Get access

Techniques for preventing hypotension during spinal anaesthesia for caesarean section

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Allan M Cyna,

    Corresponding author
    1. Women's and Children's Hospital, Department of Women's Anaesthesia, Adelaide, South Australia, Australia
    • Allan M Cyna, Department of Women's Anaesthesia, Women's and Children's Hospital, 72 King William Road, Adelaide, South Australia, 5006, Australia. allan.cyna@health.sa.gov.au.

    Search for more papers by this author
  • Marion Andrew,

    1. Women's and Children's Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology Anaesthesia, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author
  • Richard S Emmett,

    1. Women's and Children's Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology Anaesthesia, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author
  • Philippa Middleton,

    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author
  • Scott W Simmons

    1. Mercy Hospital for Women, Department of Anaesthesia, Heidelberg, Victoria, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Maternal hypotension, the most frequent complication of spinal anaesthesia for caesarean section, can be associated with severe nausea or vomiting which can pose serious risks to the mother (unconsciousness, pulmonary aspiration) and baby (hypoxia, acidosis and neurological injury).

Objectives

To assess the effects of prophylactic interventions for hypotension following spinal anaesthesia for caesarean section.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (November 2005). We updated this search on 30 June 2010 and added the results to the awaiting classification section of the review.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing interventions to prevent hypotension with placebo or alternative treatment in women having spinal anaesthesia for caesarean section.

Data collection and analysis

Three review authors independently assessed eligibility and methodological quality of studies, and extracted data.

Main results

We included 75 trials (a total of 4624 women). Crystalloids were more effective than no fluids (relative risk (RR) 0.78, 95% confidence interval (CI) 0.60 to 1.00; one trial, 140 women, sequential analysis) and colloids were more effective than crystalloids (RR 0.68, 95% CI 0.52 to 0.89; 11 trials, 698 women) in preventing hypotension following spinal anaesthesia at caesarean section. No differences were detected for different doses, rates or methods of administering colloids or crystalloids. Ephedrine was significantly more effective than control (RR 0.51, 95% CI 0.33 to 0.78; seven trials, 470 women) or crystalloid (RR 0.70, 95% CI 0.50 to 0.96; four trials, 293 women) in preventing hypotension. No significant differences in hypotension were seen between ephedrine and phenylephrine (RR 0.95, 95% CI 0.37 to 2.44; three trials, 97 women) and phenylephrine was more effective than controls (RR 0.27, 95% CI 0.16 to 0.45; two trials, 110 women). High rates or doses of ephedrine may increase hypertension and tachycardia incidence. Lower limb compression was more effective than control (no leg compression) (RR 0.69, 95% CI 0.53 to 0.90; seven trials, 399 women) in preventing hypotension, although different methods of compression appeared to vary in their effectiveness. No other comparisons between different physical methods such as position were shown to be effective, but these trials were often small and thus underpowered to detect true effects should they exist.

Authors' conclusions

While interventions such as colloids, ephedrine, phenylephrine or lower leg compression can reduce the incidence of hypotension, none have been shown to eliminate the need to treat maternal hypotension during spinal anaesthesia for caesarean section. No conclusions can be drawn regarding rare adverse effects due to the relatively small numbers of women studied.

[Note: The 89 citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

Résumé scientifique

Techniques utilisées pour prévenir l'hypotension au cours de la péridurale pour une césarienne

Contexte

L'hypotension maternelle, la complication la plus fréquente de la péridurale pour une césarienne, peut être associée à des nausées importantes ou des vomissements qui peuvent entraîner des risques graves pour la mère (perte de connaissance, aspiration pulmonaire) et le bébé (hypoxie, acidose et dommages neurologiques).

Objectifs

Évaluer les effets des interventions prophylactiques pour l'hypotension après une péridurale en cas de césarienne.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (novembre 2005). Nous avons mis à jour ces recherches le 30 juin 2010 et ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comparant les interventions pour prévenir l'hypotension à un placebo ou un autre traitement chez les femmes ayant une péridurale pour une césarienne.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité et la qualité méthodologique des études, puis extrait des données.

Résultats principaux

Nous avons inclus 75 essais (totalisant 4 624 femmes). Les cristalloïdes étaient plus efficaces que les non fluides (risque relatif (RR) 0,78 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,60 à 1,00 ; un essai, 140 femmes, analyse séquentielle) et les colloïdes étaient plus efficaces que les cristalloïdes (RR 0,68 ; IC à 95 % 0,52 à 0,89 ; 11 essais, 698 femmes) pour prévenir l'hypotension après une péridurale lors d'une césarienne. Aucune différence n'a été détectée pour les différents dosages, les taux ou les méthodes d'administration des colloïdes ou des cristalloïdes. L'éphédrine était beaucoup plus efficaces que le témoin (RR 0,51 ; IC à 95 % 0,33 à 0,78 ; sept essais, 470 femmes) ou le cristalloïde (RR 0,70 ; IC à 95 % 0,50 à 0,96 ; quatre essais, 293 femmes) pour prévenir l'hypotension. Aucune différence significative dans l'hypotension n'a été observée entre l'éphédrine et la phényléphrine (RR 0,95 ; IC à 95 % 0,37 à 2,44 ; trois essais, 97 femmes) et la phényléphrine était plus efficace que les témoins (RR 0,27 ; IC à 95 % 0,16 à 0,45 ; deux essais, 110 femmes). Les taux ou les dosages élevés d'éphédrine peuvent augmenter l'incidence de l'hypertension et de la tachycardie. Une compression du membre inférieur était plus efficace que le témoin (aucune compression de la jambe) (RR 0,69 ; IC à 95 % 0,53 à 0,90 ; sept essais, 399 femmes) pour prévenir l'hypotension, bien que les différentes méthodes de compression semblaient varier en termes d'efficacité. Aucune autre comparaison entre les différentes méthodes physiques comme la position n'a été observée comme étant efficace, mais ces essais étaient souvent petits et par conséquent pas assez puissants pour détecter les vrais effets s'il y en avait.

Conclusions des auteurs

Même si des interventions comme les colloïdes, l'éphédrine, la phényléphrine ou une compression de la jambe inférieure peuvent réduire l'incidence de l'hypotension, aucune n'a montré qu'elle éliminait le besoin de traiter l'hypotension maternelle pendant une péridurale pour une césarienne. Aucune conclusion ne peut être tirée concernant les effets indésirables rares en raison du nombre relativement restreint de femmes étudiées.

[Remarque : Les 89 références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Plain language summary

Techniques for preventing hypotension during spinal anaesthesia for caesarean section

The incidence of hypotension during spinal anaesthesia for caesarean section is reduced by administering intravenous fluids, the drugs ephedrine or phenylephrine, or by leg compression.

Spinal anaesthesia is commonly used for caesarean section. Advantages for the mother include remaining awake for the birth, avoiding risks of general anaesthesia and facilitating effective postoperative pain relief. The commonest side-effect of spinal anaesthesia is hypotension, which is often accompanied by nausea or vomiting, or both. Severe hypotension poses serious risks to mother (such as loss of consciousness) and baby (such as lack of oxygen and brain damage). The review of 75 trials (4624 women) found that no single method completely prevents hypotension, but the incidence is reduced by administering intravenous fluids, the drugs ephedrine or phenylephrine, and by compressing the legs with bandages, stockings or inflatable boots.

Résumé simplifié

Techniques utilisées pour prévenir l'hypotension au cours de la péridurale pour une césarienne

L'incidence de l'hypotension au cours de la péridurale pour une césarienne est diminuée par l'administration de liquides en intraveineuse, des médicaments comme l'éphédrine ou la phényléphrine, ou par compression de la jambe.

La péridurale est fréquemment utilisée en cas de césarienne. Les avantages pour la mère sont le fait de rester éveillée pour la naissance, évitant les risques d'une anesthésie générale et facilitant un soulagement efficace de la douleur postopératoire. L'effet secondaire le plus fréquent de la péridurale est l'hypotension, qui est souvent accompagnée par des nausées ou des vomissements, ou les deux. Une hypotension grave entraîne des risques graves pour la mère (comme une perte de connaissance) et le bébé (comme le manque d'oxygène et des dommages cérébraux). La revue de 75 essais (totalisant 4 624 femmes) a démontré qu'aucune seule méthode n'empêchait complètement l'hypotension, mais l'incidence est réduite en administrant des liquides en intraveineuse, des médicaments comme l'éphédrine ou la phényléphrine, et par compression des jambes avec des bandages, des chaussettes ou des bottes gonflables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary