Surgery versus radiotherapy for muscle invasive bladder cancer

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Muscle invasive bladder cancer is a serious clinical problem and is fatal for the majority of patients. Alternative treatments for this condition are radical cystectomy or radical radiotherapy. The choice of treatment varies according to the resident country. The ideal treatment would be a bladder preserving therapy with total eradication of the tumour without compromising survival.

Objectives

The objective of this review was to compare the overall survival after radical surgery (cystectomy) versus radical radiotherapy in patients with muscle invasive cancer.

Search methods

We searched the Cochrane Controlled Trials Register (July 2001), MEDLINE (July 2001), EMBASE (July 2001), CancerLIT (July 2001), Healthstar (July 2001) and the Database of Abstracts of Reviews of Effectiveness (July 2001). Attempts to contact authors of unpublished data were undertaken.

Selection criteria

Randomised trials comparing surgery versus radiotherapy were eligible for assessment.

Data collection and analysis

Three reviewers assessed trial quality based on the Cochrane Guidelines. Data were extracted from the text of the article or extrapolated from the Kaplan-Meier plot. The Peto odds ratio was determined to compare the overall survival and disease-specific survival. Analysis was performed on an intention-to-treat basis and treatment actually received.

Main results

Three randomised trials comparing pre-operative radiotherapy followed by radical cystectomy (surgery) versus radical radiotherapy with salvage cystectomy (radical radiotherapy) were eligible for assessment. These trials represented a total of 439 patients, 221 randomised to surgery and 218 to radical radiotherapy. Three trials were combined for the overall survival results and one for the disease-specific analysis (Bloom 1982).

The mean overall survival (intention-to-treat analysis) at 3 and 5 years were 45% and 36% for surgery, and 28% and 20% for radiotherapy, respectively. Peto odds ratio (95% confidence interval) analysis consistently favoured surgery in terms of overall survival. The results were significantly in favour of surgery at 3 years (OR = 1.91, 95% CI 1.30 to 2.82) and at 5 years (OR = 1.85 95% CI 1.22 to 2.82).

On a 'treatment received' basis, the results were significantly in favour of surgery at 3 (OR = 1.84, 95% CI 1.17 to 2.90) and 5 years (OR = 2.17, 95% CI 1.39 to 3.38) for overall survival and at 3 years (OR = 1.96, 95% CI 1.06 to 3.65) for disease-specific survival.

Authors' conclusions

The analysis of this review suggests that there is an overall survival benefit with radical surgery compared to radical radiotherapy in patients with muscle-invasive bladder cancer. However, it must be considered that only three trials were included for analysis, the patients numbers were small and that many patients did not receive the treatment they were randomised to. It must also be noted that many improvements in both radiotherapy and surgery have taken place since the initiation of these trials.

摘要

背景

手術與放射線治療對於肌肉侵犯性膀胱癌的比較

肌肉侵犯性膀胱癌是一種嚴重的臨床問題,而且對大多數病人而言是致命的。這種情況下,可以選擇的治療方法為根治性膀胱切除術或根治性放射治療。不同的國家,治療方式的選擇也不同。最理想的治療是既可以保存膀胱,又可以徹底根除腫瘤,並且不會影響存活。

目標

這個回顧文章的目的,在於比較根治性膀胱切除術與根治性放射治療,對於肌肉侵犯性膀胱癌的整體存活率。

搜尋策略

我們蒐尋Cochrane Controlled Trials Register (2001年7月)、MEDLINE (2001年7月)、EMBASE (2001年7月)、CancerLIT (2001年7月)、Healthstar (2001年7月)以及Abstracts of Reviews of Effectiveness的資料庫(2001年7月),並且嘗試聯繫作者索取未公佈的數據。

選擇標準

比較手術與放射治療的隨機試驗都將被收錄與評估。

資料收集與分析

三位審查者根據Cochrane的原則去評估試驗的品質。資料由文章中擷取或由KaplanMeier圖外推評估。由Peto odds ratio來比較整體存活率以及疾病特定存活率。分析方式是分別以intenttotreat (原先規劃的治療方式),或與病人實際接受的治療方式來執行。

主要結論

一共有3個隨機試驗比較手術前放射治療之後,加上根除性膀胱切除術(手術組),以及根除性放射治療之後再加上救助性膀胱切除術(放射線治療組)。這些試驗共有439位病患,221位隨機分派至外科手術,218位隨機分派至根除性放射治療。三個試驗合起來一起分析整體存活率,一個試驗用來分析疾病特定存活率(Bloom,1982年)。3年和5年的外科手術平均整體存活率(原先規劃的治療方式分析)分別為45%和36%,而放射治療組分別為28%和20%。Peto勝算比(95%信賴區間)分析都認為手術的整體存活率比較好,手術組三年(勝算比為1.91、95%信賴區間為1.30 −2.82)和五年(勝算比為1.85、95%信賴區間為1.22 −2.82)的結果顯著地都比較佳。如果根據病人實際上所接受的治療來做分析,手術組在三年(勝算比為1.84、95%信賴區間為1.17 −2 .90)和五年(勝算比為2.17、95%信賴區間為1.39 – 3.38)的整體存活率也顯著地比較好,三年的疾病特定存活率(勝算比為1.96、95%信賴區間為1.06−3.65)也顯著地比較好。

作者結論

這次的回顧分析顯示,相較於根除性放射治療,根除性手術治療對於肌肉侵犯性膀胱癌可以有較好的整體存活率。不過,我們必須注意到,這裡只有三個試驗來做分析,患者人數太少,而且許多患者並沒有接受到他們被隨機分配的治療。同時必須注意的是,在我們開始做這些臨床試驗的時候,無論是放射治療或是外科手術,都同時已經有許多的改善。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院何承勳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

根除性膀胱手術,可以提高肌肉侵犯性膀胱癌患者的生存機會,但仍然需要更多的研究來證實。 膀胱癌在全世界相當常見。在少數的病例,癌症會擴散到膀胱肌肉。結合外科手術和放射治療被嘗試來治療肌肉浸潤性膀胱癌。一種治療是先用一些放射治療再加上根除性膀胱摘除,另一個治療是先用密集的放射治療,再加上必要時的較小規模膀胱手術。不過,目前尚不清楚哪種治療提供最好的生存機會。雖然在此沒有探討最近手術與放射線技術的進步,此次回顧分析發現,與放射治療相比,接受根除性膀胱手術的病人有較好的存活率。

Résumé scientifique

Chirurgie versus radiothérapie dans le cancer musculo-invasif de la vessie

Contexte

Le cancer musculo-invasif de la vessie est un problème clinique grave et mortel pour la majorité des patients. Des traitements alternatifs de cette affection sont la cystectomie radicale ou la radiothérapie radicale. Le choix de traitement varie selon le pays de résidence. Le traitement idéal consisterait à préserver la vessie par une éradication totale de la tumeur, sans compromettre la survie.

Objectifs

L'objectif de la présente revue était de comparer la survie globale après une chirurgie radicale (cystectomie) à une radiothérapie radicale chez les patients atteints d'un cancer musculo-invasif.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (juillet 2001), MEDLINE (juillet 2001), EMBASE (juillet 2001), CancerLIT (juillet 2001), Healthstar (juillet 2001) et la base de données DARE (Database of Abstracts of Reviews of Effectiveness) (juillet 2001). Nous avons tenté de contacter les auteurs de données non publiées.

Critères de sélection

Les essais randomisés comparant la chirurgie à la radiothérapie étaient éligibles pour l'évaluation.

Recueil et analyse des données

Trois relecteurs ont évalué la qualité méthodologique des essais selon les directives Cochrane. Des données ont été extraites du texte de l'article ou extrapolées à partir du graphique de Kaplan-Meier. Le rapport des cotes de Peto a été déterminé afin de comparer la survie globale et la survie spécifique à la maladie. L'analyse a été réalisée en intention de traiter puis sur la base du traitement effectivement reçu.

Résultats principaux

Trois essais randomisés comparant une radiothérapie préopératoire suivie d'une cystectomie radicale (chirurgie) à une radiothérapie radicale avec cystectomie de sauvetage (radiothérapie radicale) étaient éligibles pour l'évaluation. Ces essais représentaient un total de 439 patients, dont 221 étaient randomisés pour subir une chirurgie et 218 une radiothérapie radicale. Ces trois essais ont été combinés pour obtenir des résultats concernant la survie globale et un a permis de réaliser une analyse spécifique à la maladie (Bloom 1982).

La survie globale moyenne (analyse en intention de traiter) à 3 et 5 ans était de 45 % et 36 % pour le chirurgie et de 28 % et 20 % pour la radiothérapie, respectivement. L'analyse du rapport des cotes de Peto (intervalle de confiance à 95 %) était largement en faveur de la chirurgie en termes de survie globale. Les résultats favorisaient significativement la chirurgie à 3 ans (RC = 1,91, IC à 95 % 1,30 à 2,82) et à 5 ans (RC = 1,85, IC à 95 % 1,22 à 2,82).

Sur la base d'un « traitement reçu », les résultats étaient significativement en faveur de la chirurgie à 3 (RC = 1,84, IC à 95 % 1,17 à 2,90) et 5 ans (RC = 2,17, IC à 95 % 1,39 à 3,38) concernant la survie globale et à 3 ans (RC = 1,96, IC à 95 % 1,06 à 3,65) concernant la survie spécifique à la maladie.

Conclusions des auteurs

L'analyse de la présente revue suggère qu'il existe des effets bénéfiques sur la survie globale avec la chirurgie radicale par rapport à la radiothérapie radicale chez les patients atteints d'un cancer musculo-invasif de la vessie. Toutefois, il faut retenir que seuls trois essais étaient inclus pour l'analyse, que le nombre de patients était réduit et que plusieurs d'entre eux n'ont pas bénéficié du traitement pour lequel ils étaient randomisés. Il faut également noter que de nombreuses améliorations ont été apportées au niveau de la radiothérapie et de la chirurgie depuis le début de ces essais.

Plain language summary

Major bladder surgery improves chances of survival for people with bladder cancer that has invaded the muscle, but more studies are needed

Bladder cancer is common worldwide. In rare cases, cancer spreads to the bladder muscle. A combination of surgery and radiation therapy (radiotherapy) is used to try to treat bladder cancer that has invaded the muscle. One treatment involves some radiotherapy, followed by major surgery to remove the bladder. Another treatment uses intensive radiotherapy, followed by smaller surgery if needed. However, it is not clear which treatment offers people the best chance of survival. The review found that survival was better in people receiving major surgery, compared with major radiotherapy although recent surgical and radiotherapy advances have not yet been studied.

Résumé simplifié

Une chirurgie majeure de la vessie améliore les chances de survie des personnes atteintes d'un cancer de la vessie ayant envahi le muscle, mais d'autres études sont nécessaires.

À l'échelle mondiale, le cancer de la vessie est très fréquent. Dans des cas rares, il s'étend jusqu'au muscle vésical. L'association d'un traitement chirurgical et par radiation (radiothérapie) est utilisée pour essayer de traiter le cancer de la vessie ayant envahi le muscle. Un traitement implique une radiothérapie, suivie d'une chirurgie majeure visant à retirer la vessie. Un autre traitement utilise une radiothérapie intensive, suivie d'une chirurgie mineure, le cas échéant Toutefois, on ignore quel traitement offre les meilleures chances de survie aux malades. La présente revue a déterminé que la survie était meilleure chez les personnes bénéficiant d'une chirurgie majeure par rapport à une radiothérapie majeure, bien que les récentes avancées en matière chirurgicale et radiothérapeutique n'aient pas encore fait l'objet d'études.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary