Psychological and educational interventions for preventing depression in children and adolescents

  • Conclusions changed
  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Depression is common in young people, has a marked negative impact and is associated with self-harm and suicide. Preventing its onset would be an important advance in public health.  

Objectives

To determine whether psychological or educational interventions, or both, are effective in preventing the onset of depressive disorder in children and adolescents.

Search methods

The Cochrane Depression, Anxiety and Neurosis Review Group's trials registers (CCDANCTR) were searched at the editorial base in July 2010. Update searches of MEDLINE, EMBASE, PsycINFO and ERIC were conducted by the authors in September 2009. Conference abstracts, reference lists of included studies and reviews were searched and experts in the field contacted.

Selection criteria

Randomised controlled trials of psychological or educational prevention programmes, or both, compared with placebo, any comparison intervention, or no intervention for young people aged 5 to 19 years-old, who did not currently meet diagnostic criteria for depression or who were below the clinical range on standardised, validated, and reliable rating scales of depression, or both, were included.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed studies for inclusion and rated their quality. Sample sizes were adjusted to take account of cluster designs and multiple comparisons. We contacted study authors for additional information where needed. 

Main results

Fifty-three studies including 14,406 participants were included in the analysis. There were only six studies with clear allocation concealment, participants and assessors were mostly not blind to the intervention or blinding was unclear so that the overall risk of bias was moderately high. Sixteen studies including 3240 participants reported outcomes on depressive diagnosis. The risk of having a depressive disorder post-intervention was reduced immediately compared with no intervention (15 studies; 3115 participants risk difference (RD) -0.09; 95% confidence interval (CI) -0.14 to -0.05; P<0.0003), at three to nine months (14 studies; 1842 participants; RD -0.11; 95% CI -0.16 to -0.06) and at 12 months (10 studies; 1750 participants; RD -0.06; 95% CI -0.11 to -0.01). There was no evidence for continued efficacy at 24 months (eight studies; 2084 participant; RD -0.01; 95% CI -0.04 to 0.03) but limited evidence of efficacy at 36 months (two studies; 464 participants; RD -0.10; 95% CI -0.19 to -0.02). There was significant heterogeneity in all these findings. There was no evidence of efficacy in the few studies that compared intervention with placebo or attention controls.

Authors' conclusions

There is some evidence from this review that targeted and universal depression prevention programmes may prevent the onset of depressive disorders compared with no intervention. However, allocation concealment is unclear in most studies, and there is heterogeneity in the findings. The persistence of findings suggests that this is real and not a placebo effect. 

Résumé scientifique

Psychological and educational interventions for preventing depression in children and adolescents

Contexte

La dépression est un trouble courant chez les jeunes personnes. Elle est associée à l’automutilation et au suicide, et son impact négatif est considérable. La prévention de son apparition pourrait constituer une avancée importante en termes de santé publique.  

Objectifs

Déterminer l’efficacité des interventions psychosociales et/ou éducatives pour la prévention de l’apparition de troubles dépressifs chez les enfants et les adolescents

Stratégie de recherche documentaire

En juillet 2010, les registres d’essais du groupe Cochrane sur la dépression, l’anxiété et la névrose (CCDANCTR) ont fait l’objet de recherches au niveau de la base éditoriale. En septembre 2009, les auteurs ont effectué des recherches de mises à jour dans MEDLINE, EMBASE, PsycINFO et ERIC. Les actes de conférence, les listes bibliographiques des études et revues incluses ont également été consultés et les experts du domaine contactés.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés portant sur des programmes de prévention psychologiques et/ou éducatifs comparés à un placebo, une intervention de comparaison ou l’absence d’intervention chez des enfants et adolescents âgés de 5 à 19 ans, qui ne répondaient pas aux critères de diagnostic de la dépression et/ou qui se trouvaient en dessous de la fourchette clinique des échelles d’évaluation de la dépression standardisées, validées et fiables, ont été inclus..

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué de façon indépendante les études à inclure et ont noté leur qualité. Les tailles des échantillons ont été adaptées afin de prendre en compte les plans d’étude en cluster et des comparaisons multiples. Lorsque cela était nécessaire, nous avons contacté les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires 

Résultats principaux

Cinquante-trois études, totalisant 14 406 participants, ont été incluses dans l’analyse. Seules six études présentaient une assignation secrète clairement définie, les participants et évaluateurs n’étaient pas en aveugle au cours de l’intervention ou la mise en aveugle était approximative. Par conséquent, les risques de biais globaux étaient modérément élevés. Seize études, totalisant 3 240 participants, ont signalé des résultats portant sur le diagnostic d’un état dépressif. Les risques liés à un trouble dépressif après l’intervention accusaient une baisse immédiate par rapport à l’absence d’intervention (15 études ; 3 115 participants ; différence de risques (DR) -0,09 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % -0,14 à -0,05 ; P<0.0003), au bout de trois à neuf mois (14 études ; 1 842 participants ; DR -0,11 ; IC à 95 % -0,16 à -0,06) et au bout de 12 mois (10 études ; 1 750 participants ; DR -0,06 ; IC à 95 % -0,11 à -0,01). Il n’existait aucune preuve attestant d’une efficacité continue au bout de 24 mois (huit études ; 2 084 participants ; DR -0,01 ; IC à 95 % -0,04 à 0,03), mais des preuves limitées ont révélé une efficacité au bout de 36 mois (deux études ; 464 participants ; DR -0,10 ; IC à 95 % -0,19 à -0,02). Il existait une hétérogénéité significative dans toutes ces données. Aucune efficacité n’a été démontrée dans les quelques études comparant l’intervention à un placebo ou à des groupes témoin d’intérêt.

Conclusions des auteurs

There is some evidence from this review that targeted and universal depression prevention programmes may prevent the onset of depressive disorders compared with no intervention. However, allocation concealment is unclear in most studies, and there is heterogeneity in the findings. The persistence of findings suggests that this is real and not a placebo effect. 

Plain language summary

Psychological and educational interventions for preventing depression in children and adolescents

Depressive disorder is common and has a major impact on the functioning of young people. The aim of this review was to assess the effectiveness of programmes designed to prevent its onset.

We found that, compared with no intervention, psychological depression prevention programmes were effective in preventing depression with a number of studies showing a decrease in episodes of depressive illness over a year. There were some problems with the way the studies were done but despite this the results are encouraging. We found data to support both targeted and universal programmes, which is important as universal programmes are likely to be easier to implement. We recommend that further research be undertaken to identify the most effective programmes and to test these in the real world.  

Résumé simplifié

Interventions psychologiques et éducatives pour la prévention de la dépression chez les enfants et les adolescents

Les troubles dépressifs sont courants et ont un impact important sur le comportement des jeunes personnes. L’objectif de cette revue était d’évaluer l’efficacité des programmes conçus pour prévenir leur apparition.

Nous avons trouvé que, comparés à l’absence d’intervention, les programmes psychologiques de prévention de la dépression se révélaient efficaces dans plusieurs études et entraînaient une baisse des épisodes dépressifs sur une période d’un an. Il y avait des problèmes dans la réalisation de ces études, mais malgré cela, les résultats sont encourageants. Nous avons trouvé des données pour appuyer les programmes ciblés et universels, ce qui est d’autant plus important car les programmes universels sont généralement plus faciles à implémenter. Nous recommandons la réalisation d’études supplémentaires afin d’identifier les programmes les plus efficaces et de les tester en conditions réelles.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Laienverständliche Zusammenfassung

Psychologische und erzieherische Interventionen zur Prävention von Depression bei Kindern und Jugendlichen

Depressive Störungen sind häufig und haben erheblichen Einfluss auf die Funktionsfähigkeit von Kindern und Jugendlichen. Das Ziel dieses Reviews war, die Wirksamkeit von Programmen zur Prävention der Depression zu untersuchen.

Wir haben herausgefunden, dass im Vergleich zu keiner Intervention psychologische Präventionsprogramme einer Depression wirksam vorbeugen können. In mehreren Studien führten sie zu einer Abnahme der depressiven Episoden innerhalb eines Jahres. Die Durchführung der Studien war in einigen Fällen problematisch, dennoch sind die Resultate vielversprechend. Die Ergebnisse befürworten gezielte wie auch universelle Programme, was umso wichtiger ist, da universelle Programme häufig einfacher umzusetzen sind. Wir empfehlen die Durchführung weiterer Studien, um die wirksamsten Programme finden und in der Praxis prüfen zu können.

Anmerkungen zur Übersetzung

Cochrane Schweiz

Ancillary