Methenamine hippurate for preventing urinary tract infections

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Methenamine salts are often used as an alternative to antibiotics for the prevention of urinary tract infection (UTI). This review was first published in Issue 1, 2002 and updated in Issue 4, 2007.

Objectives

To assess the benefits and harms of methenamine hippurate in preventing UTI.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL in The Cochrane Library), MEDLINE (from 1950), EMBASE (from 1980), reference lists of articles and abstracts from conference proceedings without language restriction. Manufacturers' of methenamine salts were contacted for unpublished studies and contact was made with known investigators.

Date of last search: June 2012

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCT) and quasi-RCTs of methenamine hippurate used for the prevention of UTIs in all population groups were eligible. A comparison with a control/no treatment group was a prerequisite for selection.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed study quality and extracted data. Statistical analyses were performed using the random effects model and the results expressed as risk ratio (RR) for dichotomous outcomes with 95% confidence intervals (CI). An exploration of heterogeneity and a detailed description of results, grouped by population, was undertaken.

Main results

Thirteen studies (2032 participants) were included. Six studies (654 patients) reported symptomatic UTI and eight studies (796 patients) reported bacteriuria. Overall, study quality was mixed. The overall pooled estimates for the major outcome measures were not interpretable because of underlying heterogeneity. Subgroup analyses suggested that methenamine hippurate may have some benefit in patients without renal tract abnormalities (symptomatic UTI: RR 0.24, 95% CI 0.07 to 0.89; bacteriuria: RR 0.56, 95% CI 0.37 to 0.83), but not in patients with known renal tract abnormalities (symptomatic UTI: RR 1.54, 95% CI 0.38 to 6.20; bacteriuria: RR 1.29, 95% CI 0.54 to 3.07). For short-term treatment duration (1 week or less) there was a significant reduction in symptomatic UTI in those without renal tract abnormalities (RR 0.14, 95% CI 0.05 to 0.38). The rate of adverse events was low.

Authors' conclusions

Methenamine hippurate may be effective for preventing UTI in patients without renal tract abnormalities, particularly when used for short-term prophylaxis. It does not appear to work in patients with neuropathic bladder or in patients who have renal tract abnormalities. The rate of adverse events was low, but poorly described.

There is a need for further large well-conducted RCTs to clarify this question, particularly for longer term use for people without neuropathic bladder.

Résumé scientifique

Hippurate de méthénamine dans la prévention d'infections urinaires

Contexte

Les sels méthénamines sont fréquemment administrés comme alternative aux antibiotiques dans la prévention d'infections urinaires (IU). La présente revue a été publiée pour la première fois dans le numéro 2 en 2002 et mise à jour dans le numéro 4 en 2007.

Objectifs

Évaluer les effets bénéfiques et les dangers de l'hippurate de méthénamine dans la prévention d'IU.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL dans The Cochrane Library), MEDLINE (à partir de 1950), EMBASE (à partir de 1980), les références bibliographiques d'articles et les résumés d'actes de conférence, sans aucune restriction de langue. Les fabricants de sels de méthénamine ont été contactés afin d'obtenir des études non publiées et les investigateurs connus ont été contactés.

Date des dernières recherches : Juin 2012

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) et des quasi ECR concernant l'administration d'hippurate de méthénamine pour la prévention d'IU dans tous les groupes de population étaient éligibles. Une comparaison réalisée avec un groupe témoin/sans traitement était un élément de sélection prérequis.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des études et extrait des données. Des analyses statistiques ont été effectuées en utilisant un modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés sous la forme de risques relatifs (RR) pour les résultats dichotomiques avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Une exploration de l'hétérogénéité, ainsi qu'une description détaillée des résultats groupés par population, a été réalisée.

Résultats principaux

Treize études (soit 2 032 participants) ont été incluses. Six études (654 patients) ont signalé une IU symptomatique et huit études (796 patients) ont signalé une bactériurie. Dans l'ensemble, la qualité méthodologique des études était mitigée. Les estimations groupées globales concernant les critères de jugement principaux n'ont pas pu être interprétées en raison d'une hétérogénéité sous-jacente. Des analyses en sous-groupe ont suggéré que l'hippurate de méthénamine générait certains effets bénéfiques chez les patients ne présentant aucune anormalité rénale (IU symptomatique : RR 0,24 ; IC à 95 % 0,07 à 0,89 ; bactériurie : RR 0,56, IC à 95 % 0,37 à 0,83), ce qui n'est pas le cas chez les patients présentant des anormalités rénales connues (IU symptomatique : RR 1,54 ; IC à 95 % 0,38 à 6,20 ; bactériurie : RR 1,29 ; IC à 95 % 0,54 à 3,07). Concernant la durée d'un traitement à court terme (1 semaine ou moins), il y avait une baisse significative des IU symptomatiques chez les personnes ne présentant aucune anormalité rénale (RR 0,14, IC à 95 % 0,05 à 0,38). Le taux d'événements indésirables était faible.

Conclusions des auteurs

L'hippurate de méthénamine peut être efficace dans la prévention d'IU chez les patients ne présentant aucune anormalité rénale, surtout lorsqu'il est administré dans le cadre d'une prophylaxie à court terme. Il semble inefficace chez les patients présentant une vessie neuropathique ou des anormalités rénales. Le taux d'événements indésirables était faible, mais mal décrit.

Des ECR supplémentaires de grande taille devront être correctement réalisés afin de clarifier cette question, plus particulièrement dans le cadre d'une administration à long terme chez les personnes ne présentant pas de vessie neuropathique.

Plain language summary

Methenamine hippurate for preventing urinary tract infections

Bladder and kidney infections (urinary tract infections - UTI) can cause vomiting, pain, dysuria, septicaemia, fever and tiredness, and occasionally kidney damage. Some people are at high risk of repeated UTIs, and they are also more likely to have serious complications (including people with kidney problems, or people who have catheters to release urine). Long-term use of antibiotics can lead to resistance, so methenamine salts (methenamine or hexamine hippurate) are often used. This review identified 13 studies (2032 participants). Methenamine hippurate may be effective in preventing UTI in patients without renal tract abnormalities particularly when used for short term prophylaxis. It does not appear to be effective for long term prophylaxis in patients who have neuropathic bladder. There were few adverse effects.Additional well controlled randomised controlled trials are necessary in particular to clarify effectiveness for longer term prophylaxis in those without neuropathic bladder.

Résumé simplifié

Hippurate de méthénamine dans la prévention d'infections urinaires

Les infections vésicales et rénales (infections urinaires - IU) peuvent provoquer des vomissements, des douleurs, une dysurie, une septicémie, de la fièvre, de la fatigue et parfois des lésions rénales. Certaines personnes présentent des risques accrus d'IU répétées et sont également plus enclines à développer des complications graves (y compris les personnes ayant des problèmes rénaux ou celles disposant de cathéters pour uriner). La prise à long terme d'antibiotiques peut provoquer une résistance, c'est la raison pour laquelle les sels méthénamines (hippurate de méthénamine ou d'hexamine) sont fréquemment administrés. La présente revue a identifié 13 études (2 032 participants). L'hippurate de méthénamine peut être efficace dans la prévention d'IU chez des patients ne présentant aucune anormalité rénale lorsqu'il est administré dans le cadre d'une prophylaxie à court terme. Il ne semble pas être efficace dans le cadre d'une prophylaxie à long terme chez les patients ayant une vessie neuropathique. Les effets indésirables étaient peu nombreux. Des essais supplémentaires, correctement contrôlés et randomisés, devront être effectués afin de clarifier plus particulièrement l'efficacité d'une prophylaxie à plus long terme chez les personnes n'ayant pas de vessie neuropathique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 2nd November, 2012
Traduction financée par: Ministère des Affaires sociales et de la Santé