Calcium channel blockers for preventing acute tubular necrosis in kidney transplant recipients

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The incidence of delayed graft function in cadaveric grafts has increased over the last few years due in part to the large demand for cadaveric kidneys necessitating the use of kidneys from marginal donors. Calcium channel blockers have the potential to reduce the incidence of post-transplant acute tubular necrosis (ATN) if given in the peri-operative period. However, there is controversy surrounding their use in this situation with no consensus as to their efficacy.

Objectives

To evaluate the benefits and harms of using calcium channel blockers in the peri-transplant period in patients at risk of ATN following cadaveric kidney transplantation.

Search methods

We searched the Cochrane Renal Group's specialised register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, in The Cochrane Library) MEDLINE (from 1966) and EMBASE (from 1980). The Trials Search Coordinator was contacted to develop the search strategy.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing calcium channel blockers given in the peri-transplant period with controls were included. Quasi-randomised trials were excluded.

Data collection and analysis

Data was extracted and quality assessed independently by two reviewers, with differences resolved by discussion. Dichotomous outcomes are reported as risk ratio (RR) and measurements on continuous scales are reported as mean differences (MD) with 95% confidence intervals (CI).

Main results

Thirteen trials (724 participants) were suitable for inclusion. Treatment with calcium channel blockers in the peri-transplant period was associated with a significant decrease in the incidence of post-transplant ATN (RR 0.62, 95% CI 0.46 to 0.85) and delayed graft function (RR 0.55, 95% CI 0.42 to 0.73). There was no difference between control and treatment groups in graft loss, mortality, requirement for haemodialysis. There was insufficient information to comment on adverse events.

Authors' conclusions

These results suggest that calcium channel blockers given in the peri-operative period may reduce the incidence of ATN post-transplantation. The result should be treated with caution due to the heterogeneity of the trials which made comparison of studies and pooling of data difficult.

摘要

背景

鈣離子阻斷劑用於預防接受腎臟移植患者發生急性腎小管壞死的效用

最近幾年來,屍腎移植後,移植腎之功能延遲恢復的比率不斷地增加。其中部分原因是由於屍腎的需求量大,迫使需使用所謂的臨界腎臟 (marginal donor:一些條件不好的屍腎) 所致。如果在移植前後期間給與鈣離子阻斷劑,則可能減少移植後急性腎小管壞死 (ATN:acute tubular necrosis) 的發生率。然而,由於這樣的療效並沒有一致的共識;所以腎移植後是否使用鈣離子阻斷劑,仍有許多爭議。

目標

研究的目的是在評估接受屍腎移植後,對於有可能發生急性腎小管壞死的高風險病人,評估其於移植前後期間給與鈣離子阻斷劑的利與弊。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane腎臟組的專科記錄 (the Cochrane Renal Group's specialised register) 、Cochrane對照試驗註冊資料庫 (the Cochrane Central Register of Controlled Trials) (CENTRAL:於Cochrane Library資料庫中) 、MEDLINE (自1966年起) 和EMBASE (自1980年起) 。亦與試驗搜尋協調員 (The Trials Search Coordinator) 聯繫,以制定搜尋策略。最新搜尋日期為2007年1月。

選擇標準

只要是移植前後期間,有給與鈣離子阻斷劑組與對照組比較之隨機對照試驗即被納入研究分析。但若只是準隨機試驗 (Quasirandomised trials;或類隨機試驗) 則被排除。

資料收集與分析

被選用的資料,由兩位評審獨立地評估品質,若有意見分歧之處則以商討議決。分岐的結果則以相對風險 (RR) 來表示,而連續尺標的測量則以均值差 (MD) 和95% 的信賴區間來表示。 (註:mean difference:亦譯均數差、平均數差)

主要結論

13個試驗共724位受試者符合標準而納入研究分析。於移植期間服用鈣離子阻斷劑的病人,其移植後腎小管壞死 (ATN) 的發生率顯著減少 (RR:0.62;95% 信賴區間:0.46 – 0.85) ,移植腎之功能延遲恢復的發生率亦顯著減少 (RR:0.55;95% 信賴區間:0.42 – 0.73) 。對照組與治療組之間的比較,包括移植失敗、死亡、需要藉助血液透析等比率,兩組皆沒有差異性。而藥物不良反應的部分則因資料不足而無法評論。

作者結論

這些結果顯示,在移植前後期間給與鈣離子阻斷劑可降低移植後發生急性腎小管壞死 (ATN) 的發生率。然而因為這些試驗的異質性而使得「各研究間的比較」與「資料合併」變得困難,所以必須小心的看待這個結果。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院黃永新翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

鈣離子阻斷劑可降低腎移植術後發生的腎小管細胞死亡。急性腎小管壞死 (ATN) 是腎臟的腎小管細胞突然死亡的狀況。腎移植後,若腎臟沒有得到足夠的氧氣時,則ATN可能會發生。鈣離子阻斷劑可以阻止鈣離子流入到心臟和血管的肌細胞內。這類阻斷劑使得肌肉擴張及放鬆,可以降低血壓及改善其循環。有13個試驗 (共724位受試者) 的分析顯示,在腎移植術中給與鈣離子阻斷劑,可降低術後發生ATN的機會。在術後給與阻斷劑的效果則還需要進一步研究。

Résumé scientifique

Inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir la nécrose tubulaire aiguë chez les receveurs de transplantation rénale

Contexte

L'incidence de la reprise retardée de fonction du greffon pour les greffons cadavériques a augmenté ces dernières années en partie à cause de la grande demande de reins cadavériques qui requiert l'utilisation de reins provenant de donneurs marginaux. Les inhibiteurs des canaux calciques ont la capacité de réduire l'incidence de la nécrose tubulaire aiguë (NTA) post-transplantation s'ils sont administrés lors de la période péri-opératoire. Cependant, leur utilisation dans cette situation fait débat et il n'existe pas de consensus quant à leur efficacité.

Objectifs

Évaluer les bénéfices et les préjudices liés à l'utilisation d'inhibiteurs des canaux calciques au cours de la période péri-transplantation chez les patients présentant un risque de NTA à la suite d'une greffe d'un rein cadavérique.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le rein, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, dans La librairie Cochrane), MEDLINE (à partir de 1966) et EMBASE (à partir de 1980) ont été consultés. Le coordinateur de recherche bibliographique d’essais cliniques a été contacté pour développer la stratégie de recherche documentaire.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant les inhibiteurs des canaux calciques administrés lors de la période péri-transplantation avec des témoins ont été inclus. Les essais quasi-randomisés ont été exclus.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites et la qualité évaluée de façon indépendante par deux relecteurs, et les divergences résolues par discussion. Les résultats dichotomiques sont rapportés sous forme de risque relatif (RR) et les mesures sur les échelles continues sont rapportées sous forme de différences moyennes (DM) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux

Treize essais (724 participants) ont satisfait aux critères d'inclusion. Le traitement avec les inhibiteurs des canaux calciques lors de la période péri-transplantation était associé à une diminution significative de l'incidence de la NTA post-transplantation (RR 0,62, IC à 95 % entre 0,46 et 0,85) et de la reprise retardée de fonction du greffon (RR 0,55, IC à 95 % entre 0,42 et 0,73). Il n'y avait aucune différence entre le groupe suivant le traitement et le groupe témoin pour ce qui est de la perte du greffon, de la mortalité et de la nécessité d'une hémodialyse. Les informations n'étaient pas suffisantes pour pouvoir émettre des commentaires à propos des événements indésirables.

Conclusions des auteurs

Ces résultats suggèrent que les inhibiteurs des canaux calciques administrés au cours de la période péri-transplantation peuvent réduire l'incidence de la NTA post-transplantation. Le résultat doit être traité avec prudence du fait de l'hétérogénéité des essais qui rend la comparaison des études et la combinaison des données difficiles.

Plain language summary

Calcium channel blockers can reduce the death of tubular cells in the kidney after a transplant operation

Acute tubular necrosis (ATN) is the sudden death of tubular cells in the kidney. ATN can happen after a kidney transplant if the kidney does not receive enough oxygen. Calcium channel blockers stop calcium ions flowing into the muscle cells of the heart and blood vessels. These blockers cause the muscles to widen and relax, lowering a person's blood pressure and improving their circulation. The review of 13 studies (724 participants) found that giving calcium channel blockers during a kidney transplant operation reduces the chance of ATN after the operation. The effect of giving the blockers after the operation still needs to be investigated.

Résumé simplifié

Les inhibiteurs des canaux calciques peuvent réduire la mort des cellules tubulaires dans le rein après une transplantation

La nécrose tubulaire aiguë (NTA) est la mort soudaine de cellules tubulaires dans le rein. La NTA peut apparaître après une transplantation rénale si le rein ne reçoit pas suffisamment d'oxygène. Les inhibiteurs des canaux calciques empêchent les ions calcium d'entrer dans les fibres musculaires cardiaques et les vaisseaux sanguins. Ces inhibiteurs provoquent un élargissement et un relâchement du muscle, réduisant ainsi la pression artérielle et améliorant la circulation. La revue de 13 études (724 participants) a révélé que l'administration d'inhibiteurs des canaux calciques au cours d'une transplantation rénale diminue les chances de NTA postopératoire. L'effet de l'administration d'inhibiteurs calciques après l'opération doit encore être étudié.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux