Intervention Review

High frequency oscillatory ventilation versus conventional ventilation for infants with severe pulmonary dysfunction born at or near term

  1. Antonio G De Paoli1,*,
  2. Reese H Clark2,
  3. Tushar Bhuta3,
  4. David J Henderson-Smart4

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 8 JUL 2009

Assessed as up-to-date: 12 FEB 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD002974.pub2


How to Cite

De Paoli AG, Clark RH, Bhuta T, Henderson-Smart DJ. High frequency oscillatory ventilation versus conventional ventilation for infants with severe pulmonary dysfunction born at or near term. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 3. Art. No.: CD002974. DOI: 10.1002/14651858.CD002974.pub2.

Author Information

  1. 1

    Royal Hobart Hospital, Department of Paediatrics, Hobart, Tasmania, Australia

  2. 2

    Pediatrix Medical Group Inc., Neonatal, Fort Lauderdale, Florida, USA

  3. 3

    Royal North Shore Hospital, Department of Neonatal Medicine, Sydney, New South Wales, Australia

  4. 4

    Faculty of Medicine, University of Sydney, (Deceased) Central Clinical School, Sydney, Australia

*Antonio G De Paoli, Department of Paediatrics, Royal Hobart Hospital, GPO Box 1061, Hobart, Tasmania, 7001, Australia. antonio.depaoli@dhhs.tas.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 8 JUL 2009

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Pulmonary disease is a major cause of mortality and morbidity in term and near term infants. Conventional ventilation (CV) has been used for many years but may lead to lung injury, require the subsequent use of more invasive treatment such as extracorporeal membrane oxygenation (ECMO), or result in death. There are some observational studies indicating that high frequency oscillatory ventilation (HFOV) may be more effective in these infants as compared to CV.

Objectives

To determine the effect of HFOV as compared with CV on mortality and morbidity in infants born at 35 weeks gestational age or more with severe respiratory failure requiring mechanical ventilation.

Search methods

Standard search methods of the Cochrane Neonatal Review group were used. These included searches in January 2009 of The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, previous reviews including cross references, abstracts, conferences and symposia proceedings, expert informants, and journal hand searching by the Cochrane Collaboration.

Selection criteria

Randomized or quasi-randomized trials comparing HFOV and CV in term or near term infants with intractable respiratory failure were included in this review.

Data collection and analysis

The standard methods of the Cochrane Neonatal Review Group were used. The investigators separately extracted, assessed and coded all data for each study. Any disagreement was resolved by discussion. Data were synthesized using risk ratio [RR with (95% confidence intervals, CI)] and mean difference (with standard deviation, SD).

Main results

Two trials met the inclusion criteria. One trial involving the "elective" use of HFOV randomized 118 infants at the start of CV. The other trial of "rescue" HFOV randomized 81 infants with later respiratory failure on CV. Neither trial showed evidence of a reduction in mortality at 28 days or in failed therapy on the assigned mode of ventilation requiring cross-over to the other mode. Neither study reported significant differences in the risk of pulmonary air leak, chronic lung disease (28 days or more in oxygen) or intracranial injury. In the study of elective HFOV, there was no difference noted in days on a ventilator or days in hospital. In the one rescue study, there was no difference in the risk of needing extracorporeal membrane oxygenation.

Authors' conclusions

There are no data from randomized controlled trials supporting the use of rescue HFOV in term or near term infants with severe pulmonary dysfunction. The area is complicated by diverse pathology in such infants and by the occurrence of other interventions (surfactant, inhaled nitric oxide, inotropes). Randomized controlled trials are needed to establish the role of elective or rescue HFOV in near term and term infants with pulmonary dysfunction before widespread use of this mode of ventilation in such infants.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

High frequency oscillatory ventilation versus conventional ventilation for infants with severe pulmonary dysfunction born at or near term

In babies born at or near term (over 34 weeks gestation) who have severe respiratory failure due to lung disease, there is no evidence from randomized controlled trials to suggest that the use of high frequency oscillatory ventilation is better than conventional mechanical ventilation.

All infant outcomes were similar in the two treatment groups.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Ventilation oscillatoire à haute fréquence versus ventilation conventionnelle chez les nourrissons atteints de troubles pulmonaires sévères nés à terme ou à l'approche du terme

Contexte

La pneumopathie est une cause majeure de mortalité et de morbidité chez les nourrissons nés à terme ou à l'approche du terme. La ventilation conventionnelle (VC) est utilisée depuis de nombreuses années mais pourrait entraîner des lésions pulmonaires, exiger le recours subséquent à un traitement plus invasif tel qu'une oxygénation par circulation extracorporelle (OCEC) ou entraîner le décès du patient. Certaines études observationnelles indiquent que la ventilation oscillatoire à haute fréquence (VOHF) pourrait être plus efficace que la VC chez ces nourrissons.

Objectifs

Déterminer les effets de la VOHF par rapport à la VC sur la mortalité et la morbidité des nourrissons nés à 35 semaines d'âge gestationnel ou plus et atteints d'insuffisance respiratoire sévère exigeant une ventilation mécanique.

Stratégie de recherche documentaire

Les méthodes de recherche standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie ont été appliquées. Des recherches ont été effectuées en janvier 2009 dans la Bibliothèque Cochrane, MEDLINE et EMBASE ainsi que les revues précédentes, y compris les références croisées, les résumés et les actes de congrès et de symposium, des experts ont été contactés et des recherches manuelles ont été réalisées par la Collaboration Cochrane dans des revues médicales.

Critères de sélection

Les essais randomisés ou quasi-randomisés comparant une VOHF à une VC chez des nourrissons nés à terme ou à l'approche du terme atteints d'insuffisance respiratoire réfractaire ont été inclus dans cette revue.

Recueil et analyse des données

Les méthodes standard du groupe Cochrane sur la néonatologie ont été appliquées. Les investigateurs ont extrait, évalué et codé séparément toutes les données de chaque étude. Des discussions ont permis de résoudre tout désaccord. Les données ont été synthétisées à l'aide du risque relatif [RR avec (intervalles de confiance (IC) à 95 %)] et de la différence moyenne (avec écart type, SD).

Résultats Principaux

Deux essais répondaient aux critères d'inclusion. Un essai portant sur le recours non urgent à une VOHF randomisait 118 nourrissons au début de la VC. L'autre essai portant sur une VOHF dite de secours randomisait 81 nourrissons présentant une insuffisance respiratoire tardive sous VC. Aucun des essais ne rapportait de preuve de réduction de la mortalité à 28 jours ou d'échec du traitement avec le mode de ventilation assigné exigeant un passage à l'autre mode de ventilation. Aucune étude ne rapportait de différences significatives en termes de risque de fuite d'air pulmonaire, de maladie pulmonaire chronique (28 jours ou plus sous oxygène) ou de lésion intracrânienne. Dans l'étude portant sur la VOHF non urgente, aucune différence n'était rapportée concernant le nombre de jours sous ventilation ou à l'hôpital. Dans l'étude portant sur une intervention de secours, aucune différence n'était observée en termes de risque de recours à une oxygénation par circulation extracorporelle.

Conclusions des auteurs

Aucune donnée issue d'essais contrôlés randomisés ne permet de recommander le recours à une VOHF de secours chez les nourrissons nés à terme ou à l'approche du terme atteints de troubles pulmonaires sévères. Chez ces nourrissons, la situation est compliquée par diverses pathologies et l'incidence d'autres interventions (surfactant, oxyde nitrique inhalé, inotropes). Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires afin d'établir le rôle de la VOHF non urgente ou de secours chez les nourrissons nés à terme ou à l'approche du terme atteints de troubles pulmonaires avant que l'utilisation de ce mode de ventilation ne soit généralisée chez ces nourrissons.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Ventilation oscillatoire à haute fréquence versus ventilation conventionnelle chez les nourrissons atteints de troubles pulmonaires sévères nés à terme ou à l'approche du terme

Ventilation oscillatoire à haute fréquence versus ventilation conventionnelle chez les nourrissons atteints de troubles pulmonaires sévères nés à terme ou à l'approche du terme

Chez les bébés nés à terme ou à l'approche du terme (plus de 34 semaines de gestation) qui souffrent d'insuffisance respiratoire sévère liée à une pneumopathie, aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés ne suggère que la ventilation oscillatoire à haute fréquence est supérieure à la ventilation mécanique conventionnelle.

Tous les résultats des nourrissons étaient similaires dans les deux groupes de traitement.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux