Intervention Review

Preoperative blood transfusions for sickle cell disease

  1. Ceri Hirst1,*,
  2. Lorna Williamson2

Editorial Group: Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 11 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD003149.pub2

How to Cite

Hirst C, Williamson L. Preoperative blood transfusions for sickle cell disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD003149. DOI: 10.1002/14651858.CD003149.pub2.

Author Information

  1. 1

    AstraZeneca, Alderley Park, Cheshire, UK

  2. 2

    East Anglia Centre, National Blood Service, Cambridge, UK

*Ceri Hirst, AstraZeneca, Parklands (90HW2Q1), Alderley Park, Cheshire, SK10 4TG, UK. Ceri.Hirst@astrazeneca.com. criddington@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Sickle cell disease is one of the most common inherited diseases in the world, and can cause haemolytic anaemia, vaso-occlusive crises and dysfunction in virtually any organ system in the body. Surgical procedures are often required. Blood transfusion regimens can be used preoperatively in an attempt to increase transport of oxygen around the body and dilute the sickled red blood cells, thus reducing the risk of vaso-occlusion.

Objectives

To assess the relative risks and benefits of preoperative blood transfusion regimens in people with sickle cell disease undergoing surgery of any type in any setting.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register which comprises references identified from comprehensive electronic database searches, handsearches of relevant journals and abstract books of conference proceedings.

Date of the most recent search: 06 October 2011.

Selection criteria

All randomised or quasi-randomised controlled studies comparing preoperative blood transfusion regimens to different regimens or no transfusion in people with sickle cell disease undergoing surgery.

Data collection and analysis

Both authors independently assessed the risk of bias of the included studies and extracted data.

Main results

The searches identified three studies, of which two, involving a total of 920 participants, were eligible for inclusion in the review. The first study compared an aggressive transfusion regimen (decreasing sickle haemoglobin to less than 30%) to a conservative transfusion regimen (increasing haemoglobin to 10 g/dl) in 604 elective operations in people with sickle cell disease. The conservative regimen was found to be as effective as the aggressive regimen in preventing perioperative complications, and was associated with fewer transfusion-related adverse events. The second study compared a preoperative transfusion group to a group receiving standard care, and did not show an advantage to preoperative transfusion.

Authors' conclusions

While in general, conservative therapy appears to be as effective as aggressive therapy in preparation for surgery in people with sickle cell disease, further research is needed to examine the optimal regimen for different surgical types, and to address whether preoperative transfusion is needed in all surgical situations.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Blood transfusions for people with sickle cell disease before they undergo surgery

Once they have given up their oxygen, red blood cells in people with sickle cell disease become shaped like crescents. These cells can block blood vessels, which causes problems throughout the body. People with sickle cell disease often need surgery, but this can increase the number of sickle-shaped cells in the blood. Blood transfusions before an operation can help dilute the sickled red blood cells and increase the level of oxygen in the blood. This reduces the risk of blood vessels becoming blocked causing further damage. Blood transfusions can be full or partial. They can be linked to adverse events such as the development of antibodies to foreign red blood cells, iron overload, infection rates after surgery and length of stay in hospital. Two studies with 920 people are included in the review. One study compared full transfusion to partial transfusion. This showed no difference between the two treatments in preventing complications immediately after surgery, but partial transfusion was linked to fewer adverse events. The second study compared transfusion to standard care and did not show an advantage in transfusion. Both studies reported a range of complications related to transfusion. However, many details of study design were not recorded in the published papers and statistical analysis indicated a lack of certainty in the findings. There is not enough evidence to recommend blood transfusions before surgery for people with sickle cell disease as standard practice. A large study should look at the best use of this treatment and consider different risk groups.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Transfusions sanguines préopératoires dans la drépanocytose

Contexte

La drépanocytose est l'une des maladies héréditaires les plus répandues dans le monde et peut causer une anémie hémolytique, des crises vaso-occlusives et des troubles dans la quasi-totalité des systèmes organiques du corps humain. Des procédures chirurgicales sont souvent requises. Les traitements par transfusions sanguines peuvent être réalisés avant une intervention chirurgicale afin d'essayer d'augmenter le transport en oxygène dans l'organisme et de diluer les globules rouges drépanocytaires, ce qui permet ainsi de réduire les risques de vaso-occlusion.

Objectifs

Évaluer les risques relatifs et les effets bénéfiques des traitements par transfusions sanguines préopératoires chez les personnes atteintes de drépanocytose et faisant l'objet d'une intervention chirurgicale quelque soit le type et le contexte.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué de références identifiées lors de recherches exhaustives dans les bases de données électroniques. Nous avons également effectué des recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés d'actes de conférence.

Date de la recherche la plus récente : 6 octobre 2011.

Critères de sélection

Toutes les études contrôlées randomisées ou quasi -randomisées comparant des traitements par transfusions sanguines préopératoires à différents traitements ou à l'absence de transfusion chez les personnes atteintes de drépanocytose devant être opérées.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué les risques de biais des études incluses et extrait des données de façon indépendante.

Résultats Principaux

Les recherches ont identifié trois études, dont deux, totalisant 920 participants, étaient éligibles pour l'inclusion dans la revue. La première étude comparait un traitement agressif par transfusions (réduisant les hématies en falciformes à moins de 30 %) à un traitement conservateur par transfusions (augmentant le volume d'hémoglobine de 10 g/dl) pratiqué dans 604 opérations électives réalisées chez des personnes souffrant de drépanocytose. Le traitement conservateur s'est révélé être aussi efficace que le traitement agressif pour la prévention de complications périopératoires et était associé à moins d'événements indésirables liés à une transfusion. La deuxième étude comparait un groupe soumis à une transfusion préopératoire à un groupe bénéficiant de soins standard et n'a révélé aucun effet bénéfique pour la transfusion préopératoire.

Conclusions des auteurs

Bien qu'en général un traitement conservateur semble être aussi efficace qu'un traitement agressif pour la préparation de personnes atteintes de drépanocytose à subir une intervention chirurgicale, d'autres recherches sont nécessaires pour examiner le traitement optimal adapté aux différents types de chirurgies et déterminer si une transfusion préopératoire serait requise dans toutes les situations chirurgicales.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Transfusions sanguines préopératoires dans la drépanocytose

Transfusions sanguines pour les personnes souffrant de drépanocytose avant une intervention chirurgicale

Une fois débarrassés de leur oxygène, les globules rouges prennent la forme de croissants chez les personnes souffrant de drépanocytose. Ces cellules peuvent bloquer les vaisseaux sanguins et causer des problèmes dans tout l'organisme. Les personnes atteintes de drépanocytose doivent généralement être opérées, mais au risque d'augmenter le nombre de cellules drépanocytaires dans le sang. Les transfusions sanguines réalisées avant une opération peuvent permettre de diluer les globules rouges drépanocytaires et augmenter le niveau d'oxygène dans le sang. Elles réduisent les risques de blocage des vaisseaux sanguins, ce qui provoquerait alors d'autres lésions. Les transfusions sanguines peuvent être complètes ou partielles. Elles peuvent être liées à des événements indésirables comme le développement d'anticorps contre des globules rouges étrangers, une surcharge ferrique, une augmentation des taux d'infection après une intervention chirurgicale et une prolongation de l'hospitalisation. Deux études totalisant 920 personnes sont incluses dans la revue. Une étude comparait une transfusion complète à une transfusion partielle. Elle ne révélait aucune différence entre ces deux traitements en termes de prévention de complications après une opération chirurgicale, mais la transfusion partielle était liée à une baisse du nombre d'événements indésirables. La deuxième étude comparait la transfusion à des soins standard et ne révélait aucun effet bénéfique lié à la transfusion. Ces deux études signalaient plusieurs complications liées à la transfusion. Toutefois, plusieurs détails de conception de l'étude n'étaient pas consignés dans les documents publiés et une analyse statistique indiquait que ces résultats n'étaient pas suffisamment pertinents. Les preuves sont insuffisantes pour recommander la réalisation de transfusions sanguines avant une opération chirurgicale chez les personnes atteintes de drépanocytose comme pratique standard. Une étude à grande échelle doit être effectuée afin de définir la meilleure prescription de ce traitement et prendre en compte les différents groupes à risque.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français