Intervention Review

Community animal health services for improving household wealth and health status of low income farmers

  1. Marina Martin Curran1,*,
  2. Harriet MacLehose2

Editorial Group: Cochrane Infectious Diseases Group

Published Online: 19 APR 2006

Assessed as up-to-date: 13 JAN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD003049.pub2

How to Cite

Martin Curran M, MacLehose H. Community animal health services for improving household wealth and health status of low income farmers. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 2. Art. No.: CD003049. DOI: 10.1002/14651858.CD003049.pub2.

Author Information

  1. 1

    Villardi Consulting, Saint-George, Switzerland

  2. 2

    The Cochrane Collaboration, Cochrane Editorial Unit, London, UK

*Marina Martin Curran, Villardi Consulting, Chemin Sus La Sala 191, Saint-George, 1188, Switzerland. marina@villardi.net.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 APR 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Community animal health services in low-income countries aim to improve the health of animals and directly improve the wealth and health or livelihood of their owners. These services have been promoted by aid organizations since the 1970s.

Objectives

To summarize reliable research of community animal health services on indicators for household wealth and health.

Search methods

We searched the Cochrane Infectious Diseases Group Specialized Register (January 2011), CENTRAL (The Cochrane Library 2010, Issue 4), MEDLINE (1966 to January 2011), AGRIS (1975 to January 2011), Science Citation Index (2000 to January 2011), STN SIGLE database (1976 to 2011), and AGRICOLA (January 2011). We contacted relevant researchers and organizations, and also checked the reference lists of articles.

Selection criteria

Randomized controlled trials and controlled before-and-after studies comparing community animal health services with no community animal health services or with an alternative animal health service.

Data collection and analysis

We independently assessed studies for inclusion in the review.

Main results

No studies met the inclusion criteria.

Authors' conclusions

Well-designed randomized controlled trials or controlled before-and-after studies that use standard pragmatic outcomes are needed to evaluate the positive results reported by observational studies.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Community animal health services for improving household wealth and health status of low-income farmers

Livestock are central to the household economy for some communities in low-income and middle-income countries. The availability of basic veterinary services could contribute to the wealth and health of households by preventing animal illness or death. In most low-income countries in Africa, Asia, and Latin America, the state provided free veterinary services during the years in which countries were colonized, and for some time after their independence. However, since the 1960s privately (or self) employed veterinarians are slowly replacing government veterinary services. Privatized veterinary services, modelled on European or North American systems, have had mixed success in that they seem to have worked well in urban areas, but not in remote arid and semi-arid areas of the world, where livestock herding is very extensive and people do not have money to pay for the services. While the provision of community animal health services seems common sense, very no well-designed randomized controlled trials nor any controlled before-and-after studies have evaluated its impact. Such studies are needed to substantiate the positive results reported it several observational studies.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Services communautaires de santé animale pour améliorer la situation financière et sanitaire des agriculteurs à faibles revenus

Contexte

L'objectif des services communautaires de santé animale dans les pays à faibles revenus est d'améliorer la santé des animaux afin d'accroître directement la prospérité et la santé de leurs propriétaires. Ces services sont recommandés par les organisations humanitaires depuis les années 1970.

Objectifs

Résumer les résultats des recherches fiables examinant les effets des services communautaires de santé animale sur les indicateurs de prospérité et de santé des ménages.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses (janvier 2011), CENTRAL (Bibliothèque Cochrane 2010, numéro 4), MEDLINE (1966 à janvier 2011), AGRIS (1975 à janvier 2011), Science Citation Index (2000 à janvier 2011), la base de données STN SIGLE (1976 à 2011) et AGRICOLA (janvier 2011). Nous avons contacté des chercheurs et organisations concernés et examiné les références bibliographiques des articles.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés et les études contrôlées avant-après comparant des services communautaires de santé animale à une absence de services ou à d'autres services de santé animale.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué les études à inclure dans cette revue de manière indépendante.

Résultats Principaux

Aucune étude remplissant les critères d'inclusion n’a été retrouvée.

Conclusions des auteurs

Des essais contrôlés randomisés ou des études contrôlées avant-après bien planifié(e)s et utilisant des critères de jugement standardisés et pragmatiques sont nécessaires afin d'évaluer les résultats positifs rapportés par les études observationnelles.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Services communautaires de santé animale pour améliorer la situation financière et sanitaire des agriculteurs à faibles revenus

Services communautaires de santé animale pour améliorer la situation financière et sanitaire des agriculteurs à faibles revenus

Le bétail est un élément central de l'économie domestique pour certaines communautés vivant dans des pays à faibles et moyens revenus. La disponibilité de services vétérinaires de base pourrait contribuer à la prospérité et à la santé des familles en prévenant les maladies et les décès des animaux. Dans la plupart des pays à faibles revenus d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine, l'État offrait des services vétérinaires gratuits pendant la période de colonisation, qui ont été maintenus pendant quelque temps après les déclarations d'indépendance. Néanmoins, depuis les années 1960, les vétérinaires privés ou indépendants remplacent progressivement les services vétérinaires gouvernementaux. Les services vétérinaires privés, basés sur les modèles européens ou nord-américains, ont obtenu un succès mitigé car ils semblent bien fonctionner dans les zones urbaines mais pas dans les zones arides et semi-arides reculées, où l'élevage de bétail est très important et où les populations n'ont pas les moyens de recourir à ces services. Bien qu'il semble logique de mettre en place des services communautaires de santé animale, très peu d'essais contrôlés randomisés bien planifiés et d'études contrôlées avant-après ont évalué leur impact. De telles études sont nécessaires afin d'étayer les résultats positifs rapportés par plusieurs études observationnelles.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.