Intervention Review

Nutritional support in children and young people with cancer undergoing chemotherapy

  1. Leanne Jones1,*,
  2. Ruth M Watling2,
  3. Simone Wilkins3,
  4. Barry Pizer3

Editorial Group: Cochrane Childhood Cancer Group

Published Online: 7 JUL 2010

Assessed as up-to-date: 31 AUG 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD003298.pub2


How to Cite

Jones L, Watling RM, Wilkins S, Pizer B. Nutritional support in children and young people with cancer undergoing chemotherapy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 7. Art. No.: CD003298. DOI: 10.1002/14651858.CD003298.pub2.

Author Information

  1. 1

    The University of Liverpool, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK

  2. 2

    Alder Hey Children's NHS Foundation Trust, Department of Nutrition and Dietetics, Liverpool, Merseyside, UK

  3. 3

    Alder Hey Children's NHS Foundation Trust, Oncology Unit, Liverpool, UK

*Leanne Jones, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, Department of Women's and Children's Health, The University of Liverpool, First Floor, Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Crown Street, Liverpool, L8 7SS, UK. l.v.jones@liverpool.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 7 JUL 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Malnutrition can often be a consequence of cancer itself or a result of chemotherapy. Nutritional support aims to reverse malnutrition seen at diagnosis, prevent malnutrition associated with treatment and promote weight gain and growth. The most effective and safe forms of nutritional support in children and young people with cancer are unclear.

Objectives

To determine the effects of any form of parenteral (PN) or enteral (EN) nutritional support in children and young people with cancer undergoing chemotherapy.

Search methods

We searched the following databases: CENTRAL (The Cochrane Library 2009, Issue 2), MEDLINE (1950 to 2006), EMBASE (1974 to 2006), CINAHL (1982 to 2006), the National Research Register (2007) and Dissertations & Theses (2007). We scrutinised reference lists of articles to identify additional trials. We also contacted experts in the field for information on relevant trials.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised controlled trials comparing any form of nutritional support with another, or control, in children or young people with cancer undergoing chemotherapy.

Data collection and analysis

Two authors independently selected trials. Three authors independently assessed quality and extracted data. We contacted trialists for missing information.

Main results

We included eight trials which randomised 159 participants (< 21 years) with leukaemias or solid tumours undergoing chemotherapy. The trials were all of low quality. One small trial found that compared to EN, PN significantly increased weight (mean difference (MD) 4.12; 95% CI 1.91 to 6.33), serum albumin levels (MD 0.70; 95% CI 0.14 to 1.26), calorie intake (MD 22.00; 95% CI 5.12 to 38.88) and protein intake (MD 0.80; 95% CI 0.45 to 1.15). One trial comparing peripheral PN and EN with central PN found that mean daily weight gain (MD -27.00; 95% CI -43.32 to -10.68) and energy intakes (MD -15.00; 95% CI -26.81 to -3.19) were significantly less for the peripheral PN and EN group, whereas mean change in serum albumin was significantly greater for that group(MD 0.47; 95% CI 0.13 to 0.81, P = 0.008).     

Authors' conclusions

There is limited evidence from individual trials to suggest that parenteral nutrition is more effective than enteral nutrition in well-nourished children and young people with cancer undergoing chemotherapy. The evidence for other methods of nutritional support remains unclear. No studies were identified comparing the nutritional content in the PN or EN groups of studies. Further research, incorporating larger sample sizes and rigorous methodology utilising valid and reliable outcome measures, is essential.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Nutritional support in children and young people with cancer undergoing chemotherapy

Nutritional support is of great importance in managing children and young people with cancer. It may help to reverse malnutrition seen at diagnosis, prevent malnutrition associated with the cancer treatment and promote weight gain and growth. Nutritional support may be provided by one of two methods: nutritional liquids delivered through a central or peripheral vein which bypass the gut (parenteral nutrition); or nutritional liquids or solids that pass through any part of the gut, regardless of method of delivery (e.g. orally or via a tube) (enteral nutrition).

We found some evidence from one small trial to suggest that parenteral nutrition may result in an increase in weight, serum albumin levels, and calorie and protein intake when compared to enteral nutrition (usual food intake). However, the evidence for other methods of delivery of nutritional support remains unclear. No studies were identified that compared the nutritional content in either the PN or EN groups of studies. The trials were all of low quality and very different in terms of outcome measures used. In future much larger, rigorously conducted trials with better defined outcome measures are needed in order to address this important question.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Prise en charge nutritionnelle d'enfants et de jeunes adultes atteints d'un cancer et suivant une chimiothérapie

Contexte

La malnutrition est généralement une conséquence du cancer lui-même ou de la chimiothérapie. La prise en charge nutritionnelle a pour objectif de pallier la malnutrition dépistée au moment du diagnostic, prévenir la malnutrition liée au traitement et favoriser la prise de poids et la croissance. Les formes les plus efficaces et sûres de la prise en charge nutritionnelle d'enfants et de jeunes adultes atteints d'un cancer sont peu claires.

Objectifs

Déterminer les effets d'une forme de prise en charge nutritionnelle parentérale (PN) ou entérale (EN) chez des enfants et des jeunes adultes atteints d'un cancer et suivant une chimiothérapie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes : CENTRAL (The Cochrane Library 2009, numéro 2), MEDLINE (de 1950 à 2006), EMBASE (de 1974 à 2006), CINAHL (de 1982 à 2006), le National Research Register (2007), ainsi que Dissertations & Theses (2007). Nous avons examiné les listes bibliographiques des articles afin d'identifier des essais supplémentaires. Nous avons également contacté des experts dans le domaine afin d'obtenir des informations sur des essais pertinents.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés ou quasi randomisés comparant une forme de prise en charge nutritionnelle à une autre, ou à un groupe témoin, destinée à des enfants ou des jeunes adultes atteints d'un cancer et suivant une chimiothérapie.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment sélectionné des essais. Trois auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données. Nous avons contacté des investigateurs afin d'obtenir des informations manquantes.

Résultats Principaux

Nous avons inclus huit essais qui randomisaient 159 participants (< 21 ans) atteints d'une leucémie ou de tumeurs solides et suivant une chimiothérapie. La qualité méthodologique de l'ensemble des essais était médiocre. Un essai de petite taille a trouvé que comparée à une nutrition EN, la nutrition PN augmentait de façon significative la prise de poids (différence moyenne (DM) 4,12 ; IC à 95 % 1,91 à 6,33), les niveaux d'albumine sérique (DM 0,70 ; IC à 95 % 0,14 à 1,26), les apports caloriques (DM 22,00 ; IC à 95 % 5,12 à 38,88) et les apports protéiques (DM 0,80 ; IC à 95 % 0,45 à 1,15). Un essai comparant la nutrition EN et PN périphérique avec la PN centrale a trouvé que la prise pondérale (DM - 27,00 ; IC à 95 % - 43,32 à - 10,68) et les apports énergétiques (DM - 15,00 ; IC à 95 % - 26,81 à - 3,19) quotidiens moyens étaient significativement inférieurs pour le groupe EN et PN périphérique, alors que la modification moyenne de l'albumine sérique était significativement supérieure pour ce groupe (DM 0,47 ; IC à 95 % 0,13 à 0,81, P = 0,008).     

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves limitées issues d'essais individuels suggérant que la nutrition parentérale est plus efficace et la nutrition entérale chez des enfants et des jeunes adultes bien nourris atteints d'un cancer et suivant une chimiothérapie. Les preuves concernant les autres méthodes de prise en charge nutritionnelle ne sont pas toujours claires. Aucune étude comparant le contenu nutritionnel dans les groupes d'études de nutrition PN ou EN n'a été identifiée. D'autres recherches, intégrant des tailles d'échantillon plus importantes et une méthodologie rigoureuse avec des critères de jugement valides et fiables, devront être réalisées.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Prise en charge nutritionnelle d'enfants et de jeunes adultes atteints d'un cancer et suivant une chimiothérapie

Prise en charge nutritionnelle d'enfants et de jeunes adultes atteints d'un cancer et suivant une chimiothérapie

La prise en charge nutritionnelle est d'une importance majeure lors du traitement d'enfants et de jeunes adultes atteints d'un cancer. Elle peut permettre de pallier la malnutrition dépistée au moment du diagnostic, prévenir la malnutrition liée au traitement anticancéreux et favoriser la prise de poids et la croissance. L'une des deux méthodes suivantes permet d'assurer une prise en charge nutritionnelle : des liquides nutritionnels administrés via une voie centrale ou périphérique et n'empruntant pas le tube digestif (nutrition parentérale) ; ou des liquides ou solides nutritionnels qui passent par les intestins, quels que soient le site et la méthode d'administration (par ex : par voie orale ou par une sonde) (nutrition entérale).

Nous avons identifié quelques preuves issues d'un essai de petite taille suggérant que la nutrition parentérale peut entraîner une prise de poids, une augmentation des concentrations d'albumine sérique et des apports caloriques et protéiques par rapport à la nutrition entérale (consommation alimentaire classique). Toutefois, les preuves concernant les autres méthodes d'administration du support alimentaire ne sont pas claires. Aucune étude comparant le contenu nutritionnel dans les groupes d'études de nutrition PN ou EN n'a été identifiée. Tous les essais étaient de qualité médiocre et utilisaient des critères de jugement très différents. De futurs essais de plus grande taille et réalisés de façon plus rigoureuse, avec des critères de jugement mieux définis, seront nécessaires pour répondre à cette importante question.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 11th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

兒童與青少年癌症病人於化學治療期間之營養支持

營養不良,是癌症本身所造成或因為化學治療所引起,是癌症病人在化學治療期間常見的問題,營養支持的目標在於轉變營養不良的情況,包括診斷,預防及治療各種相關的營養不良,及提升兒童及青少年癌症病人的體重與生長,但目前對於兒童和青少年癌症病人最有效和最安全的營養支持形式並不明確。

目標

確立於兒童與青少年癌症病人於化學治療期間,各種非腸道營養支持或腸道營養支持方式的成效。

搜尋策略

作者搜尋資料庫CENTRAL (The Cochrane Library 2009, Issue 2), MEDLINE(1950年至2006年); EMBASE(1974年第17週,2008),CINAHL(1982年4月第4週,2008年); CINAHL (1982 to 2006), the National Research Register (2007) 及 Dissertations & Theses (2007); 作者細閱所有文章與臨床試驗,包括參考書目所列的其他試驗,相關的訊息也與專長領域的專家聯繫,以得到更準確試驗結果。

選擇標準

納入的條件為兒童與青少年癌症病人,於化學治療期間,所採取任何形式的營養支持方式,且研究方法,採隨機分派試驗設計或類隨機分派,與對照組比較的研究。

資料收集與分析

由兩位審查者各自選取試驗的文獻,三位作者獨立閱讀評析文獻中試驗的品質與擷取的資料,如果資料有遺失的部分,則連絡作者以取得相關資料。

主要結論

作者納入八個研究,隨機分派159位 (<21歲) 白血病或實質腫瘤的病人在化學治療期間為研究對象的研究。這些研究的品質都不高,其中一個小試驗比較腸道與非腸道營養支持,發現非腸道營養支持對於體重有顯著增加 (mean difference (MD) 4.12; 95% CI 1.91 to 6.33), 血清中白蛋白顯著增加 (MD 0.70; 95% CI 0.14 to 1.26), 熱量攝取顯著增加 (MD 22.00; 95% CI 5.12 to 38.88), 蛋白質攝取顯著增加 (MD 0.80; 95% CI 0.45 to 1.15). 另一小試驗比較腸道或週邊非腸道營養支持組與中心靜脈非腸道營養支持組,發現腸道或週邊非腸道營養支持組的每日平均體重增加較少 (MD −27.00; 95% CI −43.32 to −10.68) 及能量攝取 (MD −15.00; 95% CI −26.81 to −3.19) 顯著低於中心靜脈營養支持組,但是血清白蛋白值的平均改變量卻有顯著增加情形 (MD 0.47; 95% CI 0.13 to 0.81, P = 0.008).

作者結論

實證研究上的限制,來自於少數研究建議對於兒童與青少年癌症病人,於化學治療期間採取非腸道營養支持比腸道營養支持較為有效; 但研究中對於其他營養治療方式的研究設計說明不夠清楚。沒有研究確立比較非腸道與腸道營養支持兩組的營養成分,加上沒有大量研究對象與研究方法上的不夠嚴謹,以致於研究在應用價值與結果的可信賴度受到限制。未來的研究,應該納入更大量的研究對象,和嚴謹的信度與效度來評量所研究的結果

翻譯人

本摘要由國立陽明大學附設醫院張丞淯翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

兒童青少年癌症病人在化學治療期間之營養:營養支持在兒童青少年癌症病人是很重要的治療,它不只能夠幫助病人改善化學治療期間營養不良的問題,更能促進兒童青少年癌症病人的體重增加與生長。營養支持也許能夠提供一或二種營養的液體經由中央靜脈或週邊靜脈輸注,或者經由腸道提供營養如:口服方式或灌食方式。我們從一小試驗,發現一些證據,顯示週邊靜脈營養支持對照腸道支持組 (從口進食) ,可增加體重.血清白蛋白.熱量攝取與蛋白質的攝取。然而,各營養支持方式所提供的證據依然不明確。這些研究的品質都不高,而且在結果的測量上都不相同,未來建議搜尋更多嚴謹的設計,與具有更好成效評估工具的研究,以確立營養支持方式的成效,來回應這些重要的問題。