Intervention Review

Omega-3 fatty acids for cystic fibrosis

  1. Colleen Oliver1,*,
  2. Helen Watson2

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 27 NOV 2013

Assessed as up-to-date: 26 NOV 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD002201.pub4

How to Cite

Oliver C, Watson H. Omega-3 fatty acids for cystic fibrosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 11. Art. No.: CD002201. DOI: 10.1002/14651858.CD002201.pub4.

Author Information

  1. 1

    The Royal Women's Hospital, Parkville, VIC, Australia

  2. 2

    Papworth Hospital NHS Foundation Trust, Cambridge Centre for Lung Infection, Cambridge, UK

*Colleen Oliver, The Royal Women's Hospital, Grattan St & Flemington Rd, Parkville, VIC, 3052, Australia. cmckarney@yahoo.com.au. colleen.oliver@thewomens.org.au.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 27 NOV 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Studies suggest that a diet rich in omega-3 essential fatty acids may have beneficial anti-inflammatory effects for chronic conditions such as cystic fibrosis.

Objectives

To determine whether there is evidence that omega-3 polyunsaturated fatty acid supplementation reduces morbidity and mortality and to identify any adverse events associated with supplementation.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group's Trials Register comprising references identified from comprehensive electronic database searches and handsearches of relevant journals and abstract books of conference proceedings. Authors and persons interested in the subject of the review were contacted.

Date of last search: 08 July 2013.

Selection criteria

Randomised controlled trials in people with cystic fibrosis comparing omega-3 fatty acid supplements with placebo.

Data collection and analysis

Two authors independently selected studies for inclusion, extracted data and assessed the risk of bias of the studies.

Main results

The searches identified 14 studies; four studies with 91 participants were included. Two studies were judged to be at low risk of bias based on adequate randomisation but this was unclear in the other two studies. Three of the studies adequately blinded patients, however, the risk of bias was unclear in all studies with regards to allocation concealment and selective reporting.

Two studies compared omega-3 fatty acids to olive oil for six weeks. One study compared a liquid dietary supplement containing omega-3 fatty acids to one without for six months. One study compared omega-3 fatty acids and omega-6 fatty acids to a control (capsules with customised fatty acid blends) for three months. Only one short-term study (19 participants) comparing omega-3 to placebo reported a significant improvement in lung function and Shwachman score and a reduction in sputum volume in the omega-3 group. Another study (43 participants) demonstrated a significant increase in serum phospholipid essential fatty acid content and a significant drop in the n-6/n-3 fatty acid ratio following omega-3 fatty acid supplementation compared to control. The longer-term study (17 participants) demonstrated a significant increase in essential fatty acid content in neutrophil membranes and a significant decrease in the leukotriene B4 to leukotriene B5 ratio in participants taking omega-3 supplements compared to placebo.

Authors' conclusions

This review found that regular omega-3 supplements may provide some benefits for people with cystic fibrosis with relatively few adverse effects, although evidence is insufficient to draw firm conclusions or recommend routine use of these supplements in people with cystic fibrosis. This review has highlighted the lack of data for many outcomes meaningful to people with or making treatment decisions about cystic fibrosis. A large, long-term, multicentre, randomised controlled study is needed to determine any significant therapeutic effect and to assess the influence of disease severity, dosage and duration of treatment. Future researchers should note the need for additional pancreatic enzymes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

The use of omega-3 supplements in people with cystic fibrosis

Cycles of infection and inflammation are believed to worsen lung function in people with cystic fibrosis. Studies suggest that omega-3 fatty acids, such as those derived from fish oils, may be anti-inflammatory and may benefit many chronic inflammatory diseases including cystic fibrosis. This review includes four small studies with a total of 91 participants which compare omega-3 supplements to placebo. It was not clear if these studies had any risk of bias to the results. One short-term study reported that lung function and clinical status improved when taking omega-3 supplements. Patients also produced less sputum when taking omega-3 supplements. Two longer studies showed significant increases in essential fatty acid content of white blood cell membranes and serum phospholipids in people taking omega-3 supplements. Few adverse effects were reported in any of the studies. We conclude that regular omega-3 supplements may benefit people with cystic fibrosis with few adverse effects. However, there is not enough evidence from the four small studies included in this review to draw firm conclusions or recommend routine use of these supplements in people with cystic fibrosis. Larger and longer trials are needed to assess the clinical benefit of omega-3 supplementation and to determine the appropriate dosage.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Acides gras Oméga 3 pour la mucoviscidose

Contexte

Les études suggèrent qu'un régime riche en acides gras essentiels Oméga 3 pourrait avoir des effets anti-inflammatoires bénéfiques pour les affections chroniques telles que la mucoviscidose.

Objectifs

Déterminer s’il existe des preuves que la supplémentation en acides gras polyinsaturés Oméga 3 réduit la morbidité et la mortalité et identifier tous les effets indésirables associés à la supplémentation.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les maladies génétiques comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques. Nous avons également recherché manuellement des revues appropriées et des résumés d'actes de conférence. Les auteurs et les personnes pertinents pour le sujet de cette revue ont été contactés.

Date de la dernière recherche : 8 juillet 2013.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés chez les patients atteints de mucoviscidose comparant la supplémentation en acides gras Oméga 3 à un placebo.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment sélectionné les études à inclure, extrait les données et évalué le risque de biais des études.

Résultats Principaux

Les recherches ont identifié 14 études; quatre études portant sur 91 participants ont été inclues. Deux études ont été considérées comme présentant un faible risque de biais sur la base d'une randomisation adéquate, mais les deux autres études présentaient des risques de biais incertains. Trois des études ont convenablement évalué des patients en aveugle. Cependant, dans toutes les études, le risque de biais était incertain en ce qui concerne l'assignation secrète et le compte-rendu sélectif.

Deux études comparaient des acides gras Oméga 3 à l'huile d'olive pendant six semaines. Une étude comparait des compléments alimentaires liquides avec ou sans acides gras Oméga 3 pendant six mois. Une étude comparait des acides gras Oméga 3 et des acides gras Oméga 6 à un groupe témoin (sous gélules avec des mélanges d’acides gras) pendant trois mois. Seule une étude à court terme (19 participants) comparant des Oméga 3 à un placebo a rapporté des améliorations significatives de la fonction pulmonaire et du score Shwachman et une réduction du volume d'expectorations dans le groupe Oméga 3. Une autre étude (43 participants) montrait une augmentation significative dans le sérum phospholipide d’acide gras essentiel et une baisse significative du rapport des acides gras Oméga 3 et 6 à la suite d’une supplémentation en acides gras Oméga 3 par rapport au groupe témoin. L'étude à plus long terme (17 participants) montrait une augmentation significative des acides gras essentiels contenus dans les membranes neutrophiles et une baisse significative du rapport du leucotriène B4 au leucotriène B5 chez les participants prenant des suppléments riches en Oméga 3 par rapport à un placebo.

Conclusions des auteurs

Cette revue a découvert que la prise régulière de suppléments riches en Oméga 3 pourrait apporter certains bénéfices chez les patients atteints de mucoviscidose avec relativement peu d'effets indésirables, bien que les preuves soient insuffisantes pour apporter des conclusions définitives ou recommander l'utilisation systématique de ces suppléments chez les patients atteints de mucoviscidose. Cette revue a mis en évidence le manque de données pour de nombreux critères de jugement importants chez les patients atteints de mucoviscidose ou pour prendre des décisions sur le traitement à suivre lors de mucoviscidose. Une étude à grande échelle, à long terme, multicentrique et randomisée est nécessaire afin de déterminer l'effet thérapeutique significatif et d’évaluer l'impact de la gravité de la maladie, le dosage et la durée du traitement. Des chercheurs devraient évaluer la nécessité d'enzymes pancréatiques supplémentaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Acides gras Oméga 3 pour la mucoviscidose

L'utilisation de suppléments riches en Oméga 3 chez les patients atteints de mucoviscidose

Les cycles d'infection et d'inflammation semblent aggraver la fonction pulmonaire chez les patients atteints de mucoviscidose. Des études suggèrent que les acides gras Oméga 3, tels que ceux provenant des huiles de poisson, pourraient être des anti-inflammatoires et pourraient être bénéfiques à de nombreuses maladies inflammatoires chroniques, notamment la mucoviscidose. Cette revue comprend quatre études de petite taille, avec un total de 91 participants qui ont comparé les suppléments riches en Oméga 3 à un placebo. Le risque de biais pour les résultats de ces études était incertain. Une étude à court terme a rapporté que la fonction pulmonaire et l'état clinique s’amélioraient lors d’une prise de suppléments riches en Oméga 3. Les patients produisaient également moins de glaires lors d’une prise de suppléments riches en Oméga 3. Deux études plus larges rapportaient une augmentation significative en acide gras essentiels des membranes cellulaires de globules blancs et des phospholipides sériques chez les patients prenant des suppléments riches en Oméga 3. Peu d'effets indésirables étaient rapportés dans les études. Nous avons conclu qu’une prise régulière de suppléments riches en Oméga 3 pourrait être bénéfique chez les patients atteints de mucoviscidose et avec peu d'effets indésirables. Cependant, les preuves, issues des quatre petites études incluses dans cette revue, sont insuffisantes pour pouvoir apporter des conclusions définitives ou recommander l'utilisation systématique de ces suppléments chez les patients atteints de mucoviscidose. Des essais plus larges et sur une plus longue durée sont nécessaires pour évaluer les effets bénéfiques cliniques de la supplémentation en Oméga 3 et déterminer la posologie appropriée.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 14th January, 2014
Traduction financée par: Minist�re Fran�ais des Affaires sociales et de la Sant�, Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux