Intervention Review

Mistletoe therapy in oncology

  1. Markus Horneber1,*,
  2. Gerd Bueschel2,
  3. Roman Huber3,
  4. Klaus Linde4,
  5. Matthias Rostock5

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 16 APR 2008

Assessed as up-to-date: 4 FEB 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD003297.pub2


How to Cite

Horneber M, Bueschel G, Huber R, Linde K, Rostock M. Mistletoe therapy in oncology. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 2. Art. No.: CD003297. DOI: 10.1002/14651858.CD003297.pub2.

Author Information

  1. 1

    Klinikum Nord, Medizinische Klinik 5-Schwerpunkt Onkologie/Haematologie, Nuernberg, Germany

  2. 2

    Vivantes Klinikum, Medizinische Klinik mit Schwerpunkt Haematologie und Onkologie, Berlin, Germany

  3. 3

    Universitätsklinikum Freiburg, Ambulanz für Naturheilkunde Medizinische Klinik 2, Freiburg, Germany

  4. 4

    Technische Universität München/Klinikum rechts der Isar, Institut für Allgemeinmedizin/Institute of General Practice, München, Germany

  5. 5

    Klinik fur Tumorbiologie, Klinik fur Internistische Onkologie, Freiburg, Germany

*Markus Horneber, Medizinische Klinik 5-Schwerpunkt Onkologie/Haematologie, Klinikum Nord, Prof.-Ernst-Nathan-Str. 1, Nuernberg, D-90419, Germany. horneber@klinikum-nuernberg.de.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 APR 2008

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Mistletoe extracts are commonly used in cancer patients. It is claimed that they improve survival and quality of life (QOL) in cancer patients.

Objectives

To determine the effectiveness, tolerability and safety of mistletoe extracts given either as monotherapy or adjunct therapy for patients with cancer.

Search methods

Search sources included the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, Issue 3, 2007) Cochrane Complementary Medicine Field Registry of randomized clinical trials (RCTs) and controlled clinical trials, MEDLINE, EMBASE, HEALTHSTAR, INT. HEALTH TECHNOLOGY ASSESSMENT, SOMED, AMED, BIOETHICSLINE, BIOSIS, CancerLit, CATLINE, CISCOM (August 2007).

For the search the Standard Operating Procedures of the Information System in Health Economics at the German Institute for Medical Documentation and Information (DIMDI) were utilized. Reference lists of relevant articles and authors extensive files were searched for additional studies. Manufacturers of mistletoe preparations were contacted.

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) of adults with cancer of any type. The interventions were mistletoe extracts as sole treatments or given concomitantly with chemo- or radiotherapy. The outcome measures were survival times, tumor response, QOL, psychological distress, adverse effects from antineoplastic treatment and safety of mistletoe extracts.

Data collection and analysis

Three review authors independently assessed trials for inclusion in the review. All review authors independently took part in the extraction of data and assessment of study quality and clinical relevance. Disagreements were resolved by consensus. Study authors were contacted where information was unclear. Methodological quality was narratively described and additionally assessed with the Delphi list and the Jadad score. High methodological quality was defined if six out of nine Delphi criteria, or four out of five Jadad criteria were fulfilled. Results were presented qualitatively.

Main results

Eighty studies were identified. Fifty-eight were excluded for various reasons, usually as there was no prospective trial design with randomised treatment allocation. Of the 21 included studies 13 provided data on survival, 7 on tumour response, 16 on measures of QOL or psychological outcomes, or prevalence of chemotherapy-related adverse effects and 12 on side effects of mistletoe treatment; overall comprising 3484 randomised cancer patients. Interventions evaluated were 5 preparations of mistletoe extracts from 5 manufacturers and one commercially not available preparation. The general reporting of RCTs was poor.

Of the 13 trials investigating survival, 6 showed some evidence of a benefit, but none of them was of high methodological quality. The results of two trials in patients with melanoma and head and neck cancer gave some evidence that the used mistletoe extracts are not effective for improving survival.

Of the 16 trials investigating the efficacy of mistletoe extracts for either improving QOL, psychological measures, performance index, symptom scales or the reduction of adverse effects of chemotherapy, 14 showed some evidence of a benefit, but only 2 of them including breast cancer patients during chemotherapy were of higher methodological quality.

Data on side effects indicated that, depending on the dose, mistletoe extracts were usually well tolerated and had few side effects.

Authors' conclusions

The evidence from RCTs to support the view that the application of mistletoe extracts has impact on survival or leads to an improved ability to fight cancer or to withstand anticancer treatments is weak. Nevertheless, there is some evidence that mistletoe extracts may offer benefits on measures of QOL during chemotherapy for breast cancer, but these results need replication. Overall, more high quality, independent clinical research is needed to truly assess the safety and effectiveness of mistletoe extracts. Patients receiving mistletoe therapy should be encouraged to take part in future trails.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Mistletoe treatment in cancer patients

Preparations from the European mistletoe (Viscum album L.) are among the most prescribed drugs in cancer patients in several European countries. Proponents claim that mistletoe extracts stimulate the immune system, improve survival, enhance quality of life and reduce adverse effects of chemo- and radiotherapy in cancer patients. The review found that there was not enough evidence to reach clear conclusions about the effects on any of these outcomes and it is therefore not clear to what extent the application of mistletoe extracts translates into improved symptom control, enhanced tumour response or prolonged survival. Adverse effects of mistletoe extracts were reported, but appeared to be dose-dependent and primarily confined to reactions at injection site and mild, transient flu-like symptoms. In the absence of good quality, independent trials, decisions about whether mistletoe extracts are likely to be beneficial for a particular problem should rely on expert judgement and practical considerations.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement à base de gui en oncologie

Contexte

Les extraits de gui sont fréquemment utilisés chez les patients cancéreux. Il a été affirmé qu'ils amélioraient la survie et la qualité de vie de ces patients.

Objectifs

Déterminer l'efficacité, la tolérabilité et l'innocuité des extraits de gui en monothérapie ou en traitement complémentaire chez les patients cancéreux.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 3, 2007), le registre des essais contrôlés randomisés (ECR) et des essais cliniques comparatifs du groupe Cochrane sur l'évaluation des biais, MEDLINE, EMBASE, HEALTHSTAR, INT. HEALTH TECHNOLOGY ASSESSMENT, SOMED, AMED, BIOETHICSLINE, BIOSIS, CancerLit, CATLINE et CISCOM (août 2007).

Dans le cadre de cette recherche, les modes opératoires normalisés de l'Information System in Health Economics du German Institute for Medical Documentation and Information (DIMDI) ont été utilisés. Les références bibliographiques des articles pertinents et les fichiers exhaustifs des auteurs ont été examinés afin d'identifier des études supplémentaires. Les fabricants de préparations à base de gui ont été contactés.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des adultes atteints de n'importe quel type de cancer. Les interventions portaient sur des extraits de gui en monothérapie ou en traitement concomitant de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. Les critères de jugement étaient la durée de survie, la réponse tumorale, la qualité de vie, la détresse psychologique, les effets indésirables du traitement antinéoplasique et l'innocuité des extraits de gui.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont évalué de manière indépendante les essais à inclure dans la revue. Tous les auteurs de revue ont participé de manière indépendante à l'extraction des données et à l'évaluation de la qualité des études et de la pertinence clinique. Les divergences ont été résolues par consensus. Les auteurs des études ont été contactés lorsque les informations n'étaient pas claires. La qualité méthodologique a été décrite de manière narrative et réévaluée à l'aide de la liste de Delphi et du score de Jadad. Il a été considéré que la qualité méthodologique était élevée lorsqu'elle remplissait six des neuf critères de Delphi ou quatre des cinq critères de Jadad. Les résultats ont été présentés de manière qualitative.

Résultats Principaux

Quatre-vingt études ont été identifiées. Cinquante-huit études ont été exclues pour différentes raisons, généralement en raison de l'absence de plan d'étude prospectif avec attribution randomisée des traitements. Sur les 21 études incluses, 13 rapportaient des données sur la survie, 7 sur la réponse tumorale, 16 sur des mesures de la qualité de vie ou des résultats psychologiques, ou sur la prévalence des effets indésirables liés à la chimiothérapie, et 12 sur les effets indésirables du traitement à base de gui ; pour un total de 3 484 patients cancéreux randomisés. Les interventions évaluées portaient sur 5 préparations à base d'extraits de gui provenant de 5 fabricants, et une préparation non disponible dans le commerce. La notification des ECR était généralement médiocre.

Sur les 13 essais examinant la survie, 6 rapportaient certaines preuves d'effet bénéfique, mais aucun n'était de haute qualité méthodologique. Deux essais portant sur des patients atteints de mélanome et de cancer de la tête et du cou rapportaient certaines preuves indiquant que les extraits de gui utilisés n'étaient pas efficaces pour améliorer la survie.

Sur les 16 essais examinant l'efficacité des extraits de gui pour améliorer la qualité de vie, les mesures psychologiques, l'indice de performance, les échelles de symptômes ou la réduction des effets indésirables de la chimiothérapie, 14 rapportaient certaines preuves d'effet bénéfique, mais deux seulement, recrutant des patientes atteintes d'un cancer du sein pendant la chimiothérapie, étaient de haute qualité méthodologique.

Les données des effets secondaires indiquaient que, selon la dose, les extraits de gui étaient généralement bien tolérés et entraînaient peu d'effets secondaires.

Conclusions des auteurs

Les preuves issues d'ECR soutenant l'hypothèse selon laquelle l'administration d'extraits de gui aurait un impact sur la survie ou entraînerait une meilleure capacité à combattre le cancer ou à supporter les traitements anticancéreux ne sont pas concluantes. Certaines preuves indiquent cependant que les extraits de gui pourraient avoir des effets bénéfiques sur les mesures de la qualité de vie pendant la chimiothérapie du cancer du sein, mais ces résultats devront être reproduits. Dans l'ensemble, des recherches cliniques indépendantes de haute qualité sont nécessaires afin d'évaluer l'efficacité et l'innocuité réelles des extraits de gui. Les patientes recevant un traitement à base de gui devraient être encouragées à participer à ces futurs essais.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement à base de gui en oncologie

Traitement à base de gui chez les patients cancéreux

Les préparations à base de gui (Viscum album L.) font partie des médicaments les plus prescrits aux patients atteints de cancer dans plusieurs pays européens. Leurs défenseurs affirment que les extraits de gui stimulent le système immunitaire, améliorent la survie et la qualité de vie et réduisent les effets indésirables de la chimiothérapie et de la radiothérapie chez les patients cancéreux. Cette revue a observé que les preuves étaient insuffisantes pour tirer des conclusions définitives concernant les effets du gui sur n'importe lequel de ces critères de jugement, et l'on ignore donc dans quelle mesure l'utilisation d'extraits de gui permet d'améliorer le contrôle des symptômes, la réponse tumorale ou la survie. Des effets indésirables associés aux extraits de gui étaient rapportés, mais semblaient dépendre de la dose et se limiter principalement à des réactions au point d'injection et à des symptômes pseudo-grippaux légers et passagers. En l'absence d'essais indépendants de bonne qualité, la décision d'utiliser des extraits de gui pour traiter un problème spécifique devrait reposer sur des opinions d'experts et des considérations pratiques.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux