Get access

Dietary advice for reducing cardiovascular risk

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Changes in population diet are likely to reduce cardiovascular disease and cancer, but the effect of dietary advice is uncertain.

Objectives

To assess the effects of providing dietary advice to achieve sustained dietary changes or improved cardiovascular risk profile among healthy adults.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials, DARE and HTA databases on The Cochrane Library (Issue 4 2006), MEDLINE (1966 to December 2000, 2004 to November 2006) and EMBASE (1985 to December 2000, 2005 to November 2006). Additional searches were done on CAB Health (1972 to December 1999), CVRCT registry (2000), CCT (2000) and SIGLE (1980 to 2000). Dissertation abstracts and reference lists of articles were checked and researchers were contacted.

Selection criteria

Randomised studies with no more than 20% loss to follow-up, lasting at least 3 months involving healthy adults comparing dietary advice with no advice or minimal advice. Trials involving children, trials to reduce weight or those involving supplementation were excluded.

Data collection and analysis

Two reviewers independently assessed trial quality and extracted data. Study authors were contacted for additional information.

Main results

Thirty-eight trials with 46 intervention arms (comparisons) comparing dietary advice with no advice were included in the review. 17,871 participants/clusters were randomised. Twenty-six of the 38 included trials were conducted in the USA. Dietary advice reduced total serum cholesterol by 0.16 mmol/L (95% CI 0.06 to 0.25) and LDL cholesterol by 0.18 mmol/L (95% CI 0.1 to 0.27) after 3-24 months. Mean HDL cholesterol levels and triglyceride levels were unchanged. Dietary advice reduced blood pressure by 2.07 mmHg systolic (95% CI 0.95 to 3.19) and 1.15 mmHg diastolic (95% CI 0.48 to 1.85) and 24-hour urinary sodium excretion by 44.2 mmol (95% CI 33.6 to 54.7) after 3-36 months. Three trials reported plasma antioxidants where small increases were seen in lutein and β-cryptoxanthin, but there was heterogeneity in the trial effects. Self-reported dietary intake may be subject to reporting bias, and there was significant heterogeneity in all the following analyses. Compared to no advice, dietary advice increased fruit and vegetable intake by 1.25 servings/day (95% CI 0.7 to 1.81). Dietary fibre intake increased with advice by 5.99 g/day (95% CI 1.12 to 10.86), while total dietary fat as a percentage of total energy intake fell by 4.49 % (95% CI 2.31 to 6.66) with dietary advice and saturated fat intake fell by 2.36 % (95% CI 1.32 to 3.39).

Authors' conclusions

Dietary advice appears to be effective in bringing about modest beneficial changes in diet and cardiovascular risk factors over approximately 10 months but longer term effects are not known.

摘要

背景

利用飲食指導來降低心血管相關風險

改變人們的飲食習慣可能可以降低心血管疾病以及癌症的風險, 然而利用飲食指導所產生的效益還不明確

目標

評估在健康的成人中,利用提供飲食指導,來達成持續性的飲食改變,或是改善心血管疾病的危險因子的效果

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Library (2006年 第4期)上的Cochrane Central Register of Controlled Trials, DARE,HTA 以及 MEDLINE(1996年到2000年12月;2004年到2006年11月)和EMBASE(1985年到2000年12月;2005年到2006年11月) 另外也搜尋了CAB Health (1972年到1999年12月),CVRCT(2000年), CCT(2000年)以及SIGLE(1980年到2000年)。 論文裡的摘要和文章的參考文獻皆有校對,並聯繫該領域的研究者。

選擇標準

本回顧的收入對象是隨機試驗,且失去追蹤的比例不超過20%,至少持續3個月,研究的對象是健康的成人,比較的是有飲食指導和沒有或極少飲食指導的不同。而有關小孩,減重,和營養增補的試驗都被排除了。

資料收集與分析

有2個評論者分別評估了試驗的品質跟擷取試驗數據,並聯絡研究作者以取得相關的額外資訊。

主要結論

這項回顧包括了38個臨床試驗,,共有46個介入措施,比較飲食指導和沒有飲食指導的差異。17,871個參與者/群組接受隨機分配。38個臨床試驗裡有26個試驗在美國實施。使用飲食指導3到24個月後,降低血中總膽固醇達0.16 mmol/L(95% CI 為0.06 – 0.25),降低血中低密度脂蛋白膽固醇達0.18 mmol/L(95% CI 為0.1 0.27)。高密度脂蛋白膽固醇和三酸甘油脂的平均值沒有改變。使用飲食指導3到36個月後降低收縮壓達2.07毫米汞柱(95% CI為 0.95 – 3.19),舒張壓1.15毫米汞柱(95% CI 為0.48 1.85),同時降低24小時尿鈉排泄量44.2 mmol(95% CI 為33.6到54.7)。有3個臨床試驗指出,血漿中的抗氧化物質葉黃素和β隱黃質有些微增加,不過這些試驗呈現有統計上的異質性,此外自我報告的飲食攝取可能易有回報偏誤,在後續的分析中亦驗證有顯著的異質性。跟沒有飲食指導比較,有飲食指導的會增加水果和蔬菜的攝取量達1.25份/天(95%CI間為0.7 1.81)。 飲食中纖維攝取增加5.99克/天(95%CI, 1.12 10.86)。而每天所吃的總脂肪占全日能量的攝取百分比則降低4.49%(95%CI間為2.31 – 6.66),其中飽和脂肪降低至2.36%(95%CI,1.32 – 3.39)。

作者結論

飲食指導似乎可以在10個月內,帶來適度有效益的飲食,及心血管危險因子的改變,然而長期的效益尚不清楚。

翻譯人

本摘要由臺北榮民總醫院蕭凱鴻翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

飲食是慢性疾病危險的重要決定因素,尤其是心臟疾病。這項文獻回顧評估提供飲食指導予健康成人以達到持續性飲食改善的效果。是否飲食的改善可以降低心臟疾病的危險因子也同時被檢視。我們找到的38個試驗裡, 健康的成年人被隨機的分配接受飲食指導或不接受飲食指導。在有飲食指導介入的這些人主要的飲食改善是鹽分和脂肪的攝取減少了,同時水果,蔬菜,和纖維的攝取增加了。提供飲食指導有幾種方式,包含一對一的諮詢,小組方式進行,以及書面資料。介入的強度也有所差異,範圍從只聯繫1次到4年內50小時諮商都有。 臨床試驗的時間從3個月到4年,平均追蹤的時間是10個月證據顯示對那些自認有心臟疾病或癌症危險因子的人,效益也較大。飲食的指導適度的改善了心血管疾病因子,例如血壓,總膽固醇,和低密度脂蛋白膽固醇的數值。在這些試驗中以性別來看,女性具有更多減少脂肪攝取的傾向,但並沒有足夠的證據顯示有進一步減少總膽固醇的值。這些臨床試驗持續的時間,尚不夠長到可來回答是否透過飲食指導所達成的心血管疾病因子的改善,可以進一步降低心臟疾病,中風,或心肌梗塞的發生率。

Résumé

Conseils diététiques pour réduire le risque cardio-vasculaire

Contexte

Le changement de régime alimentaire réduit probablement les maladies cardio-vasculaires et les cancers, mais les effets des conseils diététiques sont incertains.

Objectifs

Évaluer les effets des conseils diététiques pour atteindre un changement durable du régime alimentaire ou améliorer le profil de risque cardio-vasculaire des adultes en bonne santé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés et les bases de données DARE et HTA dans la Bibliothèque Cochrane (numéro 4, 2006), MEDLINE (1966 à décembre 2000, 2004 à novembre 2006) et EMBASE (1985 à décembre 2000, 2005 à novembre 2006). Des recherches supplémentaires ont été effectuées dans CAB Health (1972 à décembre 1999), le registre CVRCT (2000), CCT (2000) et SIGLE (1980 à 2000). Dissertation Abstracts ainsi que les références bibliographiques des articles ont été examinés et des chercheurs ont été contactés.

Critères de sélection

Les études randomisées présentant une perte de suivi inférieure ou égale à 20 %, durant au moins 3 mois, portant sur des adultes en bonne santé et comparant des conseils diététiques à une absence de conseils diététiques ou à des conseils limités. Les essais recrutant des enfants, portant sur la perte de poids ou incluant la prise d'une supplémentation ont été exclus.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des essais ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Résultats Principaux

Trente-huit essais présentant 46 bras d'intervention (comparaisons) et comparant des conseils diététiques à une absence de conseils diététiques ont été inclus dans la revue. 17 871 participants/clusters étaient randomisés. Vingt-six des 38 essais inclus avaient été menés aux États-Unis. Les conseils diététiques réduisaient le cholestérol sérique total de 0,16 mmol/l (IC à 95 %, entre 0,06 et 0,25) et le cholestérol LDL de 0,18 mmol/l (IC à 95 %, entre 0,1 et 0,27) au bout de 3-24 mois. Les niveaux moyens de cholestérol HDL et de triglycérides restaient inchangés. Les conseils diététiques réduisaient la tension systolique de 2,07 mmHg (IC à 95 %, entre 0,95 et 3,19), la tension diastolique de 1,15 mmHg (IC à 95 %, entre 0,48 et 1,85) et l'excrétion de sodium dans les urines de 24 heures de 44,2 mmol (IC à 95 %, entre 33,6 et 54,7) au bout de 3-36 mois. Trois essais rapportaient la présence d'antioxydants dans le plasma et signalaient de petites augmentations de la lutéine et de la β-cryptoxanthine, mais une hétérogénéité des effets était observée entre les essais. L'apport alimentaire rapporté par les patients pourrait être sujet à un biais de notification et une hétérogénéité significative était observée dans toutes les analyses suivantes. Par rapport à l'absence de conseils, les conseils diététiques augmentaient l'apport en fruits et légumes de 1,25 pièce/jour (IC à 95 %, entre 0,7 et 1,81). L'apport en fibres alimentaires augmentait de 5,99 g/jour avec les conseils (IC à 95 %, entre 1,12 et 10,86), tandis que l'apport total en matières grasses sous forme de pourcentage de l'apport énergétique total diminuait de 4,49 % (IC à 95 %, entre 2,31 et 6,66) et l'apport en graisses saturées de 2,36 % (IC à 95 %, entre 1,32 et 3,39) avec les conseils diététiques.

Conclusions des auteurs

Les conseils diététiques semblent entraîner des changements bénéfiques modestes de l'alimentation et des facteurs de risque cardio-vasculaire au cours d'une période d'environ 10 mois, mais on ignore leurs effets à plus long terme.

Plain language summary

Dietary advice for reducing cardiovascular risk

Diet is an important determinant of chronic disease risk, particularly heart disease. This review assessed the effects of providing dietary advice to healthy adults in order to produce sustained improvements in their diets. Whether dietary improvement would reduce the risk factors associated with heart disease was also examined. We found 38 trials in which healthy adults were randomly assigned to receive dietary advice or no dietary advice. The dietary improvements recommended to the people in the intervention groups centred largely on the reduction of salt and fat intake and an increase in the intake of fruit, vegetables, and fibre. Advice was delivered in a variety of ways, including one-to-one contact, group sessions, and written materials. There were variations in intensity of intervention, ranging from one contact per study participant to 50 hours of counselling over 4 years. The duration of the trials ranged from 3 months to 4 years, with a median follow-up period of 10 months. There was some evidence of greater effectiveness in people told that they were at risk of heart disease or cancer. Modest improvements were shown in cardiovascular risk factors, such as blood pressure and total and LDL-cholesterol levels. In the trials that separated effects by gender, women tended to make larger reductions in fat intake, but there was insufficient evidence to show whether this translated to a larger reduction in total cholesterol levels. The trials did not last long enough to answer the question of whether the beneficial changes in cardiovascular risk factors resulted in a reduced incidence of heart disease, stroke, or heart attack.

Résumé simplifié

Conseils diététiques pour réduire le risque cardio-vasculaire

Conseils diététiques pour réduire le risque cardio-vasculaire

Le régime alimentaire est un élément déterminant du risque de maladie chronique, en particulier de cardiopathie. Cette revue évalue les effets des conseils diététiques visant à permettre aux adultes en bonne santé d'améliorer leur régime alimentaire de manière durable. Son objectif est également de déterminer si une amélioration du régime alimentaire peut réduire les facteurs de risque associés à la cardiopathie. Nous avons identifié 38 essais qui randomisaient des adultes en bonne santé pour des conseils diététiques ou une absence de conseils diététiques. Les améliorations du régime alimentaire recommandées aux participants des groupes expérimentaux étaient principalement axées sur la réduction de l'apport en sel et en matières grasses et l'augmentation de l'apport en fruits, légumes et fibres. Les conseils étaient fournis de différentes manières, notamment par contact personnel, séances de groupe et documents écrits. L'intensité des interventions était variable et allait d'un contact par participant à 50 heures de conseils sur une période de 4 ans. Les essais duraient de 3 mois à 4 ans, avec une période de suivi médiane de 10 mois. Des preuves d'une efficacité supérieure étaient rapportées chez les patients qui avaient été informés d'un risque de cardiopathie ou de cancer. Des améliorations modestes de facteurs de risque cardio-vasculaire tels que la pression artérielle et le niveau de cholestérol total et LDL étaient observées. Dans les essais qui séparaient les effets par sexe, les femmes tendaient à réduire davantage leur apport en matières grasses, mais les preuves étaient insuffisantes pour déterminer si cela se traduisait par une réduction plus importante du niveau de cholestérol total. La durée des essais n'était pas suffisante pour déterminer si l'évolution positive des facteurs de risque cardio-vasculaire entraînait une réduction de l'incidence des cardiopathies, des AVC ou des crises cardiaques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article

Ancillary