Get access

Behavioural interventions for dysmenorrhoea

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Dysmenorrhoea refers to the occurrence of painful menstrual cramps of uterine origin and is a common gynaecological condition with considerable morbidity. The behavioural approach assumes that psychological and environmental factors interact with, and influence, physiological processes. Behavioural interventions for dysmenorrhoea may include both physical and cognitive procedures and focus on both physical and psychological coping strategies for dysmenorrhoeic symptoms rather than modification of any underlying organic pathology.

Objectives

To determine the effectiveness of any behavioural interventions for the treatment of primary or secondary dysmenorrhoea when compared to each other, placebo, no treatment, or conventional medical treatments for example non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs).

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register (searched May 2009), Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL on The Cochrane Library, Issue 2, 2009), MEDLINE (1966 to May 2009), EMBASE (1980 to May 2009), Social Sciences Index (1980 to May 2009), PsycINFO (1972 to May 2009) and CINAHL (1982 to May 2009) and reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing behavioural interventions with placebo or other interventions in women with dysmenorrhoea.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial quality and extracted data.

Main results

Five trials involving 213 women were included.

Behavioural intervention vs control: One trial of pain management training reported reduction in pain and symptoms compared to a control. Three trials of relaxation compared to control reported varied results, two trials showed no difference in symptom severity scores however one trial reported relaxation was effective for reducing symptoms in menstrual sufferers with spasmodic symptoms. Two trials reported less restriction in daily activities following treatment with either relaxation of pain management training compared to a control. One trial also reported less time absent from school following treatment wit pain management training compared to a control.

Behavioural intervention vs other behavioural interventions: Three trials showed no difference between behavioural interventions for the outcome of improvement in symptoms. One trial showed that relaxation resulted in a decrease in the need for resting time compared to the relaxation and imagery.

Authors' conclusions

There is some evidence from five RCTs that behavioural interventions may be effective for dysmenorrhoea. However results should be viewed with caution as they varied greatly between trials due to inconsistency in the reporting of data, small trial size, poor methodological quality and age of the trials.

摘要

背景

針對原發性與續發性經痛所使用的行為介入法

經痛指的是在子宮發生了劇痛的月經性痙攣現象,是一種常見的婦科症狀,也會倒至相當的病痛。行為方面的方法認為,心理層面與環境方面的因素會與生理的過程產生交互作用,因而影響生理。針對經痛所使用的行為介入法可能會包含了身體上與認知這二方面的過程,並且會著眼於身體與心理這二方面在針對經痛時的因應策略,而不是修正實體上的病理變化。

目標

針對原發性與續發性經痛的治療方面而言,比較各種行為介入療法之間,或是跟安慰劑、不採取治療的藥物治療如非類固醇類的抗發炎藥物,以確認所有行為介入法的功效。

搜尋策略

我們搜尋 Cochrane Menstrual Disorders以及Subfertility Group Trials Register (searched 2005年4月) 、 Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL on Cochrane Library, Issue 2, 2005) 、 MEDLINE (1966年2005年4月) 、 EMBASE (1980年2005年4月) 、 Social Sciences Index (1980年2005年4月) 、 PsycINFO (1972年2005年4月) 與 CINAHL (1982年2005年4月) 以及文章的參考資料清單.

選擇標準

患有經痛問題的婦女們所進行的隨機對照試驗以比較行為介入法與安慰劑或是其他的介入治療。

資料收集與分析

有二位作者獨立地評估了試驗的品質,並擷取出資料。

主要結論

共收集了包含213名婦女在內的5個試驗。行為介入法與對照組的比較:有1個試驗報告疼痛處理的訓練相較於對照組可以減少,疼痛與症狀。有三個關於放鬆方面的試驗跟對照組比較結果分歧,有二個試驗顯示在症狀的嚴重度評分方面並沒有差異,然而,有一個試驗的報告卻指出放鬆可以有效緩解月經不適者的痙攣症狀。有2個試驗報告指出,跟對照組比較起來,接受了放鬆或疼痛管理治療之後,日常活動的限制較少。有一個試驗報告指出,跟對照組比較起來,在接受了疼痛管理之訓練之後,缺課的時間變得比較少了。行為介入法與其他行為方面的介入方法之比較:有三個試驗顯示,對於症狀方面的改善結果而言,在這些行為介入法之間並沒有差異存在。有一個試驗顯示,跟放鬆以及圖像比較起來,放鬆之後可以使得人們更加減少對於休息時間的需求。

作者結論

對於經痛而言,從五個隨機對照試驗當中可以得到一些證據,說明了行為介入法可能有效,但是應該要小心地看待這些結果,因為在各項試驗之間存在著很大的差異,這可能是來自於資料在報告的過程中出現了不一致的現象、過小的試驗規模、試驗方法的品質不良,以及這些試驗的年份。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

針對經痛(經期的疼痛)時使用的行為療法。經痛是1種非常普遍的主訴,它指的是子宮在經期發生疼痛性的痙攣。當這樣的疼痛是來自於某種以確認的疾病狀態如子宮內膜異位症,就被稱為續發性的經痛。當這樣的疼痛是原因不明時就稱作原發性的經痛。非類固醇類的抗發炎藥物或是避孕藥,都已經被用來治療這種週期痛,但是還有更多的婦女們仍在尋找非藥物式的治療方法。行為介入法認為,心理層面(心智)與環境方面的因素會與生理的過程產生交互作用,並且對生理的過程造成影響,例如,壓力就可能會影響經期的疼痛。行為療法著眼於生理與心理這二方面在針對症狀時的因應策略,例如疼痛,而不是僅著眼於解決引起症狀的病因。有一個行為療法的例子,就是使用放鬆的方法來幫助婦女因應劇痛的經期性痙攣現象。本篇回顧發現,漸進式的肌肉放鬆方法,搭配或是不搭配圖像與放鬆,或許可以幫助經痛的痙攣 (急性痙攣) 症狀。此外,疼痛處理的訓練與放鬆加上生物回饋作用,也有可能幫助解決經期的疼痛。這些結果都還未達到明確的結論,因為在這些試驗當中的婦女人數太少,而且有些試驗的方法不良。

Résumé scientifique

Interventions comportementales pour la dysménorrhée

Contexte

La dysménorrhée fait référence à l'apparition de crampes menstruelles douloureuses d'origine utérine, c'est une affection gynécologique courante avec une morbidité importante. L'approche comportementale suppose que les facteurs psychologiques et environnementaux interagissent avec, et influencent, les processus physiologiques. Les interventions comportementales pour la dysménorrhée peuvent inclure à la fois des procédures physiques et cognitives, elles ciblent des stratégies d'adaptation physique et psychologique pour les symptômes de dysménorrhée plutôt que la modification d'une pathologie organique sous-jacente.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des interventions comportementales pour traiter une dysménorrhée primaire ou secondaire les unes par rapport aux autres, par rapport à un placebo, à l'absence de traitement ou à des traitements médicaux conventionnels, par exemple les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et l'infertilité (mai 2009), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL dans The Cochrane Library, Numéro 2, 2009), MEDLINE (de 1966 à mai 2009), EMBASE (de 1980 à mai 2009), Social Sciences Index (de 1980 à mai 2009), PsycINFO (de 1972 à mai 2009) et CINAHL (de 1982 à mai 2009) ainsi que dans les bibliographies des articles.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comparant les interventions comportementales à un placebo ou aux autres interventions chez les femmes avec une dysménorrhée.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données.

Résultats principaux

Cinq essais impliquant 213 femmes ont été inclus.

Intervention comportementale vs témoin :
Un essai portant sur la formation de la prise en charge de la douleur a mentionné une diminution de la douleur et des symptômes par rapport à un groupe témoin. Trois essais sur la relaxation par rapport au groupe témoin ont mentionné des résultats variables, deux essais n'ont décelé aucune différence dans les résultats relatifs à la gravité des symptômes, pour autant un essai a mentionné que la relaxation était efficace pour réduire les symptôme des femmes souffrant de règles douloureuses avec des symptômes spasmodiques. Deux essais ont mentionné une restriction moins importante des activités quotidiennes suite au traitement, avec relaxation et formation sur la prise en charge de la douleur par rapport à un groupe témoin. Un essai a également mentionné moins d'absentéisme à l'école suite au traitement avec formation sur la prise en charge de la douleur par rapport à un groupe témoin.

Intervention comportementale vs d'autres interventions comportementales : Trois essais n'ont démontré aucune différence dans les interventions comportementales pour le critère jugeant l'amélioration des symptômes. Un essai a démontré que la relaxation entraînait une diminution du besoin de temps de repos par rapport à la relaxation et l'imagerie.

Conclusions des auteurs

Il existe des données issues de cinq ECR indiquant que les interventions comportementales peuvent être efficaces pour traiter une dysménorrhée. Pour autant, les résultats doivent être considérés avec prudence parce qu'ils variaient considérablement entre les essais en raison de l'incohérence dans les données rapportées, la petite taille des essais, la mauvaise qualité méthodologique et l'âge des essais.

Plain language summary

Behavioural interventions for dysmenorrhoea

Dysmenorrhoea is a very common complaint that refers to painful menstrual cramps in the uterus (womb). When the pain is due to a recognised medical condition such as endometriosis it is called secondary dysmenorrhoea. When the pain is of unknown cause it is called primary dysmenorrhoea. Nonsteroidal anti-inflammatory drugs or the contraceptive pill have been used as treatment for period pain but more women are looking for non-drug therapies. Behavioural therapies assume that psychological (the mind) and environmental factors interact with, and influence, physical processes, for example stress might influence period pain. Behavioural therapies focus on both physical and psychological coping strategies for symptoms such as pain rather than focusing on medical solutions for any underlying causes of the symptoms. An example of a behavioural therapy is using relaxation to help a woman cope with painful period cramps. This review found that progressive muscle relaxation with or without imagery and relaxation may help with spasmodic (acute, cramping pain) symptoms of period pain. Also that pain management training and relaxation plus biofeedback may help with period pain in general. The results are not conclusive due to the small number of women in the trials and the poor methods used in some of the trials.

Résumé simplifié

Interventions comportementales pour la dysménorrhée

Les dysménorrhée est une affection très courante qui fait référence aux crampes menstruelles douloureuses de l'utérus. Lorsque la douleur est liée à une pathologie médicale reconnue comme une endométriose, on l'appelle dysménorrhée secondaire. Lorsque la douleur est d'origine inconnue, on l'appelle dysménorrhée primaire. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou la pilule contraceptive ont été utilisés pour traiter les règles douloureuses, mais un nombre plus important de femmes recherchent des traitements non médicamenteux. Les thérapies comportementales supposent que les facteurs psychologiques (l'esprit) et environnementaux interagissent avec, et influencent, les processus physiques, par exemple le stress peut influencer les règles douloureuses. Les thérapies comportementales ciblent à la fois les stratégies d'adaptation physique et psychologique pour des symptômes tels que la douleur plutôt que de se concentrer sur des solutions médicales pour les causes sous-jacentes des symptômes. Un exemple de thérapie comportementale est l'utilisation de la relaxation pour aider une femme à faire face aux crampes menstruelles douloureuses. Cette revue a décelé que la relaxation musculaire progressive avec ou sans imagerie et relaxation peut aider à soulager les symptômes spasmodiques (crampes aigües) des règles douloureuses. Et également que la formation sur la prise en charge de la douleur et la relaxation plus le biofeedback peuvent aider à soulager les règles douloureuses en général. Les résultats ne sont pas concluants en raison du petit nombre de femmes incluses dans les essais et des méthodes de mauvaise qualité utilisées dans certains essais.

Notes de traduction

Les conclusions de cette revue ont été considérées comme étant stables, cette revue n'aura par conséquent plus besoin d'être mise à jour.

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

Ancillary