Intervention Review

Phenobarbitone versus phenytoin monotherapy for partial onset seizures and generalised onset tonic-clonic seizures

  1. Sarah J Nolan1,*,
  2. Catrin Tudur Smith1,
  3. Jennifer Pulman2,
  4. Anthony G Marson2

Editorial Group: Cochrane Epilepsy Group

Published Online: 31 JAN 2013

Assessed as up-to-date: 29 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD002217.pub2

How to Cite

Nolan SJ, Tudur Smith C, Pulman J, Marson AG. Phenobarbitone versus phenytoin monotherapy for partial onset seizures and generalised onset tonic-clonic seizures. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD002217. DOI: 10.1002/14651858.CD002217.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Liverpool, Department of Biostatistics, Liverpool, UK

  2. 2

    Institute of Translational Medicine, University of Liverpool, Department of Molecular and Clinical Pharmacology, Liverpool, Merseyside, UK

*Sarah J Nolan, Department of Biostatistics, University of Liverpool, Shelley's Cottage, Brownlow Street, Liverpool, L69 3GS, UK. sarah.nolan@liv.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 JAN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

This is an updated version of the original Cochrane review published in The Cochrane Library 2001, Issue 4.

Worldwide, particularly in the developing world, phenytoin and phenobarbitone are commonly used antiepileptic drugs, primarily because they are inexpensive. The aim of this review is to summarise data from existing trials comparing phenytoin and phenobarbitone.

Objectives

To review the best evidence comparing phenobarbitone and phenytoin when used as monotherapy in participants with partial onset seizures or generalised tonic-clonic seizures with or without other generalised seizure types.

Search methods

We searched the Cochrane Epilepsy Group trials register (31 May 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL Issue 5 of 12, The Cochrane Library 2012) and MEDLINE (1946 to May week 4, 2012). We hand-searched relevant journals, contacted pharmaceutical companies, original trial investigators and experts in the field.  

Selection criteria

Randomised controlled trials in children or adults with partial onset seizures or generalised onset tonic-clonic seizures with a comparison of phenobarbitone monotherapy with phenytoin monotherapy.

Data collection and analysis

This was an individual participant data (IPD) review. Outcomes were time to (a) treatment withdrawal (b) 12-month remission (c) six-month remission and (d) first seizure post randomisation. Cox proportional hazards regression models were used to obtain study-specific estimates of hazard ratios (HRs) with 95% confidence intervals (CIs) with the generic inverse variance method used to obtain the overall pooled estimate of HRs and 95% CIs.

Main results

Data have been obtained for four of eight studies meeting the inclusion criteria, amounting to 599 individuals, or approximately 63% of the potential data.

The main overall results (pooled HR, 95% CI) were (a) time to treatment withdrawal 1.62 (1.23 to 2.14); (b) time to 12-month remission 0.90 (0.69 to 1.18) (c) time to six-month remission 0.92 (0.73 to 1.16) and (d) time to first seizure 0.85 (0.68 to 1.05). These results indicate a statistically significant clinical advantage for phenytoin in terms of treatment withdrawal. However, this result may have been confounded by several factors including substantial statistical heterogeneity between studies and lack of blinding in two studies.

Authors' conclusions

The results of this review show that phenobarbitone was significantly more likely to be withdrawn than phenytoin. Given that no significant differences for seizure outcomes were found, the higher withdrawal rate with phenobarbitone may be due to adverse effects. Several factors may have confounded the results of this review.  

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Phenobarbitone versus phenytoin monotherapy for partial onset seizures and generalised onset tonic-clonic seizures

Epilepsy is a disorder where recurrent seizures are caused by abnormal electrical discharges from the brain. Worldwide, phenobarbitone and phenytoin are commonly used antiepileptic drugs. This review found no evidence to suggest a difference between phenobarbitone and phenytoin for the control of the seizure types investigated. Phenobarbitone was more likely to be withdrawn than phenytoin, presumably due to adverse effects, however other factors may have influenced the rate of withdrawal of phenobarbitone in this review.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Comparaison entre la monothérapie au phénobarbital et à la phénytoïne pour traiter les crises d'épilepsie partielle et les crises toniques-cloniques généralisées

Contexte

Cette revue est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans The Cochrane Library 2001, numéro 4.

Dans le monde entier, et en particulier dans les pays en développement, la phénytoïne et le phénobarbital sont des antiépileptiques couramment utilisés, principalement en raison de leur faible coût. L'objectif de cette revue est de résumer les données des essais existants comparant la phénytoïne et le phénobarbital.

Objectifs

Évaluer les meilleures données comparant le phénobarbital et la phénytoïne lorsqu'ils sont utilisés en tant que monothérapie chez les participants souffrant de crises d'épilepsie partielle ou de crises toniques-cloniques généralisées, avec ou sans autres types de crises généralisées.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur l'épilepsie (31 mai 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 5 sur 12, The Cochrane Library 2012) et MEDLINE (de 1946 à la 4ème semaine de mai 2012). Nous avons effectué des recherches manuelles dans des journaux pertinents, contacté des compagnies pharmaceutiques, les chercheurs des essais originaux et des experts dans le domaine.  

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés chez les enfants ou les adultes souffrant de crises d'épilepsie partielle ou de crises toniques-cloniques généralisées avec une comparaison entre la monothérapie au phénobarbital et la monothérapie à la phénytoïne.

Recueil et analyse des données

Il s'agissait d'une revue portant sur des données individuelles des participants (DIP). Les critères étaient le temps jusqu'à (a) l'arrêt du traitement (b) une rémission de 12 mois (c) une rémission de six mois et (d) la première crise après la randomisation. Des modèles de régression à risques proportionnels de Cox ont été utilisés pour obtenir les estimations spécifiques aux études des hazard ratios (HR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, la méthode générique de l'inverse de la variance étant utilisée pour obtenir l'estimation regroupée globale des HR et des IC à 95 %.

Résultats Principaux

Des données ont été obtenues pour quatre études sur huit remplissant les critères d’inclusion, portant sur un total de 599 individus, ou approximativement 63 % des données potentielles.

Les principaux résultats globaux (HR regroupé, IC à 95 %) étaient (a) le temps jusqu'à l'arrêt du traitement 1,62 (1,23 à 2,14) ; (b) le temps jusqu'à l'obtention d'une rémission à 12 mois 0,90 (0,69 à 1,18) (c) le temps jusqu'à l'obtention d'une rémission à six mois 0,92 (0,73 à 1,16) et (d) le temps jusqu'à la première crise 0,85 (0,68 à 1,05). Ces résultats indiquent un avantage clinique statistiquement significatif en faveur de la phénytoïne en termes d'arrêt du traitement. Cependant, ce résultat peut avoir été faussé par plusieurs facteurs, notamment l'hétérogénéité statistique importante entre les études et le manque de masquage dans deux études.

Conclusions des auteurs

Les résultats de cette revue indiquent que le phénobarbital était significativement plus susceptible d'être retiré que la phénytoïne. Étant donné qu'aucune différence significative n'a été observée en termes de résultats sur les crises, le taux de retrait supérieur associé au phénobarbital peut être dû aux effets indésirables. Plusieurs facteurs peuvent avoir faussé les résultats de cette revue.  

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Comparaison entre la monothérapie au phénobarbital et à la phénytoïne pour traiter les crises d'épilepsie partielle et les crises toniques-cloniques généralisées

Comparaison entre la monothérapie au phénobarbital et à la phénytoïne pour traiter les crises d'épilepsie partielle et les crises toniques-cloniques généralisées

L'épilepsie est un trouble qui se caractérise par des convulsions récurrentes causées par des décharges électriques anormales dans le cerveau. Dans le monde entier, le phénobarbital et la phénytoïne sont des antiépileptiques couramment utilisés. Cette revue n’a mis en évidence aucune preuve permettant de suggérer une différence entre le phénobarbital et la phénytoïne dans le contrôle des types de crises examinés. Le phénobarbital était plus susceptible d'être retiré que la phénytoïne, probablement en raison des effets indésirables. Cependant d'autres facteurs peuvent avoir influencé le taux de retrait du phénobarbital dans cette revue.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th February, 2013
Traduction financée par: Minist�re du Travail, de l'Emploi et de la Sant� Fran�ais