This is not the most recent version of the article. View current version (15 APR 2014)

Intervention Review

Treatment for amphetamine dependence and abuse

  1. Manit Srisurapanont1,*,
  2. Ngamwong Jarusuraisin2,
  3. Phunnapa Kittirattanapaiboon3

Editorial Group: Cochrane Drugs and Alcohol Group

Published Online: 23 OCT 2001

Assessed as up-to-date: 1 AUG 2001

DOI: 10.1002/14651858.CD003022


How to Cite

Srisurapanont M, Jarusuraisin N, Kittirattanapaiboon P. Treatment for amphetamine dependence and abuse. Cochrane Database of Systematic Reviews 2001, Issue 4. Art. No.: CD003022. DOI: 10.1002/14651858.CD003022.

Author Information

  1. 1

    Chiang Mai University, Department of Psychiatry, Chiang Mai 50202, Thailand

  2. 2

    Chiang Mai University, Department of Psychiatry, Amphur Muang, Chiang Mai, Thailand

  3. 3

    Suanprung Psychiatric Hospital, Psichiatry, Amphur Muang, Chiang Mai, Thailand

*Manit Srisurapanont, Department of Psychiatry, Chiang Mai University, P.O. Box 102, Amphur Muang, Chiang Mai 50202, Thailand. msrisura@mail.med.cmu.ac.th.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 OCT 2001

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (15 APR 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Amphetamine use is of concern because it causes a variety of devastating health physical and neurological consequences, including amphetamine-induced mental disorders.

Objectives

To investigate risks, benefits and costs of a variety of treatments for amphetamine dependence or abuse.

Search methods

Electronic searches: The specialised register of trials of the Cochrane Group on Drugs and Alcohol (until February 2003), MEDLINE (1966-December 2000), EMBASE (1980-February 2001), CINAHL (1982-January 2001), Cochrane Controlled Trials Register (Cochrane Library 2000 issue 4). References of obtained articles were searched.

Selection criteria

All relevant randomised controlled trials (RCTs) and clinical controlled trials (CCTs) were included. Participants were people with amphetamine dependence or abuse, diagnosed by any set of criteria. Any kinds of biological and psychological treatment both alone and combined were examined. A variety of outcomes, for example, number of treatment responders, score changes, were considered.

Data collection and analysis

Two reviewers evaluated and extracted the data independently. The dichotomous data were extracted on an intention-to-treat basis, using Relative Risk in to assess data. The Weighted Mean Difference was used to assess the continuous data.

Main results

Fluoxetine, amlodipine, imipramine and desipramine have been investigated in four randomised-controlled trials. In comparison to placebo, short-term treatment of fluoxetine (40 mg/day) significantly decreased craving. In comparison to imipramine 10 mg/day, medium-term treatment of imipramine 150 mg/day significantly increased the duration of adherence to treatment. All four drugs had no benefits on a variety of outcomes, including amphetamine use.

Authors' conclusions

Fluoxetine, amlodipine, imipramine and desipramine have very limited benefits for amphetamine dependence and abuse. Fluoxetine may decrease craving in short-term treatment. Imipramine may increase duration of adherence to treatment in medium-term treatment. Apart from these, no other benefits can be found. This limited evidence suggests that no treatment has been demonstrated to be effective for the treatment of amphetamine dependence and abuse.

Although there is a large number of people with amphetamine dependence and abuse worldwide, very few controlled trials in this issue have been conducted. As the previous treatment trials show no promising result, other treatments, both biological and psychosocial, should be further investigated. However, the results of neurotoxic studies of amphetamines are also crucial for the study designs appropriate for further treatment studies for amphetamine dependence and abuse.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Drugs to help end amphetamine dependence are not very helpful, and more research is needed.

As amphetamines can produce feelings of euphoria, they are widely manufactured. Dependence on amphetamines is more common than cocaine and heroin dependence combined, and ending dependence on amphetamines can be as difficult as it is for cocaine and heroin. Amphetamines are also prescribed for some health problems, and ongoing use can lead to dependence. The review found there was very little evidence about ways to help end dependence on amphetamines. There is some evidence that the drugs fluoxetine and
imipramine can be some help, but not enough to help reduce amphetamine use. More research is needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement de la dépendance aux amphétamines et de leur consommation abusive

Contexte

La consommation d'amphétamines est source de préoccupations, car elle provoque différentes conséquences physiques et neurologiques dévastatrices, notamment des troubles mentaux induits par les amphétamines.

Objectifs

Étudier les risques, les bénéfices et les coûts de différents traitements de la dépendance aux amphétamines ou de leur consommation abusive.

Stratégie de recherche documentaire

Recherches électroniques : Le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les drogues et l'alcool (jusqu'en février 2003), MEDLINE (de 1966 à décembre 2000), EMBASE (de 1980 à février 2001), CINAHL (de 1982 à janvier 2001), le registre Cochrane des essais contrôlés (Cochrane Library 2000 numéro 4). Une recherche a été effectuée dans les bibliographies des articles obtenus.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) et essais cliniques contrôlés (ECC) pertinents ont été inclus. Les participants étaient des personnes qui avaient une dépendance aux amphétamines ou une consommation abusive d'amphétamines, diagnostiquée par un ensemble de critères. Tous les types de traitements biologiques et psychologiques, seuls ou combinés, ont été examinés. Différents critères de jugement, par exemple le nombre de patients réagissant au traitement, les changements de score, ont été pris en compte.

Recueil et analyse des données

Deux relecteurs ont évalué et extrait les données de manière indépendante. Les données dichotomiques ont été extraites en intention de traiter en utilisant le risque relatif pour évaluer les données. La différence moyenne pondérée a été utilisée pour évaluer les données continues.

Résultats Principaux

La fluoxétine, l'amlodipine, l'imipramine et la désipramine ont été étudiées dans quatre essais contrôlés randomisés. Comparé au placebo, le traitement à court terme à la fluoxétine (40 mg/jour) a diminué significativement l'appétence. Comparé à l'imipramine à 10 mg/jour, le traitement à moyen terme avec l'imipramine à 150 mg/jour a augmenté significativement la durée de l'observance du traitement. Les quatre médicaments n'ont présenté aucun bénéfice pour différents résultats, notamment la consommation d'amphétamines.

Conclusions des auteurs

La fluoxétine, l'amlodipine, l'imipramine et la désipramine ont des bénéfices très limités contre la dépendance aux amphétamines et leur consommation abusive. La fluoxétine peut diminuer l'appétence dans un traitement à court terme. L'imipramine peut augmenter la durée de l'observance du traitement dans un traitement à moyen terme. Hormis ces effets, aucun autre bénéfice n'est constaté. Ces preuves limitées suggèrent qu'aucun traitement n'a démontré d'efficacité contre la dépendance aux amphétamines et leur consommation abusive.

Bien qu'un grand nombre de personnes dans le monde aient une dépendance aux amphétamines et en consomment de manière abusive, très peu d'essais contrôlés ont été réalisés sur ce sujet. Du fait que les précédents essais de traitement ne montrent aucun résultat prometteur, d'autres traitements, tant biologiques que psychosociaux, doivent faire l'objet d'études supplémentaires. Cependant, les résultats des études neurotoxiques des amphétamines sont également cruciaux pour établir des plans d'étude appropriés pour d'autres études de traitement de la dépendance aux amphétamines et de leur consommation abusive.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement de la dépendance aux amphétamines et de leur consommation abusive

Les médicaments destinés à aider à venir à bout de la dépendance aux amphétamines ne sont pas très utiles et des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Du fait que les amphétamines peuvent produire un sentiment d'euphorie, elles sont fabriquées en grandes quantités dans le monde. La dépendance aux amphétamines est plus fréquente que la dépendance à la cocaïne et à l'héroïne combinées et mettre un terme à cette dépendance peut être aussi difficile que pour la cocaïne et l'héroïne. Les amphétamines sont également prescrites pour certains problèmes de santé et leur consommation prolongée peut conduire à la dépendance. La revue a découvert qu'il existait très peu de preuves concernant les manières d'aider à mettre un terme à la dépendance aux amphétamines. Certaines preuves démontrent que les médicaments fluoxétine et
imipramine peuvent apporter une aide, mais pas une aide suffisante pour réduire la consommation d'amphétamines. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Notes de traduction

Le synopsis a été transmis au Consumers Network (réseau de consommateurs) pour un examen critique préliminaire. Les éventuels amendements suggérés seront publiés dans le prochain numéro 2002.1

Traduit par: French Cochrane Centre 4th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

治療安非他命之依賴與濫用

安非他命(Amphetamine)因引起身體與神經方面,包括安非他命誘發的精神疾病等不同地傷害而受到關注。

目標

研究各種治療安非他命之依賴或濫用的風險、效益和花費。

搜尋策略

電子資源搜尋:特定於考科藍藥物和酒精群組的試驗註冊資料(至2003年2月),MEDLINE (1966 – 2000年12月), EMBASE (1980 – 2001年2月), CINAHL (1982 – 2001年1月), 考科藍控制試驗註冊資料(Cochrane Library 2000 issue 4)。所取得文章的參考資料也被尋得。

選擇標準

所有切題的隨機控制試驗(randomised controlled trials, RCTs)及臨床控制試驗(clinical controlled trials, CCTs),凡經過一系列標準診斷為安非他命依賴或濫用者,以生物學及心理學單一或合併治療都被檢視,如治療反應者數目、分數的改變等各種結果都被考量。

資料收集與分析

2位審閱者獨自地評估和選取數據,在意圖治療的基礎上,選取二分法的數據,用於評估相對風險(Relative Risk, RR),加權平均差 異(weighted mean difference, WMD)則用連續性資料評估。

主要結論

Fluoxetine, amlodipine, imipramine 和 desipramine已經於4個隨機控制試驗研究。相較於安慰劑fluoxetine (40 毫克/天)短期治療明顯減少對安非他命的渴望,相較於imipramine(10毫克/天), 於治療期間imipramine(150毫克/天)中期治療患者的配合度明顯增加,此四種藥在結果面上並無效益,包括對安非他命使用。

作者結論

Fluoxetine, amlodipine, imipramine 和 desipramin對於安非他命之依賴與濫用治療的效益十分有限,Fluoxetine於短期治療可能減少對安非他命的渴望,Imipramine則於中期治療患者治療期間的配合度增加;除此之外,沒有發現任何效益。這些有限的證據指出對於安非他命之依賴與濫用治療都沒有效,雖然全世界安非他命之依賴與濫用者為數眾多,關於這方面的控制試驗仍非常少,早先的研究並沒有突破性的結果,生物學和心理學都應再深入研究;然而,安非他命的神經毒性研究結果也是進一步治療安非他命之依賴與濫用之適當研究設計的關鍵。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院毛志民翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

藥物治療安非他命之依賴與濫用並沒有多大幫助,更多的研究是需要的。 因為可以產生欣快感,安非他命被廣泛製造,依賴安非他命的程度較古柯鹼(cocaine)和海洛因(heroin)更常見,根除其依賴性卻像古柯鹼和海洛因一樣困難,安非他命可能也因某些健康問題而被處方使用而導致依賴。本篇回顧綜觀終結安非他命依賴性的方法,發現有幫助的證據極少,有些證據稱fluoxetine 和imipramine可能有些效果,但不能減少使用安非他命,因此需要更多的研究。