Intervention Review

Antibiotic regimens for management of intraamniotic infection

  1. Laura Hopkins1,
  2. Fiona M Smaill2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 22 JUL 2002

Assessed as up-to-date: 23 MAY 2002

DOI: 10.1002/14651858.CD003254


How to Cite

Hopkins L, Smaill FM. Antibiotic regimens for management of intraamniotic infection. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 3. Art. No.: CD003254. DOI: 10.1002/14651858.CD003254.

Author Information

  1. 1

    The University of Liverpool, C/o Pregnancy and Childbirth Group, Division of Perinatal and Reproductive Medicine, Liverpool, UK

  2. 2

    McMaster University, Department of Pathology and Molecular Medicine, Faculty of Health Sciences, Hamilton, ON, Canada

*Frances J Kellie, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, Department of Women's and Children's Health, The University of Liverpool, First Floor, Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Crown Street, Liverpool, L8 7SS, UK. f.kellie@liverpool.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 22 JUL 2002

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Резюме на простом языке

Background

Intraamniotic infection is associated with maternal morbidity and neonatal sepsis, pneumonia and death. Although antibiotic treatment is accepted as the standard of care, few studies have been conducted to examine the effectiveness of different antibiotic regimens for this infection and whether to administer antibiotics intrapartum or postpartum.

Objectives

To study the effects of different maternal antibiotic regimens for intraamniotic infection on maternal and perinatal morbidity and mortality.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (May 2002) and the Cochrane Controlled Trials Register (The Cochrane Library, Issue 2, 2002). We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 30 April 2010 and added the results to the awaiting classification section of the review.

Selection criteria

Trials where there was a randomized comparison of different antibiotic regimens to treat women with a diagnosis of intraamniotic infection were included. The primary outcome was perinatal morbidity.

Data collection and analysis

Data were extracted from each publication independently by the authors.

Main results

Two eligible trials (181 women) were included in this review. No trials were identified that compared antibiotic treatment with no treatment. Intrapartum treatment with antibiotics for intraamniotic infection was associated with a reduction in neonatal sepsis (relative risk (RR) 0.08; 95% confidence interval (CI) 0.00, 1.44) and pneumonia (RR 0.15; CI 0.01, 2.92) compared with treatment given immediately postpartum, but these results did not reach statistical significance (number of women studied = 45). There was no difference in the incidence of maternal bacteremia (RR 2.19; CI 0.25, 19.48). There was no difference in the outcomes of neonatal sepsis (RR 2.16; CI 0.20, 23.21) or neonatal death (RR 0.72; CI 0.12, 4.16) between a regimen with and without anaerobic activity (number of women studied = 133). There was a trend towards a decrease in the incidence of post-partum endometritis in women who received treatment with ampicillin, gentamicin and clindamycin compared with ampicillin and gentamicin alone, but this did not reach statistical significance (RR 0.54; CI 0.19, 1.49).

Authors' conclusions

The conclusions that can be drawn from this meta-analysis are limited due to the small number of studies. For none of the outcomes was a statistically significant difference seen between the different interventions. Current consensus is for the intrapartum administration of antibiotics when the diagnosis of intraamniotic infection is made; however, the results of this review neither support nor refute this although there was a trend towards improved neonatal outcomes when antibiotics were administered intrapartum. No recommendations can be made on the most appropriate antimicrobial regimen to choose to treat intraamniotic infection.

[Note: The six citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Резюме на простом языке

Antibiotic regimens for management of intraamniotic infection

Antibiotics are used to prevent life-threatening complications for mother and baby when the amniotic fluid is infected, but it is not known which antibiotic is best.

Amniotic fluid is the 'water' surrounding the baby inside the womb. If this fluid becomes infected, it can be life-threatening for the mother and baby, and the baby should be born within 12 hours. Infection can come from bacteria entering the womb from the vagina, or from a medical procedure that penetrates the membranes ('bag' around baby and waters). Antibiotics reduce the risk of dangerous complications for both mother and baby. The review found there is not enough evidence from trials to show which antibiotic is best or whether it should be given before or after the baby is born.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Резюме на простом языке

Les régimes posologiques d'antibiotiques pour la prise en charge de l'infection intra-amniotique

Contexte

L'infection intra-amniotique est associée à une morbidité maternelle et à une septicémie, une pneumonie et un décès du nouveau-né. Bien que le traitement antibiotique soit accepté comme traitement standard, peu d'études ont été menées pour examiner l'efficacité de différents régimes posologiques d'antibiotiques pour cette infection et déterminer si les antibiotiques doivent être administrés intrapartum ou postpartum.

Objectifs

Étudier les effets des différents régimes posologiques d'antibiotiques maternels pour l'infection intra-amniotique sur la morbidité et la mortalité maternelles et périnatales.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mai 2002) et dans le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library, numéro 2, 2002). Nous avons mis à jour la recherche du registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 30 avril 2010 et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection

Les essais qui comportaient une comparaison randomisée de différents régimes posologiques d'antibiotiques pour traiter les femmes avec un diagnostic d'infection intra-amniotique ont été inclus. Le principal critère de jugement était la morbidité périnatale.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites dans chaque publication indépendamment par les auteurs de la revue.

Résultats principaux

Deux essais éligibles (soit 181 femmes) ont été inclus dans cette revue. Aucun essai comparant un traitement antibiotique à l'absence de traitement n'a été identifié. Le traitement intrapartum par des antibiotiques pour l'infection intra-amniotique a été associé à une réduction de la septicémie (risque relatif (RR) 0,08 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,00, 1,44) et de la pneumonie du nouveau-né (RR 0,15 ; IC 0,01, 2,92) comparé au traitement administré immédiatement postpartum, mais ces résultats n’ont pas atteint de signification statistique (nombre de femmes étudiées = 45). Il n'y avait pas de différence quant à l'incidence de la bactériémie maternelle (RR 2,19 ; IC 0,25, 19,48). Aucune différence n'a été observée dans les résultats de la septicémie néonatale (RR 2,16 ; IC 0,20, 23,21) ou de la mortalité néonatale (RR 0,72 ; IC 0,12, 4,16) entre un régime posologique avec et sans activité anaérobie (nombre de femmes étudiées = 133). Il existait une tendance à la diminution de l'incidence de l'endométrite postpartum chez les femmes qui avaient reçu un traitement avec de l'ampicilline, de la gentamicine et de la clindamycine par rapport à l'ampicilline et à la gentamicine en monothérapie, mais celle-ci n'a pas atteint de signification statistique (RR 0,54 ; IC 0,19, 1,49).

Conclusions des auteurs

Les conclusions qui peuvent être tirées de cette méta-analyse sont limitées du fait du petit nombre d'études. Aucune différence statistiquement significative n’a été observée pour aucun des critères d'évaluation, entre les différentes interventions. Le consensus actuel est pour l'administration intrapartum d'antibiotiques quand le diagnostic d'infection intra-amniotique est établi ; toutefois, les résultats de cette revue ni ne soutiennent ni ne réfutent cela, même s'il existait une tendance à l'amélioration des critères d'évaluation néonataux quand les antibiotiques ont été administrés intrapartum. Aucune recommandation ne peut être émise sur le régime posologique antimicrobien le plus approprié qu'il faut choisir pour traiter l'infection intra-amniotique.

[Remarque : Les six références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Резюме на простом языке

Les régimes posologiques d'antibiotiques pour la prise en charge de l'infection intra-amniotique

Les antibiotiques sont utilisés pour prévenir les complications potentiellement mortelles pour la mère et le bébé lorsque le liquide amniotique est infecté, mais on ne sait pas quel antibiotique est le plus efficace.

Le liquide amniotique est « l'eau » dans laquelle baigne le bébé à l'intérieur de l'utérus. Si ce liquide est infecté, cela peut menacer le pronostic vital pour la mère et le bébé, et le bébé doit naître dans les 12 heures. L'infection peut provenir de bactéries entrant dans l'utérus par le vagin, ou d'une procédure médicale qui traverse les membranes (« poche » autour du bébé et des eaux). Les antibiotiques réduisent le risque de complications dangereuses à la fois pour la mère et le bébé. La revue a découvert qu'il n'existait pas suffisamment de preuves issues d'essais pour démontrer quel antibiotique est le plus efficace ou s'il devrait être administré avant ou après la naissance du bébé.

Notes de traduction

Une nouvelle équipe de revue sera chargée de la mise à jour de cette revue suite à un nouveau protocole, qui est en cours de préparation pour la publication.

Traduit par: French Cochrane Centre 6th February, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Резюме на простом языке

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Резюме на простом языке

Режимы применения антибиотиков при лечении интраамниотической инфекции

Антибиотики используют для предотвращения жизне-угрожающих осложнений у матери и ребенка при инфицировании амниотической жидкости [околоплодных вод], но не известно, какой антибиотик является лучшим в таких случаях.

Амниотическая жидкость [околоплодные воды] это «вода», которая окружает ребенка внутри матки. Если эта жидкость инфицируется, это может угрожать жизни матери и ребенка, и необходимо, чтобы ребенок родился в течение 12 часов [необходимо родоразрешение]. Инфекция может быть вызвана бактериями, попавшими в матку из влагалища, или может возникнуть в результате медицинских процедур, нарушающих целостность амниотической оболочки ("мешок" вокруг ребенка и околоплодных вод). Антибиотики снижают риск опасных осложнений для матери и ребенка. Этот обзор показал, что недостаточно доказательств из клинических испытаний, чтобы показать, какой антибиотик является лучшим или когда его следует назначать, до или после рождения ребенка.

Заметки по переводу

Перевод: Юдина Екатерина Викторовна. Редактирование: Зиганшина Лилия Евгеньевна. Координация проекта по переводу на русский язык: Казанский федеральный университет. По вопросам, связанным с этим переводом, пожалуйста, обращайтесь к нам по адресу: lezign@gmail.com