This is not the most recent version of the article. View current version (1 DEC 2014)

Intervention Review

School-based prevention for illicit drugs' use

  1. Fabrizio Faggiano1,*,
  2. Federica Vigna-Taglianti2,
  3. Elisabetta Versino3,
  4. Alessio Zambon4,
  5. Alberto Borraccino4,
  6. Patrizia Lemma4

Editorial Group: Cochrane Drugs and Alcohol Group

Published Online: 20 APR 2005

Assessed as up-to-date: 26 APR 2005

DOI: 10.1002/14651858.CD003020.pub2


How to Cite

Faggiano F, Vigna-Taglianti F, Versino E, Zambon A, Borraccino A, Lemma P. School-based prevention for illicit drugs' use. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 2. Art. No.: CD003020. DOI: 10.1002/14651858.CD003020.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Piemonte Orientale A. Avogadro, Department of Medical Sciences, Novara, Italy

  2. 2

    ASL 5 - Grugliasco, Osservatorio Epidemiologico Dipendenze, Grugliasco, TO, Italy

  3. 3

    University of Torino, Department of Public Health, Turin, Italy

  4. 4

    University of Torino, Department of Public Health, Torino, Italy

*Fabrizio Faggiano, Department of Medical Sciences, University of Piemonte Orientale A. Avogadro, Via Santena 5 bis, Novara, 28100, Italy. fabrizio.faggiano@med.unipmn.it.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 APR 2005

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (01 DEC 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Drug addiction is a chronic, relapsing disease. Primary interventions should be aimed to reduce first use, or prevent the transition from experimental use to addiction. School is the appropriate setting for preventive interventions.

Objectives

To evaluate the effectiveness of school-based interventions in improving knowledge, developing skills, promoting change, and preventing or reducing drug use versus usual curricular activities or a different school-based intervention .

Search methods

We searched the Cochrane Drug and Alcohol Group trial register (February 2004), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library Issue 2, 2004), MEDLINE (1966 to February 2004) , EMBASE (1988 to February 2004), and other databases. We also contacted researchers in the field and checked reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCT), case controlled trials (CCT) or controlled prospective studies (CPS) evaluating school-based interventions designed to prevent substance use.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted data and assessed trial quality.

Main results

32 studies (29 RCTs and three CPSs) were included with 46539 participants. Twenty eight were conducted in the USA; most were focused on 6th-7th grade students, and based on post-test assessment.

RCTs
(1) Knowledge versus usual curricula
Knowledge focused programs improve drug knowledge (standardised mean difference (SMD) 0.91; 95% confidence interval (CI) 0.42 to 1.39).
(2) Skills versus usual curricula
Skills based interventions increase drug knowledge (weighted mean difference (WMD) 2.60; 95% CI 1.17 to 4.03), decision making skills (SMD 0.78; CI 95%: 0.46 to 1.09), self-esteem (SMD 0.22; CI 95% 0.03 to 0.40), peer pressure resistance (relative risk (RR) 2.05; CI 95%: 1.24 to 3.42), drug use (RR 0.81; CI 95% 0.64 to 1.02), marijuana use (RR 0.82; CI 95% 0.73 to 0.92) and hard drug use (RR 0.45; CI 95% 0.24 to 0.85).
(3) Skills versus knowledge
No differences are evident.
(4) Skills versus affective
Skills-based interventions are only better than affective ones in self-efficacy (WMD 1.90; CI 95%: 0.25 to 3.55).

Results from CPSs
No statistically significant results emerge from CPSs.

Authors' conclusions

Skills based programs appear to be effective in deterring early-stage drug use.
The replication of results with well designed, long term randomised trials, and the evaluation of single components of intervention (peer, parents, booster sessions) are the priorities for research. All new studies should control for cluster effect.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

School-based prevention for illicit drugs' use

Drug addiction is a long-term problem caused by an uncontrollable compulsion to seek drugs. People may use drugs to seek an effect, to feel accepted by their peers or as a way of dealing with life's problems. Even after undertaking detoxification to reach a drug-free state, many return to opioid use. This makes it important to reduce the number of people first using drugs and to prevent transition from experimental use to addiction. For young people, peers, family and social context are strongly implicated in early drug use. Schools offer the most systematic and efficient way of reaching them. School programs can be designed to provide knowledge about the effects of drugs on the body and psychological effects, as a way of building negative attitudes toward drugs; to build individual self-esteem and self-awareness, working on psychological factors that may place people at risk of use; to teach refusal and social life skills; and to encourage alternative activities to drug use, which instil control abilities.
The review authors found 32 controlled studies, of which 29 were randomised, comparing school-based programs aimed at prevention of substance use with the usual curriculum. The 46,539 students involved were mainly in sixth or seventh grade. Programs that focused on knowledge improved drug knowledge to some degree, in six randomised trials. Social skills programs were more widely used (25 randomised trials) and effectively increased drug knowledge, decision-making skills, self-esteem, resistance to peer pressure, and drug use including of marijuana (RR 0.8) and hard drugs (heroin) (RR 0.5). The programs were mainly interactive and involved external educators in 20 randomised trials. Effects of the interventions on assertiveness, attitudes towards drugs, and intention to use drugs were not clearly different in any of the trials.
Most trials were conducted in the USA and, as a nation's social context and drug policies have a significant influence on the effectiveness of the programs, these results may not be relevant to other countries. Measures of change were often made immediately after the intervention with very little long-term follow up or investigation of peer influence, social context, and involvement of parents.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

La prévention scolaire contre l'usage illicite de drogues

Contexte

La dépendance aux drogues est une maladie chronique récurrente. Les interventions primaires doivent avoir pour but de réduire la première consommation ou d'empêcher la transition d'une consommation expérimentale à une dépendance. L'école est le contexte adapté pour les interventions préventives.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des interventions en milieu scolaire pour améliorer les connaissances, développer les aptitudes, promouvoir le changement et prévenir ou réduire la consommation de drogues versus des activités scolaires habituelles ou une intervention en milieu scolaire différente.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre du groupe Cochrane sur les drogues et l'alcool (février 2004), le registre Cochrane ces essais contrôlés (The Cochrane Library numéro 2, 2004), MEDLINE (de 1966 à février 2004), EMBASE (de 1988 à février 2004) et d'autres bases de données. Nous avons également contacté des chercheurs dans le domaine et avons vérifié des listes bibliographiques d'articles.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR), les essais cas-témoins (ECT) ou les études prospectives contrôlées (EPC) évaluant les interventions en milieu scolaire conçues pour prévenir la consommation de substances.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante.

Résultats Principaux

32 études (29 ECR et trois EPC), portant sur un total de 46 539 participants, ont été incluses. Vingt-huit études ont été réalisées aux Etats-Unis ; la plupart se concentraient sur des élèves de sixième et cinquième et étaient basées sur une évaluation post-test.

ECR
(1) Connaissances versus programme habituel
Les programmes centrés sur les connaissances améliorent la connaissance des drogues (différence moyenne standardisée (DMS) 0,91 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,42 à 1,39).
(2) Aptitudes versus programme habituel
Les interventions basées sur les aptitudes augmentent la connaissance des drogues (différence moyenne pondérée (DMP) 2,60 ; IC à 95 % 1,17 à 4,03), aptitudes à la prise de décision (DMS 0,78 ; IC à 95 % : 0,46 à 1,09), estime de soi (DMS 0,22 ; IC à 95 % 0,03 à 0,40), résistance à la pression des pairs (risque relatif (RR) 2,05 ; IC à 95 % : 1,24 à 3,42), consommation de drogues (RR 0,81 ; IC à 95 % 0,64 à 1,02), consommation de marijuana (RR 0,82 ; IC à 95 % 0,73 à 0,92) et consommation de drogues dures (RR 0,45 ; IC à 95 % 0,24 à 0,85).
(3) Aptitudes versus connaissances
Aucune différence n'est évidente.
(4) Aptitudes versus affectives
Les interventions basées sur les aptitudes ne sont meilleures que les interventions affectives que pour la connaissance de ses propres capacités (DMP 1,90 ; IC à 95 % : 0,25 à 3,55).

Résultats des EPC
Aucun résultat statistiquement significatif n'émerge des EPC.

Conclusions des auteurs

Les programmes fondés sur les aptitudes semblent être efficaces pour prévenir la consommation de drogues au stade précoce.
La réplication des résultats avec des essais randomisés à long terme, bien conçus, et l'évaluation de composantes d'intervention uniques (pairs, parents, séances de rappel) constituent les priorités pour la recherche. Toutes les nouvelles études devraient vérifier l'effet de cluster.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

La prévention scolaire contre l'usage illicite de drogues

La prévention scolaire contre l'usage illicite de drogues

La dépendance aux drogues est un problème à long terme provoqué par une obsession incontrôlable de recherche de drogues. Les personnes peuvent consommer des drogues pour rechercher un effet, pour se sentir acceptés par leurs pairs ou pour faire face aux problèmes de la vie. Même après avoir subi une désintoxication pour parvenir à une élimination de la toxicomanie, plusieurs personnes reprennent leur consommation d'opiacés. Il est donc important de réduire le nombre de personnes consommant des drogues pour la première fois et de prévenir la transition d'une consommation expérimentale à une dépendance. Pour les jeunes, on constate une forte implication des pairs, de la famille et du contexte social dans la consommation précoce de drogues. L'école représente la manière la plus systématique et la plus efficace de les toucher. Les programmes scolaires peuvent être conçus pour apporter des connaissances concernant les effets des drogues sur l'organisme et les effets psychologiques, afin de construire des attitudes négatives par rapport aux drogues ; pour construire une estime et une conscience de soi en travaillant sur les facteurs psychologiques qui peuvent placer les personnes face à un risque de consommation ; pour enseigner une capacité de refus et des aptitudes sociales ; et pour encourager des activités alternatives à la consommation de drogues qui inculquent des capacités de contrôle.
Les auteurs de la revue ont trouvé 32 études contrôlées, dont 29 étaient randomisées, comparant des programmes en milieu scolaire destinés à la prévention de la consommation de substances au programme habituel. Les 46 539 élèves participants étaient principalement en sixième et cinquième. Les programmes qui se concentraient sur les connaissances ont amélioré la connaissance des drogues dans une certaine mesure, dans six essais randomisés. Les programmes d'aptitudes sociales ont été plus largement utilisés (25 essais randomisés) et ont augmenté efficacement la connaissance des drogues, les compétences de prise de décision, l'estime de soi, la résistance à la pression des pairs et la consommation de drogues, notamment de marijuana (RR 0,8) et de drogues dures (héroïne) (RR 0,5). Les programmes étaient principalement interactifs et impliquaient des éducateurs externes dans 20 essais randomisés. Les effets des interventions sur l'affirmation de soi, l'attitude envers les drogues et l'intention de consommer des drogues n'ont été clairement différents dans aucun des essais.
La plupart des essais ont été réalisés aux Etats-Unis et du fait que le contexte social et la politique en matière de drogues d'un pays ont une influence significative sur l'efficacité des programmes, ces résultats peuvent ne pas être pertinents pour d'autres pays. Les mesures de changement ont souvent été effectuées immédiatement après l'intervention avec très peu de suivi à long terme ou d'étude de l'influence des pairs, du contexte social et de l'implication des parents.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 4th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

以學校為基礎預防非法藥物的使用

藥物成癮是一種慢性,復發的疾病。初級的介入措施應該重視於減少第一次的使用,或預防因為實驗性質之使用以致成癮的過渡期。學校是實施預防性介入措施適當的機構。

目標

評估以學校為基礎的介入措施對照於一般課程的活動或以學校為基礎的不同介入措施對於改善知識,發展技巧,促進改變,並預防或減少藥物使用的效果。

搜尋策略

我們檢索the Cochrane Drug and Alcohol Group的試驗登記資料庫(2004年2月),the Cochrane Central Register of Controlled Trials(考科藍圖書館,2004年,第2期),MEDLINE (1966至2004年2月),EMBASE (1988至2004年2月),及其他的資料庫。我們也連絡該領域的研究人員並檢視文章的參考文獻。

選擇標準

評估設計以學校為基礎的介入措施以預防藥物使用的隨機對照試驗(randomised controlled trials (RCT)),病例對照試驗(case controlled trials (CCT))或對照的前瞻性研究(controlled prospective studies (CPS))。

資料收集與分析

兩名作者分別摘錄資料並評估試驗品質。

主要結論

共納入32篇研究(29篇RCTs及三篇CPSs),包含46,539名研究對象。28篇研究在美國進行;大部分是針對6 – 7年級的學生,並依據後測的評估結果。RCTs:(1)知識對照於一般課程。知識重點計畫可以改善藥物知識(standardised mean difference (SMD)為0.91;95% confidence interval (CI)為0.42至1.39)。(2)技巧對照於一般課程。以技巧為基礎的介入措施用以增加藥物知識(weighted mean difference (WMD)為2.60;95% CI為1.17至4.03),作決定的技巧(SMD為0.78;95% CI:0.46至1.09),自尊心(SMD為0.22;95% CI為0.03至0.40),抵抗同儕壓力(relative risk (RR)為2.05;95% CI:1.24至3.42),藥物使用(RR為0.81;95% CI為0.64至1.02),使用大麻(RR為0.82;95% CI為0.73至0.92)及使用成癮性毒品(RR為0.45;95% CI為0.24至0.85)。(3)技巧對照於知識。沒有證明差異性。(4)技巧對照於活動。以技巧為基礎的介入措施只在自我效能上優於活動的介入措施(WMD為1.90;95% CI:0.25至3.55)。CPSs的結果:CPSs的結果顯示沒有統計上顯著差異。

作者結論

以技巧為基礎的計畫對制止早期使用藥物是有效果的。複製設計良好的,長期的隨機試驗的研究結果,並評估介入措施其單一的組成分(同儕,父母,追加課程)是研究的優先重點。所有新的研究應控制群聚效應。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院金沁琳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

藥物成癮是一種長期存在的問題造成無法控制的強迫尋求藥物。民眾也許使用藥物以尋求一種效果,感覺被他們同儕所接受或作為一種處理生活問題的方式。即使在戒毒後達到免於使用毒品的狀態,但很多人會重新再使用鴉片。這使得減少第一次使用藥物並預防實驗性使用而成癮的過渡人口變的很重要。對年輕人來說,同儕,家庭及社會環境強烈的影響早期的藥物使用。學校提供最有系統及效率的方式實現這些目標。學校計畫可以被設計用來提供藥物對於身體及心理影響效果的知識,作為一種對藥物建立負面態度的方法,建立個人自尊及自我認知,工作的心理因素也許會使民眾置身於使用的風險中;教授拒絕及社會生活的技巧;並鼓勵以活動來替代藥物的使用,灌輸控制的能力。回顧的作者發現32篇對照研究,其中29篇為隨機的試驗,其比較目的為預防藥物使用之以學校為基礎的計畫與普通課程。包含主要為6或7年級的學生,共46,539人。6篇隨機試驗中,著重於知識的計畫可以改善某一程度的藥物知識。社會技巧的計畫得到更廣泛的應用(25篇隨機試驗)且有效地增加藥物知識,作決定的技巧,自尊,抵抗同儕壓力,及包括大麻(RR為0.8)與成癮性藥物(heroin) (RR為0.5)的使用。20篇隨機試驗中,主要為互動性並包含外部教育者的計畫。在任何的試驗中,介入措施對於自信,對藥物的態度,及藥物使用意圖的效果沒有明確的差異。大部分的試驗是在美國執行,且因為一個國家的社會背景和藥物政策對於計畫的效果有重大影響,因此這些結果也許在其他國家不那麼有關。測量改變的結果通常是在介入措施後立即實施,很少長期的追蹤,或調查同儕影響,社會環境的背景,及父母的影響。