Get access

Graduated driver licensing for reducing motor vehicle crashes among young drivers

  • Conclusions changed
  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Graduated driver licensing (GDL) has been proposed as a means of reducing crash rates among novice drivers by gradually introducing them to higher risk driving situations.

Objectives

To examine the effectiveness of GDL in reducing crash rates among young drivers.

Search methods

Studies were identified through searching MEDLINE, EMBASE, CINAHL, Healthstar, Web of Science, NTIS Bibliographic Database, TRIS Online, SIGLE, the World Wide Web, conference proceedings, consultation with experts and reference lists in relevant published literature. The searches were conducted from the time of inception to May 2009, and the Cochrane Injuries Group conducted an updated search of the TRANSPORT database in September 2009.

Selection criteria

Studies were included if: 1) they compared outcomes pre- and post-implementation of a GDL program within the same jurisdiction, 2) comparisons were made between jurisdictions with and without GDL, or 3) both. Studies had to report at least one objective, quantified outcome.

Data collection and analysis

Results were not pooled due to substantial heterogeneity. Percentage change was calculated for each year after the intervention, using one year prior to the intervention as baseline. Results were adjusted by internal controls. Analyses were stratified by denominators (population, licensed drivers). Results were calculated for the different crash types and presented for 16 year-olds alone as well as all teenage drivers.

Main results

We included 34 studies evaluating 21 GDL programs and 2 analyses of >40 US states. GDL programs were implemented in the US (n=16), Canada (n=3), New Zealand (n=1), and Australia (n=1) and varied in their restrictions during the intermediate stage. Based on the Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) classification, eleven programs were good, four were fair, five were marginal, one was poor and two could not be assessed. Reductions in crash rates were seen in all jurisdictions and for all crash types. Among 16 year-old drivers, the median decrease in per population adjusted overall crash rates during the first year was 15.5% (range -27 to -8%, five studies). There was a decrease in per population adjusted injury crash rates (median -21%, range -46 to -2%, five studies). Results for all teenage drivers, rates per licensed driver, and rates adjusting for internal controls were generally reduced when comparing within jurisdictions.

Authors' conclusions

GDL is effective in reducing crash rates among young drivers, although the magnitude of the effect varies. The conclusions are supported by consistent findings, temporal relationship, and plausibility of the association. Stronger GDL programs (i.e. more restrictions or higher quality based on IIHS classification) appear to result in greater fatality reduction. Future studies should focus on which components and combination of components yield the greatest reductions.

Résumé scientifique

Permis de conduire par étapes pour réduire les accidents de voiture chez les jeunes conducteurs

Contexte

Le permis de conduire par étapes (PCE) a été proposé dans le but de réduire les taux d'accidents chez les nouveaux conducteurs en introduisant progressivement ceux-ci à des situations de conduite plus risquées.

Objectifs

Examiner l'efficacité du PCE à réduire les taux d'accidents chez les jeunes conducteurs.

Stratégie de recherche documentaire

Des études ont été identifiées par des recherches dans MEDLINE, EMBASE, CINAHL, HealthSTAR, Web of Science, NTIS Bibliographic Database, TRIS Online, SIGLE, Internet et dans des actes de conférences, ainsi que par la consultation d'experts et le passage au crible de bibliographies choisies dans la littérature publiée pertinente. Les recherches ont été effectuées des origines jusqu'à mai 2009, et le groupe Cochrane sur les blessures a mené en septembre 2009 une recherche de mise à jour dans la base de données TRANSPORT.

Critères de sélection

Les études étaient incluses si : 1) elles comparaient les résultats avant et après la mise en œuvre d'un programme de PCE dans la même juridiction, 2) les comparaisons avaient été faites entre les juridictions avec et sans PCE, ou 3) les deux à la fois. Les études devaient avoir rendu compte d'au moins un critère de résultat objectif et quantifié.

Recueil et analyse des données

Les résultats n'ont pas été regroupés en raison d'une importante hétérogénéité. Le pourcentage de variation avait été calculé pour chaque année suivant l'intervention, l'année précédant l'intervention étant utilisée comme base de comparaison. Les résultats avaient été ajustés par des contrôles internes. Les analyses avaient été stratifiées par dénominateurs (population, conducteurs titulaires d'un permis). Les résultats avaient été calculés pour les différentes catégories d'accidents et présentés pour les seuls conducteurs âgés de 16 ans ainsi que pour tous les jeunes conducteurs.

Résultats principaux

Nous avons inclus 34 études évaluant 21 programmes de PCE, ainsi que 2 analyses portant sur plus de 40 états aux USA. Des programmes de PCE ont été mis en place aux États-Unis (n=16), au Canada (n=3), en Nouvelle-Zélande (n=1) et en Australie (n=1) et varient dans les restrictions imposées durant l'étape intermédiaire. D'après la classification de l'Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), onze programmes étaient bons, quatre étaient convenables, cinq étaient limites, un était médiocre et deux n'avaient pas pu être évalués. Une réduction des taux d'accidents a été observée dans toutes les juridictions et pour tous les types d'accidents. Parmi les conducteurs âgés de 16 ans, la diminution globale médiane ajustée par population au cours de la première année était de 15,5 % (intervalle de -27 à -8 %, cinq études). Il y avait une diminution des taux d'accidents corporels ajustés par population (médiane -21 %, intervalle -46 à -2 %, cinq études). Les résultats pour tous les jeunes conducteurs, les taux par conducteur titulaire de permis, et les taux ajustés pour contrôles internes avaient généralement diminué au sein d'une même juridiction.

Conclusions des auteurs

Le CPÉ est efficace à réduire les taux d'accidents chez les jeunes conducteurs, bien que l'ampleur de l'effet varie. Les conclusions sont étayées par la constance des résultats, la relation temporelle et la plausibilité de l'association. Il semble que les programmes de PCE plus rigoureux (c.-à-d. plus de restrictions ou une meilleure qualité selon la classification de l'IIHS) ont pour résultat une plus grande réduction de la mortalité. Les études futures devraient se consacrer à déterminer quelles composantes et quelles combinaisons de composantes réduisent le plus fortement les accidents.

Plain language summary

Graduated driver licensing for reducing motor vehicle crashes among young drivers

Young drivers are at high risk of involvement in motor vehicle crashes. Graduated driver licensing (GDL) has been proposed as a means of reducing crash rates among novice drivers by gradually introducing them to higher risk driving situations. This review found 34 studies that have evaluated various types of GDL programs. All of the studies reported positive findings, with reductions for all types of crashes among all teenage drivers. However, the size of the reductions varied and, based on the included studies it is not possible to say which aspects of GDL programs have the biggest effect. Future research on GDL should evaluate the relative impact of different program components.

Résumé simplifié

Permis de conduire par étapes pour réduire les accidents de voiture chez les jeunes conducteurs

Les jeunes conducteurs courent un risque élevé d'être impliqués dans des accidents de voiture. Le permis de conduire par étapes (PCE) a été proposé dans le but de réduire les taux d'accidents chez les nouveaux conducteurs en introduisant progressivement ceux-ci à des situations de conduite plus risquées. Cette revue a trouvé 34 études ayant évalué divers types de programmes de PCE. Toutes les études avaient fait état de résultats positifs, avec une réduction de tous les types d'accidents chez les jeunes conducteurs. Toutefois, l'ampleur de cette réduction variait et, sur la base des études incluses, il n'est pas possible de dire quels aspects des programmes de PCE ont le plus grand effet. Les recherches futures sur le PCE devraient évaluer l'impact relatif des différentes composantes des programmes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Streszczenie prostym językiem

Stopniowe wydawanie prawa jazdy w zmniejszeniu wypadków pojazdów silnikowych wśród młodych kierowców

Młodzi kierowcy znajdują się w grupie dużego ryzyka udziału w wypadkach samochodowych. Stopniowe wydawanie prawa jazdy (w różnych krajach funkcjonuje, np. próbne prawo jazdy, określone czasowo prawo jazdy, pełne prawo jazdy - przyp. tłum.) zaproponowano jako sposób na zmniejszenie odsetka wypadków wśród początkujących kierowców poprzez stopniowe wprowadzanie ich w coraz trudniejsze i obarczone większym ryzykiem sytuacje na drodze. Odnaleziono 34 badania, w których oceniano różne rodzaje programów stopniowego wydawania prawa jazdy. Wyniki wszystkich badań wykazały pozytywny wpływ w postaci obniżenia wszystkich rodzajów wypadków, wśród nastoletnich kierowców. Jednakże, poziom tego zmniejszenia był zróżnicowany i na podstawie włączonych badań nie można stwierdzić, które aspekty programów licencjonowania kierowców mają największy wpływ. Przyszłe badania oceniające takie programy powinny uwzględniać względny wpływ ich poszczególnych komponentów.

Uwagi do tłumaczenia

Tłumaczenie: Joanna Zając Redakcja: Magdalena Koperny

Ancillary