Get access

Methods of repair for obstetric anal sphincter injury

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Anal sphincter injury during childbirth - obstetric anal sphincter injuries (OASIS) - is associated with significant maternal morbidity including perineal pain, dyspareunia and anal incontinence. Anal incontinence affects women psychologically and physically. Many do not seek medical attention because of embarrassment. The two recognised methods for the repair of damaged external anal sphincter (EAS): are end-to-end (approximation) repair and overlap repair.

Objectives

To compare the effectiveness of overlap repair versus end-to-end repair following OASIS in reducing subsequent anal incontinence, perineal pain, dyspareunia and improving quality of life.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (30 January 2006), MEDLINE (January 1966 to 31 January 2006), EMBASE (January 1974 to 31 January 2006), SciSearch (January 1974 to 31 January 2006) and conference proceedings of obstetrics and gynaecology, surgery and coloproctology.

We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 1 October 2009 and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing different techniques of immediate primary repair of EAS following OASIS.

Data collection and analysis

Trial quality was assessed independently by all authors.

Main results

Three eligible trials, of grade A quality, involving 279 women, were included. There was considerable heterogeneity in the outcome measures, time points and reported results. Meta-analyses showed that there was no statistically significant difference in perineal pain (relative risk (RR) 0.08, 95% confidence interval (CI) 0.00 to 1.45, one trial, 52 women), dyspareunia (RR 0.62, 95% CI 0.11 to 3.39, one trial, 52 women), flatus incontinence (RR 0.93, 95% CI 0.26 to 3.31, one trial, 52 women) and faecal incontinence (RR 0.07, 95% CI 0.00 to 1.21, one trial, 52 women) between the two repair techniques at 12 months but showed a statistically significantly lower incidence in faecal urgency (RR 0.12, 95% CI 0.02 to 0.86, one trial, 52 women) and lower anal incontinence score (weighted mean difference -1.70, 95% CI -3.03 to -0.37) in the overlap group. Overlap technique was also associated with a statistically significant lower risk of deterioration of anal incontinence symptoms over 12 months (RR 0.26, 95% CI 0.09 to 0.79, one trial, 41 women). There was no significant difference in quality of life.

Authors' conclusions

The limited data available show that compared to immediate primary end-to-end repair of OASIS, early primary overlap repair appears to be associated with lower risks for faecal urgency and anal incontinence symptoms. As the experience of the surgeon is not addressed in the three studies reviewed, it would be inappropriate to recommend one type of repair in favour of another.

[Note: The six citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

摘要

背景

修復生產導致肛門括約肌損傷的方法

分娩期間肛門括約肌損傷產科肛門括約肌損傷(OASIS)與產婦的發病率有顯著相關,包括會陰疼痛,性交困難(dyspareunia)和尿失禁。肛門尿失禁會影響婦女身心健康。許多人因為尷尬而不求醫。兩個公認修復損壞的肛門外括約肌(EAS)的方法:端對端修復(endtoend (approximation) repair)和重疊修理(overlap repair)。

目標

重疊修復與端到端修理在減少繼發的肛門失禁,會陰部疼痛,性交困難和提高生活質量的效果。

搜尋策略

我們搜查了 Cochrane 懷孕和分娩組的試驗註冊(2006年1月30號),MEDLINE(1966年1月至2006年1月31日),EMBASE(1974年1月至2006年1月31日) , SciSearch (1974年1月至2006年1月31日)和產科和婦科,外科和直腸科的會議記錄。

選擇標準

隨機對照試驗比較在OASIS後立即修復EAS之不同的技術。

資料收集與分析

試驗品質由所有作者獨立評估。

主要結論

三個有資格的試驗,A級品質,涉及279名婦女包括在內。有相當大異質性的結果估量,時間點和報告結果。 Metaanalyses分析表明,兩個修復技術在12個月之間,在會陰部疼痛上,無統計學上顯著差異,(relative risk (RR) 0.08 , 95 % confidence interval (CI)0.00至1.45 ,一個試驗, 52名女性), 性交困難率(RR 0.62 , 95 % CI 為0.11至3.39 ,一個試驗, 52名女性),排氣失禁率(flatus incontinence)(RR 0.93 , 95 % CI 為0.26至3.31 ,一個試驗, 52名女性)和大便失禁率(RR 0.07 , 95 % CI為0.00至1.21 ,一個試驗, 52名婦女),但統計顯示,顯著降低糞便緊迫率(faecal urgency)(RR 0.12 , 95 % CI 為0.02至0.86 ,一個試驗, 52名女性)和較低的肛門失禁評分(加權平均差異−1.70 , 95 % CI 為−3.03為−0.37)在重疊修復組。重疊修復技術超過12個月,也與統計學上較低的肛門失禁症狀惡化之風險有相關(RR 0.26 , 95 % CI 為0.09 ~ 0.79 ,一個試驗, 41名婦女) 。生活品質上無顯著的差異。

作者結論

有限的數據顯示,立即端到端修復相比,早期重疊修復似乎降低糞便緊迫性和肛門失禁症狀的風險。三項研究審查並沒有納入外科醫生的經驗,建議一種類型的修復有利於另一個將是不恰當的。

翻譯人

本摘要由周產期醫學會(Taiwan Society of Perinatology)黃宣蓉翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

在困難陰道生產時,修復撕裂後損壞的back passage肌肉之方法。許多婦女生育沒有任何重大損害到其會陰部(perineums)或back passages。然而,有時候,約1 %至4 %的分娩,因延伸到back passage造成撕裂和損害,而這可能會造成相當大的問題,其中一些婦女會發生疼痛,尿失禁和性交痛苦。對於其中的一些婦女,尿失禁可能會非常尷尬,也可以對於他們的日常生活和關係產生重大影響。審查試驗比較兩種不同的縫紉技術,一個在邊緣重疊(the edges were overlapped)而另一個是端到端的縫合(sewn endtoend)。三個試驗,婦女人數(279 名)不足以能夠報告任何一個合理程度的信心。重疊技術(overlap technique)在緊迫感(feelings of urgency)和尿失禁(incontinence)方面似乎是比較好,但這些數據從一個小試驗得知。需要更進一步的研究,且此研究需要包含婦女的意見和經驗。

Résumé

Méthodes de réparation des lésions du sphincter anal d'origine obstétricale

Contexte

Les lésions du sphincter anal pendant l'accouchement (lésions du sphincter anal d'origine obstétricale (OASIS - Obstetric Anal Sphincter Injuries)) sont liées à une morbidité maternelle significative, notamment des douleurs périnéales, la dyspareunie et l'incontinence anale. L'incontinence anale a des effets psychologiques et physiques sur les femmes. Par pudeur, nombre d'entre elles ne sollicitent aucune aide médicale. Les deux méthodes reconnues de réparation des lésions du sphincter anal externe (SAE) : sont la réparation de bout à bout (rapprochement) et le chevauchement.

Objectifs

Comparer l'efficacité de la réparation par chevauchement à la réparation bout à bout suite à des OASIS afin de réduire l'incontinence anale, les douleurs périnéales, la dyspareunie et d'améliorer la qualité de vie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (30 janvier 2006), MEDLINE (de janvier 1966 au 31 janvier 2006), EMBASE (de janvier 1974 au 31 janvier 2006), SciSearch (de janvier 1974 au 31 janvier 2006) et les actes de conférence de la pratique obstétrique et de la gynécologie, de la médecine opératoire et de la coloproctologie.

Nous avons mis à jour les recherches du registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 1er octobre 2009 et ajouté les résultats à la section de classification en attente.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant différentes techniques de réparation primaire immédiate du SAE suite à des OASIS.

Recueil et analyse des données

Tous les auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais.

Résultats Principaux

Trois essais éligibles, présentant une qualité méthodologique de niveau A et impliquant 279 femmes, ont été inclus. Il y avait une hétérogénéité importante dans les critères de jugement, les points temporels et les résultats signalés. Les méta-analyses montraient qu'il n'y avait aucune différence statistiquement significative au niveau des douleurs périnéale (risque relatif (RR) 0,08, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,00 à 1,45, un essai, 52 femmes), de la dyspareunie (RR 0,62, IC à 95 % 0,11 à 3,39, un essai, 52 femmes), de l'incontinence des flatulences (RR 0,93, IC à 95 % 0,26 à 3,31, un essai, 52 femmes) et de l'incontinence fécale (RR 0,07, IC à 95 % 0,00 à 1,21, un essai, 52 femmes) entre les deux techniques de réparation au bout de 12 mois, mais elles montraient une diminution statistiquement significative de l'incidence au niveau de l'urgence fécale (RR 0,12, IC à 95 % 0,02 à 0,86, un essai, 52 femmes) et une baisse du score de l'incontinence anale (différence moyenne pondérée - 1,70, IC à 95 % - 3,03 à - 0,37) dans le groupe de la technique de chevauchement. La technique de chevauchement était également liée à une diminution statistiquement significative des risques de détérioration des symptômes de l'incontinence anale sur une période de 12 mois (RR 0,26, IC à 95 % 0,09 à 0,79, un essai, 41 femmes). Il n'y avait aucune différence significative au niveau de la qualité de vie.

Conclusions des auteurs

Les données limitées disponibles montrent que, comparée à une réparation bout à bout primaire immédiate des OASIS, la technique de réparation primaire précoce par chevauchement semble être liée à une diminution des risques d'urgence fécale et des symptômes d'incontinence anale. Étant donné que l'expérience des chirurgiens n'est pas étudiée dans les trois études de la revue, il serait inapproprié de recommander un type de réparation plutôt qu'un autre.

[Remarque : Les six références figurant dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue à l'issue de leur évaluation.]

Plain language summary

Methods of repair for obstetric anal sphincter injury

Ways of repairing damage to the muscles of the back passage following tearing during a difficult vaginal birth.

Most women give birth without any significant damage to their perineums or back passages. However, occasionally, in about 1% to 4% of births, there is tearing and damage which extends to the back passage, and this can cause considerable problems for some of these women in terms of pain, incontinence and painful intercourse. For a few of these women, the incontinence can be very embarrassing and can impact significantly on their daily lives and relationships. The review of trials compared two different stitching techniques, one where the edges were overlapped and the other where they were sewn end-to-end. There was an insufficient number of women (279) in the three trials to be able to report anything with a reasonable degree of confidence. The overlap technique appeared to be better in terms of feelings of urgency and incontinence, though these data were from just one small trial. Further research is needed and this research needs to address women's views and experiences.

Résumé simplifié

Méthodes de réparation des lésions du sphincter anal d'origine obstétricale

Méthodes de réparation des lésions du sphincter anal d'origine obstétricale

Méthodes de réparation des lésions musculaires de l'anus suite à sa déchirure lors d'un accouchement par voie basse difficile.

La majorité des femmes accouchent sans souffrir de lésions importantes au niveau du périnée ou de l'anus. Toutefois, dans environ 1 à 4 % des accouchements, il arrive que des déchirures et des lésions se produisent et s'étendent jusqu'à l'anus, ce qui peut provoquer de graves problèmes chez certaines de ces femmes en termes de douleurs, d'incontinence et de rapports sexuels douloureux. Chez quelques unes d'entre elles, l'incontinence peut être très embarrassante et avoir des conséquences non négligeables sur leur vie quotidienne et leurs relations. La présente revue d'essais a comparé deux différentes techniques de suture, l'une consistait à faire chevaucher les bords alors que l'autre consistait à les suturer de bout à bout. Il y avait un nombre insuffisant de femmes (279) dans les trois essais pour signaler un quelconque effet avec un degré raisonnable de certitude. La technique de chevauchement semblait être plus efficace en termes de sensations d'urgence et d'incontinence, bien que ces données aient été issues d'un seul essai de petite taille. Des recherches supplémentaires devront être réalisées et étudier les avis et les expériences des femmes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article