Get access

Antioxidant treatment for amyotrophic lateral sclerosis or motor neuron disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Free radical accumulation and oxidative stress have been proposed as contributing to the progression of amyotrophic lateral sclerosis (or motor neuron disease). A range of antioxidant medications have been studied. This is an updated review.

Objectives

To examine the effects of antioxidant medication in the treatment of people with amyotrophic lateral sclerosis.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (11 May 2010), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Issue 2), MEDLINE (January 1966 to April 2010), EMBASE (January 1980 to May 2010).

Selection criteria

All randomized or quasi-randomized controlled trials of antioxidant treatment for amyotrophic lateral sclerosis.

Data collection and analysis

The authors independently applied the selection criteria and assessed study quality; two authors performed independent data extraction.

Main results

The search identified 25 studies for consideration but only 10 studies met the inclusion criteria. These included a total of 1015 participants. Generally the studies were poorly designed and underpowered, with low numbers of participants and short durations. Only two studies used our predetermined primary outcome measure (survival at 12 months treatment). However, sufficient data were available from four studies to allow meta-analysis.
In the individual studies, no significant effect was observed for vitamin E 500 mg twice daily; vitamin E 1 g five times daily; acetylcysteine 50 mg/kg daily by subcutaneous infusion; a combination of L-methionine 2 g, vitamin E 400 international units, and selenium (Alsemet) 0.03 mg three times daily; or coenzyme Q10 1800 mg/day and 2700 mg/day. No significant effect was observed on the primary outcome measure in a meta-analysis of all antioxidants combined. No significant differences were demonstrated in any of the secondary outcome measures. The antioxidants were generally well tolerated, without serious side effects.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence of efficacy of individual antioxidants, or antioxidants in general, in the treatment of people with amyotrophic lateral sclerosis. One study reported a mild positive effect but this was not supported in our analysis. If future trials of antioxidant medications are performed, careful attention should be given to sample size, outcome measures, and duration of the trials. The high tolerance and safety, and relatively low cost of vitamins C and E, explain the continuing use of these vitamins by physicians and people with amyotrophic lateral sclerosis. While there is no substantial clinical trial evidence to support their clinical use, there is no clear contraindication.

摘要

背景

針對肌萎縮性脊髓側索硬化症/運動神經元病的抗氧化治療

自由基的聚集及氧化壓力被認為對肌萎縮性脊髓側索硬化症﹝或運動神經元病﹞的進程有影響。目前已能取得一些抗氧化藥物,且已經被研究。

目標

檢視抗氧化藥物用於治療肌萎縮性脊髓側索硬化症病患的療效。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Neuromuscular Disease Group Trials register﹝2005年8月﹞、MEDLINE﹝1966年1月到2005年8月﹞、EMBASE﹝1980年1月到2005年8月﹞及其他來源。

選擇標準

所有關於以抗氧化劑作為肌萎縮性脊髓側索硬化症治療的隨機或半隨機對照試驗。

資料收集與分析

所有關於以抗氧化劑作為肌萎縮性脊髓側索硬化症治療的隨機或半隨機對照試驗。

主要結論

每位作者分別制定收錄標準、評估研究品質,並由兩位作者分別擷取數據。

作者結論

我們缺乏對於個別氧化劑用於治療肌萎縮性脊髓側索硬化症的療效證據。1個研究顯示有輕微的正向效果,但並沒有被用於這次的分析。總體而言,這些研究的設計都不夠好,參與者少且時間短。進一步、設計良好,和維他命C或E等相關藥物的試驗不太可能被執行。如果未來還要進行關於抗氧化藥物的試驗,必須特別注意樣本大小、結果量測及試驗時間唱短。維他命C和E的高耐受性和安全性和其相對低的成本,以及關於肌萎縮性脊髓側索硬化症有效療法的缺乏的顧慮、經由醫師及肌萎縮性脊髓側索硬化症病患解釋繼續使用這些維他命。由於目前沒有具價值的臨床試驗證據能支持這些藥物的臨床使用,因此沒有明確的使用禁忌。

翻譯人

本摘要由朱奕蓁翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

目前缺乏氧化劑對於肌萎縮性脊髓側索硬化症療效的證據 肌萎縮性脊髓側索硬化症沒有治癒的方法,它也可以稱為運動神經元病,是一種會逐漸使人殘障到最後致死的疾病。抗氧化劑像是維他命C、E、selegiline、selenium、methionine和acetylcysteine都被認為是可行的治療方式,有的醫師會推薦這些藥物給肌萎縮性脊髓側索硬化症的病患。我們找到了9個研究,包含830位參與者。我們沒有找到任何設計良好的隨機對照試驗證據去支持這些藥物的使用。本篇評論找到關於抗氧化劑的試驗,大部分的方法品質都很差且缺發統計上的影響力。然而,抗氧化劑大部分耐受性都很高且沒有嚴重的不良反應。

Résumé scientifique

Traitement antioxydant dans la sclérose latérale amyotrophique ou maladie des motoneurones

Contexte

Il a été suggéré que l'accumulation de radicaux libres et le stress oxydatif pourraient contribuer à la progression de la sclérose latérale amyotrophique (ou maladie des motoneurones). Plusieurs médicaments antioxydants ont été étudiés. Il s’agit d’une revue mise à jour.

Objectifs

Examiner les effets des antioxydants dans le traitement des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (11 mai 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2010, numéro 2), MEDLINE (janvier 1966 à avril 2010) et EMBASE (janvier 1980 à mai 2010).

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur un traitement antioxydant dans la sclérose latérale amyotrophique.

Recueil et analyse des données

Les auteurs ont appliqué les critères de sélection et évalué la qualité des études de manière indépendante ; deux auteurs ont procédé à l’extraction des données de manière indépendante.

Résultats principaux

La recherche a permis d'identifier 25 études potentiellement pertinentes, mais 10 études seulement remplissaient les critères d'inclusion. Ces études portaient sur un total de 1 015 participants. Dans l'ensemble, les études étaient mal planifiées, présentaient une puissance statistique insuffisante, portaient sur des effectifs limités et étaient de courte durée. Deux études seulement utilisaient le critère de jugement principal prédéfini (survie au bout de 12 mois de traitement). Les données issues de quatre études étaient cependant suffisantes pour permettre une méta-analyse.
Dans ces études prises individuellement, aucun effet significatif n'était associé à l'administration de 500 mg de vitamine E deux fois par jour ; 1 g de vitamine E cinq fois par jour ; 50 mg/kg par jour d'acétylcystéine en perfusion sous-cutanée ; une combinaison de 2 g de L-méthionine, de 400 unités internationales de vitamine E et de 0,03 mg de sélénium (Alsemet) trois fois par jour ; ou 1 800 et 2 700 mg/jour de coenzyme Q10. Aucun effet significatif n'était observé concernant le critère de jugement principal dans une méta-analyse combinant tous les antioxydants. Aucune différence significative n'était démontrée pour aucun des critères de jugement secondaires. Les antioxydants étaient généralement bien tolérés et ne présentaient pas d'effets secondaires graves.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont insuffisantes pour établir l'efficacité des différents antioxydants, ou des antioxydants en général, dans le traitement des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique. Une étude rapportait un léger effet positif qui n'était pas confirmé par notre analyse. Lors des futurs essais examinant des médicaments antioxydants, une attention particulière devra être accordée à la taille de l'échantillon, aux mesures de résultats et à la durée des essais. Les vitamines C et E continuent d'être utilisées par les médecins chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique en raison de leur tolérance élevée, de leur innocuité et de leur coût relativement faible. Aucune preuve substantielle issue d'essais cliniques ne permet de recommander leur utilisation dans la pratique, mais aucune contre-indication n'a été clairement identifiée.

Plain language summary

Antioxidants for treating amyotrophic lateral sclerosis

There is no cure for amyotrophic lateral sclerosis, also known as motor neuron disease, which is a progressively disabling and ultimately fatal disease. Antioxidants, including vitamins C, E, selegiline, selenium, methionineacetylcysteine, and coenzyme Q10, have been suggested as possible treatments and some of these are commonly advised by physicians treating people with amyotrophic lateral sclerosis. In this updated review, we identified 10 studies involving a total of 1015 participants. We did not find any well-designed randomized controlled trial evidence to support the use of these medications. Trials of antioxidants identified in this review were generally of poor methodological quality and lacked statistical power. However, antioxidants are generally well tolerated without serious adverse effects.

Résumé simplifié

Antioxydants pour le traitement de la sclérose latérale amyotrophique

La sclérose latérale amyotrophique, également connue sous le nom de maladie des motoneurones, est une maladie neurodégénérative progressive, mortelle et actuellement incurable. Il a été suggéré que les antioxydants, y compris les vitamines C et E, la sélégiline, le sélénium, la méthionine-acétylcystéine et le coenzyme Q10, pourraient constituer des traitements potentiels, et certains de ces agents sont couramment recommandés par les médecins qui traitent des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique. Dans cette revue mise à jour, nous avons identifié 10 études portant sur un total de 1 015 participants. Aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés bien planifiés ne permet de recommander l'utilisation de ces médicaments. Les essais examinant les antioxydants identifiés dans cette revue étaient généralement de mauvaise qualité méthodologique et présentaient une puissance statistique insuffisante. Néanmoins, les antioxydants sont généralement bien tolérés et ne présentent pas d'effets indésirables graves.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.