Speech and language therapy versus placebo or no intervention for speech problems in Parkinson's disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Parkinson's disease patients commonly suffer from speech and vocal problems including dysarthric speech, reduced loudness and loss of articulation. These symptoms increase in frequency and intensity with progression of the disease). Speech and language therapy (SLT) aims to improve the intelligibility of speech with behavioural treatment techniques or instrumental aids.

Objectives

To compare the efficacy of speech and language therapy versus placebo or no intervention for speech and voice problems in patients with Parkinson's disease.

Search methods

Relevant trials were identified by electronic searches of numerous literature databases including MEDLINE, EMBASE, and CINAHL, as well as handsearching of relevant conference abstracts and examination of reference lists in identified studies and other reviews. The literature search included trials published prior to 11th April 2011.

Selection criteria

Only randomised controlled trials (RCT) of speech and language therapy versus placebo or no intervention were included.

Data collection and analysis

Data were abstracted independently by CH and CT and differences settled by discussion.

Main results

Three randomised controlled trials with a total of 63 participants were found comparing SLT with placebo for speech disorders in Parkinson's disease. Data were available from 41 participants in two trials. Vocal loudness for reading a passage increased by 6.3 dB (P = 0.0007) in one trial, and 11.0 dB (P = 0.0002) in another trial. An increase was also seen in both of these trials for monologue speaking of 5.4 dB (P = 0.002) and 11.0 dB (P = 0.0002), respectively. It is likely that these areclinically significant improvements. After six months, patients from the first trial were still showing a statistically significant increase of 4.5 dB (P = 0.0007) for reading and 3.5 dB for monologue speaking. Some measures of speech monotonicity and articulation were investigated; however, all these results were non-significant.

Authors' conclusions

Although improvements in speech impairments were noted in these studies, due to the small number of patients examined, methodological flaws , and the possibility of publication bias, there is insufficient evidence to conclusively support or refute the efficacy of SLT for speech problems in Parkinson's disease. A large well designed placebo-controlled RCT is needed to demonstrate SLT's effectiveness in Parkinson's disease. The trial should conform to CONSORT guidelines. Outcome measures with particular relevance to patients with Parkinson’s disease should be chosen and patients followed for at least six months to determine the duration of any improvement.

摘要

背景

巴金森氏症患者構音障礙的說話和語言治療與安慰劑或不治療相比較

構音障礙在巴金森氏症患者是常見的表現,隨著疾病的進展,其發生頻率和嚴重度都會增加(Streifler 1984)。高達20%的巴金森氏症患者被轉介接受說話及言語治療(S&LT),其目的是提高病人的說話的清晰度。

目標

比較說話和語言治療在巴金森氏症患者構音障礙的與安慰劑或不治療相比的療效。

搜尋策略

電子搜索了包括MEDLINE, EMBASE, CINAHL, ISISCI, AMED, MANTIS, REHABDATA, REHADAT, GEROLIT, Pascal, LILACS, MedCarib, JICSTEPlus, AIM, IMEMR, SIGLE, ISIISTP, DISSABS, Conference Papers Index, Aslib Index to Theses, the Cochrane Controlled Trials Register, the CentreWatch Clinical Trials listing service, the metaRegister of Controlled Trials, ClinicalTrials.gov, CRISP, PEDro, NIDRR and NRR等資料庫找出相關的試驗報告,並且也檢驗了這些研究的參考文獻列表和其他的回顧文章。

選擇標準

只有隨機對照試驗(RCT)被包括在內。

資料收集與分析

KD和RW分別獨立提取數據,意見不同時則經由討論解決。

主要結論

找到三項臨床試驗,其比較了說話和語言治療和安慰劑在巴金森氏症患者的語言障礙的療效。總共包含了63位病人。根據所執行語言測驗不同,患者接受治療後,音量大約提高了7 – 18%。很可能,這是一個臨床顯著改善。6個月後的改善程度下降,但仍具統計學意義。兩項試驗進行了構音障礙的整體評估,也發現有所改善。這些臨床上顯著的改善比起說話的清晰度進步是否較不明確,則未在這些研究中進行評估。

作者結論

考慮到病人數量少、研究方法上的缺陷,以及可能的發表誤差,在治療巴金森氏症患者構音障礙上,沒有足夠的證據支持說話及語言治療的效果。Delphi式的評估方式在發展所謂“標準化”S&LT的共識是有必要的。接下來,關於治療巴金森氏症患者構音障礙的大型、設計良好的安慰劑對照隨機試驗以評估說話和語言治療的有效性也是必要。試驗應符合CONSORT準則。成果的評估,特別是針對相關病人的選擇,以及至少6個月的追蹤時間,以確定治療後是否有任何的改善都是有需要的。

翻譯人

本摘要由新光醫院鍾禎智翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

許多巴金森氏症患者都有說話的問題。其特徵是安靜、沙啞、和帶呼吸音的說話聲。巴金森氏症患者往往在非語言的的表達也較少,如較少的面部表情及手勢。這些失能隨著病情進展有增加的趨勢,並可能導致嚴重的溝通上的問題。這次回顧分析比較了巴金森氏症患者說話和語言治療比起安慰劑(偽治療,shamtherapy)或不給予任何治療的療效。電子檢索了21個生物醫學文獻資療庫,各種臨床試驗登記資料庫、研究的參考文獻列表和其他的回顧文章。只有隨機對照試驗(RCT)被包括在這次回顧分析內。這些研究都是在兩組患者間進行比較,一組病人接受說話及語言治療,另一組則沒有接受任何治療。為了減少潛在的誤差,病人被隨機分配到各組。總共找到三項臨床試驗,共包含63位病人,其比較了說話和語言治療組比起未治療組的的效果。這些研究方法的品質差異大,所有研究都至少在一項重要的部分有所缺陷。三項對照試驗都報告了說話和語言治療在巴金森氏症患者的正向療效。許多的結果都顯示治療後得到臨床上顯著的進步。考慮到研究方法上的缺陷、病人數量少,以及可能有些否定的研究結果沒有被發表出來(發表誤差,publication bias),在治療巴金森氏症患者構音困難的方面,沒有足夠的證據支持或反對其說話和語言治療。但仍然要強調的是缺少證據並不代表缺乏療效。目前仍然需要大型、設計良好的安慰劑對照隨機試驗,以評估說話及語言治療在巴金森氏症患者語言障礙的療效。成果的評估,特別是針對相關病人的選擇,以及至少6個月的追蹤時間,以確定治療後是否有任何的改善都是有需要的。目前對治療巴金森氏症患者構音障礙尚未有所謂“標準化”說話及語言治療的共識,更進一步的研究以評估現行說話及語言治療的方法,以及是否有“最佳做法”都是有必要的。這些結果可能可以被用於隨機對照實驗的設計上。

Résumé

Orthophonie versus placebo ou absence d'intervention pour le traitement des troubles de la parole dans la maladie de Parkinson

Contexte

Les patients atteints de la maladie de Parkinson souffrent couramment de troubles de la parole et de problèmes vocaux, notamment de dysarthrie, de volume sonore réduit et de perte de l'articulation. Ces symptômes augmentent en fréquence et en intensité avec la progression de la maladie. L'orthophonie (SLT) a pour but d'améliorer l'intelligibilité de la parole au moyen de techniques de traitement comportemental ou d'instruments.

Objectifs

Comparer l'efficacité de l'orthophonie versus placebo ou absence d'intervention pour le traitement des troubles de la parole et de la voix chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Stratégie de recherche documentaire

Les essais pertinents ont été identifiés par des recherches électroniques dans de nombreuses bases de données de littérature, notamment MEDLINE, EMBASE et CINAHL, ainsi que par des recherches manuelles d'actes de conférences pertinents et l'examen des références bibliographiques dans les études identifiées et d'autres revues. Les recherches de littérature comprenaient les essais publiés avant le 11 avril 2011.

Critères de sélection

Seuls les essais contrôlés randomisés (ECR) de l'orthophonie versus placebo ou absence d'intervention ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites de manière indépendante par CH et CT et les différends ont été résolus par la discussion.

Résultats Principaux

Trois essais contrôlés randomisés portant sur un total de 63 participants et comparant l'orthophonie à un placebo pour le traitement des troubles de la parole dans la maladie de Parkinson ont été trouvés. Des données étaient disponibles dans deux essais et portaient sur 41 participants. Le volume vocal pour la lecture d'un passage a augmenté de 6,3 dB (P = 0,0007) dans un essai et de 11,0 dB (P = 0,0002) dans l'autre essai. Il a également été observé dans les deux essais une augmentation concernant le monologue de 5,4 dB (P = 0,002) et 11,0 dB (P = 0,0002), respectivement. Il est vraisemblable que ces augmentations représentent une amélioration cliniquement significative. Après six mois, les patients du premier essai présentaient encore une augmentation statistiquement significative de 4,5 dB (P = 0,0007) pour la lecture et de 3,5 dB pour le monologue. Certaines mesures de l'articulation et de la monotonie de la parole ont été étudiées ; cependant, tous ces résultats ont été non significatifs.

Conclusions des auteurs

Même si des améliorations des troubles de la parole ont été observées dans ces études, en raison du faible nombre de patients examinés, de défauts méthodologiques et de la possibilité d'un biais de publication, les preuves sont insuffisantes pour soutenir ou réfuter de façon catégorique l'efficacité de l'orthophonie pour traiter les troubles de la parole dans la maladie de Parkinson. Un vaste ECR bien conçu, contrôlé par placebo, est nécessaire pour démontrer l'efficacité de l'orthophonie dans la maladie de Parkinson. L'essai devra se conformer aux directives CONSORT. Il conviendrait de choisir des mesures de critères d'évaluation particulièrement pertinentes pour les patients atteints de la maladie de Parkinson et les patients devraient être suivis pendant au moins six mois pour déterminer la durée des améliorations.

Plain language summary

Speech and language therapy for speech problems in Parkinson's disease

Many people with Parkinson's disease suffer from disorders of speech. The most frequently reported speech problems are weak, hoarse, nasal or monotonous voice, imprecise articulation, slow or fast speech, difficulty starting speech, impaired stress or rhythm, stuttering and tremor. People with the condition also tend to give fewer non-verbal cues, such as facial expressions and hand gestures. These disabilities tend to increase as the disease progresses and can lead to serious problems with communication.

This review compared the benefits of speech and language therapy versus placebo (sham therapy) or no treatment for speech disorders in Parkinson's disease. Relevant trials were identified by electronic searches of 16 medical literature databases, various registers of clinical trials and an examination of the reference lists of identified studies and other reviews.

Only randomised controlled trials were included in this review. These were studies where two groups of patients were compared, one group had speech and language therapy, the other did not receive any therapy intended to improve speech. The patients were assigned to each of the groups in a random fashion so as to reduce the potential for bias.

Three trials with a total of 63 patients were found comparing speech and language therapy with an untreated group. The quality of the methods used in these trials was variable, with all studies failing in at least one critical area. All three of the controlled trials reported a positive effect of speech and language therapy for speech disorders in Parkinson's disease. Many of the outcome measures examined appeared to improve by a clinically significant amount after therapy. However, it should be noted that there were flaws in the methods used in these studies and only a small number of patients with Parkinson’s disease were examined. This means that there is insufficient evidence to absolutely prove or disprove the benefit of speech and language therapy for the treatment of speech disorders in Parkinson's disease patients, but lack of evidence does not mean lack of effect.

A large well designed placebo-controlled randomised trial is needed to assess the effectiveness of speech and language therapy for speech disorders in Parkinson's disease. Outcome measures with particular relevance to people with Parkinson’s disease should be chosen and the patients followed for at least six months to determine the duration of any improvement.

Résumé simplifié

Orthophonie versus placebo ou absence d'intervention pour le traitement des troubles de la parole dans la maladie de Parkinson

Orthophonie pour le traitement des troubles de la parole dans la maladie de Parkinson

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Parkinson souffrent de troubles de la parole. Les troubles de la parole les plus souvent signalés sont une voix faible, rauque, nasale ou monotone, une articulation imprécise, un débit de parole lent ou rapide, des difficultés à commencer à parler, une accentuation ou un rythme dégradés, un bégaiement et un tremblement de la voix. Les personnes atteintes de cette affection ont également tendance à fournir moins d'indices non verbaux, comme les expressions faciales et gestuelles. Ces incapacités ont tendance à augmenter avec la progression de la maladie et peuvent conduire à de graves problèmes de communication.

Cette revue a comparé les bénéfices de l'orthophonie versus placebo (traitement simulé) ou absence de traitement pour les troubles de la parole dans la maladie de Parkinson. Des essais pertinents ont été identifiés par des recherches électroniques dans 16 bases de données de la littérature médicale, différents registres d'essais cliniques et un examen des références bibliographiques des études identifiées et d'autres revues.

Seuls les essais contrôlés randomisés ont été inclus dans cette revue. Il s'agissait d'études dans lesquelles deux groupes de patients étaient comparés, un groupe recevait un traitement orthophonique, l'autre ne recevait aucun traitement destiné à améliorer la parole. Les patients étaient répartis dans chacun des groupes de manière aléatoire de façon à réduire le risque de biais.

Nous avons trouvé trois essais portant sur un total de 63 patients et comparant l'orthophonie à une absence de traitement. La qualité des méthodes utilisées dans ces essais était variable, toutes les études ayant échoué dans au moins un domaine critique. Les trois essais contrôlés ont signalé un effet positif de l'orthophonie pour les troubles de la parole dans la maladie de Parkinson. Un grand nombre des mesures de critère d'évaluation examinées ont semblé s'améliorer dans une proportion cliniquement significative après le traitement. Cependant, il convient de noter que les méthodes utilisées dans ces études comportaient des défauts et que seul un petit nombre de patients atteints de la maladie de Parkinson a été examiné. Cela signifie qu'on manque de preuves pour prouver ou réfuter de manière catégorique le bénéfice de l'orthophonie pour le traitement des troubles de la parole chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, mais un manque de preuves ne signifie pas une absence d'effet.

Un vaste essai randomisé, bien conçu, contrôlé par placebo, est nécessaire pour évaluer l'efficacité de l'orthophonie pour le traitement des troubles de la parole dans la maladie de Parkinson. Il conviendrait de choisir des mesures de critères d'évaluation particulièrement pertinentes pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et les patients devraient être suivis pendant au moins six mois pour déterminer la durée des améliorations.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français