Corticosteroids for myasthenia gravis

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Although widely accepted as an appropriate immunosuppressive therapy, the efficacy of glucocorticosteroid treatment has only rarely been tested in controlled studies. This is an update of a Cochrane review first published in 2005 and previously updated in 2006 and 2007.

Objectives

To assess the efficacy of glucocorticosteroids or adrenocorticotrophic hormone (ACTH) medication in autoimmune myasthenia gravis.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (28 June 2010), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (Issue 2, 2010 in the Cochrane Library), MEDLINE (January 1966 to June 2010) and EMBASE (January 1980 to June 2010). For the original review we also checked the bibliographies in reviews and the randomised trials and contacted their authors to identify additional published and unpublished data.

Selection criteria

From the articles identified we selected those open or controlled studies which allowed us to assess the outcome of treated and untreated participants at definite endpoints.
Types of studies: quasi-randomised or randomised controlled trials.
Types of participants: patients with myasthenia gravis of all ages and all degrees of severity.
Types of interventions: any form of glucocorticosteroids or adrenocorticotrophic hormone treatment.

Data collection and analysis

Three authors extracted the data from the selected articles and one other checked them.

Main results

Seven trials involving a total of 199 participants were included. A trial of adrenocorticotrophic hormone (43 participants) did not show any advantage compared with placebo for the treatment of ocular myasthenia gravis. Two double-blind trials compared prednisone with placebo for generalised myasthenia gravis. In the first (13 participants), the improvement was slightly greater in the prednisone group at six months. In the second (20 participants) which was a short-term trial, the improvement was significantly greater at two weeks. Two trials compared glucocorticosteroids with azathioprine (41 and 10 participants respectively). In one of these the rate of treatment failure was greater in the prednisone group. In a trial of glucocorticosteroids versus intravenous immunoglobulin (33 participants) no differences in treatment responses were encountered during a treatment period of 14 days. An open trial (39 participants) evaluating different corticosteroid doses revealed a shorter time to improvement in the high-dose group. None fulfilled the presently accepted standards of a high-quality trial. All these studies have risks of bias and have a weak statistical power.

Authors' conclusions

Limited evidence from randomised controlled trials suggests that corticosteroid treatment offers short-term benefit in myasthenia gravis compared with placebo. This supports the conclusions of observational studies and expert opinion. Limited evidence from randomised controlled trials does not show any difference in efficacy between corticosteroids and either azathioprine or intravenous immunoglobulin.

摘要

背景

以類固醇治療重肌無力症

雖然已被廣泛接受為合適的免疫抑制劑,糖皮質類固醇的療效只有在少數的對照試驗中被檢測。

目標

評估糖皮質類固醇或促腎上腺皮質激素﹝ACTH﹞藥物對於自體免疫重肌無力症的療效。

搜尋策略

我們在2004年7月搜尋了the Cochrane Neuromuscular Disease Group Trials Register,並且在2007年9月做了一次更新,也搜尋了MEDLINE﹝從1966年1月到2007年9月﹞以及EMBASE﹝從1980年1月到2007年9月﹞。我們也檢視了一些評論和隨機試驗的參考資料,並且和這些研究的作者連絡以取得一些已發表或未發表的數據。

選擇標準

我們從找到的文章中,選出能用來評估治療和不治療的結果的開放性或對照研究。研究種類:半隨機或隨機對照試驗。參與者:不論年齡及嚴重度,患有重肌無力症的病人。治療種類:任何形式的糖皮質類固醇或促腎上腺皮質激素治療。結果的種類:主要結果﹝1﹞治療至少3個月後,最弱肌肉或全部肌肉的改善。次要結果﹝1﹞治療至少6個月後,有改善的病患所佔的比例﹝2﹞症狀減輕的病患比例﹝3﹞治療的第一個6個月後,發生惡化的案例數﹝4﹞治療至少3個月後的乙醯膽鹼受體抗體濃度。

資料收集與分析

3位作者從納入的研究中擷取數據,並由另一位作者檢查。

主要結論

有一個使用促腎上腺皮質激素的試驗﹝43位病患﹞,針對眼肌型肌無力症的治療,和安慰劑比較後,沒有顯示其有任何的好處。2個雙盲試驗,針對全身型肌無力症,比較prednisone和安慰劑的療效。第一個試驗﹝13位病患﹞在治療6個月後,使用prednisone的組別有稍微較多的改善。第二個試驗﹝20位病患﹞是一個短期試驗,治療2周後改善顯著的較多。有2個比較糖皮質類固醇和azathioprine﹝分別有41位和10位病患﹞的試驗。其中一個的治療失敗率是prednisone的組別較高。在一個比較糖皮質類固醇和靜脈注射免疫球蛋白﹝33位病人﹞的試驗,在14天的治療期間沒有發現任何療法間的差異。一個開放性、比較不同類固醇劑量的試驗﹝39位病患﹞顯示,使用高劑量的組別改善的時間較短。然而由於很多重要的方法缺失,從隨機對照試驗中能取得的證據很有限。

作者結論

從隨機對照試驗得到的有限證據,認為比起安慰劑,類固醇對於重肌無力症能提供顯著的短期利益。這支持了觀察性研究的結論及專家的論點。隨機對照試驗的有限證據,沒有顯示任何類固醇和azathioprine或靜脈免疫蛋白注射間療效的差異。

翻譯人

本摘要由朱奕蓁翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

從隨機對照試驗取得的有限證據顯示,類固醇對於重肌無力症是有利的,但我們需要更進一步的研究。 重肌無力症是由於體內抗體使肌肉神經傳導減少,導致波動性的衰弱和疲勞。急性發作可能會因為吞嚥或呼吸困難而為危及生命。從隨機對照試驗取得的有限證據顯示,比起安慰劑,類固醇對於重肌無力症有顯著的短期利益﹝dummy treatment﹞。這支持了觀察性研究的結果和專家的論點。隨機對照試驗的有限證據,沒有顯示任何類固醇和azathioprine或靜脈免疫蛋白注射間療效的差異。所有的試驗都有方法上的缺失,使這些結論的強度有限。我們需要更進一步的隨機對照試驗。

Résumé scientifique

Corticostéroïdes pour le traitement de la myasthénie grave

Contexte

Bien qu'elle soit largement acceptée en tant que thérapie immunosuppressive, l'efficacité de la glucocorticothérapie n'a été que rarement évaluée dans le cadre d'études contrôlées. Il s'agit ici d'une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois en 2005 et précédemment mise à jour en 2006 et 2007.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des glucocorticostéroïdes ou de l'hormone adrénocorticotrope (ACTH) dans la myasthénie grave auto-immune.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (28 juin 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (numéro 2, 2010, dans la Bibliothèque Cochrane), MEDLINE (janvier 1966 à juin 2010) et EMBASE (janvier 1980 à juin 2010). Lors de la revue initiale, nous avions également examiné les références bibliographiques des revues et essais randomisés, et contacté leurs auteurs afin d'identifier d'autres données publiées et non publiées.

Critères de sélection

Parmi les articles identifiés, nous avons sélectionné les études ouvertes ou contrôlées qui nous permettaient d'évaluer les résultats des participants traités et non traités à des points-temps définis.
Types d'études : essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés.
Types de participants : patients de tous âges atteints de myasthénie grave de n'importe quelle gravité.
Type d'interventions : toute forme de traitement à base de glucocorticostéroïdes ou d'hormone adrénocorticotrope.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont extrait les données des articles sélectionnés et un autre auteur les a vérifiées.

Résultats principaux

Sept essais totalisant 199 participants ont été inclus. Un essai portant sur l'hormone adrénocorticotrope (43 participants) ne rapportait aucun avantage par rapport au placebo dans le traitement de la myasthénie grave oculaire. Deux essais en double aveugle comparaient de la prednisone à un placebo dans la myasthénie grave généralisée. Dans le premier essai (13 participants), l'amélioration était légèrement supérieure dans le groupe de la prednisone à six mois. Dans le second (20 participants), qui était de courte durée, l'amélioration était significativement supérieure à deux semaines. Deux essais comparaient des glucocorticostéroïdes à de l'azathioprine (41 et 10 participants, respectivement). Dans l'un de ces essais, le taux d'échec du traitement était supérieur dans le groupe de la prednisone. Dans un essai comparant des glucocorticostéroïdes à de l'immunoglobuline intraveineuse (33 participants), aucune différence n'était observée en termes de réponse au traitement au cours d'une période de traitement de 14 jours. Un essai ouvert (39 participants) évaluant différentes doses de corticostéroïdes révélait un délai avant amélioration plus court dans le groupe recevant une dose élevée. Aucun ne remplissait les normes de qualité actuellement applicables. Toutes ces études présentaient des risques de biais et une faible puissance statistique.

Conclusions des auteurs

Des preuves limitées issues d'essais contrôlés randomisés suggèrent que la corticothérapie confère des bénéfices à court terme dans la myasthénie grave par rapport au placebo. Ces résultats confirment les conclusions des études observationnelles et les opinions des experts. Des preuves limitées issues d'essais contrôlés randomisés ne suggèrent aucune différence entre les corticostéroïdes et l'azathioprine ou l'immunoglobuline intraveineuse en termes d'efficacité.

Plain language summary

Corticosteroids for myasthenia gravis

Myasthenia gravis is caused by the body's antibodies impairing transmission of nerve impulses to muscles, resulting in fluctuating weakness and fatigue. Acute attacks can be life threatening because of swallowing or breathing difficulties. Seven randomised controlled trials which included in all 199 participants are published. None fulfilled the presently accepted standards of a high-quality trial. All these studies have risks of bias and have a weak statistical power. Limited evidence from randomised controlled trials suggests that corticosteroids offer short-term benefit compared with placebo (dummy treatment). This supports the conclusions of observational studies and expert opinion. Limited evidence from randomised controlled trials does not show any difference in efficacy between corticosteroids and either azathioprine or intravenous immunoglobulin. All trials had design flaws which limit the strength of the conclusions. Further randomised controlled trials are needed.

Résumé simplifié

Corticostéroïdes pour le traitement de la myasthénie grave

La myasthénie grave est provoquée par des anticorps qui empêchent la transmission des impulsions nerveuses aux muscles, ce qui entraîne une faiblesse et une fatigue fluctuantes. Les crises aiguës peuvent engager le pronostic vital car elles entraînent des difficultés à déglutir ou à respirer. Sept essais contrôlés randomisés portant sur un total de 199 participants ont été publiés. Aucun ne remplissait les normes de qualité actuellement applicables. Toutes ces études présentaient des risques de biais et une faible puissance statistique. Des preuves limitées issues d'essais contrôlés randomisés suggèrent que les corticostéroïdes confèrent des bénéfices à court terme par rapport au placebo (médicament inactif). Ces résultats confirment les conclusions des études observationnelles et les opinions des experts. Des preuves limitées issues d'essais contrôlés randomisés ne suggèrent aucune différence entre les corticostéroïdes et l'azathioprine ou l'immunoglobuline intraveineuse en termes d'efficacité. Tous les essais présentaient des défauts de conception qui limitent la solidité des conclusions. D'autres essais contrôlés randomisés devront être réalisés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Ancillary