Intervention Review

You have free access to this content

Acupuncture for induction of labour

  1. Caroline A Smith1,*,
  2. Caroline A Crowther2,3,
  3. Suzanne J Grant1

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 15 AUG 2013

Assessed as up-to-date: 14 DEC 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD002962.pub3


How to Cite

Smith CA, Crowther CA, Grant SJ. Acupuncture for induction of labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 8. Art. No.: CD002962. DOI: 10.1002/14651858.CD002962.pub3.

Author Information

  1. 1

    University of Western Sydney, Center for Complementary Medicine Research, Sydney, New South Wales, Australia

  2. 2

    The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, The Robinson Institute, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia

  3. 3

    The University of Auckland, Liggins Institute, Auckland, New Zealand

*Caroline A Smith, Center for Complementary Medicine Research, University of Western Sydney, Locked Bag 1797, Sydney, New South Wales, 2751, Australia. caroline.smith@uws.edu.au.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 15 AUG 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Background

This is one of a series of reviews of methods of cervical ripening and labour induction using standardised methodology. The use of complementary therapies is increasing and some women look to complementary therapies during pregnancy and childbirth to be used alongside conventional medical practice. Acupuncture involves the insertion of very fine needles into specific points of the body. The limited observational studies to date suggest acupuncture for induction of labour appears safe, has no known adverse effects to the fetus, and may be effective. However, the evidence regarding the clinical effectiveness of this technique is limited.

Objectives

To determine the effectiveness and safety of acupuncture for third trimester cervical ripening or induction of labour.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (23 November 2012), PubMed (1966 to 23 November 2012), Embase (1980 to 23 November 2012), Dissertation Abstracts (1861 to 23 November 2012), CINAHL (1982 to 23 November 2012), the WHO International Clinical Trials Registry Portal (ICTRP) (23 November 2012) and bibliographies of relevant papers.

Selection criteria

Clinical trials comparing acupuncture used for third trimester cervical ripening or labour induction with placebo/no treatment or other methods listed above it on a predefined list of labour induction methods.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trials for inclusion, evaluated methodological quality and extracted data.

Main results

The original review included three trials and seven trials were excluded. This updated review includes 14 trials, and excludes eight trials. Three trials previously excluded due to no clinically relevant outcomes are now included. Eight new trials were included, and four new trials were excluded. We included 14 trials with data reporting on 2220 women.

Trials reported on three primary outcomes only caesarean section, serious neonatal morbidity and maternal mortality. No trial reported on vaginal delivery not achieved within 24 hours; and uterine hyperstimulation with fetal heart rate (FHR) changes. There was no difference in caesarean deliveries between acupuncture and the sham control (average risk ratio (RR) 0.95, 95% confidence interval (CI) 0.69 to 1.30, six trials, 654 women), and acupuncture versus usual care (average RR 0.69, 95% CI 0.40, 1.20, six trials, 361 women). There was no difference in neonatal seizures between acupuncture and the sham group (RR 1.01, 95% CI 0.06 to 16.04, one trial, 364 women).

There was some evidence of a change in cervical maturation for women receiving acupuncture compared with the sham control, (mean difference (MD) 0.40. 95%CI 0.11 to 0.69, one trial, 125 women), and when compared with usual care (MD 1.30, 95% CI 0.11 to 2.49, one trial, 67 women). The length of labour was shorter in the usual care group compared with acupuncture (average standardised mean difference (SMD) 0.67, 95% CI 0.18 to 1.17, one trial 68 women). There were no other statistically significant differences between groups. Few studies reported on many clinically relevant outcomes. One trial was at a low risk of bias on all domains.

Authors' conclusions

Overall, there have been few studies assessing the role of acupuncture for induction of labour. Before implications for clinical practice can be made there is a need for well-designed randomised controlled trials to evaluate the role of acupuncture to induce labour and for trials to assess clinically meaningful outcomes.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Acupuncture for induction of labour

There is insufficient evidence describing the efficacy of acupuncture to induce labour.

Sometimes it is necessary to bring on labour artificially because of safety concerns for the mother or baby. Induction of labour (getting labour started artificially) is common when the pregnancy is posing a risk. Various methods of preparing the cervix of the uterus and inducing labour are available to the pregnant woman or her unborn child. Some women look to complementary therapies during pregnancy and childbirth to be used alongside conventional medical practice.

Acupuncture is the insertion of fine needles into specific points of the body and has been used to help ripen the cervix, induce labour and reduce labour pains. The review included 14 trials with data reporting on 2220 women randomised to receive acupuncture compared with sham acupuncture or usual care. Most trials were from Western countries, with only two from Asia. The evidence regarding the clinical effectiveness of this technique was limited. No trial reported on vaginal delivery not achieved within 24 hours, uterine hyperstimulation with fetal heart rate changes, and serious maternal illness or death. Caesarean deliveries and neonatal seizures were no different. The trials used different acupuncture points, number of treatments and methods of acupuncture, (manual or electro-acupuncture). More research is needed.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

L'acupuncture pour le déclenchement du travail

Contexte

Cette revue fait partie d'une série de revues des méthodes de maturation cervicale et de déclenchement du travail à l'aide d'une méthodologie standardisée. L'utilisation de traitements complémentaires est en augmentation et certaines femmes se tournent vers des thérapies complémentaires pendant la grossesse et l'accouchement pour être utilisées en association avec la pratique médicale conventionnelle. L'acupuncture consiste à l'insertion d'aiguilles très fines dans des points spécifiques du corps. Les études observationnelles limitées réalisées à ce jour indiquent que l'acupuncture pour le déclenchement du travail semble sûre, n'a pas d'effets indésirables connus pour le fœtus, et pourrait être efficace. Cependant, les preuves concernant l'efficacité clinique de cette technique sont limitées.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'acupuncture pour la maturation cervicale pendant le troisième trimestre ou le déclenchement du travail.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (23 novembre 2012), PubMed (de 1966 jusqu'au 23 novembre 2012), Embase (de 1980 jusqu'au 23 novembre 2012), Dissertation Abstracts (de 1861 au 23 novembre 2012), CINAHL (de 1982 jusqu'au 23 novembre 2012), WHO International Clinical Trials Registry Portal (ICTRP) (23 novembre 2012) et les bibliographies des articles pertinents.

Critères de sélection

Des essais cliniques comparant l'acupuncture utilisée pour la maturation cervicale pendant le troisième trimestre ou le déclenchement du travail à un placebo/ une absence de traitement ou à d'autres méthodes mentionnées dans une liste prédéfinie de méthodes de déclenchement du travail.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais à inclure, évalué la qualité méthodologique et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux

La revue initiale avait inclus trois essais et sept essais avaient été exclus. Cette revue mise à jour inclut 14 essais, et exclut huit essais. Trois essais précédemment exclus en raison de l'absence de critères de jugement cliniquement pertinents sont désormais inclus. Huit nouveaux essais ont été inclus, et quatre nouveaux essais ont été exclus. Nous avons inclus 14 essais avec des comptes-rendus de données sur 2 220 femmes.

Les essais n'ont rendu compte que seulement de trois critères de jugement principaux que sont la césarienne, la morbidité néonatale grave et la mortalité maternelle. Aucun essai ne documentait d'accouchement non conclus par voie basse dans les 24 heures et d'hyperstimulation utérine avec des modifications de la fréquence cardiaque fœtale (FCF) . Il n'y avait aucune différence en termes d'accouchements par césarienne entre l'acupuncture et le groupe témoin sous acupuncture fantôme (risque relatif moyen (RR) 0,95, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,69 à 1,30 ; six essais, 654 femmes), et l'acupuncture par rapport à des soins habituels (RR moyen 0,69, IC à 95 % de 0,40 à 1,20, six essais, 361 femmes). Il n'y avait aucune différence dans les convulsions néonatales entre l'acupuncture et le groupe sous acupuncture fantôme (RR 1,01, IC à 95 % 0,06 à 16.04, un essai, 364 femmes).

Il y avait certaines preuves d'un changement dans la maturation cervicale pour les femmes recevant de l'acupuncture par rapport au groupe témoin sous acupuncture fantôme (différence moyenne (DM) 0.40. IC à 95 % 0,11 à 0,69, un essai, 125 femmes), et par rapport aux soins habituels (DM de 1,30, IC à 95 % 0,11 à 2,49, un essai, 67 femmes). La durée du travail était plus courte dans le groupe de soins habituels par rapport à l'acupuncture (moyenne de la différence moyenne standardisée (DMS) 0,67, IC à 95 % 0,18 à 1,17, un essai 68 femmes). Il n'y avait aucune autre différence statistiquement significative entre les groupes. Peu d'études avaient rendu compte de nombreux critères de jugement cliniquement pertinents. Un essai présentait un faible risque de biais pour tous les domaines.

Conclusions des auteurs

globalement, il y a eu peu d'études évaluant le rôle de l'acupuncture dans le déclenchement du travail. avant que des implications pour la pratique clinique puissent être émises il est nécessaire de réaliser des essais contrôlés randomisés bien conçus pour évaluer le rôle de l'acupuncture pour déclencher le travail et d'essais pour évaluer les critères de résultat cliniquement significatifs.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

L'acupuncture pour le déclenchement du travail

Il n'existe pas suffisamment de données décrivant l'efficacité de l'acupuncture pour déclencher le travail.

parfois il est nécessaire de déclencher artificiellement le travail en raison d'inquiétudes relatives à la mère ou au bébé. Le déclenchement du travail (le déclenchement du travail par des moyens artificiels) est chose courante lorsque la grossesse présente des risques. Diverses méthodes de préparation du col de l'utérus et de déclenchement du travail sont disponibles pour la femme enceinte ou son enfant à naître. Certaines femmes se tournent vers des thérapies complémentaires pendant la grossesse et l'accouchement pour être utilisées en association avec la pratique médicale conventionnelle.

L'acupuncture consiste à insérer de fines aiguilles dans des points spécifiques du corps et a été utilisée pour aider à la maturation du col de l'utérus, au déclenchement du travail et à la réduction des douleurs ressenties pendant le travail. La revue a inclus 14 essais avec des comptes-rendus de données sur 2 220 femmes randomisées pour recevoir l'acupuncture par rapport à une acupuncture simulée ou à des soins habituels. La plupart des essais provenaient de pays occidentaux, avec seulement deux en Asie. Les preuves concernant l'efficacité clinique de cette technique étaient limitées. Aucun essai ne documentait d'accouchement non conclus par voie basse dans les 24 heures, l'hyperstimulation utérine avec des modifications du rythme cardiaque fœtal, et les maladies graves ou les décès de la mère. Les Accouchements par césarienne et les convulsions néonatales n'étaient pas différents. Les essais différaient sur les points d'acupuncture, le nombre de traitements et les méthodes d'acupuncture, (manuelle ou électro-acupuncture). Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th November, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Laienverständliche Zusammenfassung

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Akupunktur zur Geburtseinleitung

Die Wirksamkeit von Akupunktur zur Geburtseinleitung ist nicht ausreichend wissenschaftlich belegt.

Manchmal ist es für die Sicherheit von Mutter oder Kind notwendig, die Geburt einzuleiten. Eine Geburtseinleitung (künstliche Wehenanregung) wird üblicherweise durchgeführt, wenn die Schwangerschaft ein Risiko darstellt. Für die schwangere Frau und ihr ungeborenes Kind stehen verschiedene Methoden zur Verfügung, um den Muttermund vorzubereiten und die Geburt einzuleiten. Manche Frauen suchen während der Schwangerschaft und der Geburt nach komplementären Behandlungsmethoden, die neben schulmedizinischen Angeboten genutzt werden.

Bei der Akupunktur werden feine Nadeln in spezifische Punkte des Körpers eingestochen. Sie wird angewendet, um das Reifen des Muttermundes zu unterstützen, die Geburt einzuleiten und den Geburtsschmerz zu mindern. In den Review wurden 14 Studien mit Daten von 2220 Frauen eingeschlossen, die randomisiert entweder Akupunktur, Placebo-Akupunktur oder die allgemein übliche Behandlung erhielten. Außer zwei Studien aus Asien wurden die meisten Studien in westlichen Ländern durchgeführt. Die Evidenz für die klinische Alltagswirksamkeit dieser Behandlung war eingeschränkt. Keine der Studien berichtete über vaginale Geburt innerhalb von 24 Stunden, Überstimulation der Gebärmutter mit Veränderungen der kindlichen Herztöne und schwere mütterliche Erkrankungen oder Tod. In Hinblick auf die Rate der Kaiserschnitte und der Krampfanfälle bei Neugeborenen zeigten sich keine Unterschiede. In den Studien kamen verschiedene Akupunkturpunkte, eine unterschiedliche Anzahl an Behandlungen und Methoden der Akupunktur (manuelle oder Elektroakupunktur) zur Anwendung. Weitere Forschung ist notwendig.

Anmerkungen zur Übersetzung

C. Loytved, A. Stiefel, Koordination durch Cochrane Schweiz.