Intervention Review

Addition of anti-leukotriene agents to inhaled corticosteroids for chronic asthma

  1. Francine M Ducharme*

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 26 JAN 2004

Assessed as up-to-date: 12 OCT 2003

DOI: 10.1002/14651858.CD003133.pub2

How to Cite

Ducharme FM. Addition of anti-leukotriene agents to inhaled corticosteroids for chronic asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 1. Art. No.: CD003133. DOI: 10.1002/14651858.CD003133.pub2.

Author Information

  1. University of Montreal, Research Centre, CHU Sainte-Justine and the Department of Pediatrics, Montreal, Québec, Canada

*Francine M Ducharme, Research Centre, CHU Sainte-Justine and the Department of Pediatrics, University of Montreal, Room number 7939, 3175 Cote Sainte-Catherine, Montreal, Québec, H3T 1C5, Canada. francine.m.ducharme@umontreal.ca.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 26 JAN 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Anti-leukotriene (AL) agents are being considered as 'add-on' therapy to inhaled corticosteroids (ICS), in chronic asthma.

Objectives

To examine the safety and efficacy of daily AL plus ICS compared to ICS alone, and determine the corticosteroid-sparing effect of AL when added to ICS in chronic asthma.

Search methods

We searched MEDLINE, EMBASE, CINAHL (until August 2003), reference lists of review articles and trials, contacted international headquarters of AL manufacturers and looked at American Thoracic Society and European Respiratory Society meeting abstracts (1998 to 2003).

Selection criteria

Randomised placebo-controlled trials of asthmatics aged two years and older with at least one month intervention.

Data collection and analysis

Two reviewers assessed quality and extracted data independently. Trials were grouped by asthma control at baseline (symptomatic or well-controlled) and dose of ICS in the control group (same or double).

Main results

Of 587citations, 27 (25 adult and 2 paediatric) trials met inclusion criteria. Sixteen trials were published in full-text and 16 trials reported data in a way that allowed meta-analysis. In symptomatic patients, addition of licensed doses of anti-leukotrienes to ICS resulted in a non-significant reduction in the risk of exacerbations requiring systemic steroids: Relative Risk (RR) 0.64; 95% Confidence Interval (CI) 0.38 to 1.07). A modest improvement group difference in PEF was seen (Weighted Mean Difference (WMD) 7.7 L/min; 95% CI 3.6 to 11.8 L/min) together with decrease in use of rescue short-acting beta2-agonist use (WMD 1 puff/week; 95%CI 0.5 to 2). With only 3 trials comparing the use of licensed doses of anti-leukotrienes with increasing the dose of inhaled glucocorticoids, no firm conclusion can be drawn about the equivalence of both treatment options. In ICS-sparing studies of patients who were well controlled at baseline, addition of anti-leukotrienes produced no overall difference in dose of inhaled glucocorticoids (WMD -21 mcg/d, 95%CI -65, 23 mcg/d), but it was associated with fewer withdrawals due to poor asthma control (RR 0.63, 95% CI 0.42 to 0.95).

Authors' conclusions

The addition of licensed doses of anti-leukotrienes to add-on therapy to inhaled glucocorticoids brings modest improvement in lung function. Although addition of anti-leukotrienes to inhaled glucocorticoids appears comparable to increasing the dose of inhaled steroids, the power of the review is insufficient to confirm the equivalence of both treatment options. Addition of anti-leukotrienes is associated with superior asthma control after glucocorticoid tapering; although the glucocorticoid-sparing effect cannot be quantified at present, it appears modest.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

The addition of anti-leukotriene agents to inhaled corticosteroids versus placebo for chronic asthma

Inhaled steroids remain the cornerstone of asthma treatment. Anti-leukotrienes constitute a new class of drugs that can be taken by mouth and do not have the side effects associated with steroids. We looked to see how effective these drugs were when they were added to the treatment of patients who needed steroid inhalers to control their asthma.In asthmatics that are not well controlled on inhaled steroids, the addition of anti-leukotrienes brings modest improvement in asthma control but it remains unclear whether they are as effective as increasing the dose of inhaled steroids. Higher doses of anti-leukotrienes are more effective, but associated with an increased risk of side effect that occurs with these particular drugs. In asthmatics that are well controlled on inhaled steroids, the addition of anti-leukotrienes did not allow a reduction in the amount of inhaled steroid used but they seemed to have a beneficial effect on the asthma control. There are only two studies that have looked at these issues in children; this is insufficient to firmly conclude whether anti-leukotrienes are useful in children.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Ajout d'agents antileucotriènes aux corticoïdes inhalés pour le traitement de l'asthme chronique

Contexte

Les agents antileucotriènes (AL) sont étudiés en tant que traitement d'appoint en complément des corticoïdes inhalés (CSI) dans l'asthme chronique.

Objectifs

Examiner l'innocuité et l'efficacité des AL quotidiens + CSI par rapport aux CSI seuls et déterminer l'effet d'épargne des corticoïdes conféré par les AL lorsqu'ils sont administrés en complément des CSI dans l'asthme chronique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté MEDLINE, EMBASE, CINAHL (jusqu'en août 2003) et les références bibliographiques des articles de revue et des essais, contacté le siège international des fabricants d'AL et examiné les actes de conférence de l'American Thoracic Society et de la European Respiratory Society (1998 à 2003).

Critères de sélection

Les essais randomisés contrôlés par placebo portant sur des asthmatiques âgés d'au moins deux ans et étudiant une intervention d'une durée d'au moins un mois.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont évalué la qualité et extrait les données de manière indépendante. Les essais ont été regroupés sur la base du contrôle de l'asthme à l'inclusion (symptomatique ou bien contrôlé) et de la dose de CSI dans le groupe témoin (similaire ou double).

Résultats Principaux

Sur 587 références, 27 essais remplissaient les critères d'inclusion (25 sur des adultes et 2 sur des enfants). 16 essais étaient publiés dans leur intégralité et 16 essais rapportaient des données qui permettaient une méta-analyse. Chez les patients symptomatiques, l'ajout de doses autorisées d'antileucotriènes aux CSI entraînait une réduction non significative du risque d'exacerbations exigeant des stéroïdes systémiques : risque relatif (RR) de 0,64 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,38 et 1,07). Une amélioration modeste était observée pour la différence des valeurs groupées du DEP (différence moyenne pondérée (DMP) de 7,7 l/mn ; IC à 95 %, entre 3,6 et 11,8 l/mn) ainsi qu'une réduction de l'utilisation de bêta2-agonistes à courte durée d'action de secours (DMP de 1 inhalation/semaine ; IC à 95 %, entre 0,5 et 2). Ces 3 essais comparant l'utilisation de doses autorisées d'antileucotriènes à une augmentation de la dose de glucocorticoïdes inhalés sont insuffisants pour tirer des conclusions définitives concernant l'équivalence de ces deux options de traitement. Dans les études examinant l'épargne des CSI chez des patients bien contrôlés à l'inclusion, l'ajout d'antileucotriènes n'entraînait aucune différence globale en termes de dose de glucocorticoïdes inhalés (DMP de -21 mcg/jour, IC à 95 %, entre -65 et 23 mcg/jour), mais les antileucotriènes étaient associés à moins d'arrêts prématurés dus à un contrôle insuffisant de l'asthme (RR de 0,63, IC à 95 %, entre 0,42 et 0,95).

Conclusions des auteurs

L'ajout de doses autorisées d'antileucotriènes en tant que traitement d'appoint en complément des glucocorticoïdes inhalés entraîne une amélioration modeste de la fonction pulmonaire. Bien que l'ajout d'antileucotriènes aux glucocorticoïdes inhalés semble offrir des résultats comparables à une augmentation de la dose de stéroïdes inhalés, la puissance statistique de la revue est insuffisante pour confirmer l'équivalence de ces deux options de traitement. L'ajout d'antileucotriènes est associé à un meilleur contrôle de l'asthme après une réduction progressive des glucocorticoïdes ; bien que leur effet d'épargne ne puisse pas être quantifié à l'heure actuelle, il semble modeste.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Ajout d'agents antileucotriènes aux corticoïdes inhalés pour le traitement de l'asthme chronique

L'ajout d'agents antileucotriènes aux corticoïdes inhalés par rapport à un placebo pour le traitement de l'asthme chronique

Les stéroïdes inhalés demeurent la pierre angulaire du traitement de l'asthme. Les antileucotriènes sont une nouvelle classe de médicaments qui peuvent être pris par voie orale et n'ont pas les effets secondaires associés aux stéroïdes. Nous avons examiné leur efficacité lorsqu'ils étaient combinés au traitement de patients nécessitant des stéroïdes inhalés pour contrôler leur asthme. Chez les patients dont l'asthme n'est pas bien contrôlé sous stéroïdes inhalés, l'ajout d'antileucotriènes permet une amélioration modeste du contrôle de l'asthme, mais on ignore s'ils sont aussi efficaces qu'une augmentation de la dose de stéroïdes inhalés. Les doses élevées d'antileucotriènes sont plus efficaces mais sont associées à un risque accru d'effets secondaires spécifiques à ces médicaments. Chez les patients dont l'asthme était bien contrôlé sous stéroïdes inhalés, l'ajout d'antileucotriènes n'entraînait pas de réduction de la quantité de stéroïdes inhalés, mais ils semblaient avoir un effet bénéfique sur le contrôle de l'asthme. Seules deux études examinaient ces questions chez les enfants, ce qui est insuffisant pour tirer des conclusions définitives concernant l'utilité des antileucotriènes chez ces patients.

Notes de traduction

Une précédente version de cette revue systématique a fait l'objet de plusieurs commentaires. Ils ont été éliminés de cette version de la revue mais peuvent être consultés sur le site Web des commentaires et critiques. Pour lire ces commentaires et la réponse complète de l'auteur, veuillez consulter : http://www.update.co.uk/feedback/introduction.htm.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

以抗白三烯藥物加上吸入式皮質類固醇治療慢性氣喘

抗白三烯(AL)藥物被視為是吸入式皮質類固醇(ICS)治療慢性氣喘的附加治療。

目標

探討每日使用AL加ICS相較於單獨使用ICS的安全性和效益,並確認AL在加入ICS治療慢性氣喘時之皮質類固醇減量效應。

搜尋策略

我們搜尋MEDLINE、EMBASE、CINAHL(至2003年8月)、回顧文章及試驗的參考文獻、聯繫AL製造商的國際總部及審閱美國胸腔學會及歐洲呼吸學會的會議摘要(1998至2003)。

選擇標準

兩歲以上氣喘患者接受至少1個月治療之隨機、安慰劑對照試驗。

資料收集與分析

兩位審查者獨立地評估品質及摘錄數據。試驗以在基線的氣喘控制狀況(有症狀或控制良好)及對照組的ICS劑量(相同或雙倍)來歸類組別。

主要結論

在587項列舉的研究中,有27項(25項成人及2項兒科研究)試驗符合納入標準。有16項試驗為全文刊載及16項試驗數據的報告方式可容許綜合分析。在有症狀的病人,給予ICS再加入執照核可劑量的抗白三烯藥劑會令惡化而需使用全身性類固醇的風險呈現未達統計學意義的下降:相對風險(RR)0.64;95%信賴區間(CI)0.38至1.07。在PEF方面組別間有中度改善(權重平均差﹝WMD﹞7.7 L/min;95% CI 3.6至11.8 L/min)以及減少使用救援性短效乙型促效劑(WMD 1 puff/週;95% CI 0.5至2)。只有三項試驗比較使用執照核可劑量的抗白三烯藥劑及增加吸入式皮質類固醇劑量,並未能對這兩種治療項目是否等效作出確定的結論。以基線期控制良好的病人為研究對象的ICS減量研究中,加上抗白三烯藥劑並未使吸入式皮質類固醇的整體劑量有所差異(WMD −21 mcg/d,95% CI −65, 23 mcg/d),但較少病人因氣喘控制不良而退出試驗(RR 0.63,95% CI 0.42至0.95)。

作者結論

加入執照核可劑量的抗白三烯藥劑作為吸入式皮質類固醇的附加治療帶來肺功能的中度改善。雖然加上抗白三烯藥劑至吸入式皮質類固醇與增加吸入式類固醇劑量呈現相當療效,本回顧的能力不足以確認這兩種治療項目是否等效。加入抗白三烯藥劑以漸減皮質類固醇劑量之後附隨較優的氣喘控制,雖然目前未能定量出其皮質類固醇減量效應,但看來為中等的程度。

翻譯人

本摘要由中國醫藥大學附設醫院陳祖裕翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

吸入式類固醇仍是氣喘的基本治療。抗白三烯藥劑是一類可口服而不具類固醇副作用的新藥。我們探討此藥在需類固醇吸入劑控制氣喘的患者是如何有效。在控制不良而需吸入式類固醇的氣喘患者,加入抗白三烯藥劑帶來中度的氣喘控制,但仍未知其是否與增加吸入式類固醇同樣有效。較高劑量的抗白三烯藥劑較為有效,但增加此藥引致之副作用的風險。以吸入式類固醇控制良好的氣喘患者,雖然加入抗白三烯藥劑並未減少吸入式皮質類固醇的使用量,但似乎對氣喘的控制有些助益。只有兩項研究探討兒童的議題,此不足以肯定地結論抗白三烯藥劑是否對兒童有用。