Intervention Review

Selenium supplementation to prevent short-term morbidity in preterm neonates

  1. Brian A Darlow1,*,
  2. Nicola Austin2

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 20 OCT 2003

Assessed as up-to-date: 6 DEC 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD003312


How to Cite

Darlow BA, Austin N. Selenium supplementation to prevent short-term morbidity in preterm neonates. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 4. Art. No.: CD003312. DOI: 10.1002/14651858.CD003312.

Author Information

  1. 1

    Christchurch School of Medicine, Department of Paediatrics, CHRISTCHURCH, New Zealand

  2. 2

    Christchurch Womens Hospital, NICU, Christchurch, New Zealand

*Brian A Darlow, Department of Paediatrics, Christchurch School of Medicine, PO Box 4345, CHRISTCHURCH, New Zealand. brian.darlow@otago.ac.nz.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 OCT 2003

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Selenium is an essential trace element and component of a number of selenoproteins including glutathione peroxidase, which has a role in protecting against oxidative damage. Selenium is also known to play a role in immunocompetence. Blood selenium concentrations in newborns are lower than those of their mothers and lower still in preterm infants. In experimental animals low selenium concentrations appear to increase susceptibility to oxidative lung disease. In very preterm infants low selenium concentrations have been associated with an increased risk of chronic neonatal lung disease and retinopathy of prematurity.

Objectives

To assess the benefits and harms of selenium supplementation in preterm or very low birth weight (VLBW) infants.

Search methods

Searches were made of the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 2, 2003), MEDLINE (1966 to May 2003), and Embase (1980 to May 2003). The reference lists of recent trials were also searched and abstracts from the Society for Pediatric Research from 1990 were hand-searched. This search was updated in November, 2010.

Selection criteria

Randomised controlled trials which compared selenium supplementation either parenterally or enterally with placebo or nothing from soon after birth in preterm or VLBW infants and which reported clinical outcomes were considered for the review.

Data collection and analysis

Data collection and analysis was conducted according to the standards of the Cochrane Neonatal Review Group.

Main results

Three eligible trials were identified. Two trials, including one trial with a much larger sample size than the others combined, were from geographical areas with low population selenium concentrations. Meta-analysis of the pooled data showed a significant reduction in the proportion of infants having one or more episodes of sepsis associated with selenium supplementation [summary RR 0.73 (0.57 to 0.93); RD -0.10 (-0.17 to -0.02); NNT 10 (5.9 to 50)]. Supplementation with selenium was not associated with improved survival, a reduction in neonatal chronic lung disease or retinopathy of prematurity.

Authors' conclusions

Supplementing very preterm infants with selenium is associated with benefit in terms of a reduction in one or more episodes of sepsis. Supplementation was not associated with improved survival, a reduction in neonatal chronic lung disease or retinopathy of prematurity. Supplemental doses of selenium for infants on parenteral nutrition higher than those currently recommended may be beneficial. The data are dominated by one large trial from a country with low selenium concentrations and may not be readily translated to other populations.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Selenium supplementation to prevent short-term morbidity in preterm neonates

Higher doses of selenium supplements may be able to reduce some complications for preterm babies, but more research is needed. Selenium is an essential trace element gained from nutrients. Babies are born with lower selenium concentrations in their blood than their mothers. In very preterm babies, low selenium is associated with an increased risk of complications. The review of trials of selenium supplementation for preterm babies found that it reduces sepsis (blood infection). It has not been shown to reduce other complications or increase survival. No adverse effects were reported. Higher than usual levels of selenium supplementation may be beneficial, but more research is needed as most of the evidence comes from a country where selenium levels were unusually low.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Supplémentation en sélénium pour prévenir la morbidité à court terme chez les nouveau-nés prématurés

Contexte

Le sélénium est un oligo-élément essentiel que l'on trouve dans plusieurs sélénoprotéines, notamment la glutathion-peroxydase, qui joue un rôle dans la protection de l'organisme contre le stress oxydatif. On sait également que le sélénium joue un rôle dans l'immunocompétence. Les concentrations sanguines de sélénium des nouveau-nés sont inférieures à celles de leur mère, à plus forte raison lorsqu'il s'agit de nouveau-nés prématurés. Dans les études expérimentales sur des animaux, de faibles concentrations de sélénium semblent accroître la sensibilité aux maladies pulmonaires oxydatives. Chez les nouveau-nés très prématurés, de faibles concentrations de sélénium ont été associées à un risque accru de maladie pulmonaire chronique néonatale et de rétinopathie du prématuré.

Objectifs

Évaluer les effets bénéfiques et délétères d'une supplémentation en sélénium chez les nouveau-nés prématurés ou de très faible poids de naissance (TFPN).

Stratégie de recherche documentaire

Des recherches ont été effectuées dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 2, 2003), MEDLINE (de 1966 à mai 2003) et EMBASE (de 1980 à mai 2003). Les références bibliographiques des essais récents ont également été examinées, et les résumés de la Society for Pediatric Research ont fait l'objet d'une recherche manuelle à partir de 1990. Ces recherches ont été mises à jour en novembre 2010.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comparant une supplémentation en sélénium par voie parentérale ou entérale à un placebo ou une absence de traitement peu après la naissance chez des nouveau-nés prématurés ou TFPN et rapportant des résultats cliniques ont été pris en compte dans la revue.

Recueil et analyse des données

Le recueil et l'analyse des données ont été effectués selon les normes du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie.

Résultats Principaux

Trois essais éligibles ont été identifiés. Deux essais, dont l'un présentait un effectif beaucoup plus large que les deux autres essais combinés, avaient été réalisés dans des zones géographiques où les populations présentaient de faibles concentrations de sélénium. La méta-analyse des données combinées révélait une réduction significative du nombre de nourrissons présentant un ou plusieurs épisodes de sepsie sous supplémentation en sélénium [RR résumé de 0,73 (0,57 à 0,93) ; DR de -0,10 (-0,17 à -0,02) ; NST 10 (5,9 à 50)]. La supplémentation en sélénium n'était pas associée à une amélioration de la survie, ni à une réduction de la maladie pulmonaire chronique néonatale ou de la rétinopathie du prématuré.

Conclusions des auteurs

Chez les nouveau-nés très prématurés, une supplémentation en sélénium est associée à des effets bénéfiques caractérisés par une réduction d'un ou plusieurs épisodes de sepsie. La supplémentation n'était pas associée à une amélioration de la survie, ni à une réduction de la maladie pulmonaire chronique néonatale ou de la rétinopathie du prématuré. Chez les nourrissons sous nutrition parentérale, l'administration de suppléments de sélénium à des doses supérieures aux recommandations actuelles pourrait être bénéfique. Ces résultats proviennent majoritairement d'un essai à grande échelle réalisé dans un pays où les concentrations de sélénium sont faibles et pourraient ne pas être directement généralisables à d'autres populations.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Supplémentation en sélénium pour prévenir la morbidité à court terme chez les nouveau-nés prématurés

Supplémentation en sélénium pour prévenir la morbidité à court terme chez les nouveau-nés prématurés

Des suppléments de sélénium à doses élevées pourraient permettre de réduire certaines complications chez les bébés prématurés, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires. Le sélénium est un oligo-élément essentiel présent dans l'alimentation. À la naissance, les bébés présentent des concentrations de sélénium dans le sang plus faibles que celles de leur mère. Chez les bébés très prématurés, un faible niveau de sélénium est associé à un risque accru de complications. La revue des essais portant sur une supplémentation en sélénium chez les bébés prématurés a observé qu'elle réduisait la sepsie (infection du sang). Il n'a pas été démontré qu'elle réduisait d'autres complications ou améliorait la survie. Aucun effet indésirable n’a été rapporté. Des niveaux de supplémentation en sélénium supérieurs aux doses habituelles pourraient être bénéfiques, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires car les preuves étaient principalement issues d'un pays où les niveaux de sélénium étaient inhabituellement faibles.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

使用硒元素以預防早產新生兒之早期罹病率

硒是必要的微量元素,是許多含硒蛋白質(包括glutathione peroxidase) 的成份內容。Glutathione peroxidase可以抵抗氧化物的傷害。硒也被認為在免疫力的發展上扮演重要角色。新生兒血中的硒濃度較母體血中的硒濃度低,在早產兒體內又更低。在動物實驗中,低濃度的硒會增加肺部氧化破壞的可能性。在極低體重早產兒,低濃度的硒和新生兒慢性肺疾病、新生兒視網膜病變的危險性增加有關係。

目標

評估在早產兒或低體重新生兒中,補充硒的好處與傷害

搜尋策略

搜尋Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 2, 2003), MEDLINE (1966May 2003) nd Embase (1980May 2003). 這些期刊中的參考文獻也有一起納入搜尋。

選擇標準

本研究回顧隨機對照試驗,在早產兒或極低出生體重兒,以非經腸道或經腸道方式補充硒和沒有補充硒(或給予安慰劑)的臨床結果比較。

資料收集與分析

每個審稿者都獨立地分析以下資料,出生後28天或妊娠週數達36週時仍需要氧氣、早產兒視網膜病變、一次或一次以上的敗血症、 在第28天或接近第28天的血中硒及glutathione peroxidase濃度。資料分析是根據Cochrane Neonatal Review Group所制定的標準。

主要結論

三個臨床試驗被納入。當中兩個試驗(其中一個試驗比起其他合併統計的試驗,擁有較大的母群體數目)是來自於硒濃度低的族群。統合分析(metaanalysis)發現補充硒可以明顯減少新生兒得到一次或一次以上敗血症的機率[summary RR 0.73 (0.57, 0.93) D −0.10 (−0.17, −0.02); NNT 10 (5.9, 50)];然而,補充硒與預後的改善、降低慢性肺部疾病或早產兒視網膜病變無關。

作者結論

硒的補充可以減少早產兒敗血症的發生,但無法改善預後、降低慢性肺部疾病或早產兒視網膜病變。在嬰兒中,補充較高濃度的硒(高於目前的建議量)可能是有助益的。這些資料來自於單一國家一個低硒族群的大型研究,但尚未應用到其他族群中。

翻譯人

本摘要由高雄醫學大學附設醫院李珮綸翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

補充高劑量的硒可能可以降低早產兒併發症的發生,但仍需要更多研究的證實。硒是食物養分中的重要微量元素。嬰兒血中的硒濃度比母體更少。在極低體重的早產兒中,低濃度的硒會增加併發症的危險性。這些回溯性的試驗發現補充硒可以減少早產兒敗血症(血液感染)的發生,但無法改善其他併發症或死亡率。沒有副作用被報導。較高劑量的硒補充可能有益,但仍需要更多研究的證實,因為目前的研究多來自於低硒族群的資料。