Get access

Dissection versus diathermy for tonsillectomy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

This is an update of a Cochrane Review first published in The Cochrane Library in Issue 4, 2001 and previously updated in 2003.

Tonsillectomy is a commonly performed surgical procedure. There are several operative methods currently in use, but the superiority of one over another has not been clearly demonstrated.

Objectives

To compare the morbidity associated with tonsillectomy by two different techniques - dissection and diathermy.

Search methods

We searched the Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group Trials Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Issue 3), PubMed, EMBASE, CINAHL, Web of Science, BIOSIS Previews, ISRCTN and additional sources for published and unpublished trials. The date of the most recent search was 1 October 2010, following a previous update search in 2003.

Selection criteria

Randomised controlled trials of children and adults undergoing tonsillectomy or adenotonsillectomy by dissection or diathermy techniques.

Data collection and analysis

Two review authors selected studies, extracted data and assessed risk of bias independently.

Main results

Two studies (254 participants) are included in the review. The overall risk of bias in the included studies was low, although we excluded pain data from one study due to unclear risk of bias. One study compared monopolar dissection diathermy with conventional cold dissection in children and the other compared microscopic bipolar dissection with cold dissection in children and adults. These studies demonstrate reduced intraoperative bleeding, but increased pain in the diathermy group. There was no difference in the rate of secondary bleeding overall, although the power of both studies to detect a small difference was insufficient.

Authors' conclusions

There are insufficient data to show that one method of tonsillectomy is superior. There is evidence that pain may be greater after monopolar dissection. Large, well designed randomised controlled trials are necessary to determine the optimum method for tonsillectomy.

Résumé scientifique

Dissection versus diathermie pour l'amygdalectomie

Contexte

Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois dans The Cochrane Library dans le numéro 4, 2001 et déjà mise à jour en 2003.

L'amygdalectomie est un acte chirurgical fréquemment réalisé. Il existe actuellement plusieurs méthodes opératoires, mais la supériorité de l'une par rapport à une autre n'a pas encore été clairement démontrée.

Objectifs

Comparer la morbidité associée à l'amygdalectomie par deux différentes techniques : la dissection et la diathermie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library, numéro 3, 2010), ainsi que dans PubMed, EMBASE, CINAHL, Web of Science, BIOSIS Previews, ISRCTN et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 1er octobre 2010, après une mise à jour de la recherche précédente réalisée en 2003.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés portant sur des enfants et des adultes subissant une amygdalectomie ou une adéno-amygdalectomie par dissection ou par diathermie.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont, de manière indépendante, sélectionné les études, extrait les données et évalué le risque de biais.

Résultats principaux

Deux études (254 participants) ont été incluses dans la revue. Les études incluses présentaient un risque de biais global faible, mais les données sur la douleur provenant d'une étude ont été exclues du fait d'un risque de biais incertain. Une étude comparaît la dissection par diathermie monopolaire à la dissection classique à froid chez les enfants ; l'autre étude comparaît la dissection bipolaire microscopique avec la dissection à froid chez des enfants et des adultes. Ces études démontraient une réduction des hémorragies peropératoires, mais des douleurs accrues dans le groupe de diathermie. Globalement, les taux d'hémorragie secondaire n'étaient pas différents, mais les deux études manquaient de puissance statistique pour pouvoir déceler de légères différences.

Conclusions des auteurs

L'insuffisance de données ne permet pas de déterminer la supériorité d'une méthode d'amygdalectomie en particulier. Les preuves indiquent que les douleurs peuvent être plus importantes à la suite d'une dissection monopolaire. Des essais contrôlés randomisés bien planifiés et réalisés à grande échelle sont nécessaires pour déterminer la méthode d'amygdalectomie la plus favorable.

Plain language summary

Dissection versus diathermy for tonsillectomy

Tonsillectomy is one of the most common operations. Complications can include bleeding, during or after the operation, and pain. This review compared the effectiveness of two different surgical techniques in reducing these complications. The surgical techniques were diathermy (the use of high-frequency electrical current to cut tissue, remove the tonsil and control blood loss) and traditional cold dissection (where the tonsil is cut away and blood loss then controlled with ties, stitches or diathermy). Two studies (254 patients) are included in the review. The review of trials found that there is not enough evidence to demonstrate that diathermy is more effective than dissection. There was some evidence that patients who had diathermy tonsillectomy had less bleeding during the operation but more pain afterwards, however more research is needed.

Résumé simplifié

Dissection versus diathermie pour l'amygdalectomie

L'amygdalectomie constitue l'une des opérations les plus courantes. Les complications peuvent comprendre une hémorragie, pendant ou après l'opération, et des douleurs. Cette revue a comparé l'efficacité de deux différentes techniques chirurgicales visant à réduire ces complications. Les techniques chirurgicales étaient la diathermie (l'utilisation d'un courant électrique à haute fréquence pour couper le tissu, enlever l'amygdale et contrôler le saignement) et la dissection classique à froid (l'amygdale est retranchée et le saignement est contrôlé au moyen de ligatures, de points de suture ou de la diathermie). Deux études (254 patients) ont été incluses dans la revue. La revue a révélé qu'il n'existe pas assez de preuves pour démontrer que la diathermie est plus efficace que la dissection. Certaines preuves indiquaient que les patients ayant subi une amygdalectomie par diathermie présentaient moins d'hémorragies au cours de l'opération mais davantage de douleurs par la suite. D'autres recherches sont toutefois nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article