Mechanical ventilation for newborn infants with respiratory failure due to pulmonary disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Diane Haughton, Department of Pediatrics and Clinical Epidemiology and Biostatistics, McMaster University, 1280 Main Street West, CRL, Room B102, Hamilton, Ontario, L8S 4K1, Canada. haughton@mcmaster.ca.

Abstract

Background

Mechanical ventilation (MV) for critically ill neonates was introduced in the 1960s and is now standard treatment for infants with severe RDS. However, the degree to which this made a contribution to the outcome of such infants is uncertain.

Objectives

To evaluate the effects of the use of MV compared with no MV on mortality and morbidity in newborn infants with severe respiratory failure due to pulmonary disease.

Search methods

Searches of the Cochrane Central Register of Controlled Trials, MEDLINE and EMBASE were updated in March 2010. Searches were also carried out of the Oxford Database of Perinatal Trials and for abstracts published by the Society for Pediatric Research (1967 to 2004 inclusive) and the European Society for Pediatric Research (1970 to 2004 inclusive).

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised controlled trials in newborn infants with respiratory failure due to pulmonary disease evaluating the use of MV versus standard neonatal care without MV.

Data collection and analysis

The standard methods of the Cochrane Collaboration and its Neonatal Review Group were used.

Main results

The five eligible trials reported on a total of 359 infants with RDS. Overall the risk of any reported mortality was less frequent in the MV group (summary RR 0.86, 95% CI 0.74, 1.00; RD -0.10, 95% CI -0.20, -0.01; NNT 10, 95% CI 5, 100). In infants with a birth weight of 1 to 2 kg, no significant difference in mortality was found (summary RR 0.86, 95% CI 0.70, 1.07). In infants with a birth weight of more than 2 kg there was a significant reduction in mortality with MV (summary RR 0.67, 95%CI 0.52, 0.87).

Any IVH at autopsy was not significantly different between the groups in any study or overall in four studies reporting on 202 infants who had an autopsy. Pneumothorax was reported in two studies of 275 infants and there is a non-significant trend towards an increase in the mechanical ventilation group (summary RR 2.75, 95% CI 0.72, 10.45).

Authors' conclusions

When MV was introduced in the 1960s to treat infants with severe respiratory failure due to pulmonary disease, trials showed an overall reduction in mortality which was most marked in infants born with a birthweight of more than 2 kg. This review does not provide information to evaluate the relative benefits or harms of MV in the setting of modern perinatal care.

Résumé scientifique

Ventilation mécanique chez les nouveau-nés atteints d'insuffisance respiratoire liée à une pneumopathie

Contexte

La ventilation mécanique (VM) pour les nouveau-nés très malades a été introduite dans les années 1960 et constitue aujourd'hui le traitement de référence chez les nourrissons atteints de SDR sévère. Néanmoins, on ignore dans quelle mesure le traitement contribue aux résultats de ces nourrissons.

Objectifs

Évaluer les effets de l'utilisation d'une VM par rapport à une absence de VM sur la mortalité et la morbidité des nouveau-nés atteints d'insuffisance respiratoire sévère liée à une pneumopathie.

Stratégie de recherche documentaire

Les recherches effectuées dans le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE et EMBASE ont été mises à jour en mars 2010. Des recherches ont également été réalisées dans l'Oxford Database of Perinatal Trials et les résumés publiés par la Society for Pediatric Research (1967 à 2004 inclus) et l'European Society for Pediatric Research (1970 à 2004 inclus).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur des nouveau-nés atteints d'insuffisance respiratoire liée à une pneumopathie et évaluant l'utilisation de la VM par rapport à des soins néonataux standard sans VM.

Recueil et analyse des données

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et de son groupe de revue sur la néonatologie ont été utilisées.

Résultats principaux

Les cinq essais éligibles portaient sur un total de 359 nourrissons atteints de SDR. Dans l'ensemble, le risque de mortalité rapportée était moins fréquent dans le groupe de la VM (RR résumé de 0,86, IC à 95 %, entre 0,74 et 1,00 ; DR de -0,10, IC à 95 %, entre -0,20 et -0,01 ; NST de 10, IC à 95 %, entre 5 et 100). Chez les nourrissons présentant un poids de naissance de 1 à 2 kg, aucune différence significative n'était observée en termes de mortalité (RR résumé de 0,86, IC à 95 %, entre 0,70 et 1,07). Chez les nourrissons présentant un poids de naissance supérieur à 2 kg, une réduction significative de la mortalité était observée sous VM (RR résumé de 0,67, IC à 95 %, entre 0,52 et 0,87).

Concernant toute HIV à l'autopsie, aucune différence significative n'était observée entre les groupes dans aucune étude, ni pour l'ensemble des quatre études documentant la pratique d'une autopsie chez 202 nourrissons. Un pneumothorax était rapporté dans deux études portant sur 275 nourrissons, avec une tendance à la hausse non significative dans le groupe de la ventilation mécanique (RR résumé de 2,75, IC à 95 %, entre 0,72 et 10,45).

Conclusions des auteurs

Lorsque la VM a été introduite dans les années 1960 pour traiter les nourrissons atteints d'insuffisance respiratoire sévère liée à une pneumopathie, les essais rapportaient une réduction globale de la mortalité, qui était plus marquée chez les nourrissons présentant un poids de naissance supérieur à 2 kg. Cette revue n'a pas identifié d'informations permettant d'évaluer les effets bénéfiques ou délétères relatifs de la VM dans un environnement de soins périnataux moderne.

Plain language summary

Mechanical ventilation for newborn infants with respiratory failure due to pulmonary disease

Mechanical ventilation of newborn infants with severe lung disease results in reduced mortality. Mechanical ventilation with intermittent positive or negative pressure was introduced in the 1960s. It was compared with standard treatment in five trials for infants with very severe lung disease and resulted in a reduction in mortality. This effect was observed principally in infants with birth weights over two kilograms. Mechanical ventilation has become standard therapy for severe respiratory failure. There have been no trials in modern neonatal intensive care units so the magnitude of the benefits and harms in current practice are not known.

Résumé simplifié

Ventilation mécanique chez les nouveau-nés atteints d'insuffisance respiratoire liée à une pneumopathie

La ventilation mécanique chez les nouveau-nés atteints de pneumopathie sévère entraîne une réduction de la mortalité. La ventilation mécanique en pression positive ou négative intermittente a été introduite dans les années 1960. Cinq essais la comparaient à un traitement standard chez des nourrissons atteints de pneumopathie très sévère et rapportaient une réduction de la mortalité. Cet effet était principalement observé chez des nourrissons présentant un poids de naissance supérieur à deux kilogrammes. La ventilation mécanique est devenue le traitement standard de l'insuffisance respiratoire sévère. Aucun essai n'a été réalisé dans des unités néonatales de soins intensifs modernes, et l'on ignore l'ampleur des effets bénéfiques et délétères dans la pratique actuelle.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary