutritional supplements; and to dietary advice and nutritional supplements given together compared with no additional help. Follow-up ranged from 18 days to 24 months. There are some significant results for change in weight, muscle bulk and strength suggesting that nutritional intervention is beneficial although for some comparisons there are big differences between the studies. The authors conclude that nutritional intervention appears to be more effective than no help at improving weight, muscle bulk and strength. More research is needed to work out the best ways to help people who are losing weight because of illness in order to improve their clinical outcomes and quality of life.

Résumé simplifié

Le conseil diététique pour la malnutrition résultant d'une maladie chez l'adulte

Les personnes malades manquent souvent d'appétit ou se sentent mal à cause de traitements et mangent moins que d'habitude. Si cette alimentation réduite se prolonge, elle peut entrainer la perte de poids, la malnutrition et la mort. Les professionnels de santé peuvent offrir des conseils pour encourager de bonnes habitudes de consommation d'aliments riches en protéines et en énergie afin que la personne prenne du poids et améliore son état nutritionnel. Des compléments nutritionnels oraux sont souvent offerts, indépendamment d'éventuels conseils pour une alimentation plus consistante. Quarante-cinq études totalisant 3186 personnes sont incluses dans cette revue, dans quatre différentes comparaisons : conseil diététique comparé à l'absence de conseil, aux compléments nutritionnels oraux ou au conseil diététique avec compléments nutritionnels oraux ; et conseil diététique avec simultanément des compléments nutritionnels en comparaison avec l'absence d'aide supplémentaire. La durée du suivi allait de 18 jours à 24 mois. Il y a quelques résultats significatifs au niveau du poids, de la masse musculaire et de la force, ce qui fait penser que l'intervention nutritionnelle est bénéfique même s'il y a de grandes différences entre les études pour certaines comparaisons. Les auteurs concluent que l'intervention nutritionnelle semble être plus efficace que l'absence d'aide pour améliorer le poids, la masse musculaire et la force. Des recherches supplémentaires sont nécessaire pour déterminer les meilleures façons d'aider les personnes qui perdent du poids en raison d'une maladie, afin d'améliorer leurs résultats cliniques et leur qualité de vie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article

Ancillary