Intervention Review

Reduced or modified dietary fat for preventing cardiovascular disease

  1. Lee Hooper1,*,
  2. Carolyn D Summerbell2,
  3. Rachel Thompson3,
  4. Deirdre Sills4,
  5. Felicia G Roberts5,
  6. Helen J Moore2,
  7. George Davey Smith6

Editorial Group: Cochrane Heart Group

Published Online: 16 MAY 2012

Assessed as up-to-date: 2 DEC 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD002137.pub3


How to Cite

Hooper L, Summerbell CD, Thompson R, Sills D, Roberts FG, Moore HJ, Davey Smith G. Reduced or modified dietary fat for preventing cardiovascular disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5. Art. No.: CD002137. DOI: 10.1002/14651858.CD002137.pub3.

Author Information

  1. 1

    University of East Anglia, Norwich Medical School, Norwich, UK

  2. 2

    Queen's Campus, Durham University, School of Medicine and Health, Wolfson Research Institute, Stockton-on-Tees, UK

  3. 3

    World Cancer Research Fund International, London, UK

  4. 4

    Kings College London, London, UK

  5. 5

    Ipswich Hospital, Ipswich, Suffolk, UK

  6. 6

    University of Bristol, School of Social and Community Medicine, Bristol, UK

*Lee Hooper, Norwich Medical School, University of East Anglia, Norwich, NR4 7TJ, UK. l.hooper@uea.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 16 MAY 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Background

Reduction and modification of dietary fats have differing effects on cardiovascular risk factors (such as serum cholesterol), but their effects on important health outcomes are less clear.

Objectives

To assess the effect of reduction and/or modification of dietary fats on mortality, cardiovascular mortality, cardiovascular morbidity and individual outcomes including myocardial infarction, stroke and cancer diagnoses in randomised clinical trials of at least 6 months duration.

Search methods

For this review update, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE and EMBASE, were searched through to June 2010. References of Included studies and reviews were also checked.

Selection criteria

Trials fulfilled the following criteria: 1) randomised with appropriate control group, 2) intention to reduce or modify fat or cholesterol intake (excluding exclusively omega-3 fat interventions), 3) not multi factorial, 4) adult humans with or without cardiovascular disease, 5) intervention at least six months, 6) mortality or cardiovascular morbidity data available.

Data collection and analysis

Participant numbers experiencing health outcomes in each arm were extracted independently in duplicate and random effects meta-analyses, meta-regression, sub-grouping, sensitivity analyses and funnel plots were performed.

Main results

This updated review suggested that reducing saturated fat by reducing and/or modifying dietary fat reduced the risk of cardiovascular events by 14% (RR 0.86, 95% CI 0.77 to 0.96, 24 comparisons, 65,508 participants of whom 7% had a cardiovascular event, I2 50%). Subgrouping suggested that this reduction in cardiovascular events was seen in studies of fat modification (not reduction - which related directly to the degree of effect on serum total and LDL cholesterol and triglycerides), of at least two years duration and in studies of men (not of women). There were no clear effects of dietary fat changes on total mortality (RR 0.98, 95% CI 0.93 to 1.04, 71,790 participants) or cardiovascular mortality (RR 0.94, 95% CI 0.85 to 1.04, 65,978 participants). This did not alter with sub-grouping or sensitivity analysis.

Few studies compared reduced with modified fat diets, so direct comparison was not possible.

Authors' conclusions

The findings are suggestive of a small but potentially important reduction in cardiovascular risk on modification of dietary fat, but not reduction of total fat, in longer trials. Lifestyle advice to all those at risk of cardiovascular disease and to lower risk population groups, should continue to include permanent reduction of dietary saturated fat and partial replacement by unsaturates. The ideal type of unsaturated fat is unclear.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Cutting down or changing the fat we eat may reduce our risk of heart disease

Modifying fat in our food (replacing some saturated (animal) fats with plant oils and unsaturated spreads) may reduce risk of heart and vascular disease, but it is not clear whether monounsaturated or polyunsaturated fats are more beneficial. There are no clear health benefits of replacing saturated fats with starchy foods (reducing the total amount of fat we eat). Heart and vascular disease includes heart attacks, angina, strokes, sudden cardiovascular death and the need for heart surgery. Modifying the fat we eat seems to protect us better if we adhere in doing so for at least two years. It is not clear whether people who are currently healthy benefit as much as those at increased risk of cardiovascular disease (people with hypertension, raised serum lipids or diabetes for example) and people who already have heart disease, but the suggestion is that they would all benefit to some extent.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Réduction ou modification des graisses alimentaires pour la prévention des maladies cardiovasculaires

Contexte

La réduction et la modification des graisses alimentaires ont des effets différents sur les facteurs de risques cardiovasculaires (tels que le cholestérol sérique), mais leurs effets sur les critères de santé importants sont moins clairs.

Objectifs

Évaluer l'effet de la réduction et/ou de la modification des graisses alimentaires sur la mortalité, la mortalité cardiovasculaire, la morbidité cardiovasculaire et les critères de jugement individuels, notamment les infarctus du myocarde, les AVC et les diagnostics de cancer, dans les essais cliniques d'une durée d'au moins 6 mois.

Stratégie de recherche documentaire

Pour cette mise à jour de la revue, nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE, jusqu'en juin 2010. Les bibliographies des études et revues incluses ont également été contrôlées.

Critères de sélection

Les essais remplissaient les critères suivants : 1) randomisés avec un groupe témoin adapté, 2) intention de réduire ou modifier les apports en graisses ou cholestérol (en excluant les interventions exclusivement à base d'acides gras oméga-3), 3) non multifactoriels, 4) personnes adultes souffrant ou non d'une maladie cardiovasculaire, 5) intervention d'au moins six mois, 6) données de mortalité ou de morbidité cardiovasculaire disponibles.

Recueil et analyse des données

Les nombres de patients ressentant des résultats en termes de santé dans chaque bras ont été extraits en double de façon indépendante et des méta-analyses à effets aléatoires, une méta-régression, des analyses de sous-groupes, des analyses de sensibilité et des graphiques en entonnoir ont été réalisés.

Résultats Principaux

Cette revue mise à jour a suggéré que la réduction des graisses saturées en réduisant et/ou modifiant les graisses alimentaires diminuait le risque d'événements cardiovasculaires de 14 % (RR 0,86, IC à 95 % 0,77 à 0,96, 24 comparaisons, 65 508 participants dont 7 % présentaient un événement cardiovasculaire, I2 50 %). Les analyses de sous-groupes ont suggéré que cette réduction des événements cardiovasculaires était observée dans les études portant sur une modification des graisses (non une réduction, ce qui était lié directement au degré d'effet sur le cholestérol total et LDL et les triglycérides dans le sérum) d'une durée d'au moins deux ans et dans les études portant sur les hommes (non sur les femmes). Concernant les changements de graisses alimentaires, aucun effet clair n'a été constaté sur la mortalité totale (RR 0,98, IC à 95 % 0,93 à 1,04, 71 790 participants) ou la mortalité cardiovasculaire (RR 0,94, IC à 95 % 0,85 à 1,04, 65 978 participants). Cela n'a pas changé avec l'analyse de sous-groupes ou l'analyse de sensibilité.

Peu d'études comparaient la réduction à la modification des apports en graisses, il a donc été impossible d'établir une comparaison directe.

Conclusions des auteurs

Les résultats suggèrent une réduction faible, mais potentiellement importante du risque cardiovasculaire en cas de modification des graisses alimentaires, mais pas de réduction des graisses totales, dans les essais plus longs. Dans le cadre des conseils de mode de vie qui sont destinés aux personnes présentant un risque de maladie cardiovasculaire et qui ont pour objectif de réduire les groupes de populations à risque, il convient de continuer à encourager la réduction permanente des graisses alimentaires saturées et leur remplacement partiel par des graisses insaturées. Le type de graisses insaturées idéal est incertain.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Réduction ou modification des graisses alimentaires pour la prévention des maladies cardiovasculaires

La diminution ou le changement des graisses que nous consommons peut réduire notre risque de maladie cardiaque

La modification des graisses dans notre alimentation (remplacement de certaines graisses (animales) saturées par des huiles végétales et des pâtes à tartiner insaturées) peut réduire le risque de maladie cardiaque et vasculaire, mais on ignore quelles sont les graisses mono-insaturées ou poly-insaturées les plus bénéfiques. Le remplacement des graisses saturées par des féculents (réduction de la quantité totale de graisses que nous consommons) ne présente pas de bénéfices clairs pour la santé. Les maladies cardiaques et vasculaires comprennent les crises cardiaques, les angines, les AVC, la mort subite d'origine cardiovasculaire et la nécessité d'une chirurgie cardiaque. La modification des graisses que nous consommons semble mieux nous protéger si nous respectons cette modification pendant au moins deux ans. Il n'a pas été clairement établi que les personnes actuellement saines obtenaient un bénéfice identique à celles présentant un risque accru de maladie cardiovasculaire (personnes souffrant d'hypertension, ayant un taux accru de lipides sériques ou souffrant de diabète, par exemple) et à celles déjà atteintes d'une maladie cardiaque, mais il est suggéré qu'elles obtiendraient toutes un certain bénéfice.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 8th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

降低或調整飲食脂肪以避免心血管疾病

背景

飲食脂肪之降低與調整對心血管危險因子有不同的效果(像是血清膽固醇),但它們在重要健康成果上的效果較不清楚。

目標

評估降低及/或調整飲食脂肪在至少6個月期間的隨機臨床試驗中,死亡率、心血管死亡率、心血管發病率與個人成果上的影響,包含心肌梗塞、中風與癌症確診。

搜尋策略

此次審閱的更新而言,搜尋到2010年6月的考科藍對照試驗中心註冊 (CENTRAL)、MEDLINE與EMBASE。也檢查了所包含研究與審閱的參考文獻。

選擇標準

符合下列條件的試驗: 1) 隨機並有適當控制組,2) 意圖降低或調整脂肪或膽固醇之攝取(排除完全使用omega-3脂肪之介入),3) 非多因子設計, 4) 有或無心血管疾病的成人, 5) 介入至少6個月, 6) 可取得的死亡率或心血管發病率的數據。

資料收集與分析

萃取各組中參與者的健康成果,並執行隨機效果統合分析、統合性回歸分析、子群組、敏感度分析與漏斗圖。

主要結論

此更新的審閱指出,經由降低及/或調整飲食脂肪以降低飽和脂肪降低了心血管疾病風險達14% (RR 0.86, 95% CI 0.77 to0.96, 24個比較, 65,508名參與者,其中7%有心血管問題,I250%)。子群組顯示,在脂肪調整的研究中有發現心血管問題的減少(無減少 – 其直接與總血清與低密度脂蛋白膽固醇及三酸甘油酯上的效果程度有關),至少具兩年期間且於男性身上研究(不含女性)。總死亡率上沒有明確的飲食脂肪改變的效果(RR 0.98, 95% CI 0.93 to 1.04, 71,790 名參與者),或在心血管死亡率也沒有(RR 0.94, 95% CI 0.85 to 1.04, 65,978 名參與者)。這無法改變子群組或敏感度分析。

少數研究比較減少與調整脂肪攝取飲食,因此無法進行直接比較。

作者結論

在較長期的試驗中的發現,飲食脂肪調整,但非總脂肪降低,有小但是潛在重要的降低心血管風險。建議所有有心血管疾病風險以及低風險的人口群組,生活型態應持續包含永久性的降低飲食飽和脂肪,並部分由不飽合脂肪代替。但理想的不飽和脂肪的種類並不明確。

 

一般語言總結

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

降低或調整飲食脂肪以避免心血管疾病

消減或改變我們吃的脂肪或可降低心臟疾病風險

調整我們食物中的脂肪(以植物油與不飽合產品替代飽和(動物)脂肪)或可降低心臟與血管疾病風險,但不確定單不飽和與多元不飽和脂肪是否較為有益。使用澱粉類食物替代飽和脂肪沒有明確的健康益處(降低我們食用的總脂肪量)。心臟與血管疾病包含心臟病發、心絞痛、中風、心血管猝死與需要心臟手術。若我們持續如此至少兩年,調整我們所吃的脂肪似乎可對我們有較好的保護。但不確定是否對目前健康民眾的益處,與有心血管疾病危險因子增加(例如高血壓、血脂提高或糖尿病民眾)以及已有心臟疾病的民眾一樣多。但建議是在一定的程度下,所有人都會受惠。

譯註

East Asian Cochrane Alliance 翻譯
翻譯由 台灣衛生福利部/台北醫學大學實證醫學研究中心 資助