Domiciliary oxygen for interstitial lung disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Retrospective survival data have suggested poor effectiveness of oxygen therapy in patients with interstitial lung disease (ILD).

Objectives

To determine the effect of domiciliary oxygen therapy on survival and quality of life in patients with a diagnosis of ILD and hypoxaemia.

Search methods

Randomized Controlled Trials (RCTs) were identified from searches of the Airways Group Specialised Register, CENTRAL, MEDLINE and EMBASE. Searches were current as of October 2010. No language restrictions were applied.

Selection criteria

Any randomized controlled trial (RCT) in adult patients with hypoxaemia and ILD that compared long term domiciliary or home oxygen therapy with a control group.

Data collection and analysis

Studies were assessed by two authors. Data were entered into Review Manager 5 and analysed.

Main results

Only one trial met the eligibility criteria of the review. Mortality for both the oxygen treated and control groups was approximately 91% after three years (Peto odds ratio 0.99, 95% confidence intervals 0.16 to 6.26). The effect of oxygen therapy on quality of life and physiological parameters was not reported.

Authors' conclusions

The assumption that home oxygen therapy has a beneficial survival effect in patients with ILD has not been demonstrated in the single RCT identified.

Résumé scientifique

Oxygène à domicile pour le traitement de la maladie pulmonaire interstitielle

Contexte

Les données rétrospectives en matière de survie suggéraient que l'oxygénothérapie était peu efficace chez les patients atteints de maladie pulmonaire interstitielle (MPI).

Objectifs

Déterminer les effets de l'oxygénothérapie à domicile sur la survie et la qualité de vie des patients présentant un diagnostic de MPI et d'hypoxémie.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ont été identifiés en consultant le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les voies respiratoires, CENTRAL, MEDLINE et EMBASE. Les recherches étaient à jour en octobre 2010. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection

Tout essai contrôlé randomisé (ECR) portant sur des patients adultes atteints d'hypoxémie et de MPI et comparant une oxygénothérapie à long terme à domicile à un groupe témoin.

Recueil et analyse des données

Les études ont été évaluées par deux auteurs. Les données ont été saisies dans Review Manager 5 et ont été analysées.

Résultats principaux

Un seul essai remplissait les critères d’inclusion dans la revue. Dans le groupe sous oxygène comme dans le groupe témoin, la mortalité était d'environ 91 % au bout de trois ans (rapports des cotes de Peto de 0,99, intervalles de confiance à 95 %, entre 0,16 et 6,26). L'effet de l'oxygénothérapie sur la qualité de vie et les paramètres physiologiques n'était pas rapporté.

Conclusions des auteurs

L'hypothèse selon laquelle l'oxygénothérapie à domicile aurait un effet bénéfique sur la survie des patients atteints de MPI n'était pas démontrée dans le seul ECR identifié.

Plain language summary

Domiciliary oxygen for interstitial lung disease

Oxygen therapy is used to treat patients with interstitial lung disease (ILD) with low arterial blood oxygen levels. This review evaluated the effect of domiciliary long-term oxygen therapy on survival and quality of life in patients with ILD. Only one randomized controlled trial was identified. This unpublished study reported that long-term oxygen therapy did not improve survival compared with no oxygen therapy in patients with ILD. No data on quality of life was available.

Résumé simplifié

Oxygène à domicile pour le traitement de la maladie pulmonaire interstitielle

L'oxygénothérapie est utilisée pour traiter les patients atteints de maladie pulmonaire interstitielle (MPI) qui présentent de faibles niveaux d'oxygène dans le sang artériel. Cette revue évaluait l'effet d'une oxygénothérapie à long terme à domicile sur la survie et la qualité de vie des patients atteints de MPI. Un seul essai contrôlé randomisé a été identifié. Cette étude non publiée rapportait qu'une oxygénothérapie à long terme n'améliorait pas la survie par rapport à l'absence d'oxygénothérapie chez les patients atteints de MPI. Aucune donnée n'était disponible concernant la qualité de vie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary