Get access

Biphasic versus triphasic oral contraceptives for contraception

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Side effects caused by oral contraceptives discourage compliance with, and continuation of, oral contraceptives. A suggested disadvantage of biphasic compared to triphasic oral contraceptive (OC) pills is an increase in breakthrough bleeding. We conducted this systematic review to examine this potential disadvantage.

Objectives

To compare biphasic with triphasic oral contraceptives in terms of efficacy, cycle control, and discontinuation due to side effects.

Search methods

We searched MEDLINE, POPLINE, LILACS and CENTRAL, as well as clinical trials databases (ClinicalTrials.gov and ICTRP). We searched the reference lists of relevant articles and book chapters. We also contacted the authors of relevant studies and pharmaceutical companies.

Selection criteria

We included randomized controlled trials comparing any biphasic with any triphasic OC when used to prevent pregnancy.

Data collection and analysis

We examined the studies found during the searches for inclusion and assessed methodological quality. We contacted the authors of included studies and of possibly randomized studies for information about the methods and outcomes. We entered the data into RevMan. We calculated Peto odds ratios for incidence of discontinuation due to medical reasons, intermenstrual bleeding, and absence of withdrawal bleeding.

Main results

Only two trials of limited quality met our inclusion criteria. One study compared two biphasic pills and one triphasic pill, each containing levonorgestrel and ethinyl estradiol. No important differences emerged, and the frequency of discontinuation due to medical problems was similar with all three pills. The other trial compared a biphasic pill containing norethindrone (Ortho 10/11) with a triphasic pill containing levonorgestrel (Triphasil) and with another triphasic containing norethindrone (Ortho 7/7/7). The biphasic pill had inferior cycle control compared with the levonorgestrel triphasic. The odds ratio of cycles with intermenstrual bleeding was 1.70 (95% confidence interval (CI) 1.29 to 2.24) for the biphasic compared with the triphasic levonorgestrel pill. The odds ratio of cycles without withdrawal bleeding was 6.48 (95% CI 3.13 to 13.39). In contrast, cycle control with the biphasic pill was comparable to that of the triphasic containing the same progestin (norethindrone).

Authors' conclusions

The available evidence is limited and the internal validity of these trials is questionable. Given the high losses to follow up, these reports may even be considered observational. Given that caveat, the biphasic pill containing norethindrone was associated with inferior cycle control compared with the triphasic pill containing levonorgestrel. The choice of progestin may be more important than the phasic regimen in determining bleeding patterns.

摘要

背景

雙相式與三相式口服避孕藥之比較

口服避孕藥所造成的副作用會使患者不想使用或停止使用,雙相式跟三相式的口服避孕藥相比會增加點狀出血的機會。我們針對增加點狀出血這項潛在性的缺點進行了系統性研究

目標

比較雙相式與三相式口服避孕藥之效用、對周期的控制、以及因副作用而停藥的比率

搜尋策略

我們搜尋了MEDLINE、EMBASE、 POPLINE、LILACS、和CENTRAL等,我們也搜尋了有關文章和書籍相關章節的參考文獻,我們還聯繫了在歐洲和美國的相關研究作者和製藥公司。

選擇標準

我們納入了比較任何兩相式與任何三相式口服避孕藥來預防懷孕的隨機對照試驗

資料收集與分析

我們用考科藍實證醫學的指引方針來審查搜索到的研究,包括了質、量和評估方法等。 我們與研究本身和其他隨機研究的作者連絡,看能否提供給額外的資訊。我們把數據輸入RevMan 。我們計算了因其他醫學原因、周期間出血、無停藥後出血而停用避孕藥的Peto勝算比率

主要結論

只有兩篇研究達到我們的納入標準。 1978年的Larranaga比較兩種雙相式和一種三相式的避孕藥丸,每個皆含有levonorgestrel and ethinyl estradiol,結果發現三種避孕藥停藥的頻率沒有出現重要的不同,PercivalSmith在1990年比較了含norethindrone(ortho 10/11)的雙相口服避孕藥和含有levonorgestrel(Triphasil)的三相避孕藥以及與其他含norethindrone(ortho 7/7/7)的三相避孕藥。雙相式避孕藥對週期的控制比含levonorgestrel的三相式避孕藥差。兩者周期間出血的勝算比率為為1.7 (95 % CI為1.3到2.2),不出現撤出性出血的週期勝算比率為6.5(95% CI為3.1至13)。相對的,若雙相式與三相式若含有相同的黃體素(norethindrone)則沒有差異 。

作者結論

現有的證據是有限的,而這些試驗內部效度令人懷疑;由於很難進行後續追蹤,因此有些還可能僅會被視為觀測性的報告。但雙相式避孕藥對週期的控制比含有levonorgestrel的三相式避孕藥仍比較屈於劣勢,所以選擇避孕藥中所含的黃體素的種類可能比選擇幾相式的避孕藥更重要。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院林思宏翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

雙相式與三相式的避孕藥 避孕藥的副作用會使婦女不去計劃使用它們。為了試圖減少避孕藥所導致的副作用1980年開始使用三相式避孕藥。多相式避孕藥於使用的三個星期提供不同劑量的賀爾蒙,是否三相避孕藥比雙相式藥丸更有效的減少懷孕目前仍不得而知。也不知道是不是有更好地週期控制或有較少的副作用。本篇回顧看是否雙相藥丸跟三相藥丸效用相同。我們還研究了使用三相避孕藥的婦女是否有較少的副作用。我們用電腦搜尋了比較兩者之間控制懷孕的情形,我們還寫信給研究人員和製造商尋求其他的相關研究。我們納入了任何語言的隨機試驗,我們發現只有兩篇研究比較雙相和三相避孕藥。這些研究沒有很好的方法或作者沒有報告全部的研究方法。許多婦女離開了所做的研究,從而影響到可能得到的結果。一項研究比較兩種類型的兩相式藥丸和三相式藥丸。發現在主要的項目上沒有不同,包括因健康問題停止使用避孕藥的婦女人數。另一項研究比較兩相式藥丸與兩種不同的三相式藥丸:與不同黃體激素(levonogestrel)的三相式藥丸相比,兩相式藥丸出現比較差的出血模式。相對的,若雙相式與三相式藥丸若含有相同的黃體素(norethindrone)則沒有差異。避孕藥中所含的黃體素的種類可能比選擇幾相式的避孕藥更重要。因此目前沒有提供足夠的證據說三相式避孕藥在節育、出血模式、或長期使用避孕藥等各方面比雙相式的避孕藥好。需要更多的研究看是否三相避孕藥優於兩相式的避孕藥。但是,兩相式的避孕藥沒有足夠的理由進一步研究。

Résumé scientifique

Comparaison des contraceptifs oraux biphasiques et triphasiques pour la contraception

Contexte

Les effets secondaires provoqués par les contraceptifs oraux rendent difficiles le suivi et l’observance du traitement. L'augmentation des métrorragies est un inconvénient évoqué des pilules contraceptives orales (CO) biphasiques par rapport aux pilules triphasiques. Nous avons mené cette revue systématique afin d'examiner ce possible inconvénient.

Objectifs

Comparer les contraceptifs oraux biphasiques et triphasiques en termes d'efficacité, de contrôle du cycle et d'abandon dû à des effets secondaires.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué notre recherche dans MEDLINE, POPLINE, LILACS et CENTRAL, ainsi que dans les bases de données d'essais cliniques (ClinicalTrials.gouv et ICTRP). Les listes bibliographiques des articles et des chapitres de livres pertinents ont également fait l'objet d'une recherche. Les auteurs des essais pertinents et des entreprises pharmaceutiques ont également été contactés.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés comparant tout CO biphasique à tout CO triphasique utilisé en prévention de la grossesse.

Recueil et analyse des données

Nous avons examiné les études recensées au cours des différentes recherches en vue de leur inclusion et évalué leur qualité méthodologique. Nous avons contacté les auteurs de toutes les études incluses et des études qui pouvaient être randomisées afin d'obtenir des informations sur les méthodes et les critères d’évaluation. Nous avons saisi les données dans le logiciel RevMan. Nous avons calculé les rapports de cotes Peto des cas d'abandon pour raisons médicales, des saignements intermenstruels et des absences de règles de privation.

Résultats principaux

Seuls deux essais de qualité médiocre remplissaient nos critères d'inclusion. L’une de ces études comparait deux pilules biphasiques à une pilule triphasique, chacune contenant du lévonorgestrel et de l'éthinylestradiol. Aucune différence significative n'a été observée et la fréquence d'abandon due à des problèmes médicaux était identique pour les trois pilules. L'autre essai comparait une pilule biphasique contenant de la noréthindrone (Ortho 10/11) à une pilule triphasique contenant du lévonorgestrel (Triphasil) et à une autre pilule triphasique contenant de la noréthindrone (Ortho 7/7/7). La pilule biphasique contrôlait moins bien le cycle que la pilule triphasique au lévonorgestrel. Le rapport de cotes des cycles avec métrorragies était de 1,70 (intervalle de confiance [IC] à 95 % entre 1,29 et 2,24) pour la biphasique comparée à la pilule triphasique contenant du lévonorgestrel. Le rapport de cotes des cycles sans règles de privation était de 6,48 (IC à 95 % entre 3,13 et 13,39). En revanche, le contrôle du cycle avec la pilule biphasique était comparable à celui de la pilule triphasique contenant le même progestatif (noréthindrone).

Conclusions des auteurs

Les preuves disponibles sont limitées et la validité interne de ces essais est discutable. Compte tenu du nombre important de femmes perdues de vue au cours du suivi, on peut même considérer que ces études sont en réalité des rapports d’observation. Sous cette réserve, la pilule biphasique contenant de la noréthindrone est associée à un moins bon contrôle du cycle que la pilule triphasique contenant du lévonorgestrel. Le choix du progestatif est peut-être plus important que la posologie en ce qui concerne les saignements.

Plain language summary

Birth control pills with two phases versus three phases

Side effects of birth control pills may keep women from using them as planned. Attempts to decrease side effects led to the three-phase pill in the 1980s. Pills with phases provide different amounts of hormones over three weeks. Whether three-phase pills lead to fewer pregnancies than two-phase pills is unknown. Nor is it known if the pills give better cycle control or have fewer side effects. This review looked at whether two-phase pills worked as well as three-phase pills. We also studied whether women had fewer side effects with these pills.

We did a computer search for studies of birth control pills with two phases versus pills with three phases. We also wrote to researchers and manufacturers to find other trials. We included randomized trials in any language.

We found only two trials that looked at two-phase versus three-phase birth control pills. The studies did not have good methods and the authors did not report all their methods. Many women dropped out of the studies, which affects what can be said about the results. One study compared two types of two-phase pills with a three-phase pill. The pills did not differ in any major ways, including the numbers of women who stopped using the pills due to health problems. The other trial compared a two-phase pill with two different three-phase pills. The two-phase pill had worse bleeding patterns than the three-phase pill with a different hormone (levonorgestrel). In contrast, bleeding with the two-phase pill was like that of the three-phase pill with the same hormone (norethindrone). The type of hormone may be more important than the phases for cycle control.

These trials did not provide enough evidence to say if three-phase pills worked any better than two-phase types for birth control, bleeding patterns, or staying on the pill. More research would be needed to show whether three-phase pills were better than two-phase pills. However, two-phase pills are not used enough to justify further research.

Résumé simplifié

Comparaison des contraceptifs oraux à deux phases et à trois phases

Les effets secondaires des pilules contraceptives peuvent empêcher les femmes de les utiliser comme prévu. Les tentatives visant à réduire les effets secondaires ont débouché sur le développement de la pilule triphasique dans les années 1980. Les pilules à phases délivrent des quantités différentes d’hormones pendant trois semaines. Nous ignorons si les pilules triphasiques permettent de réduire le taux de grossesses par rapport aux pilules biphasiques. On ignore également si elles permettent un meilleur contrôle du cycle ou causent moins d’effets secondaires. La présente revue visait à déterminer si les pilules biphasiques étaient aussi efficaces que les triphasiques. Nous avons également cherché à savoir si elles provoquaient moins d’effets secondaires.

Nous avons effectué une recherche informatisée d’études comparant les pilules contraceptives à biphasiques et triphasiques. Nous avons également écrit aux chercheurs et aux fabricants pour obtenir d’autres essais. Nous avons inclus des essais randomisés dans n’importe quelle langue.

Nous n’avons trouvé que deux essais comparant les pilules contraceptives biphasiques et triphasiques. Les méthodes employées dans ces études n’étaient pas bonnes, et les auteurs ne les décrivaient pas intégralement. De nombreuses femmes ont abandonné ces études, ce qui affecte les conclusions que l’on pourrait tirer des résultats. Une étude comparait deux types de pilules biphasiques à une pilule triphasique. Les pilules ne présentaient pas de différences majeures, y compris par le nombre de femmes ayant arrêté cette méthode contraceptive à cause de problèmes de santé. L'autre essai comparait une pilule biphasique à deux pilules triphasiques différentes. La pilule triphasique donnait un profil de saignements plus défavorable que l’autre pilule triphasique contenant une hormone différente (lévonorgestrel). En revanche, les saignements avec la pilule biphasique étaient similaires à ceux de la pilule triphasique contenant la même hormone (noréthindrone). Le type d'hormone pourrait être plus important que les phases pour le contrôle du cycle.

Ces essais n'ont pas fourni suffisamment de preuves pour affirmer que les pilules triphasiques sont plus efficaces que les pilules biphasiques en termes de contraception, de profils de saignements ou de la poursuite de la contraception orale. De plus amples recherches seraient nécessaire pour déterminer si les pilules triphasiques ont donné de meilleurs résultats que les pilules biphasiques. Les pilules biphasiques ne sont cependant pas suffisamment employées pour justifier des recherches plus approfondies.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux