Intervention Review

Amniotomy alone for induction of labour

  1. Leanne Bricker1,*,
  2. Murray Luckas2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 23 OCT 2000

Assessed as up-to-date: 31 JAN 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD002862


How to Cite

Bricker L, Luckas M. Amniotomy alone for induction of labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2000, Issue 4. Art. No.: CD002862. DOI: 10.1002/14651858.CD002862.

Author Information

  1. 1

    Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Liverpool, UK

  2. 2

    Mid Cheshire Hospitals NHS Trust, Leighton Hospital Department of Obstetrics & Gynaecology, Crewe, Cheshire, UK

*Leanne Bricker, Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Crown Street, Liverpool, L8 7SS, UK. leanne.bricker@lwh.nhs.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 OCT 2000

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Amniotomy (deliberate rupture of the membranes) is a simple procedure which can be used alone for induction of labour if the membranes are accessible, thus avoiding the need for pharmacological intervention. However, the time interval from amniotomy to established labour may not be acceptable to clinicians and women, and in a number of cases labour may not ensue. This is one of a series of reviews of methods of cervical ripening and labour induction using standardised methodology.

Objectives

To determine the effects of amniotomy alone for third trimester labour induction in women with a live fetus.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register and bibliographies of relevant papers (January 2007). We updated this search on 23 May 2012 and added the results to the awaiting classification section of the review.

Selection criteria

Clinical trials comparing amniotomy alone for third trimester cervical ripening or labour induction with placebo/no treatment or other methods listed above it on a predefined list of labour induction methods.

Data collection and analysis

A strategy was developed to deal with the large volume and complexity of trial data relating to labour induction. This involved a two-stage method of data extraction. We assessed trial quality and contacted study authors for additional information.

Main results

Two trials, comprising 50 and 260 women, respectively were eligible for inclusion in this review. No conclusions could be drawn from comparisons of amniotomy alone versus no intervention, and amniotomy alone versus oxytocin alone (small trial, only one pre-specified outcome reported). No trials compared amniotomy alone with intracervical prostaglandins. One trial compared amniotomy alone with a single dose of vaginal prostaglandins for women with a favourable cervix, and found a significant increase in the need for oxytocin augmentation in the amniotomy alone group (44% versus 15%; relative risk 2.85, 95% confidence interval 1.82 to 4.46). This should be viewed with caution as this was the result of a single-centre trial. Furthermore, secondary intervention occurred four hours after amniotomy, and this time interval may not have been appropriate.

Authors' conclusions

Data are lacking about the value of amniotomy alone for induction of labour. While there are now other modern methods available for induction of labour (pharmacological agents), there remain clinical scenarios where amniotomy alone may be desirable and appropriate, and this method is worthy of further research. This research should include evaluation of the appropriate time interval from amniotomy to secondary intervention, women and caregivers' satisfaction and economic analysis.

[Note: the two citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Amniotomy alone for induction of labour

There is not enough evidence about the effects of amniotomy alone (deliberate rupture of the membranes) to induce labour.

Sometimes it is advisable to get labour started (induction) because of concerns about either the pregnant woman or her unborn baby. Amniotomy has been used as either the only method of inducing labour if the membranes can be reached, or used with drugs such as oxytocin or prostaglandin. Amniotomy may be preferred by women wanting a drug-free labour and it is cheap. However, it can be uncomfortable and, if after amniotomy there is a long time interval before the baby is born, there is a risk of infection. There is also the risk of the cord coming out before the baby. This review of trials found that there is not enough evidence about the effects of amniotomy alone for the induction of labour.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'amniotomie seule dans le déclenchement du travail

Contexte

L'amniotomie (rupture délibérée des membranes) est une procédure simple qui peut être utilisée seule pour le déclenchement du travail si les membranes sont accessibles, ce qui évite le recours à une intervention pharmacologique. Cependant, le délai écoulé entre l'amniotomie et le travail avéré peut ne pas être acceptable pour les cliniciens et les femmes, et dans un certain nombre de cas, le travail peut ne pas se déclencher. Cette revue fait partie d'une série de revues des méthodes de maturation cervicale et de déclenchement du travail à l'aide d'une méthodologie standardisée.

Objectifs

Déterminer les effets de l'amniotomie seule dans le déclenchement du travail au troisième trimestre chez les femmes ayant un fœtus vivant.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance et les bibliographies des articles pertinents (janvier 2007). Nous avons mis à jour ces recherches le 23 mai 2012 et ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection

Les essais cliniques comparant l'amniotomie seule dans la maturation cervicale au troisième trimestre ou le déclenchement du travail à un placebo/une absence de traitement ou à d'autres méthodes mentionnées dans une liste prédéfinie de méthodes de déclenchement du travail.

Recueil et analyse des données

Une stratégie a été élaborée pour traiter le volume important et la complexité des données des essais concernant le déclenchement du travail. Cela a impliqué une méthode d'extraction des données en deux phases. Nous avons évalué la qualité des essais et contacté les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires.

Résultats Principaux

Deux essais, comptant respectivement 50 et 260 femmes, étaient éligibles pour inclusion dans cette revue. Aucune conclusion n'a pu être tirée à partir de comparaisons de l'amniotomie seule à l'absence d'intervention et l'amniotomie seule à l'ocytocine seule (essai de petite taille, un seul résultat pré-spécifié signalé). Aucun essai ne comparait l'amniotomie seule à des prostaglandines intracervicales. Un essai comparait l'amniotomie seule à une dose unique de prostaglandines vaginales pour les femmes ayant un col de l'utérus favorable et rapportait une augmentation significative du recours à l'augmentation de l'ocytocine dans le groupe de l'amniotomie seule (44 % contre 15 % ; risque relatif 2,85, intervalle de confiance à 95 % 1,82 à 4,46). Ce résultat doit être interprété avec prudence, car cela était le résultat d'un essai monocentrique. de plus, une intervention secondaire était pratiquée quatre heures après l'amniotomie et cet intervalle temporel peut ne pas avoir été adequat

Conclusions des auteurs

Les données sont insuffisantes concernant la valeur de l'amniotomie seule dans le déclenchement du travail. Tandis que d' autres méthodes modernes sont désormais disponibles pour le déclenchement du travail (agents pharmacologiques), il reste des scénarios cliniques où l'amniotomie seule serait souhaitable et appropriée, et cette méthode mérite des recherches supplémentaires. Ces recherches devraient inclure une évaluation du délai approprié entre l'amniotomie et une intervention secondaire, la satisfaction des femmes et des soignants, et l'analyse économique.

[Note : Les deux références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'amniotomie seule dans le déclenchement du travail

L'amniotomie seule dans le déclenchement du travail

Il n'existe pas suffisamment de preuves concernant les effets de l'amniotomie seule (rupture délibérée des membranes) pour déclencher le travail.

parfois il est conseillé de procéder au déclenchement du travail (induction) en raison d'inquiétudes relatives à la femme enceinte ou à son bébé à naître. L'amniotomie a été utilisée soit en tant que seule méthode de déclenchement du travail si les membranes peuvent être atteintes, soit avec des médicaments tels que l'ocytocine ou la prostaglandine. L'amniotomie peut donc être préférée par les femmes souhaitant avoir un travail sans médication et il est bon marché. Cependant, elle peut être éprouvante et, si après l'amniotomie il existe un long intervalle de temps avant la naissance du bébé, il existe un risque d'infection. Il y a également un risque que le cordon ombilical sorte avant le bébé. Cette revue d'essais a découvert qu'il n'existe pas suffisamment de preuves concernant les effets de l'amniotomie seule dans le déclenchement du travail.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th November, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français