Intervention Review

Non-surgical treatment (other than steroid injection) for carpal tunnel syndrome

  1. Denise O'Connor1,*,
  2. Shawn C Marshall2,
  3. Nicola Massy-Westropp3,
  4. Veronica Pitt4

Editorial Group: Cochrane Neuromuscular Disease Group

Published Online: 20 JAN 2003

Assessed as up-to-date: 28 OCT 2002

DOI: 10.1002/14651858.CD003219


How to Cite

O'Connor D, Marshall SC, Massy-Westropp N, Pitt V. Non-surgical treatment (other than steroid injection) for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 1. Art. No.: CD003219. DOI: 10.1002/14651858.CD003219.

Author Information

  1. 1

    Monash University, School of Public Health & Preventive Medicine, Melbourne, Victoria, Australia

  2. 2

    University of Ottawa, Physical Medicine & Rehabilitation, Ottawa, Ontario, Canada

  3. 3

    University of South Australia, Health Sciences, Adelaide, South Australia, Australia

  4. 4

    National Trauma Research Institute, The Alfred Hospital, Monash University, Melbourne, Victoria, Australia

*Denise O'Connor, School of Public Health & Preventive Medicine, Monash University, The Alfred Centre, 99 Commercial Road, Melbourne, Victoria, 3004, Australia. Denise.OConnor@monash.edu.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 20 JAN 2003

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Non-surgical treatment for carpal tunnel syndrome is frequently offered to those with mild to moderate symptoms. The effectiveness and duration of benefit from non-surgical treatment for carpal tunnel syndrome remain unknown.

Objectives

To evaluate the effectiveness of non-surgical treatment (other than steroid injection) for carpal tunnel syndrome versus a placebo or other non-surgical, control interventions in improving clinical outcome.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group specialised register (searched March 2002), MEDLINE (searched January 1966 to February 7 2001), EMBASE (searched January 1980 to March 2002), CINAHL (searched January 1983 to December 2001), AMED (searched 1984 to January 2002), Current Contents (January 1993 to March 2002), PEDro and reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised studies in any language of participants with the diagnosis of carpal tunnel syndrome who had not previously undergone surgical release. We considered all non-surgical treatments apart from local steroid injection. The primary outcome measure was improvement in clinical symptoms after at least three months following the end of treatment.

Data collection and analysis

Three reviewers independently selected the trials to be included. Two reviewers independently extracted data. Studies were rated for their overall quality. Relative risks and weighted mean differences with 95% confidence intervals were calculated for the primary and secondary outcomes in each trial. Results of clinically and statistically homogeneous trials were pooled to provide estimates of the efficacy of non-surgical treatments.

Main results

Twenty-one trials involving 884 people were included. A hand brace significantly improved symptoms after four weeks (weighted mean difference (WMD) -1.07; 95% confidence interval (CI) -1.29 to -0.85) and function (WMD -0.55; 95% CI -0.82 to -0.28). In an analysis of pooled data from two trials (63 participants) ultrasound treatment for two weeks was not significantly beneficial. However one trial showed significant symptom improvement after seven weeks of ultrasound (WMD -0.99; 95% CI -1.77 to - 0.21) which was maintained at six months (WMD -1.86; 95% CI -2.67 to -1.05). Four trials involving 193 people examined various oral medications (steroids, diuretics, nonsteroidal anti-inflammatory drugs) versus placebo. Compared to placebo, pooled data for two-week oral steroid treatment demonstrated a significant improvement in symptoms (WMD -7.23; 95% CI -10.31 to -4.14). One trial also showed improvement after four weeks (WMD -10.8; 95% CI -15.26 to -6.34). Compared to placebo, diuretics or nonsteroidal anti-inflammatory drugs did not demonstrate significant benefit. In two trials involving 50 people, vitamin B6 did not significantly improve overall symptoms. In one trial involving 51 people yoga significantly reduced pain after eight weeks (WMD -1.40; 95% CI -2.73 to -0.07) compared with wrist splinting. In one trial involving 21 people carpal bone mobilisation significantly improved symptoms after three weeks (WMD -1.43; 95% CI -2.19 to -0.67) compared to no treatment. In one trial involving 50 people with diabetes, steroid and insulin injections significantly improved symptoms over eight weeks compared with steroid and placebo injections. Two trials involving 105 people compared ergonomic keyboards versus control and demonstrated equivocal results for pain and function. Trials of magnet therapy, laser acupuncture, exercise or chiropractic care did not demonstrate symptom benefit when compared to placebo or control.

Authors' conclusions

Current evidence shows significant short-term benefit from oral steroids, splinting, ultrasound, yoga and carpal bone mobilisation. Other non-surgical treatments do not produce significant benefit. More trials are needed to compare treatments and ascertain the duration of benefit.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Oral steroids, splinting, ultrasound, yoga and wrist mobilisation provide short-term relief from carpal tunnel syndrome, but other non-surgical methods have not been shown to help.

Carpal tunnel syndrome is caused by compression of the median nerve at the wrist, leading to mild to severe pain and pins and needles in the hand. Other Cochrane reviews show benefit from nerve decompression surgery and steroids. This review of other non-surgical treatments found some evidence of short-term benefit from oral steroids, splinting/hand braces, ultrasound, yoga and carpal bone mobilisation (movement of the bones and tissues in the wrist), and insulin and steroid injections for people who also had diabetes. Evidence on ergonomic keyboards and vitamin B6 is unclear, while trials so far have not shown benefit from diuretics, non-steroidal anti-inflammatory drugs, magnets, laser acupuncture, exercise or chiropractic.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement non chirurgical (autre que l'injection de stéroïdes) dans le syndrome du canal carpien

Contexte

Un traitement non chirurgical est souvent proposé aux patients atteints de syndrome du canal carpien présentant des symptômes légers à modérés. À ce jour, l'efficacité du traitement non chirurgical du syndrome du canal carpien et la durée des effets bénéfiques ne sont pas établis.

Objectifs

Évaluer l'efficacité du traitement non chirurgical (autre que l'injection de stéroïdes) dans le syndrome du canal carpien par rapport à un placebo ou à d'autres interventions non chirurgicales de contrôle pour améliorer les résultats cliniques.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (recherche effectuée en mars 2002), MEDLINE (de janvier 1966 au 7 février 2001), EMBASE (de janvier 1980 à mars 2002), CINAHL (de janvier 1983 à décembre 2001), AMED (de 1984 à janvier 2002), Current Contents (de janvier 1993 à mars 2002) et PEDro, ainsi que les références bibliographiques des articles.

Critères de sélection

Les études randomisées ou quasi-randomisées dans n'importe quelle langue portant sur des participants présentant un diagnostic de syndrome du canal carpien et n'ayant pas subi de libération chirurgicale préalable. Nous avons pris en compte tous les traitements non chirurgicaux à l'exception de l'injection locale de stéroïdes. Le critère de jugement principal était l'amélioration des symptômes cliniques au moins trois mois après la fin du traitement.

Recueil et analyse des données

Trois évaluateurs ont sélectionné les essais à inclure de manière indépendante. Deux relecteurs ont extrait des données de façon indépendante. La qualité globale des études a été évaluée. Les risques relatifs et les différences moyennes pondérées avec des intervalles de confiance à 95 % ont été calculés pour les critères de jugement principaux et secondaires de chaque essai. Les résultats des essais cliniquement et statistiquement homogènes ont été combinés pour produire des estimations de l'efficacité des traitements non chirurgicaux.

Résultats Principaux

Vingt-et-un essais portant sur 884 participants ont été inclus. Une orthèse de main entraînait une amélioration significative des symptômes au bout de quatre semaines (différence moyenne pondérée (DMP) de -1,07 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre -1,29 et -0,85) et de la fonction (DMP de -0,55 ; IC à 95% entre -0,82 et -0,28). Lors de l'analyse des données combinées de deux essais (63 participants), le traitement par ultrasons pendant deux semaines n'apportait pas de bénéfice significatif. Néanmoins, un essai rapportait une amélioration significative des symptômes au bout de sept semaines d'ultrasons (DMP de -0,99 ; IC à 95 %, entre -1,77 et -0,21), qui persistait à six mois (DMP de -1,86 ; IC à 95% entre -2,67 et -1,05). Quatre essais portant sur 193 participants examinaient plusieurs médicaments oraux (stéroïdes, diurétiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens) par rapport à un placebo. Par rapport au placebo, les données combinées pour l'administration de stéroïdes oraux pendant deux semaines révélaient une amélioration significative des symptômes (DMP de -7,23 ; IC à 95% entre -10,31 et -4,14). Un essai rapportait également une amélioration au bout de quatre semaines (DMP de -10,8 ; IC à 95% entre -15,26 et -6,34). Par rapport au placebo, les diurétiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens n'étaient associés à aucun bénéfice significatif. Dans deux essais portant sur 50 patients, la vitamine B6 n'entraînait pas d'amélioration significative globale des symptômes. Dans un essai portant sur 51 patients, le yoga entraînait une réduction significative de la douleur au bout de huit semaines (DMP de -1,40 ; IC à 95%, entre -2,73 et -0,07) par rapport aux attelles de poignet. Dans un essai portant sur 21 patients, la mobilisation de l'os du carpe entraînait une amélioration significative des symptômes au bout de trois semaines (DMP de -1,43 ; IC à 95 %, entre -2,19 et -0,67) par rapport à l'absence de traitement. Dans un essai portant sur 50 patients diabétiques, les injections de stéroïdes et d'insuline entraînaient une amélioration significative des symptômes pendant huit semaines par rapport à des injections de stéroïdes et de placebo. Deux essais portant sur 105 patients comparaient des claviers ergonomiques à un contrôle et rapportaient des résultats équivoques en termes de douleur et de fonction. Les essais portant sur une magnétothérapie, une acupuncture par laser, des exercices ou des soins chiropratiques ne rapportaient aucune amélioration des symptômes par rapport au placebo ou au contrôle.

Conclusions des auteurs

Les preuves actuelles indiquent que les stéroïdes oraux, les attelles, les ultrasons, le yoga et la mobilisation de l'os du carpe sont associés à des bénéfiques significatifs à court terme. Les autres traitements non chirurgicaux ne produisent pas de bénéfices significatifs. Des essais supplémentaires sont nécessaires afin de comparer les traitements et de déterminer la durée des effets bénéfiques.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement non chirurgical (autre que l'injection de stéroïdes) dans le syndrome du canal carpien

Les stéroïdes oraux, les attelles, les ultrasons, le yoga et la mobilisation du poignet permettent de soulager les symptômes du syndrome du canal carpien à court terme, mais les autres méthodes non chirurgicales n'ont pas fait la preuve de leur efficacité.

Le syndrome du canal carpien, dû à une compression du nerf médian du poignet, entraîne une douleur légère à sévère et des picotements dans la main. D'autres revues Cochrane ont décrit les effets bénéfiques associés aux stéroïdes et à la décompression chirurgicale du nerf. Cette revue, qui examine d'autres traitements non chirurgicaux, a identifié certaines preuves d'effets bénéfiques à court terme associés aux stéroïdes oraux, aux attelles/orthèses de la main, aux ultrasons, au yoga et à la mobilisation de l'os du carpe (mouvement des os et tissus du poignet), ainsi qu'aux injections d'insuline et de stéroïdes chez les patients également atteints de diabète. Les preuves relatives aux claviers ergonomiques et à la vitamine B6 ne sont pas claires et, à ce jour, les essais n'ont apporté aucune preuve d'effets bénéfiques associés aux diurétiques, aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens, aux aimants, à l'acupuncture par laser, à l'exercice ou à la chiropratique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.