Intervention Review

Immunosuppressive treatment for focal segmental glomerulosclerosis in adults

  1. Norbert Braun1,*,
  2. Frank Schmutzler2,
  3. Catalina Lange3,
  4. Annalisa Perna4,
  5. Giuseppe Remuzzi5,
  6. Narelle S Willis6

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 16 JUL 2008

Assessed as up-to-date: 6 MAY 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD003233.pub2


How to Cite

Braun N, Schmutzler F, Lange C, Perna A, Remuzzi G, Willis NS. Immunosuppressive treatment for focal segmental glomerulosclerosis in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 3. Art. No.: CD003233. DOI: 10.1002/14651858.CD003233.pub2.

Author Information

  1. 1

    HELIOS Kliniken Schwerin, Department of Nephrology and Dialysis, Schwerin, Mecklenburg-Vorpommern, Germany

  2. 2

    University Hospital Tübingen, Sektion Nieren- und Hochdruckkrankheiten, Tübingen, Germany

  3. 3

    Helios Kliniken Schwerin, Nephrology and Dialysis, Schwerin, Mecklenburg-Vorpommern, Germany

  4. 4

    Mario Negri, Istituto di Ricerche Farmacologiche, Ranica, BG, Italy

  5. 5

    Mario Negri Institute for Pharmacological Research, Negri Bergamo Laboratories, Bergamo, Italy

  6. 6

    The Children's Hospital at Westmead, Cochrane Renal Group, Westmead, NSW, Australia

*Norbert Braun, Department of Nephrology and Dialysis, HELIOS Kliniken Schwerin, Wismarsche Straße 393-397, Schwerin, Mecklenburg-Vorpommern, 19055, Germany. norbert.braun@helios-kliniken.de.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 JUL 2008

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Corticosteroids remain the mainstay of treatment in idiopathic nephrotic syndrome, including focal and segmental glomerulosclerosis (FSGS). However, only about 20% of patients with FSGS experience a partial or complete remission of nephrotic syndrome despite treatment.

Objectives

To assess the effects of different immunomodulatory and immunosuppressive regimes in adults with FSGS.

Search methods

We searched MEDLINE, EMBASE and CENTRAL and handsearched congress reports of the American Society of Nephrology and the European Dialysis and Transplantation Association.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs which examined the effects of different doses, dose strategies and duration of treatment of steroids, alkylating agents, cyclosporin A and antimetabolites in the treatment of FSGS in adults, where included.

Data collection and analysis

At least two authors independently assessed abstracts and/or full text articles to determine which studies satisfied the inclusion criteria. Information was entered onto a separate data sheet for each identified study. Data relevant to outcomes (complete or partial remission of nephrotic syndrome, doubling of serum creatinine, adverse effects) from identified studies were included. Results were expressed as risk ratios (RR) with 95% confidence intervals (CI).

Main results

Four studies (108 participants) were included. Three studies investigated cyclosporin A (CSA) with or without prednisone versus prednisone or no treatment and one compared chlorambucil plus prednisone versus no treatment. Outcome data was only available for complete or partial remission and doubling of serum creatinine. There was a significant increase in the number of participants who obtained complete or partial remission with CSA plus low dose prednisone versus prednisone alone (one study, 49 participants: RR 8.85, 95% CI 1.22 to 63.92). Pooled analyses were not performed due to the heterogeneity of the data.

Authors' conclusions

Adult patients treated with CSA at an initial dose of 3.5-5 mg/kg/d in two divided doses perhaps in combination with oral prednisolone 0.15 mg/kg/d are more likely to achieve a partial remission of the nephrotic syndrome compared with symptomatic treatment or prednisolone alone. However, there is a probability of deterioration of kidney function due to the nephrotoxic effect of CSA in the long term. For CSA, a larger controlled trial with longer follow-up should be performed to prove the benefit of this regimen not only on proteinuria but also on the preservation of kidney function. Present available data do not support the general use of alkylating substances for the treatment of FSGS in adults.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Immunosuppressive treatment for focal segmental glomerulosclerosis in adults

Focal and segmental glomerulosclerosis (FSGS) is a rare disease whose cause is unknown and is a condition in which the glomeruli leak protein from the blood into the urine. It is described as focal because only some of the glomeruli become scarred (while others remain normal) and segmental as only part of an individual glomerulus is damaged. Over half of all persons with FSGS will develop chronic kidney failure within 10 years. Thus, immunosuppressive strategies are used to control proteinuria and prevent kidney failure. This systematic review identified four studies (108 participants) investigating immunosuppressive treatments for adults with biopsy-proven FSGS. Adult patients treated with cyclosporin A in combination with prednisone were more likely to achieve partial remission of nephrotic syndrome compared with prednisone alone, however this result is based on only one small study. No data was available on the progression to kidney failure or death.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement immunosuppresseur pour la glomérulosclérose segmentaire et focale chez les adultes

Contexte

Les corticoïdes restent le traitement le plus courant pour le syndrome néphrotique idiopathique, y compris pour la glomérulosclérose segmentaire et focale (FSGS). Cependant, seulement près de 20 % des patients souffrant de FSGS connaissent une rémission partielle ou complète du syndrome néphrotique malgré le traitement.

Objectifs

Évaluer les effets de différents traitements immunomodulateurs et immunosuppresseurs chez les adultes souffrant de FSGS.

Stratégie de recherche documentaire

MEDLINE, EMBASE et CENTRAL ont été consultés, et une recherche manuelle a été effectuée dans les rapports des congrès de l'American Society of Nephrology et de l'European Dialysis and Transplantation Association.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR examinant les effets de différentes doses, stratégies de dose et durée de traitement au moyen de stéroïdes, d'agents alkylants, de cyclosporine A et d'antimétabolites dans le traitement de la FSGS chez les adultes, ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Au moins deux auteurs ont de façon indépendante évalué les résumés et/ou articles complets pour déterminer quelles études satisfaisaient aux critères d'inclusion. Les informations ont été saisies sur une fiche de données distincte pour chaque étude identifiée. Les données se rapportant aux résultats (rémission complète ou partielle du syndrome néphrotique, doublement de la créatininémie, effets indésirables) provenant des études identifiées ont été incluses. Les résultats ont été exprimés sous forme de risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats Principaux

Quatre études (108 participants) ont été incluses. Trois études ont étudié la cyclosporine A (CSA) accompagnée ou non de prednisone par rapport à la prednisone ou à l'absence de traitement, et une étude a comparé le chlorambucil associé à la prednisone par rapport à l'absence de traitement. Les données de résultats étaient uniquement disponibles pour la rémission complète ou partielle et le doublement de la créatininémie. Il y avait une augmentation significative du nombre de participants ayant obtenu une rémission complète ou partielle avec la CSA plus une faible dose de prednisone par rapport à la prednisone seule (une étude, 49 participants : RR 8,85, IC à 95% entre 1,22 et 63,92). Les analyses combinées n'ont pas été effectuées en raison de l'hétérogénéité des données.

Conclusions des auteurs

Les adultes traités au moyen de la CSA à une dose initiale de 3,5-5 mg/kg/j en deux doses divisées peut-être en association avec la prednisolone par voie orale 0,15 mg/kg/j sont plus susceptibles d'obtenir une rémission partielle du syndrome néphrotique par rapport au traitement symptomatique ou à la prednisolone seule. Cependant, il existe une probabilité de détérioration de la fonction rénale du fait de l'effet néphrotoxique de la CSA sur le long terme. Pour la CSA, un essai contrôlé de plus grande envergure avec un suivi plus long devrait être réalisé pour démontrer le bénéfice de ce traitement non seulement sur la protéinurie mais également sur la préservation de la fonction rénale. Les données disponibles actuellement ne sont pas favorables à l'emploi général des substances alkylantes pour le traitement de la FSGS chez les adultes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement immunosuppresseur pour la glomérulosclérose segmentaire et focale chez les adultes

Traitement immunosuppresseur pour la glomérulosclérose segmentaire et focale chez les adultes

La glomérulosclérose segmentaire et focale (FSGS) est une maladie rare dont la cause est inconnue et où les glomérules laissent échapper la protéine du sang dans l'urine. Elle est décrite comme focale car seuls quelques glomérules présentent des lésions (alors que les autres restent normaux) et segmentaire car seule une partie du glomérule est endommagée. Plus de la moitié de toutes les personnes souffrant de FSGS développeront une insuffisance rénale chronique dans les 10 ans. Par conséquent, les stratégies immunosuppressives sont utilisées pour contrôler la protéinurie et prévenir l'insuffisance rénale. Cette revue systématique a identifié quatre études (108 participants) étudiant les traitements immunosuppresseurs pour les adultes souffrant d'une FSGS confirmée par biopsie. Les adultes traités par cyclosporine A associée à la prednisone étaient plus susceptibles d'obtenir une rémission partielle du syndrome néphrotique par rapport à la prednisone seule. Ce résultat est cependant fondé sur une seule étude et de petite envergure. Aucune donnée n'était disponible au sujet de la progression vers une insuffisance rénale ou la mort.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

免疫抑制劑用於治療成人局部腎絲球硬化症

類固醇用於治療原發性腎病症候群,包括局部腎絲球硬化症。然而只有20% 的病人有部分療效或痊癒

目標

評估不同的免疫調節和免疫抑制藥物對於成人局部腎絲球硬化症之療效

搜尋策略

搜尋下列MEDLINE, EMBASE, CE NTRAL, American Society of Nephrology, European Dialysis and Transplantation Association

選擇標準

比較不同劑量、類固醇、烷化劑、環孢靈A及抗代謝藥物的治療時間的隨機對照試驗 (RCT) 及半隨機對照試驗 (quasiRCT) 均囊括在內

資料收集與分析

兩位作者評估這些研究之內容或摘要已決定是否符合選擇標準。結果數值(完全緩解,部分緩解,血清中肌酸酐濃度加倍,副作用)以相對危險性 (RR) 及95% 信賴區間表示

主要結論

共四篇研究文章(108位病患)被囊括在內。其中三篇文章探討環孢靈A和類固醇或完全無使用藥物的效果。另一篇文章探討chlorambucil加上類固醇的治療效果。結果顯示使用環孢靈A子加上低劑量的類固醇可使患者達到完全或部分緩解(但研究病患只有49位,RR 8.85, 95% CI 1.22 – 63.92)

作者結論

環孢靈的起始劑量為3.5 – 5mg/kg/d (一天兩次),可合併使用口服類固醇0.15mg/kg/d,此種治療方式較單獨使用類固醇較能達到部分緩解。然而在長期使用之下,環孢靈的毒性亦可能會惡化腎臟功能。因此對於環孢靈的使用,需要大型的研究。目前的研究證據並不贊成將烷化劑用於治療局部腎絲球硬化症

翻譯人

本摘要由馬偕醫院林士良翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

局部腎絲球硬化症為一治病機轉未明之少見疾病,會導致蛋白質由尿中流失。由病理切片來看,只有部分的腎絲球的局部受到影響。罹患局部腎絲球硬化症的病人有半數會在十年內進展至慢性腎臟衰竭。免疫抑治療法就是希望能控制蛋白尿及預防腎臟衰竭。本篇文章共回顧四篇文章(共108位病患)。患者以環孢靈合併類固醇治療較單獨使用類固醇較能達到部分緩解,然而這也僅限於一些小型研究。對其進展至腎臟衰竭或死亡,目前並沒有足夠的資料.