Intervention Review

Active placebos versus antidepressants for depression

  1. Joanna Moncrieff1,*,
  2. Simon Wessely2,
  3. Rebecca Hardy3

Editorial Group: Cochrane Depression, Anxiety and Neurosis Group

Published Online: 26 JAN 2004

Assessed as up-to-date: 12 FEB 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD003012.pub2


How to Cite

Moncrieff J, Wessely S, Hardy R. Active placebos versus antidepressants for depression. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 1. Art. No.: CD003012. DOI: 10.1002/14651858.CD003012.pub2.

Author Information

  1. 1

    University College London, Mental Health Sciences, London, UK

  2. 2

    Guy's, King's & St Thomas School of Medicine & Institute of Psychiatry, Academic Dept of Psychological Medicine, London, UK

  3. 3

    MRC National Survey of Health and Development, Department of Epidemiology and Public Health, London, UK

*Joanna Moncrieff, Mental Health Sciences, University College London, Charles Bell House, 57-73 Riding House Street, London, WiW 7EJ, UK. j.moncrieff@ucl.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 26 JAN 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Although there is a consensus that antidepressants are effective in depression, placebo effects are also thought to be substantial. Side effects of antidepressants may reveal the identity of medication to participants or investigators and thus may bias the results of conventional trials using inert placebos. Using an 'active' placebo which mimics some of the side effects of antidepressants may help to counteract this potential bias.

Objectives

To investigate the efficacy of antidepressants when compared with 'active' placebos.

Search methods

CCDANCTR-Studies and CCDANCTR-References were searched on 12/2/2008. Reference lists from relevant articles and textbooks were searched.

Selection criteria

Randomised and quasi randomised controlled trials comparing antidepressants with active placebos in people with depression.

Data collection and analysis

Since many different outcome measures were used a standard measure of effect was calculated for each trial. A subgroup analysis of inpatient and outpatient trials was conducted. Two reviewers independently assessed whether each trial met inclusion criteria.

Main results

Nine studies involving 751 participants were included. Two of them produced effect sizes which showed a consistent and statistically significant difference in favour of the active drug. Combining all studies produced a pooled estimate of effect of 0.39 standard deviations (confidence interval, 0.24 to 0.54) in favour of the antidepressant measured by improvement in mood. There was high heterogeneity due to one strongly positive trial. Sensitivity analysis omitting this trial reduced the pooled effect to 0.17 (0.00 to 0.34). The pooled effect for inpatient and outpatient trials was highly sensitive to decisions about which combination of data was included but inpatient trials produced the lowest effects.

Authors' conclusions

The more conservative estimates from the present analysis found that differences between antidepressants and active placebos were small. This suggests that unblinding effects may inflate the efficacy of antidepressants in trials using inert placebos. Further research into unblinding is warranted.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Tricyclic antidepressants compared with active placebos for depression

This review examined trials which compared antidepressants with 'active' placebos, that is placebos containing active substances which mimic side effects of antidepressants. Small differences were found in favour of antidepressants in terms of improvements in mood. This suggests that the effects of antidepressants may generally be overestimated and their placebo effects may be underestimated.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Placebos actifs versus antidépresseurs pour le traitement de la dépression

Contexte

Malgré le consensus concernant l'efficacité des antidépresseurs dans la dépression, on pense également qu'ils sont associés à d'importants effets placebo. Les effets secondaires des antidépresseurs pourraient révéler aux participants ou aux investigateurs le type de médicament assigné et biaiser les résultats des essais conventionnels utilisant des placebos inertes. L'utilisation d'un placebo actif qui imite certains des effets secondaires des antidépresseurs pourrait permettre de remédier à ce biais potentiel.

Objectifs

Examiner l'efficacité des antidépresseurs par rapport à des placebos actifs.

Stratégie de recherche documentaire

Les études et références du CCDANCTR ont été consultées le 02/12/2008. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles et ouvrages pertinents.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant des antidépresseurs à des placebos actifs chez des patients atteints de dépression.

Recueil et analyse des données

Compte tenu de l'utilisation de nombreuses mesures de résultats différentes, une mesure standard de l'effet a été calculée pour chaque essai. Des analyses en sous-groupe ont été effectuées pour les essais réalisés en milieu hospitalier et ambulatoire. Deux évaluateurs ont appliqué les critères d'inclusion à chaque essai de manière indépendante.

Résultats Principaux

Neuf études portant sur 751 participants ont été incluses. Dans deux études, les quantités d’effet révélaient une différence statistiquement significative cohérente en faveur du médicament actif. La combinaison de toutes les études produisait une estimation combinée de l’effet de 0,39 écart type (intervalle de confiance entre 0,24 et 0,54) en faveur de l'antidépresseur, mesurée sur la base de l'amélioration de l'humeur. Une hétérogénéité élevée était observée en raison de la forte positivité d'un essai. L'analyse de sensibilité excluant cet essai réduisait l'effet combiné à 0,17 (0,00 à 0,34). L'effet combiné pour les essais portant sur des patients hospitalisés et ambulatoires était extrêmement sensible aux décisions concernant les combinaisons de données à inclure, mais les effets les plus faibles étaient associés aux essais réalisés en milieu hospitalier.

Conclusions des auteurs

Les estimations les plus conservatrices issues de la présente analyse indiquaient que les différences entre les antidépresseurs et les placebos actifs étaient minimes. Ce résultat suggère que l'absence de masquage pourrait entraîner une surestimation de l'efficacité des antidépresseurs dans les essais utilisant des placebos inertes. Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant cette absence de masquage.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Placebos actifs versus antidépresseurs pour le traitement de la dépression

Antidépresseurs tricycliques par rapport à des placebos actifs pour le traitement de la dépression

Cette revue examinait les essais comparant des antidépresseurs à des placebos actifs, c'est-à-dire des placebos contenant des substances actives qui imitent les effets secondaires des antidépresseurs. De petites différences favorables aux antidépresseurs étaient observées en termes d'amélioration de l'humeur. Ce résultat suggère que les effets des antidépresseurs pourraient être généralement surestimés et leurs effets placebo sous-estimés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.