This is not the most recent version of the article. View current version (29 JUN 2013)

Intervention Review

Beta-lactam versus beta-lactam-aminoglycoside combination therapy in cancer patients with neutropenia

  1. Mical Paul1,*,
  2. Agata Schlesinger2,
  3. Simona Grozinsky-Glasberg3,
  4. Karla Soares-Weiser4,
  5. Leonard Leibovici5

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 21 JUL 2003

Assessed as up-to-date: 31 MAY 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD003038

How to Cite

Paul M, Schlesinger A, Grozinsky-Glasberg S, Soares-Weiser K, Leibovici L. Beta-lactam versus beta-lactam-aminoglycoside combination therapy in cancer patients with neutropenia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 3. Art. No.: CD003038. DOI: 10.1002/14651858.CD003038.

Author Information

  1. 1

    Sackler Faculty of Medicine, Infectious Diseases Unit, Tel Aviv, Israel

  2. 2

    Rabin Medical Center, Internal Medicine E, Petah-Tikva, Israel

  3. 3

    Bellinson Campuus, Rabin Medical Center, Endocrinology and Metabolism, Petah-Tikva, Israel

  4. 4

    Enhance Reviews, Kfar-Saba, Israel

  5. 5

    Beilinson Campus, Rabin Medical Center, Department of Medicine E, Petah-Tiqva, Israel

*Mical Paul, Infectious Diseases Unit, Sackler Faculty of Medicine, Tel Aviv University, Tel Aviv, 49100, Israel. paulm@post.tau.ac.il. mica@zahav.net.il; MichalP2@clalit.org.il; paulm@post.tau.ac.il.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 21 JUL 2003

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (29 JUN 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Continued controversy with regard to the optimal empirical treatment for febrile neutropaenia exists. New broad spectrum beta-lactams have been introduced as single treatment, while classically, a combination of a beta-lactam combined with an aminoglycoside has been used.

Objectives

To compare beta-lactam monotherapy versus beta-lactam-aminoglycoside combination therapy for cancer patients with fever and neutroepaenia.

Search methods

The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), (Cochrane Library Issue 3, 2007), LILACS (June 2007) and PubMed (June 2007) and several conference proceedings (up to 2006). We scanned references of all included studies, pertinent reviews, and contacted the first author of each included trial and the pharmaceutical companies.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing any beta-lactam antibiotic monotherapy to any combination of a beta-lactam and an aminoglycoside antibiotic, for the initial, empirical treatment of febrile neutropaenic cancer patients. All cause mortality was the primary outcome assessed.

Data collection and analysis

Data concerning all cause mortality, infection related mortality, treatment failure (including treatment modifications), superinfections, adverse effects and study quality measures were extracted independently by two review authors. Relative risks (RR) with their 95% confidence intervals (CI) were estimated. Outcomes were extracted by intention-to-treat (ITT) analysis whenever possible. Individual components of the methodological quality were examined through sensitivity analyses. Published data were complemented by correspondence with authors.

Main results

Sixty eight trials published between 1983 to 2007 were included. All cause mortality was lower with monotherapy, RR 0.87, 95% CI 0.75 to 1.02. Results were similar for trials comparing the same beta-lactam in both trial arms (10 trials, 1646 episodes, RR 0.74 95% CI 0.53 to 1.06) and trials comparing different beta-lactams, usually a broad spectrum beta-lactam compared to a narrower spectrum beta-lactam combined with an aminoglycoside (37 trials, 5468 episodes, RR 0.91, 95% CI 0.77 to 1.09). Infection related mortality was significantly lower with monotherapy (RR 0.80, 95% CI 0.64 to 0.99). Treatment failure was significantly more frequent with monotherapy in trials comparing the same beta-lactam (15 trials, 2761 episodes, RR 1.11, 95% CI 1.02 to 1.21), and significantly more frequent with combination therapy in trials comparing different beta-lactams (53 trials, 7524 episodes, RR 0.92, 95% CI 0.87 to 0.96). Bacterial superinfections occurred with equal frequency, while fungal superinfections were more common with combination therapy. Adverse events were more frequent with combination therapy, numbers needed to harm 4 (95% CI 4 to 5) patients. Specifically, the difference with regard to nephrotoxicity was highly significant. Adequate trial methods were associated with a larger effect estimate for mortality and smaller effect estimates for failure. Nearly all trials were open-labeled. There was no correlation between mortality and failure rates and these trials.

Authors' conclusions

Beta-lactam monotherapy is advantageous compared to beta-lactam-aminoglycoside combination therapy with regard to survival, adverse events and fungal superinfections. Treatment failure should not be regarded as the primary outcome in open-label trials, as it reflects mainly treatment modifications.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Cancer patients with fever and suspected infections can be treated with a single 'new generation' beta-lactam antibiotic and Single therapy is as efficacious as dual-combination therapy and associated with fewer adverse events

Cancer chemotherapy or bone marrow transplantation disrupts the immune system, exposing patients to severe infection. The major sign of infection is fever, and the hallmark of damaged immune defences a decreased white blood cell count. Previously patients have usually been treated with a combination of two different classes of antibiotics. Evidence shows that treatment with a new single drug (monotherapy), belonging to the beta-lactam class of antibiotics, is associated with better outcomes. Survival is improved using the single drug therapy, while side effects, mainly damage to the kidneys, is more frequent with combination therapy.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Bêta-lactamines versus combinaison de bêta-lactamines et d'aminosides chez les patients cancéreux atteints de neutropénie

Contexte

Le traitement empirique optimal dans la neutropénie fébrile reste sujet à débat. De nouvelles bêta-lactamines à large spectre ont été développées en monothérapie, alors qu'une combinaison de bêta-lactamine et d'aminoside était traditionnellement utilisée.

Objectifs

Comparer une bêta-lactamine en monothérapie à un traitement combinant bêta-lactamine + aminoside chez les patients cancéreux présentant de la fièvre et une neutropénie.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), (Bibliothèque Cochrane, numéro 3, 2007), LILACS (juin 2007) et PubMed (juin 2007), ainsi que plusieurs actes de conférence (jusqu'en 2006). Nous avons examiné les références bibliographiques de toutes les études incluses ainsi que les revues pertinentes, et contacté l'auteur principal de chaque essai inclus ainsi que des sociétés pharmaceutiques.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant toute bêta-lactamine en monothérapie à toute combinaison de bêta-lactamine + aminoside dans le traitement empirique initial des patients cancéreux atteints de neutropénie fébrile. Le critère de jugement principal était la mortalité toutes causes confondues.

Recueil et analyse des données

Les données de la mortalité toutes causes confondues, de la mortalité liée à l'infection, de l'échec du traitement (y compris les modifications du traitement), des surinfections, des effets indésirables et de la qualité des études ont été extraites par deux auteurs de revue de manière indépendante. Les risques relatifs (RR) et leurs intervalles de confiance (IC) à 95% ont été estimés. Dans la mesure du possible, les résultats ont été extraits au moyen d'une analyse en intention de traiter (ITT). Les composants individuels de la qualité méthodologique ont été examinés au moyen d'analyses de sensibilité. Les données publiées ont été complétées par des informations sollicitées aux auteurs.

Résultats Principaux

Soixante-huit essais publiés entre 1983 et 2007 ont été inclus. La mortalité toutes causes confondues était inférieure sous monothérapie, RR de 0,87, IC à 95 %, entre 0,75 et 1,02. Les résultats étaient similaires pour les essais comparant la même bêta-lactamine dans les deux bras (10 essais, 1 646 épisodes, RR de 0,74, IC à 95 %, entre 0,53 et 1,06) et les essais comparant différentes bêta-lactamines, généralement une bêta-lactamine à large spectre par rapport à une bêta-lactamine à spectre moins large + aminoside (37 essais, 5 468 épisodes, RR de 0,91, IC à 95 %, entre 0,77 et 1,09). La mortalité liée à l'infection était significativement inférieure sous monothérapie (RR de 0,80, IC à 95 %, entre 0,64 et 0,99). L'échec du traitement était significativement plus fréquent sous monothérapie dans les essais comparant la même bêta-lactamine (15 essais, 2 761 épisodes, RR de 1,11, IC à 95 %, entre 1,02 et 1,21), et significativement plus fréquent sous traitement combiné dans les essais comparant différentes bêta-lactamines (53 essais, 7 524 épisodes, RR de 0,92, IC à 95 %, entre 0,87 et 0,96). La fréquence des surinfections bactériennes était comparable, tandis que les surinfections fongiques étaient plus fréquentes sous traitement combiné. Les événements indésirables étaient plus fréquents sous traitement combiné, 4 patients à traiter pour observer un effet nuisible du traitement (IC à 95 %, entre 4 et 5). En particulier, la différence en termes de néphrotoxicité était hautement significative. Les méthodes d'étude adéquates étaient associées à une estimation de l'effet plus importante pour la mortalité et plus réduite pour l'échec du traitement. Presque tous les essais étaient ouverts. Il n'existait aucune corrélation entre les taux de mortalité et d'échec dans ces essais.

Conclusions des auteurs

La bêta-lactamine en monothérapie est avantageuse par rapport au traitement combinant bêta-lactamine + aminoside en termes de survie, d'événements indésirables et de surinfections fongiques. L'échec du traitement ne doit pas être considéré comme critère de jugement principal dans les essais ouverts car il reflète principalement les modifications du traitement.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Bêta-lactamines versus combinaison de bêta-lactamines et d'aminosides chez les patients cancéreux atteints de neutropénie

Les patients cancéreux qui présentent de la fièvre et pour lesquels une infection est suspectée peuvent être traités au moyen d'une seule bêta-lactamine dite de nouvelle génération, et la monothérapie est aussi efficace que le traitement combiné (deux agents) et associée à moins d'événements indésirables.

La chimiothérapie anticancéreuse et la greffe de moelle osseuse perturbent le système immunitaire et exposent les patients à une infection sévère. La fièvre constitue le premier signe d'infection et indique un affaiblissement des défenses immunitaires et une réduction de la production de globules blancs. Auparavant, les patients étaient généralement traités au moyen d'une combinaison de deux types d'antibiotiques. Les preuves indiquent qu'un traitement utilisant un seul nouveau médicament (monothérapie) appartenant à la classe des bêta-lactamines est associé à de meilleurs résultats. Cette monothérapie améliore la survie, tandis que les effets secondaires, qui affectent principalement les reins, sont plus fréquents sous traitement combiné.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

β內醯胺對β內醯胺胺基糖甘組合療法於治療具有嗜中性球減少症之癌症病患的比較

關於發熱性嗜中性球減少症之最佳經驗性治療仍持續存有爭議。茲已引進新穎之廣效β內醯胺作為單一治療,而β內醯胺結合胺基糖?的組合則早已為使用。

目標

針對具有發燒及嗜中性球減少症之癌症病患,比較β內醯胺單一療法相對於β內醯胺胺基糖?組合療法。

搜尋策略

Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), (Cochrane Library Issue 3, 2007) 、LILACS (2007年6月) 及PubMed (2007年6月) ,以及數份研討會論文集 (至2006年) 。我們審閱了所有收錄研究及相關回顧之參考文獻,並聯繫各收錄試驗之第一作者及藥品公司。

選擇標準

針對發燒性嗜中性球減少性癌症病患之初步、經驗性治療,比較任何β內醯胺抗生素之單一療法與任何β內醯胺及胺基糖?抗生素之組合療法的隨機對照試驗 (RCTs) 。以全因死亡率為評估之初步結果。

資料收集與分析

由2名回顧作者獨立摘錄有關全因死亡率、感染相關性死亡率、治療失敗 (包括治療修正) 、超感染、不良副作用、及研究品質量測之數據。估計相對風險 (RR) 以及其95% 信賴區間 (CI) 。在可能時以意向治療 (intentiontotreat;ITT) 分析摘錄結果。經由敏感性分析而檢驗方法學品質之個別組成。與作者聯繫以對公開數據進行補充。

主要結論

共收錄1983年至2007年間發表之68項試驗。單一療法有較低之全因死亡率,RR 0.87, 95% CI 0.75 to 1.02。對於在其兩治療組別中比較相同β內醯胺之試驗 (10項試驗,1646次事件,RR 0.74 95% CI 0.53 to 1.06) 以及比較不同β內醯胺之試驗 (通常係比較廣效β內醯胺與結合胺基糖?之較窄效β內醯胺) (37項試驗,5468次事件,RR 0.91, 95% CI 0.77 to 1.09) ,其具有相似結果。單一療法有顯著較低之感染相關性死亡率 (RR 0.80, 95% CI 0.64 to 0.99) 。在比較相同β內醯胺之試驗中,單一療法之治療失敗頻率顯著較高 (15項試驗,2761次事件,RR 1.11, 95% CI 1.02 to 1.21) ,而在比較不同β內醯胺之試驗中,組合療法之治療失敗頻率顯著較高 (53項試驗,7524次事件,RR 0.92, 95% CI 0.87 to 0.96) 。細菌超感染之頻率於兩治療組別沒有差別,但真菌超感染較常發生於組合療法。組合療法之不良副作用頻率較高,害一需治數為4 (95% CI 4 to 5) 名病患。特定言之,有關腎毒性之差異具有高度顯著性。適當之試驗方法與死亡率之較大效果評價以及失敗之較小效果評價具有相關性。幾乎所有之試驗皆為開放性者。死亡及失敗率在此等試驗並無相關性。

作者結論

針對存活率、不良副作用、及真菌超感染而言,β內醯胺單一療法優於β內醯胺胺基糖?組合療法。治療失敗不應被視為開放試驗中之初步結果,因其主要為反應治療修正。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

具有發燒情形以及疑似感染之癌症病患可以單一之「新一代」β內醯胺抗生素治療。單一療法與該雙組合療法同樣有效,且其與較少之不良副作用相關。癌症化學治療或是骨髓移植會破壞免疫系統,使病患暴露於嚴重感染之危險下。感染之主要徵兆為發燒,而受損免疫防禦力之標記為降低之白血球計數。先前,病患通常是以2種不同類型抗生素之組合而治療。證據顯示,以屬於β內醯胺類抗生素之新穎單一藥物所進行的治療 (單一療法) 與較佳之結果相關。使用該單一藥物療法可改善存活率,而副作用 (主要為對腎臟之損害) 則較常見於組合療法。