Intervention Review

Alpha-foetoprotein and/or liver ultrasonography for screening of hepatocellular carcinoma in patients with chronic hepatitis B

  1. Rajeswari Aghoram1,
  2. Pin Cai2,
  3. James A Dickinson3,*

Editorial Group: Cochrane Hepato-Biliary Group

Published Online: 12 SEP 2012

Assessed as up-to-date: 8 FEB 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD002799.pub2


How to Cite

Aghoram R, Cai P, Dickinson JA. Alpha-foetoprotein and/or liver ultrasonography for screening of hepatocellular carcinoma in patients with chronic hepatitis B. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD002799. DOI: 10.1002/14651858.CD002799.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Calgary, Department of Family Medicine, Calgary, Alberta, Canada

  2. 2

    Calgary Institute of Population & Public Health, Calgary, Alberta, Canada

  3. 3

    University of Calgary, Family Medicine and Community Health Sciences, Calgary Alberta, Canada

*James A Dickinson, Family Medicine and Community Health Sciences, University of Calgary, G012, Health Sciences Centre, 3300 Hospital Dr NW, Calgary Alberta, T2N 4N1, Canada. dickinsj@ucalgary.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 SEP 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Chronic hepatitis B virus infection is a risk factor for development of hepatocellular carcinoma. Alpha-foetoprotein and liver ultrasonography are used to screen patients with chronic hepatitis B for hepatocellular carcinoma. It is uncertain whether screening is worthwhile.

Objectives

To determine the beneficial and harmful effects of alpha-foetoprotein or ultrasound, or both, for screening of hepatocellular carcinoma in patients with chronic hepatitis B virus infection.

Search methods

Electronic searches were performed until December 2011 in the Cochrane Hepato-Biliary Group Controlled Trials Register (December 2011), Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (2011, Issue 4) in The Cochrane Library, MEDLINE (1948 to 2011), EMBASE (1980 to 2011), Science Citation Index Expanded (1900 to 2011), Chinese Medical Literature Electronic Database (WanFang Data 1998 to 2011), and Chinese Knowledge Resource Integrated Database (1994 to 2011).

Selection criteria

All published reports of randomised trials on screening for liver cancer were eligible for inclusion, irrespective of language of publication. Studies were excluded when the hepatitis B status was uncertain, the screening tests were not sensitive or widely-used, or when the test was used for diagnosis of hepatocellular carcinoma rather than screening.

Data collection and analysis

We independently analysed all the trials considered for inclusion. We wrote to the authors of one of the trials to obtain further information.

Main results

Three randomised clinical trials were included in this review. All of them had a high risk of bias. One trial was conducted in Shanghai, China. There are several published reports on this trial, in which data were presented differently. According to the 2004 trial report, participants were randomised to screening every six months with alpha-foetoprotein and ultrasonography (n = 9373) versus no screening (n = 9443). We could not draw any definite conclusions from it. A second trial was conducted in Toronto, Canada. In this trial, there were 1069 participants with chronic hepatitis B. The trial compared screening every six months with alpha-foetoprotein alone (n = 532) versus alpha-foetoprotein and ultrasound (n = 538) over a period of five years. This trial was designed as a pilot trial; the small number of participants and the rare events did not allow an effective comparison between the two modes of screening that were studied. The remaining trial, conducted in Taiwan and published as an abstract, was designed as a cluster randomised trial to determine the optimal interval for screening using alpha foetoprotein and ultrasound. Screening intervals of four months and 12 months were compared in the two groups. Further details about the screening strategy were not available. The trial reported on cumulative four-year survival, cumulative three-year incidence of hepatocellular carcinoma, and mean tumour size. The cumulative four-year survival was not significantly different between the two screening intervals. The incidence of hepatocellular cancer was higher in the four-monthly screening group. The included trials did not report on adverse events. It appears that the sensitivity and specificity of the screening modes were poor, accounting for a substantial number of false-positive and false-negative screening results.

Authors' conclusions

There is not enough evidence to support or refute the value of alpha-foetoprotein or ultrasound screening, or both, of hepatitis B surface antigen (HBsAg) positive patients for hepatocellular carcinoma. More and better designed randomised trials are required to compare screening against no screening.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Alpha-foetoprotein or liver ultrasonography, or both, for liver cancer screening in patients with chronic hepatitis B

Liver cancer is a leading cause of death among people with chronic hepatitis B infection. Screening such patients with ultrasound of the liver or alpha-foetoprotein in the blood, or both, is widely performed to detect liver cancer at an early stage. The hope is that early stages of liver cancer can be treated by resection or transplantation, or both, with improved outcomes. Only three trials could be included in this review. One of these trials was conducted in Shanghai, China. It compared screening twice yearly with ultrasound and alpha-foetoprotein against no screening. The trial has a high risk of systematic errors (bias) and several published reports of the trial provide different results. Another trial was conducted in Toronto, Canada. It compared screening with alpha-foetoprotein and ultrasound versus screening with alpha-foetoprotein alone. This trial had too few participants. As there were no participants who were not screened, we cannot assess whether screening is effective in reducing mortality. The remaining trial was published as an abstract only. It was designed to determine the optimal time interval for screening using alpha fetoprotein and ultrasound. The cumulative four-year survival was not significantly different between the two studied screening intervals of four months and 12 months. Thus, to date, there is insufficient evidence regarding screening for liver cancer among patients with chronic hepatitis B infection.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Alpha-fœtoprotéine et/ou échographie du foie pour le dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les patients souffrant d'hépatite B chronique

Contexte

L'infection chronique par le virus de l'hépatite B est un facteur de risque de développement d'un carcinome hépatocellulaire. L'alpha-fœtoprotéine et l'échographie du foie sont utilisés pour dépister un carcinome hépatocellulaire chez les patients atteints d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B. On ignore si le dépistage est utile.

Objectifs

Déterminer les effets bénéfiques et néfastes de l'alpha-fœtoprotéine ou de l'échographie, ou des deux, pour le dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les patients atteints d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B.

Stratégie de recherche documentaire

Des recherches électroniques ont été effectuées jusqu'en décembre 2011 dans le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les affections hépato-biliaires (décembre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2011, numéro 4) dans The Cochrane Library, MEDLINE (de 1948 à 2011), EMBASE (de 1980 à 2011), le Science Citation Index Expanded (de 1900 à 2011), la Chinese Medical Literature Electronic Database (WanFang Data de 1998 à 2011) et la Chinese Knowledge Resource Integrated Database (de 1994 à 2011).

Critères de sélection

Tous les rapports publiés sur les essais randomisés portant sur le dépistage du cancer du foie pouvaient être inclus, indépendamment de la langue de publication. Les études ont été exclues lorsque la sérologie pour l'hépatite B était incertaine, lorsque les tests de dépistage n'étaient pas sensibles ou n'étaient pas couramment utilisés, ou lorsque le test était utilisé pour le diagnostic du carcinome hépatocellulaire plutôt que pour le dépistage.

Recueil et analyse des données

Nous avons analysé de façon indépendante tous les essais pris en compte pour l'inclusion. Nous avons écrit aux auteurs d'un des essais afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Résultats Principaux

Trois essais cliniques randomisés ont été inclus dans cette revue. Tous présentaient un risque élevé de biais. Un essai avait été réalisé à Shanghai, en Chine. Il existe sur cet essai plusieurs rapports publiés dans lesquels les données ont été présentées différemment. Selon le rapport d'essai de 2004, les participants ont été randomisés pour subir un dépistage tous les six mois à l'alpha-fœtoprotéine ou par échographie (n = 9 373) versus aucun dépistage (n = 9 443). Nous n'avons pu en tirer aucune conclusion claire. Un deuxième essai a été mené à Toronto, au Canada. Dans cet essai, 1 069 participants étaient atteints d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B. L'essai comparait le dépistage tous les six mois à l'alpha-fœtoprotéine seule (n = 532) versus l'alpha-fœtoprotéine et l'échographie (n = 538) sur une période de cinq ans. Cet essai était conçu comme un essai pilote ; le petit nombre de participants et les rares événements n'ont pas permis une comparaison efficace entre les deux modes de dépistage qui étaient étudiés. L'essai restant, mené à Taïwan et publié sous forme de résumé, était conçu comme un essai randomisé en cluster pour déterminer l'intervalle optimal pour le dépistage avec l'alpha-fœtoprotéine et l'échographie. Des intervalles de dépistage de quatre et 12 mois ont été comparés dans les deux groupes. Il n'y avait pas de détails supplémentaires disponibles concernant la stratégie de dépistage. L'essai a fourni des informations sur la survie cumulée à quatre ans, l'incidence cumulée à trois ans du carcinome hépatocellulaire et la taille moyenne de la tumeur. La survie cumulée à quatre ans n'a pas été significativement différente entre les deux intervalles de dépistage. L'incidence du cancer hépatocellulaire a été plus élevée dans le groupe du dépistage tous les quatre mois. Les essais inclus n'ont pas rendu compte des événements indésirables. Il semble que la sensibilité et la spécificité des modes de dépistage étaient médiocres, ce qui explique le nombre important de résultats de dépistage faux positifs et faux négatifs.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas suffisamment de preuves permettant d'étayer ou de récuser la valeur du dépistage par l'alpha-fœtoprotéine ou l'échographie, ou les deux, des patients positifs à l'antigène de surface de l'hépatite B (HBsAg) pour le carcinome hépatocellulaire. Des essais randomisés supplémentaires, mieux conçus, doivent être réalisés pour comparer le dépistage à l'absence de dépistage.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Alpha-fœtoprotéine et/ou échographie du foie pour le dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les patients souffrant d'hépatite B chronique

Alpha-fœtoprotéine ou échographie du foie, ou les deux, pour le dépistage du cancer du foie chez les patients souffrant d'hépatite B chronique

Le cancer du foie est une cause majeure de décès chez les personnes atteintes d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B. Le dépistage de ces patients par une échographie du foie ou une détection de l'alpha-fœtoprotéine dans le sang, ou les deux, est couramment pratiqué pour détecter un cancer du foie à un stade précoce. L'espoir repose sur la possibilité de traitement des stades précoces du cancer du foie par résection ou transplantation, ou les deux, et l'obtention de meilleurs critères d'évaluation. Seulement trois essais ont pu être inclus dans cette revue. L'un de ces essais a été réalisé à Shanghai, en Chine. Il comparait le dépistage deux fois par an par l'échographie ou l'alpha-fœtoprotéine à l'absence de dépistage. L'essai présente un risque élevé d'erreurs systématiques (biais) et plusieurs rapports publiés sur l'essai fournissent des résultats différents. Un autre essai a été mené à Toronto, au Canada. Il comparait le dépistage par l'alpha-fœtoprotéine et par l'échographie versus le dépistage uniquement par l'alpha-fœtoprotéine. Cet essai avait trop peu de participants. En l'absence de participants n'ayant pas été dépistés, nous n'avons pas pu évaluer si le dépistage était efficace pour réduire la mortalité. L'essai restant a été publié uniquement sous forme de résumé. Il a été conçu pour déterminer l'intervalle de temps optimal pour le dépistage au moyen de l'alpha-fœtoprotéine et de l'échographie. La survie cumulée à quatre ans n'a pas été significativement différente entre les deux intervalles de dépistage étudiés de quatre et 12 mois. Par conséquent, il n'existe à ce jour pas assez de preuves concernant le dépistage du cancer du foie chez les patients atteints d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français