Intervention Review

Radioisotopes for metastatic bone pain

  1. Marta Roqué i Figuls1,*,
  2. Maria José Martinez-Zapata2,
  3. Martin Scott-Brown3,
  4. Pablo Alonso-Coello4

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 6 JUL 2011

Assessed as up-to-date: 9 JUN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD003347.pub2

How to Cite

Roqué i Figuls M, Martinez-Zapata MJ, Scott-Brown M, Alonso-Coello P. Radioisotopes for metastatic bone pain. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 7. Art. No.: CD003347. DOI: 10.1002/14651858.CD003347.pub2.

Author Information

  1. 1

    CIBER Epidemiología y Salud Pública (CIBERESP), Spain, Iberoamerican Cochrane Centre. Institute of Biomedical Research (IIB Sant Pau), Barcelona, Barcelona, Catalunya, Spain

  2. 2

    Universitat Autònoma de Barcelona, Iberoamerican Cochrane Centre. CIBER Epidemiología y Salud Pública (CIBERESP), Spain. IIB Sant Pau, Barcelona, Catalonia, Spain

  3. 3

    Gray Institute for Radiation Oncology & Biology, Oxford, UK

  4. 4

    Iberoamerican Cochrane Centre - IIB Sant Pau, CIBER Epidemiologia y Salud Publica, Barcelona, Spain

*Marta Roqué i Figuls, Iberoamerican Cochrane Centre. Institute of Biomedical Research (IIB Sant Pau), Barcelona, CIBER Epidemiología y Salud Pública (CIBERESP), Spain, Sant Antoni Maria Claret 171, Edifici Casa de Convalescència, Barcelona, Catalunya, 08041, Spain. mroque@santpau.es.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 6 JUL 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

This is an update of the review published in Issue 4, 2003. Bone metastasis cause severe pain as well as pathological fractures, hypercalcaemia and spinal cord compression. Treatment strategies currently available to relieve pain from bone metastases include analgesia, radiotherapy, surgery, chemotherapy, hormone therapy, radioisotopes and bisphosphonates.

Objectives

To determine efficacy and safety of radioisotopes in patients with bone metastases to improve metastatic pain, decrease number of complications due to bone metastases and improve patient survival.

Search methods

We sought randomised controlled trials (RCTs) in MEDLINE, EMBASE, CENTRAL, and the PaPaS Trials Register up to October 2010.

Selection criteria

Studies selected had metastatic bone pain as a major outcome after treatment with a radioisotope, compared with placebo or another radioisotope.

Data collection and analysis

We assessed the risk of bias of included studies by their sequence generation, allocation concealment, blinding of study participants, researchers and outcome assessors, and incomplete outcome data. Two review authors extracted data. We performed statistical analysis as an "available case" analysis, and calculated global estimates of effect using a random-effects model. We also performed an intention-to-treat (ITT) sensitivity analysis.

Main results

This update includes 15 studies (1146 analyzed participants): four (325 participants) already included and 11 new (821 participants). Only three studies had a low risk of bias. We observed a small benefit of radioisotopes for complete relief (risk ratio (RR) 2.10, 95% CI 1.32 to 3.35; Number needed to treat to benefit (NNT) = 5) and complete/partial relief (RR 1.72, 95% CI 1.13 to 2.63; NNT = 4) in the short and medium term (eight studies, 499 participants). There is no conclusive evidence to demonstrate that radioisotopes modify the use of analgesia with respect to placebo. Leucocytopenia and thrombocytopenia are secondary effects significantly associated with the administration of radioisotopes (RR 5.03; 95% CI 1.35 to 18.70; Number needed to treat to harm (NNH) = 13). Pain flares were not higher in the radioisotopes group (RR 0.74; 95% CI 0.27 to 2.06). There are scarce data of moderate quality when comparing Strontium-89 (89Sr) with Samarium-153 (153Sm), Rhenium-186 (186Re) and Phosphorus-32 (32P). We observed no significant differences between treatments. Similarly, we observed no differences when we compared different doses of 153Sm (0.5 versus 1.0 mCi).

Authors' conclusions

This update adds new evidence on efficacy of radioisotopes versus placebo, 89Sr compared with other radioisotopes, and dose-comparisons of 153Sm and 188Re. There is some evidence indicating that radioisotopes may provide complete reduction in pain over one to six months with no increase in analgesic use, but severe adverse effects (leucocytopenia and thrombocytopenia) are frequent.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Radioisotopes to ease metastatic bone pain

Pain is commonly experienced by people whose cancer has spread to their bones. There are several ways to treat this pain, including the administration of radioisotopes, which are chemical elements that emit radiation and act on the bone to reduce the effects of the cancer. This review looked at the effectiveness of radioisotopes for relieving pain, reducing patients' needs for conventional pain-killers, improvements in quality of life, and increased survival. There is some evidence that radioisotopes may give pain relief over one to six months, but the treatment also seemed to be associated with adverse effects, notably reducing blood cells (leucocytes). When comparing different radioisotopes or different doses of a radioisotope, we identified no conclusive differences.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Radio-isotopes contre la douleur due aux métastases osseuses

Contexte

Cette revue est une mise à jour de la revue originale publiée dans le numéro 4, 2003. Les métastases osseuses peuvent entraîner une douleur sévère ainsi que des fractures pathologiques, de l'hypercalcémie et une compression de la moelle épinière. Les stratégies de traitement actuellement disponibles pour soulager la douleur due aux métastases osseuses comprennent l'analgésie, la radiothérapie, la chirurgie, la chimiothérapie, le traitement hormonal, les radio-isotopes et les bisphosphonates.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et la sécurité des radio-isotopes chez des patients présentant des métastases osseuses pour améliorer la douleur métastasique, réduire le nombre de complications dues aux métastases osseuses et améliorer la survie des patients.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés (ECR) dans MEDLINE, EMBASE, CENTRAL et le registre d'essais du groupe PaPaS jusqu'en octobre 2010.

Critères de sélection

Les études sélectionnées avaient pour principal critère de jugement la douleur due aux métastases osseuses après le traitement par un radio-isotope, par rapport à un placebo ou à un autre radio-isotope.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué le risque de biais des études incluses selon leur génération séquentielle, assignation secrète, assignation en aveugle des participants à l'étude, des investigateurs et des évaluateurs des résultats et données des résultats incomplètes. Deux auteurs de la revue ont extrait les données. Nous avons réalisé une analyse statistique en tant qu'analyse de « cas disponible » et calculé les estimations globales de l'effet à l'aide d'un modèle à effets aléatoires. Nous avons également réalisé une analyse de sensibilité de l'intention de traiter (ITT).

Résultats Principaux

Cette mise à jour comprend 15 études (1 146 participants analysés) : quatre d'entre elles (325 participants) avaient déjà été incluses et 11 (821 participants) ont été identifiées à l'occasion de cette mise à jour. Seules trois études présentaient un risque de biais faible. Nous avons observé un léger bénéfice des radio-isotopes pour le soulagement total (rapport de risque (RR) 2,10, IC à 95 % entre 1,32 et 3,35 ; Nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement (NST) = 5) et le soulagement total/partiel (RR 1,72, IC à 95% entre 1,13 et 2,63 ; NST = 4) à court et moyen terme (huit études, 499 participants). Il n'existe pas de preuve concluante démontrant que les radio-isotopes modifient l'utilisation d'analgésie par rapport au placebo. La leucocytopénie et la thrombocytopénie sont des effets secondaires significativement associés à l'administration de radio-isotopes (RR 5,03 ; IC à 95 %, entre 1,35 et 18,70 ; nombre de patients à traiter pour observer un effet nuisible du traitement (NNN) = 13). Les crises de douleurs n'étaient pas plus fréquentes dans le groupe des radio-isotopes (RR 0,74 ; IC à 95 %, entre 0,27 et 2,06). Les données de qualité modérée sont rares en ce qui concerne la comparaison de Strontium-89 (89Sr) et de Samarium-153 (153Sm), de Rhénium-186 (186Re) et de Phosphore-32 (32P). Nous n'avons observé aucune différence significative entre les traitements. Nous n'avons pas non plus observé de différence en comparant différentes doses de 153Sm (0,5 versus 1,0 mCi).

Conclusions des auteurs

Cette mise à jour n'a pas permis d'identifier de nouvelles preuves de l'efficacité des radio-isotopes par rapport au placebo, du 89Sr par rapport à d'autres radio-isotopes et des différentes doses de 153Sm et 188Re. Des preuves indiquent que les radio-isotopes pourraient entraîner une réduction totale de la douleur en un à six mois, sans augmentation de l'utilisation d'analgésique, mais des effets indésirables graves (leucocytopénie et thrombocytopénie) sont fréquents.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Radio-isotopes contre la douleur due aux métastases osseuses

Radio-isotopes pour soulager la douleur due aux métastases osseuses

Les personnes dont le cancer s'est propagé aux os ressentent souvent de la douleur. Pour traiter cette douleur, il existe divers moyens dont l'administration de radio-isotopes, qui sont des éléments chimiques qui émettent des radiations et agissent sur l'os pour réduire les effets du cancer. Cette revue étudiait l'efficacité des radio-isotopes pour soulager la douleur, diminuer le besoin des patients d'analgésiques traditionnels, les améliorations de la qualité de vie et l'augmentation de la survie. Des preuves confirment que les radio-isotopes pourraient soulager la douleur en un à six mois, mais le traitement semble également associé à des effets indésirables, en particulier une diminution des cellules sanguines (leucocytes). La comparaison de différents radio-isotopes ou de différentes doses d'un radio-isotope ne nous a pas permis de mettre au jour des différences concluantes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français