Intervention Review

Cardioselective beta-blockers for reversible airway disease

  1. Shelley R Salpeter1,*,
  2. Thomas M Ormiston2,
  3. Edwin E Salpeter3,
  4. Richard Wood-Baker4

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 21 OCT 2002

Assessed as up-to-date: 8 JUN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD002992


How to Cite

Salpeter SR, Ormiston TM, Salpeter EE, Wood-Baker R. Cardioselective beta-blockers for reversible airway disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 4. Art. No.: CD002992. DOI: 10.1002/14651858.CD002992.

Author Information

  1. 1

    Stanford University, Department of Medicine, Woodside, CA, USA

  2. 2

    Santa Clara Valley Medical Center, Department of Medicine, San Jose, CA, USA

  3. 3

    (Deceased), Cornell University, Ithaca, NY, USA

  4. 4

    University of Tasmania, Menzies Research Institute Tasmania, Hobart, Tasmania, Australia

*Shelley R Salpeter, Department of Medicine, Stanford University, 215 Brookwood Rd, Woodside, CA, 94062, USA. salpeter@stanford.edu.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 21 OCT 2002

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Beta-blocker therapy has mortality benefit in patients with hypertension, heart failure and coronary artery disease, as well as during the perioperative period. These drugs have traditionally been considered contraindicated in patients with reversible airway disease.

Objectives

To assess the effect of cardioselective beta-blockers in patients with asthma or chronic obstructive pulmonary disease (COPD).

Search methods

We performed a search of the Cochrane Airways Group Register of trials up to June 2011. We checked reference lists of trial reports and review articles.

Selection criteria

Randomized, blinded, placebo-controlled trials of the effects of single-dose or continued-treatment cardioselective beta-blockers in patients with reversible airway disease.

Data collection and analysis

Two independent review authors extracted data from the selected articles, reconciling differences by consensus. We divided beta1-blockers into those with or without intrinsic sympathomimetic activity (ISA). Interventions were: administration of single-dose or continued beta1-blocker, and response to beta2-agonist given after the study drug.

Main results

Nineteen studies on single-dose treatment and 10 studies on continued treatment met the inclusion criteria. Single-dose cardioselective beta-blocker produced a 7.46% (95% confidence interval (CI) 5.59 to 9.32) reduction in forced expiratory volume in one second (FEV1), but with a 4.63% (95% CI 2.47 to 6.78) increase in FEV1 with beta2-agonist, compared to placebo. Treatment lasting three to 28 days produced no change in FEV1 (mean difference (MD) -0.42% change from baseline; 95% CI -3.74 to 2.91), symptoms or inhaler use, whilst maintaining an 8.74% (95% CI 1.96 to 15.52) response to beta2-agonist. There was no significant change in FEV1 treatment effect for those patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD): single doses (MD -5.28%; 95% CI -10.03 to -0.54); continued treatment (MD 1.07%; 95% CI -3.30 to 5.44).

With continued treatment there was no significant difference in FEV1 response for beta1-blockers without ISA compared to those with ISA: -3.22% (95% CI -7.79 to 1.36) compared to 2.72% (95% CI -2.12 to 7.57). Those without ISA produced a 12.0% increase in FEV1 after beta2-agonist administration compared to placebo (95% CI 4.12 to 19.87) while beta1-blockers with ISA produced no change compared to placebo (MD -0.60%; 95% CI -13.93 to 12.73). These results were obtained in a small number of studies with few patients. The difference was not significant.

Authors' conclusions

Cardioselective beta-blockers given in mild to moderate reversible airway disease or COPD do not produce adverse respiratory effects. Given their demonstrated benefit in conditions such as heart failure, cardiac arrhythmias and hypertension, these agents should not be withheld from such patients. Long-term safety still needs to be established.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Cardioselective beta-blockers for reversible airway disease

Beta-blockers reduce mortality in patients with hypertension, heart failure and coronary arterial disease. Traditionally they have not been given to patients with reversible airway disease (asthma or chronic obstructive pulmonary disease with a reversible obstructive component), for fear of adverse respiratory effects. This review of randomized controlled trials, which evaluated cardioselective beta-blocker use in patients with reversible airway disease, demonstrated no increase in adverse respiratory effects. From the available evidence, it appears to be safe to prescribe these drugs to people with reversible airways disease.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Cardioselective beta-blockers for reversible airway disease

Contexte

Le traitement par bêta-bloquants présente un bénéfice pour la mortalité chez les patients souffrant d'hypertension artérielle, d'insuffisance cardiaque et de maladie coronarienne ainsi que pendant la période péri-opératoire. Ces médicaments ont été traditionnellement considérés comme étant contre-indiqués chez les patients ayant une maladie réversible des voies respiratoires.

Objectifs

Évaluer l’effet des bêta-bloquants cardiosélectifs chez les patients souffrant d'asthme ou de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre du groupe Cochrane sur les voies respiratoires jusqu’en juin 2011. Nous avons vérifié les références bibliographiques des rapports sur les essais et des articles de revue.

Critères de sélection

Essais randomisés, en aveugle, contrôlés par placebo portant sur les effets des bêta-bloquants cardiosélectifs en dose unique ou en traitement continu chez des patients souffrant d'une maladie réversible des voies respiratoires.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait de façon indépendante les données des articles sélectionnés en résolvant les discordances par consensus. Nous avons divisé les bêta-bloquants en deux catégories : ceux ayant une activité sympathomimétique intrinsèque (ASI) et ceux n'en ayant pas. Les interventions étaient les suivantes : administration d’un bêta-bloquant en dose unique ou en continu et réponse à un bêta-2 agoniste administré après le médicament de l’étude.

Résultats Principaux

Dix-neuf études sur le traitement en dose unique et 10 études sur le traitement continu ont satisfait les critères d’inclusion. Le bêta-bloquant cardiosélectif en dose unique a entraîné une réduction de 7,46 % (intervalle de confiance (IC) à 95 % 5,59 à 9,32) du volume expiratoire maximal en une seconde (VEMS), mais a augmenté le VEMS de 4,63 % (IC à 95 % 2,47 à 6,78) en association avec un bêta-2 agoniste par comparaison à un placebo. Un traitement d’une durée de trois à 28 jours n’a entraîné aucune modification du VEMS (différence moyenne (DM) -0,42 % modification après l’inclusion ; IC à 95 % -3,74 à 2,91), des symptômes ou de l’utilisation de l’inhalateur tout en maintenant une réponse de 8,74 % (IC à 95 % 1,96 à 15,52) au bêta-2 agoniste. Aucune modification significative n’a été montrée quant à l’effet du traitement sur le VEMS chez les patients souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) : traitement en dose unique (DM -5,28 % ; IC à 95 % -10,03 à -0,54) ; traitement continu (DM 1,07 % ; IC à 95 % -3,30 à 5,44).

Le traitement continu n’a produit aucune différence significative sur le VEMS pour les bêta-bloquants sans ASI par comparaison à ceux avec ASI : -3,22 % (IC à 95 % -7,79 à 1,36) contre 2,72 % (IC à 95 % -2,12 à 7,57). Les bêta-bloquants sans ASI ont entraîné une augmentation de 12,0 % du VEMS après administration du bêta-2 agoniste par comparaison à un placebo (IC à 95 % 4,12 à 19,87) tandis que les bêta-bloquants avec ASI n'ont entraîné aucune modification par comparaison avec un placebo (DM -0,60 % ; IC à 95 % -13,93 à 12,73). Ces résultats ont été obtenus dans un petit nombre d’études incluant peu de patients. La différence n’était pas significative.

Conclusions des auteurs

Les bêta-bloquants cardiosélectifs administrés en cas de maladie réversible légère à modérée des voies respiratoires ou de BPCO n’ont pas entraîné d’effets respiratoires indésirables. Étant donné leur bénéfice avéré dans des affections telles que l’insuffisance cardiaque, les arythmies cardiaques et l’hypertension, ces produits ne doivent pas être refusés à ces patients. L’innocuité à long terme doit encore être établie.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Cardioselective beta-blockers for reversible airway disease

Bêta-bloquants cardiosélectifs et maladie réversible des voies respiratoires

Les bêta-bloquants réduisent la mortalité chez les patients souffrant d’hypertension artérielle, d’insuffisance respiratoire et de maladie coronarienne. Traditionnellement, ils n’ont pas été administrés aux patients ayant une maladie réversible des voies respiratoires (asthme ou broncho-pneumopathie chronique obstructive comportant une composante obstructive réversible) par crainte des effets respiratoires indésirables. Cette revue d’essais contrôlés randomisés, qui ont évalué l’utilisation de bêta-bloquants cardiosélectifs chez les patients souffrant d’une maladie réversible des voies respiratoires, n’a fait état d’aucune augmentation des effets respiratoires indésirables. Les données disponibles semblent indiquer qu'il n'y a aucun risque à prescrire ces médicaments aux personnes présentant une maladie réversible des voies respiratoires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français